Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Un peu plus d’une année après l’attaque, le CentCom américain à déclassifié une petite vidéo prise par un drone montrant la précision des missiles balistiques iraniens de type Qiam1 qui s’étaient abattu le 08 janvier 2020 sur la base US de Ain Al-Assad, dans la province irakienne d’Al-Anbar (Ouest de l’Irak).

Le Qiam-1 est un missile balistique de courte portée (SRBM) fabriqué en Iran depuis 2010 à partir d’une version améliorée du missile Shahab-2, une copie sous licence du Hwasong-6 nord-coréen. D’une portée de 800 kilomètres (497 miles), ce missile à une probabilité d’erreur circulaire (CEP) de 10 mètres. La tête portant une charge explosive de 750 kgs est manoeuvrable (MARV). Le Qiam-1 peut porter une charge nucléaire tactique qui peut s’avérer d’une redoutable efficacité vu la précision de ce vecteur.

Les frappes balistiques iraniennes du 08 janvier 2020 étaient des actions de représailles mesurées et limitées faisant suite à l’assassinat par les États-Unis et leurs alliés du général iranien Qassem Sulaimani, commandant de la brigade Al-Quds (Jérusalem) du Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne (CGRI) ainsi qu’un commandant d’une milice irakienne. L’Iran avait averti Washington de l’imminence d’une frappe balistique avant l’attaque pour minimiser les risques d’une escalade. De de fait, une grande partie de la base US d’Ain Al-Assad (littéralement la Source du Lion en Arabe) sise dans la province irakienne occidentale d’Al-Anbar avait été évacuée. Néanmoins, plus de 110 militaires US ont été blessés lors de cette frappe balistique iranienne inédite.

La symbolique de ces frappes est assez forte. La chute fort précise de missiles balistiques iraniens sur une base militaire US située à des centaines de km des sites de lancement en Iran montrent la vulnérabilité militaire US face à un adversaire assez sérieux. D’un autre côté, Washington n’avait aucun autre choix que de laisser sa base se faire pilonner pour préserver la face du leadership iranien et l’amener à ne pas engager des actions extrêmes. Les images des principaux hauts responsables iraniens, dont le guide suprême de la Révolution iranienne en pleurs lors des funérailles du général Soleimani faisait craindre un basculement radical du rapport de forces au sein de la République islamique en faveur de la ligne dure et au détriments du courant pro-occidental, lequel est assez influent en Iran en dépit des apparences. Ce basculement aurait accéléré la mise au point d’une arme de dissuasion nucléaire et l’entrée en guerre frontale de Téhéran contre les États-Unis au Moyen-Orient, au Levant, dans le Golfe et en Afghanistan. Il fallait donc laisser une marge de manœuvre aux iraniens pour gérer un affront que l’opinion publique iranienne ne pouvait supporter en raison des immenses sacrifices socio-économiques qu’elle subit pour soutenir l’effort de guerre et le prestige géostratégique du pays.

La vidéo confirme la précision des forces balistiques iraniennes mais également la retenue de Téhéran, lequel n’a pas voulu infliger des pertes humaine à son adversaire. Une attaque balistique iranienne surprise contre une base militaire US aurait provoqué un carnage susceptible de déclencher un conflit dans lequel des armes nucléaires tactiques auraient été utilisées dès l’entame des hostilités.

La guerre hybride à 360 degrés est donc une approche asymétrique tentant d’éviter le recours à une guerre nucléaire dans le bras de fer stratégique entre Washington et Téhéran. Il est clair pour Washington qu’il valait mieux privilégier l’ingénierie sociale par les réseaux sociaux combinées à des actions de guerre cybernétique et celle de noyaux inflitrés (cellules actives et dormantes) visant à obtenir un changement au sein de l’opinion iranienne et éventuellement une révolution colorée que d’avoir à faire face à un déluge de missiles balistiques visant les bases et les groupes de l’aéronavale US dans la région susceptible de porter un coup fatal à l’image des États-Unis en tant que puissance militaire de premier ordre.

La stratégie est également l’art de s’abstenir quand il le faut. Un précepte qu’un Douglas McArthur n’aurait jamais pu assimiler. Cela prouve que Washington est en train d’apprendre qu’il y a des limites à la nouvelle frontière, même si le réflexe de la canonnière prime toujours le politique.

15 thoughts on “Sur la vidéo déclassifiée de l’attaque balistique iranienne contre la base US d’Ain Al-Assad

  1. Un peu plus d’une année après l’attaque, le CentCom américain à déclassifié une petite vidéo…

    Garanti, dans un peu moins de 20 ans, lorsque cette vidéo sera retirée par le DoD, qu’il n’y aura plus de traces, et qu’on accusera de complotistes ceux qui la ressortiront. Et puis soudain, d’obscurs petits fonctionnaires, mandatés par le système, sortiront du neant, et clameront que les missiles iraniens ont été interceptés par des Patriots. Un peu comme en juin 1982, et l’histoire des 100 migs syriens abattus par les israèliens sans qu’aucun avions d’IDF ne soit touché. Ce jour là, des pseudo intellectuels genre Razoux, F Encel -vrai faux expert- etc…intronisés par le systeme comme “specialistes” de la chose seront promus. Ce jour là, ce blog ne sera plus là pour les refuter
    Au moins on a passé du bon temps 😉

  2. De Michel Dakar-Abdshaitan (Abd = serviteur ou esclave ; Shaitan = le Diable)

    Qui a connu pour une affaire un tant soit peu importante être auditionné par la Maison Poulaga (siège au Mont-Saint-Michel avec ses fameuses omelettes de la mère Poulard), a eu droit au scénario bien rodé du gentil flic et du flic agressif.

    Cela se rejoue avec les gentils mollahs, ceux qui sont pro-US et les mollahs agressifs, les anti-US.

    Au fond, selon votre Serviteur du Diâble, l’Iran est devenu un immense Château des Rentiers (13ème arrondissement à Paris, un peu plus loin, il y a le bâtiment de l’Armée du salut de Lecorbusier où il aurait pu au moins y passer une nuit).

    Et les tenants de la rue du Château des Rentiers de Téhéran savent que ceux à qui ils destinent cette épisode du Guignol des Tuileries (voir le film Les 400 coups de Louis Malle 1959 : https://ok.ru/video/27807386345 – version en turc sous-titrée en turc, la classe, à 1h 04m 24s) connaissent ce scénario banal, et là on entre dans une sorte de spirale sans fin, une espèce de tourbillon qui au fond existe dans l’infiniment petit du système de la poupée russe, dont la plus petite s’appelle “Atome”, c’est à dire ce qu’on ne peut séparer.

  3. Oh putain ! Pour être précis, ça c’est de la précision ! Aucune armée au monde ne peut espérer rivaliser avec les missiles du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), aucune !… Si l’on comprend bien leurs tours de cochon, les Étasuniens au Proche-Orient forment, paient et transportent les terroristes (et criminels de guerre) de Daesh et d’Al Quaïda, et tutti quanti, via les Anglais et leur minable MI6 (et avec, bien entendu, la duplicité des complices européens dont *la France macroniste, l’Allemagne la plus que soumise au monde, etc., etc., etc.), pour bousiller l’Irak, la Syrie, et leurs peuples respectifs, en pensant que toutes leurs saloperies n’auront aucune incidences, ni répercutions sur leurs propres territoires ! Quelle erreur…
    *Et cet abruti qui pérore sur “l’islamo-gauchisme”, quelle brêle insignifiante !

  4. Toujours le meme procédé avec ces faux résistants. Tu les bombardes au napalm, à l’uranium appauvri ou tu tues leur général, et ils te répondent par un misérable missile lancer sur un entrepot désaffecté. Le Hamas ; le Hezbollah et l’Iran de Rohani c’est du pareil au meme, beaucoup de bruit mais rien derriére. Les véritables résistants sont frapper durement, la Lybie de Khadafi, l’AAS, les Hachd al-Chaabi irakien à leur début..

    1. Je sais pourquoi tu n’aime pas les iraniens.
      Car le roi Mohamed 6 du Maroc à rompus les liens diplomatiques avec l’Iran pour des injonctions reçus des leaders européens.
      Juste pour des broutilles.

    2. Le but du gouvernement Iranien est de monter sa force à l’ennemie, de monter qu’aucune base US n’est à l’abris autours de l’Iran. Monter aux allies des USA que leur protecteur peux se faire éliminer facilement.
      Le but n’est pas de tuer bêtement des soldats US, d’ouvrir une guerre ente l’Iran et les USA, et voir des millions d’Iranien mourir sous les bombes et voir leur pays se faire détruire.

      1. Bah les “informés” expliquez-moi alors pourquoi votre célèbre général Qasim Soulaimani a guerroyé en Europe pour le compte des USA?

        1. @Sclavus
          Bah les ‘informés’ expliquez-moi alors pourquoi votre célèbre général Qasim Soulaimani a guerroyé … pour le compte des USA….
          Dixit les delires de Thierry Meyssan. Les gars, vous avez tous un cerveau, vous vous etes tous tous pour la plupart ici interressés, cultivés, sur l’histoire, la politique, la philosophie, les technologies etc…Pourquoi que ce que dit Meyssan est necessaireemnt parole d’evangile ? Certes il dit des choses vraies, c’est incontestable, mais il a dit aussi des grosses conneries dans le passé. Je me souviens qu’il avait dit que les habitants d’Alep ne soutiendraient pas DAECH…bah on a vu le resultat, exactement l’opposé. Sur la Syrie il a dit pas mal de choses qui se sont avérés completement fausses. Soit il ne connait pas vraiment les subtilités de la Syrie, soit il dissimule pour éviter de froisser son hote. Meyssan est un laic convaincu, soit, dailleurs je le suis aussi, mais avant de tirer ce genre de conclusion hative sur un homme comme Soleimei, faut essayer de creuser.
          Qu’es ce qui a poussé l’Iran -comme une grande partie du monde musulman- à soutenir la Bosnie Herzegovine ? A l’époque on a tous eu un lavage de cerveau en regle, sur les pretendus camps d’ ‘extermination’ serbes contre ces ‘pauvres’ bosniaques tout innoncents et gentils qu’ils étaient censés etre. J’avoue que meme moi à l’epoque je suis tombé dans le panneau. C’etait l’époque qui voulait ça, meme les russes, et la Russie s’en est lavée les mains de la pauvre Serbie. Nos seules sources d’infos c’etait dans le meilleur des cas CNN et CBS sinon c’etait le Kouchener, ou BHL…Tu parles d’un choix!
          Les leaders iraniens de l’époque sous embargo, étaient tombés comme tout le monde dans le piège.
          Meyssan emet des hypotheses, parce qu’il defend une ligne politique, il se veut conhérent, il deteste une grande partie du pouvoir religieux iranien. Je peux comprendre qu’on peut etre d’accord, ou contre, mais pas oublier qu’il defend une idée politique.
          Aujourd’hui, les américains et occidentaux tentent de reproduire le meme coup, avec les pretendu genocides des ouighours -serieux c’est comme ça que l’appelle à present les leaders US- en Chine, des rohingas en Birmanie, et comme t’as pu le voir, y a pas grand monde qui marche dans la combine, meme le clergé séoudien pourtant le bras armé de l’empire a du mal avec tout ça.
          Je ne sais pas si j’ai repondu à tes interrogations, mais voilà en résumé le soutien iranien, comme des pays musulmans aux bosniaques était une erreur strategique que plus personne au monde ne veut reproduire aujourd’hui.

          1. veux-tu que je te cite des témoignages plus sérieux à ton gout?
            D’ailleurs dans les intervieuws il s’en vantait.

  5. Bravo les iraniens.
    Mettez en ventes tout vos armements uniquement pour les pays amis, cela permettra de faire entrées des devises au pays.

  6. “D’un autre côté, Washington n’avait aucun autre choix que de laisser sa base se faire pilonner pour préserver la face du leadership iranien et l’amener à ne pas engager des actions extrêmes. Les images des principaux hauts responsables iraniens, dont le guide suprême de la Révolution iranienne en pleurs lors des funérailles du général Soleimani faisait craindre un basculement radical du rapport de forces au sein de la République islamique en faveur de la ligne dure et au détriments du courant pro-occidental, lequel est assez influent en Iran en dépit des apparences”
    C’est beau comme un 38 tonnes camouflé en mobylette
    Et la finale avec Mc Arthur, ça donne une mobylette tirant une petite remorque comme on peut en voir encore à la campagne.
    Peut mieux faire
    Entre ce site et celui de Miss Meyssan, cela devient duraille de démêler le vrai, qui est une notion qui tend à la totale disparition, du faux, qui devient le seul mode de vérité, car le faux a lui le mérite d’exister, alors que le vrai a probablement entièrement déjà disparu.
    On s’avance à grands pas vers la plus totale non-communication à tous les niveaux, le transhumanisme est l’humain autiste.
    Heureusement qu’il restera les machines
    Je me demande qu’est-ce que ça sera dans 10 ans.
    ça va donner quoi un échange entre partenaires qui ne font qu’émettre en direction de son vis-à-vis une instance d’influence tendant à lui faire voir le monde comme l’émetteur du message veut qu’il le voit ? car en plus cela sera réciproque

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :