Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

US State is itching for a new war. State has ignored the monkey business between Israel and Iran for now — not to mention Syria — because State knows a war with Iran will not favor the Evil Empire’s interest. And in a bizarre twist, the US has made overtures to Iran which Iran has rejected. So if war with Iran is not an option, how about somewhere less threatening from the US point of view… like Ukraine?


And why do the vile miscreants who litter State want a new war anyway? … or at least a “war option”? We’ll examine that later, but first consider the threat Nord Stream 2 poses to the US liquid natural gas (LNG) industry. Consider that the former United States has invested billions in overseas LNG terminals and the promotion of Liquified Natural Gas (LNG) for export. Completion of Nord Stream 2 will challenge US dominant corporate interests in Europe, while marginalizing US-captured Ukraine, the present supplier of pipelined natural gas from Russia to Europe. And since the fully Captured State is beholden to vulture-Corporatists of the worst kind, any real or imagined competitor delivering LNG to Germany must be annihilated. But the US has not defeated Nord Stream 2 yet, despite valiant attempts to do so, and sanctions upon sanctions. As such, State may concentrate on a Ukraine conflict instead, in addition to sanctions, as a means to halt completion of the project.


An important new factor in this equation is Germany’s 12.5% reduction in trade with the former United States, a most significant decline*.

And because NATO’s false, pointless, and futile attempt to maintain US hegemony over Europe has gone nowhere too, Germany is turning away from its perverse and historic relationship.

Berlin Bundestag

Germany’s directional change has threatened Kushnerian ambitions in the Western Sahara, and surprisingly prompted secret talks between Algeria and Germany on North African affairs.

To this point, the former United States and France have dominated North Africa with their respective illegal military operations via Africom, and French military action to secure uranium interests there.

A French military helicopter in Mali

Germany controls the ECB which holds the second-most important global currency and is no doubt nonplussed by US weaponization of a failing dollar. By falling trade with the US and Germany’s pivot toward China, Germany may look to expand its interests in North Africa beyond the corrosive effect of US duplicity.

The all-consuming question is whether Germany will breathe new life into the Axis of Resistance — a burning question at State. State views Germany as being a potential wayward threat by its ECB exposure, the euro, and IMF directional policy. Evidence exists that US FOREX traders recently attacked the euro for this very reason. But while Germany cannot be directly targeted by the US for its adoption of Nord Stream 2, Russia can be. And has been for many years. The United States has aggressively targeted Russia for:


– Resistance to US/Israeli Nile-to-Euphrates aggression (US occupies Iraq and parts of Syria)
– Snowden affair
– Crimea
– Caucasus and Ukraine


In addition, the US — always the double-dealer — has engaged its fascistic NATO cohorts (Lithuania/ Poland) in a rather sleazy attempt to isolate the Baltic enclave of Kaliningrad.

Russian Navy Surface Vessels in Kaliningrad

For sure no opportunity to aggress by the debauched and perverse Empire is ever missed.


More serious is the situation in Ukraine. With Kagan-Nuland and bloodthirsty US Neoliberals braying for blood — and ever more powerful in State — the former United States may seek more than just sanctions from Russia. Ukraine tension in the capable hands of the US State Strzyga provides these advantages:


– Powerful diversion to distract from lame US leadership
– Prevent completion of Nord Stream 2
– Pressure Russia into concessions
– Convince Russia to vacate Syria, cementing delivery of Syria’s occupied territories to Israel


This delicate balance for targeting Russia must not lead to outright war. That the failures and incompetents extant within US State may countenance such risk, is of course damning and illustrative of their inhuman nature. For now, this despicable and morally bankrupt US regime and their ever more depraved counterparts at State can buy time while ratcheting tension in Ukraine. The contagion and a booming US economy provide cover for everything they subvert, at least for now.


As such Kagan-Nuland and her cohorts bask in their misguided belief that State is making the world uncomfortable for all who disagree with their Neocon failed-state agenda – for now. But let’s say by some bizarre twist MMT fails, interest rates explode, inflation is rampant (to the point of hyper) and even bitcoin has crashed… the outlook is dire.
Never fear, Strzyga will find a new war to save the day… whatever that war may be… it’s a war US State is praying for… and braying for.

Steve Brown


*Germany’s trade with China (by comparison) remains unchanged
**United States illegally invaded and occupied Iraq eighteen years ago, and committed war crimes.

18 thoughts on “US State Wants a New War

  1. Le renversement d’Evo Morales et la première guerre du lithium
    par Thierry Meyssan 16 mars 2021
    https://www.voltairenet.org/article212408.html

    Il y avait et peut-être encore, les concours d’éloquence.
    On pourrait faire maintenant des concours de menteries.
    Par exemple entre les sites Strategika51 et Voltairenet.
    On notera que les cas de graves atteintes, allant jusqu’au décès, sont passés sous silence.
    On peut aussi relever que lors des précédentes années, avant Covid, lors des vaccinations banales contre la grippe, ces vaccinations entrainaient aussi des décès, mais que personne n’en parlait.
    Que cherche à placer dans la tête de la cible cet article ?

  2. à la grande nation d’iran , des pays voisins et dans le monde , très bonne Année de novrouz .

  3. L’Ukraine est un écran de fumée. Le vrai idiot utile est erdogan, la Turquie est à la croisée des chemins et de son destin. Elle est le voleur de Bagdad et de la Syrie. L’empêcheur de la route de la soie et le protecteur d’israhell. C’est là que se joue le destin du monde

  4. L’Ukraine est une diversion, le vrai idiot utile c’est erdogan. La Turquie est à la croisée des chemins et de son destin. Le bouclier d’israhell,l’empêcheur de la route de la soie, le voleur de Bagdad et de Syrie avec l’autoroute M4

  5. oe dit :
    14/03/2021 à 2051
    https://youtu.be/dfxiCFJRtwQ
    Quel est l’état des relations entre la Chine et l’Afghanistan ?
    Répondre

    Michel Dakar dit :
    15/03/2021 à 0957

    De Michel Dakar, cherchjeur en politique Pinoccioienne, grand Mâge spécialiste en retour d’affection, guéri toute les maladies des malades récalcitrants ; dit :
    “Tout en écoutant Môssieur Belkravat, j’ai pensé à un dispositif sous la forme d’une sorte de lunettes avec des verres spéciaux qui pourrait encore faire progresser l’action Bans de Raies, l’observateur qui les chausseraient pourrait voir le nez s’allonger et se rétracter instantanément à chaque mensonge proféré et à chaque retour au vrai. Un peu comme ce qu’on nomme les langues de belles mères vendues dans les magasins de farces et attrapes pour les fêtes.”
    Répondre

  6. les anciens état unis d’amérique , vaste en terme , doivent avoir peur des gigantesque bouleversements géologiques et autres qui vont survenir soudainement chez eux et alors ce sera chez eux qu’il y aura des blocus , sanctions , guerre civiles et autres atrocités et des millions de morts , cela est terrible ce qui est écrit mais eux ont fait des millions de mort à travers le monde , c’est cela expier leurs très lourd karma négatif mais pas à la façon que pensent les hindous , par des admn , armes de destruction massif naturel et qui à crée le naturel , le soleil , les univers , les atomes et cela est vaste en terme , dieu .
    et que leurs alliées et surtout leurs ultra très haut vip visible et non visible ne se croient pas etre à l’abri ou en sécurité dans leurs bases aux 4 coins de la terre , à la surfaçe , sous les océans , sous terre , dans l’espace ou ailleurs , eux subiront ainsi que leurs sbires , mercenaires , parasites , conseillers , scientifiques et aecetera le pire chatiment car ils sont traçés , su , vu , connu par la puissance d’allah et de ces armées que lui seul sait .
    meme si leur coalition du mal englobe prseque partout dans le monde dans les dites bloc de commandement des pays de la terre .

    1. T’en a pas marre de tes conneries de prédiction qui tombent toujours à l’eau et cela est vaste.

      Il n’y a pas de karma, pas de volonté divine, on vous impose tout, du slip que tu porte au shekel que tu paye !

        1. Pourquoi ?
          Diversion, regarde mon doigt quand je montre la lune, et tout cela est vaste.

          Ca fonctionne plutôt bien, plus vous êtes nombreux à croire à ses conneries, plus c’est facile pour nous, plus vous êtes perdus !

          1. Ce que vous écrivez n’a aucun sens, vous êtes si loin du Logos.

  7. En matière de guerre potentielle, je m’interroge davantage sur l’usage fait par les chinois de leur nouvelle loi sur les garde-côtes. S’ils se mettent à protéger les îlots et récifs plus ou moins submersibles revendiqués en mer de Chine méridionale, cela risque de chauffer assez vite. L’Ukraine n’est pas exclue du fait que les provinces séparatistes n’ont pa bougé d’un mm alors qu’il y a eu des élections présidentielles démocratiques et qu’il ne semble pas qu’il y ait de présence de néo-nazis.

  8. @sergio je ne crois pas a un conflit en Ukraine les Russe l’encercle quasiment avec la Biélorussie et la prendront en trois jours !

    1. Du même avis que vous Roc.
      Titillé l’ours au seuil de sa maison, c’est un suicide.
      Les US comme toujours, tout dans la gueule.

    2. le conflit peut être ardemment désiré par les marionnettistes occidentaux, la marionnette ukrainienne n’étant que l’idiot utile, sacrifiable de la pièce. Leur but n’est pas que la Russie envahisse ou annexe l’Ukraine –elle ne le fera pas ne serait-ce que pour ne pas avoir à payer sa reconstruction– mais qu’elle puisse être accusée, sanctionnée, etc…

  9. La réactivation du conflit ukrainien, où les morts vont très vite se compter par dizaines de milliers côté ukrainien (même si la rapport de force est de 30000 pour les Républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, contre 300000 côté ukrainien (formé uniquement par la CIA – au vu des résultats des différents conflits fomentés exclusivement par les Étasuniens dans le monde – la différence s’opérera tout simplement grâce à l’armement…, obsolète du côté ukrainien (ils ont racheté à prix d’or la ferraille étasunienne) et les Russes emploi des armes qui jusqu’à là étaient inconnues dans le monde (et se garderont bien de franchir les frontières les séparant des zones en conflits en Europe…, ils sont très, très forts ces Russes !)
    Et l’Europe dans tout ce fatras ? Rien, juste une entité dirigée par des technocrates non-élus (bonjour la démocratie !) toutous des Étasuniens (l’Otan) qu’on a envoyé vertement d’aller se faire foutre! Et qui en redemandent ces cons !

    1. L’Etat américain veut une nouvelle guerre !

      L’État américain a envie d’une nouvelle guerre. Pour l’instant, l’État a ignoré l’affaire des singes entre Israël et l’Iran – sans parler de la Syrie – car il sait qu’une guerre avec l’Iran ne servira pas les intérêts de l’Empire du Mal. Et dans un revirement bizarre, les États-Unis ont fait des ouvertures à l’Iran que ce dernier a rejetées. Donc, si la guerre avec l’Iran n’est pas une option, pourquoi pas un endroit moins menaçant du point de vue des États-Unis… comme l’Ukraine ?

      Et pourquoi les vils mécréants qui jonchent le sol de l’État veulent-ils une nouvelle guerre de toute façon ? … ou au moins une “option de guerre” ? Nous examinerons cela plus tard, mais considérons d’abord la menace que représente Nord Stream 2 pour l’industrie américaine du gaz naturel liquide (GNL). Considérez que les anciens États-Unis ont investi des milliards dans des terminaux GNL à l’étranger et dans la promotion du gaz naturel liquéfié (GNL) pour l’exportation. L’achèvement de Nord Stream 2 remettra en question les intérêts dominants des entreprises américaines en Europe, tout en marginalisant l’Ukraine, capturée par les États-Unis et actuellement fournisseur de gaz naturel acheminé par gazoduc de la Russie vers l’Europe. Et comme l’État entièrement capturé est redevable aux vautours – les entreprises de la pire espèce -, tout concurrent réel ou imaginaire livrant du GNL à l’Allemagne doit être anéanti. Mais les États-Unis n’ont pas encore vaincu le Nord Stream 2, malgré de vaillantes tentatives en ce sens, et des sanctions après sanctions. En tant que tel, l’État peut se concentrer sur un conflit en Ukraine à la place, en plus des sanctions, comme moyen de stopper l’achèvement du projet.

      Un nouveau facteur important dans cette équation est la réduction de 12,5 % du commerce de l’Allemagne avec les anciens États-Unis, une baisse des plus significatives*.

      Et parce que la tentative fausse, inutile et futile de l’OTAN de maintenir l’hégémonie américaine sur l’Europe n’a rien donné non plus, l’Allemagne se détourne de sa relation perverse et historique.

      Le changement de cap de l’Allemagne a menacé les ambitions kushnériennes au Sahara occidental, et a étonnamment suscité des pourparlers secrets entre l’Algérie et l’Allemagne sur les affaires nord-africaines.

      Jusqu’à présent, les anciens États-Unis et la France ont dominé l’Afrique du Nord avec leurs opérations militaires illégales respectives via Africom, et l’action militaire française pour sécuriser les intérêts de l’uranium là-bas.

      L’Allemagne contrôle la BCE qui détient la deuxième monnaie mondiale la plus importante et n’est sans doute pas perturbée par la militarisation américaine d’un dollar défaillant. En raison de la chute du commerce avec les États-Unis et du pivot de l’Allemagne vers la Chine, l’Allemagne pourrait chercher à étendre ses intérêts en Afrique du Nord au-delà de l’effet corrosif de la duplicité américaine.

      La question primordiale est de savoir si l’Allemagne va insuffler une nouvelle vie à l’Axe de la Résistance – une question brûlante au sein de l’Etat. L’État considère l’Allemagne comme une menace potentielle par son exposition à la BCE, à l’euro et à la politique directionnelle du FMI. Il existe des preuves que les traders américains du FOREX ont récemment attaqué l’euro pour cette même raison. Mais si l’Allemagne ne peut pas être directement ciblée par les États-Unis pour son adoption de Nord Stream 2, la Russie peut l’être. Et ce, depuis de nombreuses années. Les États-Unis ont agressivement ciblé la Russie pour :

      La résistance à l’agression américano-israélienne du Nil à l’Euphrate (les États-Unis occupent l’Irak et certaines parties de la Syrie).
      L’affaire Snowden
      la Crimée
      Le Caucase et l’Ukraine

      En outre, les États-Unis – qui ont toujours un double jeu – ont engagé leurs cohortes fascistes de l’OTAN (Lituanie/Pologne) dans une tentative plutôt sordide d’isoler l’enclave balte de Kaliningrad.

      Navires de surface de la marine russe à Kaliningrad
      Il est certain que l’Empire débauché et pervers ne rate jamais une occasion d’agresser.

      La situation en Ukraine est plus grave. Avec Kagan-Nuland et les néolibéraux américains assoiffés de sang – et toujours plus puissants dans l’État – les anciens États-Unis pourraient chercher à obtenir plus que de simples sanctions de la Russie. La tension en Ukraine entre les mains compétentes de l’État américain Strzyga offre ces avantages :

      Une puissante diversion pour détourner l’attention d’un leadership américain boiteux.
      Empêcher l’achèvement du Nord Stream 2
      Faire pression sur la Russie pour qu’elle fasse des concessions
      Convaincre la Russie de quitter la Syrie, cimentant ainsi la livraison des territoires occupés de la Syrie à Israël.

      Cet équilibre délicat pour cibler la Russie ne doit pas conduire à une guerre pure et simple. Que les ratés et les incompétents de l’État américain puissent tolérer un tel risque est bien sûr accablant et illustre leur nature inhumaine. Pour l’instant, ce régime américain méprisable et sans morale et ses homologues de plus en plus dépravés au sein de l’État peuvent gagner du temps en faisant monter la tension en Ukraine. La contagion et une économie américaine en plein essor servent de couverture à tout ce qu’ils subvertissent, du moins pour le moment.

      Ainsi, Kagan-Nuland et ses acolytes se complaisent dans leur conviction erronée que l’État rend le monde inconfortable pour tous ceux qui ne sont pas d’accord avec leur programme d’État failli néocon – pour le moment. Mais admettons que, par un revirement bizarre, le MMT échoue, que les taux d’intérêt explosent, que l’inflation soit galopante (jusqu’à l’hyper) et que même le bitcoin se soit effondré… les perspectives sont sombres.
      N’ayez crainte, Strzyga trouvera une nouvelle guerre pour sauver la situation… quelle que soit cette guerre… c’est une guerre pour laquelle l’État américain prie… et braille.
      Steve Brown

      *Le commerce de l’Allemagne avec la Chine (par comparaison) reste inchangé
      **Les États-Unis ont illégalement envahi et occupé l’Irak il y a dix-huit ans, et ont commis des crimes de guerre.

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

      1. Merci Steve Brown pour cet article très pertinent et juste.
        Continuer à nous éclairer sur se monde obscur et satanique.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :