Stats

  • 6 971 530 Hits
01/08/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

La Turquie met un pied en Ukraine…

Il est assez clair que la Turquie poursuit des objectifs géostratégiques spécifiques en Ukraine sous couvert d’un partenariat stratégique avec Kiev. Ces objectifs turcs n’ont rien à voir avec les objectifs stratégiques d’hégémonie poursuivis par Washington et l’OTAN visant à affaiblir la Russie.

La Turquie vise la récupération d’une partie du territoire ukrainien.

La proposition d’assistance militaire turque à Kiev et la tenue d’un Conseil stratégique turco-ukrainien à Istanbul vise moins la Russie avec laquelle la Turquie entretient une relation fort ambiguë mais souvent proche qu’une entrée de plein pied de la Turquie dans le pandémonium ukrainien.

Source: TRT

Avec un allié comme Erdogan, le président ukrainien Zelensky n’a désormais besoin d’aucun ennemi. La vague allusion turque à une assistance pour la « libération de la Crimée » en dit long sur la nouvelle stratégie turque telle qu’elle s’est déployée en Syrie, en Libye et en Irak. Pour la Turquie, la Crimée demeure un ancien territoire Ottoman et l’influence d’Ankara sur les musulmans de Crimée demeure un levier assez redoutable. La Russie a d’ailleurs récupéré la Crimée grâce à l’apport décisif de ses propres populations musulmanes du Caucase et plus particulièrement les forces spéciales tchétchènes.

Or le Sultan a évoqué le maintien de la Crimée dans la zone influence de Kiev. Une affirmation politicienne tactique qui ne reflète en aucun cas le fond de la pensée du président turc Reçep Tayyip Erdogan selon des analystes russes. Pour ces derniers, Erdogan est beaucoup trop habile par rapport à son homologue ukrainien manquant cruellement d’expérience. La vente de drones turcs à l’Ukraine suit l’implication de plus en plus flagrante des services spéciaux turcs en Ukraine et pour des observateurs militaires russes, cet activisme préfigure une situation dans laquelle le pouvoir de Kiev pourrait se faire « dévorer » par le Turc sous le nez de l’ensemble des autres pays de l’OTAN qui poussent Kiev à déclencher une guerre suicidaire contre la Russie.

En discours diplomatique, la Turquie appelle à la réduction des tensions dans la région du Donbass au moment où l’Ukraine veut intégrer l’OTAN à n’importe quel prix. Les ukrainiens ont déjà perdu des fleurons de leurs industries militaires, partagées entre les américains et les chinois. La venue des Turcs vise ce qui reste et, comme l’a si bien résumé un analyste turc, tout le reste.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :