Stats

  • 6 980 319 Hits
06/08/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Les factions palestiniennes utilisent des MLRS, situation hors de contrôle à Lod

Les factions palestiniennes ont tiré 46 roquettes sur la seule ville d’Ashkelon (Askalan) provoquant un vaste de mouvement de panique. Des dizaines d’autres roquettes ont également tirées sur Jérusalem et Tel-Aviv. Des roquettes sont tombés sur des colonies près de Jérusalem, provoquant une ruée vers les bunkers anti-aériens.

A Lod, la situation est totalement hors de contrôle et la police israélienne a officiellement exigé le déploiement des unités de l’armée pour rétablir le contrôle.

Lod, un jeune manifestant arrache le drapeau israélien et le remplace par le drapeau palestinien. Une école militaire israélienne est la proie des flammes.

Cette situation n’est pas étrangère au double blocage politique affectant le gouvernement israélien suite à de graves divergences et des affaires de corruption généralisée mais surtout après la énième tentative d’éviction de Netanyahou, qualifié par ses adversaires politiques de « tyran assoiffé de pouvoir ». Ces événements pourraient bénéficier à ce dernier ou du moins pourraient décrédibiliser le chef de l’opposition, chargé de mettre en place un nouveau gouvernement.

Ce que redoutent le plus les israéliens est moins les roquettes qu’une véritable révolte interne généralisée à laquelle participeront les Arabes israéliens des territoires non revendiqués selon les termes des processus de paix de Madrid et d’Oslo. Un tel scénario pourrait déclencher un chaos durable même au sein des forces armées.

Scènes de guerre à Lod

l’Autorité palestinienne basée à Ramallah est aussi le grand perdant de ces événement, à fortiori après le report d’élections longtemps attendues. Le leadership de Abbas est de plus en plus décrié et contesté. Dans les faits, l’Autorité palestinienne est totalement dépassée par l’émergence d’une nouvelle génération qui ne tolère plus le statu quo et les compromissions scandaleuses d’une autorité corrompue. Les jeunes sont plus attirés par les discours des factions de la résistance que par les tirades anti-russes ou anti-chinoises d’un président dont le crédit politique a expiré depuis très longtemps.

Cette énième évolution du conflit connaîtra un pic, notamment à Gaza, avant de revenir à un niveau standard. Cependant, la nouvelle génération palestinienne semble être plus déterminée que jamais à vouloir changer les choses. Cela aura des répercussions sur l’avenir de l’Autorité palestinienne dont les jours semblent être comptés en dépit du soutien des pays Arabes alliés à Israël.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 1.5 / 5. Vote count: 2

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :