Stats

  • 7 065 524 Hits
18/09/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Des milliers de migrants clandestins marocains dont au moins 1500 mineurs déferlent sur les plages de Ceuta

Les relations entre le Royaume d’Espagne et celui du Maroc se sont nettement détériorés ces dernières semaines. En guise de représailles, les autorités marocaines ont relâché un peu la surveillance de l’immigration clandestine avec pour résultat le déferlement en une seule journée de plus de 5000 migrants clandestins marocains sur les plages de l’enclave espagnole de Ceuta dans le Nord du Maroc, où ils ont été accueillis par des blindés déployés sur la plage. Parmi ces milliers de migrants, plus de 1500 sont des mineurs non accompagnés qui veulent à tout prix partir en Europe.

Source: Elfaro de Ceuta TV

Des milliers de migrants clandestins tentaient encore de regagner à la nage l’enclave espagnole dans un mouvement de foule inédit rappelant celui des films catastrophe suscitant des interrogations sur ce qui ce passe vraiment à l’intérieur du Maroc, un pays que les médias français ont l’habitude de “vendre” exclusivement comme une destination touristique et un pays calme soutenu où les investissements français sont sécurisés.

Madrid a dépêché en urgence des renforts militaires à Ceuta pour tenter de contenir le déluge humain de tous ces jeunes marocains qui fuient leur pays comme si un cataclysme s’y est déclenché subitement.

Les autorités marocaines dont la propagande officielle vante une image idyllique du Maroc ont démontré l’ampleur de la crise socio-économique affectant ce pays et une autre réalité qui fait froid dans le dos: celle de toute une jeunesse qui a perdu tout espoir d’un avenir possible dans son propre pays et qui s’accroche au mirage de l’Europe comme unique voie du salut.

La France protège le régime marocain et entrave toute enquête indépendante sur l’immense corruption et les détournements systématiques des aides européennes par l’élite dirigeante de ce pays. Une timide protestation populaire dans la région rétive du Rif demandant plus de justice sociale et condamnant la corruption fut régime fut impitoyablement réprimée avec la complicité des médias français. La plupart des meneurs de cette protestation furent condamnés sans aucun chef d’accusation à de lourdes peines de prison et tous affirment avoir fait l’objet d’actes de torture et de sévices. L’un des meneurs de la protestation, Nasser Zefzafi, né en 1979 à El-Hoceima, réparateur de téléphones portables de son état, a été torturé durant des semaines et obligé par la force de crier “Vive le roi” pour que cesse son calvaire.

C’est également le gouvernement français qui a agi en toute discrétion à la demande du gouvernement marocain pour censurer tout contenu relatif à l’existence de groupes terroristes extrémistes dans les montagnes de l’Atlas. Le 17 décembre 2018, les corps décapités de deux touristes scandinaves, Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et Maren Ueland, 28 ans, ont été retrouvés près du village d’Imlil, non loin du mont Toubkal dans l’Atlas marocain. La vidéo terrible montrant le supplice des deux victimes a été diffusée sur internet et les auteurs de ce crimes ont affirmé leur allégeance à Daech dans la vidéo qui a été retirée de certains sites Gore à la demande explicite de la France.

Les autorités marocaines ont voulu embarrasser l’Espagne mais la manipulation s’est retournée contre eux. De telles scènes démontrent que la situation au Maroc est bien plus explosive qu’on le croit et que la majorité des jeunes de ce pays sont tellement désespérés qu’ils sont prêts à tout pour partir en Europe. Ces scènes inédites démontrent que les discours de l’ensemble des partis européenns est aux antipodes d’une réalité bien plus sombre et toujours ignorée.

Alvaro Vayo

Exclusivement pour Strategika51.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :