Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
27/06/2022

7 thoughts on “Le Gouvernement fédéral du Nigeria décide de bannir définitivement Twitter

  1. L’ex-président US Donald Trump a salué le Nigeria pour avoir réagi contre Twitter. Il a également appelé tous les pays du monde à bannir Facebook et Twitter…

    Il y a de cela plusieurs années j’avais evoqué sur ce forum la possibilité qu’à terme toute l’informatique allait etre reconfiguree par le pays du BRICS à cause de l’attitude excrecable des US.
    En fait c’est tout le modele OSI qui va etre revu dans les prochaines années, à la grande fureur des américains.
    https://en.wikipedia.org/wiki/OSI_model
    La Chine, comme la Russie investissent en ce moment des sommes colossales pour recomposer chez eux des nouveau hardware, et bien sur avec des nouveaux systèmes d’exploitation qui ne devraient pas manquer d’arriver prochainemement. Peter Wennink pdg d’ASML que les specialistes connaissent trés bien a déclaré recemment que les chinois devraient maîtriser la technologie de la lithographie d’ici quelques années maximum, ce qui va ouvrir la voie pour la Chine, comme la Russie à produire leurs propres puces, partant de là non seuleument privant les USA du monopole, mais en plus entravant encore davantage le diktat insurportable des occidentaux.
    La bataille de Twitter, et Facebook ne sont en fait que le haut de l’iceberg, celle de l’information, et de l’autonomie d’internet.
    Deja et c’est une bonne chose, les occidentaux n’ont plus le monopole de la technologie de la fibre optique.

  2. Nigeria : Plaidoyer de diplomates occidentaux en faveur de Twitter, les griefs du gouvernement

    Le gouvernement nigérian est en discussion avec Twitter au sujet de la suspension de ses opérations du réseau social au Nigeria. Des appels des particuliers et de plaidoyers de certaines puissances occidentales sont lancés pour exhorter les autorités nigérianes à autoriser le réseau social Twitter à reprendre ses activités au Nigeria après sa suspension indéterminée.

    En réponse, le gouvernement a justifié que la suspension de Twitter va dans l’intérêt de la sécurité nationale et de la paix. Il est rappelé aux plateformes qu’elles ont la responsabilité d’exercer un contrôle de manière responsable sur les publications. C’était suite à une rencontre du ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, hier lundi à Abuja avec certains ambassadeurs au Nigeria.

    Les diplomates qui ont rencontré le chef de la diplomatie nigériane sont ceux du Canada, des États-Unis, de l’Union européenne, du Royaume-Uni et de la République d’Irlande. (Ils attaquent toujours en meute)

    En explicitant la suspension de Twitter, le ministre Onyeama a fait savoir aux diplomates que « nous ne disons pas que Twitter menace le pays ou quelque chose de ce genre ; La raison pour laquelle nous avons pris cette mesure (suspension) est d’empêcher que la plateforme soit utilisée comme un moyen de déstabilisation et de canal de la criminalité ou d’encouragement de la criminalité ».

    Onyeama a ajouté que le gouvernement reconnaît le rôle joué par les réseaux sociaux et leurs influences positive et négative et relevé que l’aspect négatif a des conséquences désastreuses qui peuvent mettre en péril l’unité du pays.

    Pour sa part, l’ambassadrice des États-Unis, Mme Mary-beth Leonards, a souhaité le meilleur pour le Nigeria et les problèmes qui se posent doivent être résolus. Mme Leonards a rappelé au gouvernement que le libre accès aux réseaux sociaux est important et ils sont heureux que le gouvernement soit en pourparlers avec Twitter.

    Elle a souligné que bon nombre des choses auxquelles le ministre Onyeama a fait référence, y compris les incitations à la violence, sont des faits que le gouvernement nigérian a le droit légitime de poursuivre en justice.

    Soulignons qu’en lien avec la suspension de Twitter, le procureur général et ministre de la Justice du Nigeria, Abubakar Malami, a annoncé le samedi dernier avoir « ordonné la poursuite immédiate des contrevenants à l’interdiction par le gouvernement fédéral des activités de Twitter au Nigéria ».

    L’interdiction est entrée en vigueur le samedi dernier et des millions d’utilisateurs ont été empêchés de se connecter à Twitter mais certains nigérians contournent l’interdiction en utilisant des réseaux privés virtuels (VPN).

    La Commission de l’audiovisuel a ordonné hier lundi à toutes les radios et télévisons du pays de « suspendre tout soutien » à Twitter, en supprimant immédiatement leur compte.

    Griefs du Nigeria contre Twitter

    Bien avant la rencontre du ministre Onyeama avec les diplomates à Abuja, la présidence nigériane s’est prononcée sur les raisons de la suspension de Twitter dans le pays et a mis en garde contre les influences perturbatrices des réseaux sociaux.

    Dans sa déclaration, le service de communication Président Buhari a déclaré que « la suspension temporaire de Twitter n’est pas seulement une réponse à la suppression du tweet du Président. Il y a eu une litanie de problèmes avec la plate-forme de réseaux sociaux au Nigeria, où la désinformation et les fausses informations qui s’y sont propagées ont eu des conséquences violentes dans la société. Pendant tout ce temps, la société a manqué à ses responsabilités ».

  3. Le temps de discuter entre eux un petit peu et twitter sera à nouveau autorisé au Nigeria .
    Ce serait dommage pour le Nigeria de devenir comme la Chine en censurant certains sites internet qui ne plaisent pas au gouvernement .

    1. Mais dans ce cas Twitter devrait payer un minimum de 3 à 4 milliards USD et connaissant l’avidité de quelques responsables locaux, ils voudront l’instauration d’une rente à vie.
      Bref, les gars de Twitter se sont fait avoir.

    2. Ce serait dommage pour le Nigeria de devenir comme la…
      Tiens, revoila le 30 de QI. Je te l’ai deja dit, c’est des sujets qui te depassent. Va te faire greffer un demi cerveau si c’est possible, tu gagneras aux changes.

  4. en zappant , on constate que dans les plateaux tv mainstream et leurs clones des alternatives , il y a des grand expert qui font de très grand palabres de ce que signifie le mot clac ou claques et aussi à barcelone le clip , moi , the maire of barcelone .

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :