Stats

  • 6 978 837 Hits
05/08/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

La démolition de Miami ressemble à l’attentat d’Oklahoma City ou le nouveau monde du magicien d’Oz revisité

Troublantes similitudes entre ce qui c’est passé le 24 juin 2021 à Miami, Floride et l’attentat mystérieux d’Oklahoma City le 19 avril 1995. Le bilan, terrible, est à peu près le même : 168 morts à Oklahoma City et un bilan initial officiel est de plus de 100 disparus, voire 150 selon certaines sources. Dans le cas de l’immeuble de Miami, les médias éludent jusqu’à présent toute référence à l’usage d’explosifs ou d’une démolition contrôlée par implosion.

La version officielle veut faire accepter la thèse intenable d’un effondrement subit et spontané due à une anomalie en matière de résistance des matériaux ou d’un défaut de construction. En réalité, cette immeuble aurait très bien pu être la cible d’un missile air-sol.

L’assassinat à Barcelone de John MacAfee, l’homme qui lança en 1987 le fameux antivirus MacAfee, en réalité un des premiers outils de l’espionnage informatique à grande échelle est lié à la démolition de l’immeuble de Miami où il disposait d’un bien immobilier. Cette démolition est donc un autre épisode dans la guerre souterraine en cours que mène l’État profond contre tous les dissidents. Il se pourrait que le cas MacAfee soit encore bien plus complexe et fasse l’objet d’une mystification contrôlée par l’État profond lui-même. En dernier recours, nous ne savons pas si MacAfee, tout comme Jeffrey Epstein sont réellement morts ou pas. Officiellement, les deux ont été « suicidés ». Un terme pouvant aussi bien designer une ex-filtration, une fin de mission avec réassignement d’identité et de vie ou encore carrément liquidés. Dans tous les cas de figure, c’est l’œuvre de services hautement spécialisés relevant d’un ou un groupe d’États disposant d’assez de ressources et de capacités pour mener une campagne de manipulation structurée, créer une confusion à dilemme permanent et répandre un brouillard de guerre.

Le bâtiment fédéral Alfred P. Murrah, après l’explosion d’un véhicule piégé le 19 avril 1995, Oklahoma City, Oklahoma, États-Unis d’Amérique. Accusé de terrorisme domestique, Timothy MacVeigh fut exécuté le 11 juin 2001. Trois mois plus tard, les villes de New York et Washington D.C. seront le théâtre d’attaques aux avions de ligne détournés par des pirates de l’air originaires de pays alliés des États-Unis selon la version officielle.

Ce qui c’est passé à Miami rappelle que le mystère entourant l’attentat d’Oklahoma City n’a jamais été élucidé. Pas plus que celui de Waco au Texas.

La démolition contrôlée d’immeubles commence à ressembler à une certaine signature. Une signature unique qui tend à se reproduire dès que d’immenses intérêts sont menacés. On en saura pas plus dans vingt ans que maintenant mais ce qui est certain est que le monde dit libre vit en plein régime totalitaire qui ne se cache même pas derrière un écran de fumée. C’est le monde du magicien d’Oz revisité. La chute sera brutale.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :