Stats

  • 7 068 727 Hits
20/09/2021

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

De la fin d’un monde et de l’opportunité d’une action

En ces temps de fin d’un monde, il n’y a presque plus de règles. Les masques et les filtres ne sont plus nécessaire. Jamais l’hypocrisie humaine n’a été aussi bien mise à nu. Se contenter d’observer la pénombre dans laquelle des légions de monstres relâchés des enfers peinent à s’affirmer dans une fausse réalité qui s’effiloche à ce vent de folie semé par une postmodernité toute aussi fausse serait suicidaire. Le sujet est l’objet de son observation mais aussi l’un des facteurs influant et même induisant la variation de cette observation et par conséquent du sujet et de l’objet.

Il faut donc agir. Agir est un acte fort dangereux si on réfère aux philosophies orientales, pleines d’une sagesse acquise avec un empirisme historique traumatique. Les mythes sont tous basés sur une vérité initiale ou première altérée au fil de la lame plus ou moins aiguisée du temps.

Dans notre petit coin du cosmos ou de l’univers (il y a une infinité d’univers et les lois physiques ne sont pas valables partout), toute action entraîne systématiquement une réaction ou une série de réactions en chaîne susceptibles d’influer, de contrer ou de moduler l’action initiale et entraîner à chaque fois d’autres cycles de rétro-action.

L’action tant adulée par la construction conceptuelle dite occidentale modifie à chaque fois une série de paramètres et influe négativement sur le fonctionnement d’un univers cohérent et harmonieux jusqu’à l’infini. C’est donc une des composantes du mal. La guerre est un des aboutissements de l’action à partir d’une idée ou d’un groupe d’idées construites et ne reflétant pas toujours le semblant de la réalité perçue ou artificielle.

Il y a quelque chose d’indéfinissable et de mystique dans le sang. C’est plus q’un organe vivant. C’est un univers à part. Il a été écrit que viendra une époque où l’homme voudra changer la création. La tentative de modifier ou d’altérer les mitochondries et jouer avec l’ARN Messager ou encore le génome humain est un premier pas vers un avenir assez terrifiant. Terrifiant dans la mesure où la nature finit toujours par reprendre ses droits bafoués par l’orgueil humain. C’est une leçon immémoriale et un nomos connu depuis des millénaires.

Le crime ne paie jamais.

Notre statut d’observateur n’est plus tenable. Dorénavant nous sommes forcés de réagir et d’agir dans un cycle dramatique aux conséquences dépassant de loin le simple enjeu de nos vies.

La résistance passive telle que démontrée lors de libération des Indes pourrait être une source d’inspiration mais non un modèle car le paradigme du pouvoir diffus a beaucoup évolué depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L’Hydre avance sans masque. Y résister est devenu obligatoire.

A

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.6 / 5. Vote count: 27

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :