Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

After the Second World War, a power vacuum had to be rapidly filled where a world formerly at war could somehow return to peace. In light of lessons learned, an understanding developed that military might was not optional for the State – to be used only for defense – but mandatory to maintain power, at times aggressively. In other words, the aggressive militarist role of the State was given after WW2. (Prior to that, certain influential idealists believed that the world could be at peace with competition not represented by warfare, but by trade and commerce, without a return to mercantilism, ie nascent globalist ideology.)
At that time, capitalistic theories about commerce prevailed in the west (tinged with socialist ideology in the form of State control of capitalism). In the east a more radical socialist ideology — perhaps suited to eastern thought and experience – favored state ownership and control of all production with equality in housing, education and health, enforced by the State. As such, American capitalism, European social capitalism and eastern communism became the ideological power triumvirate after WW2.
Ideological camps were setup on all sides, in competition. Even though State ownership of production was anathema in (most) European countries, and the US, powerful political elements actually favored radical socialist thinking especially in Europe. Meanwhile the United States felt the need to foil any such radical socialist ideology, and considered radical socialists (communists) in Asia (Russia-China) to be an existential threat to the United States.
Allen Dulles knew that the 3rd Reich was about far more than dictatorial rule by a maniac — revelations from the Red House Report (1944) told him so. Dulles implicitly understood the Red House Report; and intel he was privy to inspired a US version of IG Farben corporatism as policy, a state collusion with industry to fuel western corporates and counter the Russian powerhouse. Allen Dulles had close links to Nazis, and many were his personal friends. Dulles’s efforts saved quite a few Nazis from detention and even execution. Dulles and McCloy took SS Gehlen into the CIA and leveraged his intel knowledge of the East (via Gehlen) to great advantage. Likewise, Nazi science was far more advanced than history portrays, and Dulles appreciated that industrial leverage. While Dulles was not necessarily an ideological Nazi himself, the jury has been out on that for many years. 
Now, recall that the German surrender was quite odd, where only the Wehrmacht and military surrendered. Top (then) Nazi Karl Dönitz did not surrender. Indeed, no Nazi party official of any rank ever signed any surrender document, or signed any formal codicil of capitulation; not in Reims, or Berlin, or anywhere else. That was either a blunder or an opportunity for Dulles, an opening that Dulles could take advantage of. In a way, Allen Dulles was a new internationalist, even if not in the manner we usually think of one.
Bottom line, Dulles saw that a unified Europe aligned with the United States could powerfully oppose communist and eastern influence after the war, with a further goal of defeating and subjugating eastern power. This alignment provides a crude foundation for the successor to the 3rd Reich with help from the BIS and banking system to this day. Briefly, the Globalist Fourth Reich is a politically united Europe allied to the US, in stout opposition to the East… in fact, with a goal to defeat and subjugate the eastern powers, for western rule. In other words, for world domination. (Just as the 3rd Reich hoped for; even if Britain and the US didn’t cooperate at the time!)
The ideological play here is quite interesting, because the west was not absolutely universally ideologically opposed to socialism or communism, or China; as Nixon proved in 1972. Elements within the western power structure had adopted socialist thinking*. Roosevelt’s first inauguration speech about the “Economic Royalists” gives powerful insight to socialist ideals, and serves notice that the central governmental will intervene in banking and Wall Street’s criminal activities, whenever in the central government’s interest to do so. Also recall that some theorists believed that the Western powers favored the fall of the Tsar and supported the Bolsheviks, in this original East V West / West V East scenario. Succinctly, ideological warfare was waged after WW2, with capitalist ideology vs communist dogma as essential components, where the idea was to test theories of militarist and societal power and control.
As this war played out over many years, the radical socialist ideologues in the west were eclipsed by capitalist internationalists, by the time Wall Street and western monetary powers dominated the global monetary system. This was accomplished, over the years, by recruiting and indebting most nations to the US dollar system. Somewhat anecdotally, as the former played out, we saw communist ideologues like Kim Philby, Donald Maclean, and Guy Burgess eventually flee to the Soviet Union, for example, and there were many more. Joe McCarthy made his life’s work touting the ‘red scare’ and did quite well (financially) by it. By 1962, even Lee Oswald was too embarrassed to call himself a communist..!
In other words, Allen Dulles correctly guessed, or with reason suspected that, ‘western capitalism’ would eclipse eastern communism, perhaps largely based on his time and experience with Big Banks, the Federal Reserve, and Bank for International Settlements… (The BIS, in some circles, is still called “the Nazi bank” today.)  So, Allen Dulles won. Instead of the Fourth International we have the Globalist Fourth Reich that Dulles perhaps did not fully visualize then, but certainly enabled, with the ultimate goal being to eventually defeat the eastern bloc. Same as after WW2… However, Allen Dulles did not fully appreciate that the western democracies were being played by what remained of the Third Reich to ensure its survival. The foregoing is a most important point, that no political scientist (or anyone else!) will address in this dualist-false dilemma obsessed realm of history.
In brief, by 1950 we have three ideologies with competing power structures: 1, US-euro “democracies” (or what once were) 2, Totalitarian fascism which we call Naziism and 3, Communist government.  What is universally ignored, not realized, or not appreciated, is that the Third Reich idealists who survived the war (and there were plenty!) were working and manipulating Dulles and McCloy etc – not the other way around. In their Nazi zeal for world domination – just as we see every day, today – the Nazi internationalists succeeded in accomplishing the Globalist Fourth Reich… by stealth and great cunning.  
It is important to highlight that Elites of the Globalist Fourth Reich have no Hitler — they are not interested in such. The 4th Reich Elites have no spiritual religion or belief. They are not overtly racists, or antisemitic… In their view, race, honor, and all the trappings of a goose-stepping Nazi are absolutely irrelevant. Ultimately, these Elites are the wealthy Western Oligarchs and plutocrats in business suits, all about totalitarian power and control… and they view the east as being an existential threat to their system of control and governance. They achieved power by embracing the fascist totalitarian ideals that Sheldon Wolin has written about too, described as the US Inverse Totalitarian State. The western major media conflates the issue, by portraying the Fourth Reich as a white supremacist movement, when the western globalist agenda is truly nothing of the sort.
Note that while these fascist ideologues may use ideology as a tool, their ultimate control is not by any ideology, but by technical, political, doctrinaire, and propagandistic means. Also their Nazi-inspired fascism intersects with National Socialism, as a means of State-controlled capitalism. We see this embodied in part, via the predatory and corrupt Wall Street banking and monetary system.
Briefly, via this quasi-Allen Dulles world view, world peace, benevolent capitalism, or any ideological or monetary system that represents either a truly competitive free market – or for that matter a working socialist-capital system as China enjoys – is the Globalist Fourth Reich’s bitterest enemy.  This is why — as Dr Joseph Farrell pointed out in his book The Third Way — Sergey Glazyev in 2014 stated that, “the real Nazis are in Washington”. Of course, the foregoing is all fine in theory… but what evidence do we see that the Globalist Fourth Reich truly exists? Well, we see it every day. 
The west is not interested in peace. No western leader ever speaks about world peace: Not on any occasion or under any circumstance. The west is about, war, terror, horror, death, destruction, and profit from same. How can we know?  Not just by NATO destroying Yugoslavia or Libya, or the fact that NATO exists at all. No, we know because this is the warfare state ideology dumped on us every day, day by day, by the western media and especially US “leaders”.  For at least twenty years now.  (But actually more.)  This is why the president of Russia throws up his hands and wonders why the west is so crazy …. just as he did today. He must realize that the Nazi intent to enslave the East was not defeated in 1945, or any time thereafter; just as we see with the promise of western aggression versus China, Russia, and Iran today.
Russia’s President addresses Sky News Reporter about the West’s “Fourth Reich” :
Link: https://www.bitchute.com/video/6t4tzngjeDgT/
The United States specifically reneged on its (largely) verbal promise not to expand its NATO warfare state eastward, in a lie typical of the Third Reich re the Hitler-Stalin Pact , highlighting the fact that the western Fourth Reich lies the very same way today. One subtlety here is that our western banker’s Fourth Reich must now consider that the Russian potential alliance with China, complicates the Nazi-US goal to enslave the East. Such is now a far greater challenge than Neocons-Neoliberals and their associated Fourth Reich partners in Washington may imagine. Let’s hope so.  Meanwhile America, Europe, Saudi, and Israel will continue to make a Nazi war on the world…. with not a word about peace to be publicly found.
There is a further fact. It is claimed that the Soviet Union lost the Cold War. True, however the United States did not quite win it either…  the US just did not lose the Cold War quite as badly as the USSR did.**  And there is a further truth too. That the United States did not defeat the Nazis either. And that the west has been gradually immersed in that ideology, where the present time is perfect proof to that fact… 
Now, it is up to China and Russia to defeat them – this time forever.
*To some extent by necessity (for another time)
** For a bit of fun, read about Big Diomede Island (Reagan, Gorbachev) on wikipedia

Steve Brown   23 December, 2021

19 thoughts on “Globalist Fourth Reich Revisited

  1. Steve, this is very fuzzy. There is no single proof that the Nazi survived WW2 and organised themself as a secret organization to run the world behind curtains.
    Nazi is largely a myth. for exemple, SS divisions were not at all matching with the regular german army, and Hitler poor strategy lead to the loss of Stalingrad and the Koursk battles and then the loss of WWII.
    And on the other hand, Yes, they are numerous proof of a world governement but there is no tie to any Nazi group is visible.
    The world domination agenda and plan were already drawn before they exist and is still continuing after they left history. Think of that, who funded Lenin ? No Nazi at that time.
    It is as simple as that: people that control the monney also run the world, the ones that owned the Federal reserve and the banking system.
    They have an ideology, and also religious beliefs – this is more important that you may thing, religious beliefs for the mass being “there is no God, Material world only matters”.
    They are running organisations like Bilderberg, Trilaterale, World Forum tp control economy and politics on one hand, and secret societies like “Free Maconnery” to control the human psyche and the society beliefs, culture & ideas on the other hand.
    They are using a lot of energy and they are very skilled at hiding themself, this is how a lot of people are trapped in confusion and mist. Think of what happen where there is a secret in a familly. We have secrets in society, so the confusion.
    NAZI is now a negative myth used to frighten people or discredit others when some unconventional opinions are given (we have a good specialist in the forum …)
    An other Nazi myth: They did not even invent the extermination camps, it is us, the French that invent them during the revolution to deal with the Vendee insurection (but don’t say that too loud, as the successors of the brillant humanists that invented the concept are still running the country …then, they are not claiming the patent …it is the Nazi and we can forget the French participation or at least encouragment to the Rwanda genocide, and the same for Irak and so on over and over … )
    And at the same time, the organizations I mentionned (350 deputy and senators in France out of app 800) are controling the media and claiming they work for a brotherwood of mandkind. All is lie, Everything, and it is visible, just in front of us.

  2. Oser prétendre que les gens qui ont pris le pouvoir financier,militaire,politique ces deux ou trois décennies,sont des rescapés du régime nazis,sauvé par l’initiative d’une personne (DULLES),voulant tirer profit pour leurs compétences exceptionnels voir extraordinaire,qui l’ont en fin de compte contrôlé au lieu qu’ils soient contrôlés.

    C’est un peu léger et tiré par les pincettes comme analyse.et je pense que cette même analyse essaye de couvrir la secte des parasites khazares qui activent et ont pu influencé le court des evenements depuis plus de trois siecles.et vouloir isoler dans le temps ce qui se passe ces dernieres decennies et les trois siecles passés,et rouvrir la secte des juifs khazares,ces parasites usuriers.

    Les causes et les aboutissants de ce qui arrive de nos jours est beaucoup plus complexe et beaucoup plus anciens,que DULLES et son intelligence et ses motivations et les compétences des rescapés nazis,récupéré par la cia et le mi6.

    Ce n’est pas un quatrième reich qui domine le monde aujourd’hui.mais plutôt ceux qui ont poussé à l’émergence du troisième reich dans les années 30 du siecle passé.et dernière les trois camps qui s’affrontaient.

    Les anglo-sionistes,les bolcheviques sionistes et le troisième reich.chacun avait un rôle à accomplir d’une part,et créer une guerre pour redistribuer les cartes et renforcer le pouvoir des juifs sionistes khazares et leurs système financier,basé sur l’usur et le contrôle de la monnaie d’auyre part.

    Mais malheuresement il ont une religion dont ils y tiennent beaucoup et la transmettent de père en fils depuis des siecles,qui est le satanisme,qui n’a rien à voir avec la religion juif authentique dont le livre sacré est la thorah du prophète moïs,que la paix soit sur lui.

    Et le satanisme à pour seul objectif de faire du mal aux humains et les éloigner de l’adoration de dieux leurs créateurs, par jalousie et haine que porte satan aux humain.

    Et ce que vit l’humanité de nos jours,est la meilleurs preuve de la motivation de cette secte de parasites,le long de ces trois à quatre siècles passés,et la guerre déclarée aux religions monothéistes authentiques et la prolifération de differentes idéologie qui va à l’encontre à la vérité,à l’humanisme,à la solidarité,à la spiritualité et à l’encontre de la nature humaine même,qui est l’homme et la femme et les relations naturelles qui les rassemblent,dont la famille et la préservation de la race humaine.

    Alors il ne faut pas se fier trop à cette histoire de quatrième reich,car elle n’explique pas grand chose sur le cours de l’histoire,et les vrais motivations des détenteurs du pouvoir dans les pays sionistes.

    Car il faut se rappeler heureusement,que ce ne sont pas tout les pays qui sont soumis au pouvoir de cette secte de parasites.à leurs tête la russie et la chine.qui sont entrain de les acculés dans leurs propres fiefs,avec le soutient de beaucoup d’autres nations.et c’est une premieres depuis des siècles.

    Et pour connaitre les vrai défenseurs du droit et de la justice,est tout régime qui défend la familles,la natalité et les valeurs humaine comme la solidarité entre les citoyens et combat les inégalités et les maux sociétaux,comme les dogues et les guerres et les dépravation en tout genre.

    Combattre tout ce qui est promue par cette même secte de parasites de juifs sionistes.pourquoi juifs,car la majorité des juifs et leurs rabbins,s’identifient et soutiennent et bénéficient du sionisme mondiale et sont les serviteurs de cette secte.à commencer par les envahisseurs juifs se trouvant en palestine,qui n’ont aucun rapport avec cette région.si ce n’est la propagande et le mensonge.

  3. j’ai lu sur @, il y a un bail, c’était “l’aube d’@”, un article d’une personne qui semblait trés cultivé,
    -en gros-
    il parlait de la domination de 8 familles ancestrales, 8 familles datant de l’empire romain, 8 familles qui avaient côtoyé des pharaons et autres grand roi de Perse et d’ailleurs, ces familles ont tout fait pour garder le pouvoir, non pas en asservissant la population, mais en occupant les “ambitieux”, en les laissant avoir des idéologies X, Y, Z, des religions X, Y, Z.
    cet article expliqué qu’en fait la population se fiche de savoir qui est en haut, qui occupe la 1ere place, tout ce qui intéresse la population c’est la prospérité, la paix, avoir une vie ….
    Mais les “ambitieux” non, ils en veulent toujours plus,
    et donc ces 8 familles occupent “les ambitieux” depuis …. un bout de temps, les laissant faire + ou – leurs soupe ideologique, religieuse…ect…
    pendant qu’eux, les 8, regardent l’Histoire passé…. en conservant “le pouvoir” et la discrétion.

    Bon … au regard de cet article, le vôtre ci-dessus, ce qui se passe dans le monde du haut de mes 50 ans….. ouai pourquoi pas ….

    Je me suis toujours demandé comment les rotchild avait pu avoir tant de pouvoir financier, alors qu’a l’époque les jésuites contrôlaient politique et fiance, l’ideologie jesuite remonte aux grandes familles marchandes italienne, medicis, sforza, … et autres,
    ces familles se disent descendant de la noblesse romaine, se peut-il que cet article lu il y a plus de 20 ans (plus trace dans mes favoris, jamais retrouvé cet article) soit dans le vrai ?

    je precise que je ne dispose pas d’une grande culture, je suis curieux, et je ne comprends pas ce monde –

    1. Le Système de la Couronne. Occulte en occident, mais parfois visible tel en Inde à travers les castes. Un moyeu et 5 à 12 branches.
      Le poids de l’histoire, des héritages, des familles. Le pouvoir finit fatalement par être concentré aux mains de certaines familles qui maintiennent le statut-quo en pratiquant l’entre-soi, jusqu’à l’inceste. Tous hérétiques tout en infiltrant toutes les institutions, mais tous réunis par l’Illuminisme, et divisant l’humanité suivant le principe d’une caste une religion. Les jésuites sont avant les Illuminati, mais après les Allumbrados héritiers des Templiers réfugiés au Portugal ou en Écosse. Les grandes familles donnaient un fils à l’Armée et un autre à l’Église, et un troisième faisait ses études d’humanité auprès des maitres de son époque. Il y a là un double réseau familial et institutionnel qui traverse les siècles et les pays, avec une mémoire historique prégnante car vécue à travers l’exercice du pouvoir, à la source de la propagande. Cette logique est à l’œuvre partout, pas seulement en occident. Les Templiers sont liés aux Soufis etc et le premier archétype est le serpent à plumes qui appartient aux shamans.

      La psyché collective est en guerre depuis si longtemps.

  4. “Maintenant, c’est à la Chine et à la Russie de les vaincre”
    D’autres théories (du complot?) avancent que la Russie et plus encore la Chine sont partie prenante dans le régime nazi totalitaire mondialiste en cours de déploiement et déguisé à “l’époque actuelle” entre autres en urgence sanitaire. (Sans parler des implications/interactions financières et par exemple énergétiques ou de gestion de la (dé)population mondiale entre tout ce beau monde.)
    “Les élites du Quatrième Reich n’ont pas de religion ou de croyance spirituelle.”
    Là aussi d’autres théories circulent comme quoi il en va tout autrement, apparentant leurs politiques scélérates à des idéologies et justement des “spiritualités” par exemple messianique ou, plus fourre-tout encore mais néanmoins très plausible, sataniste. (Sana parler des Jésuites bien sûr.)
    Mon commentaire ci-présent ne prend pas position. Il relève juste qu’il y a des interprétations des mêmes faits (au sein même de la réinfo non mainstream) totalement différentes !

  5. Le plus important est que les peuples de la DDR , Tchécoslovaquie , Hongrie , Pologne , Ukraine , Pays Baltes se soient débarassés de l’oppression et de la répression communiste de l’URSS .

    1. Oui c’est vrai, ils sont rentrés ou quasi dans l’Union otano-européenne nazie rebaptisée bientôt Pfizerland.

      1. En parlant de ,nazis c’est bien toi qui il y a quelques semaines dans un post ici préconisait de tuer les patrons de groupe de presse juifs reprenant ainsi les actions des nazis à partir de 33 ?

        1. Non. Apprends à lire et garde pour toi tes interprétations et projections de vrai nazi. Par contre ton Bolloré je l’emmerde et toi avec d’ailleurs. C’est la dernière fois que je répondais à tes conneries de troll et en plus tous ces connards dans ton genre se prennent hyper au sérieux. Continuez à déblatérer CONNASSE DE BLOGOSPHÈRE.

          1. Ne vous laissez pas impressionner, passant.
            Il fait cela tout le temps, notre soi-disant “Ancien de la GE”, il vous traite de Nazi si une idée ne lui pait pas. C’est une tactique assez minable et primaire de déstabilisation, on pointe du doigt, on déforme ou on attribut des propos inexact à son interlocuteur pour le le mettre mal à l’aise … En ce faisant, il doit se justifier ce qui le met en position d’accusé et … bien sur il perd le sujet et son message est discrédité.
            Comment réagir ? Il suffit de ne pas répondre ou un trait d’humour et l’accusation outrancière apparait pour ce qu’elle est – une manœuvre minable.
            Ensuite, on revient calmement au sujet.
            Notre pseudo “ancien de la GE” est surtout et avant tout un support inconditionnel d’Israël, il n’a pas peut-être pas vraiment servi notre pays. Il utilise les mêmes tactiques que ses amis, et les Nazis les utilisaient aussi … aucun des deux ne les a inventé.

    2. sur c’est mieux maintenant ; quand l’URSS injectait des produit dans le corps de ses athlètes au moins c’était pour leurs permettre de remporter des victoires et des médaille ; dans nos pays de liberté quand nous le faisons c’est pour les empêcher d’en remporter . . . cela n’as plus rien a voir !
      https://www.wikistrike.com/2021/12/apres-une-injection-anti-covid-337-arrets-cardiaques-d-athletes-problemes-graves-192-morts.html

    3. Et nous récupérons la lie de l’Europe. Des fascistes nostalgiques du régime nazi

    4. “…se soient débarrassés de l’oppression et de la répression communiste de l’URSS ” C’est fou comment la petite ordure fasciste se trahit – en creux – même dans un commentaire où (comme à son habitude) il veut s’arroger le beau rôle – ainsi qu’à l’idéologie qu’il défend.
      Car dans son énumération il ne cite pas un seul peuple Slave-Orthodoxe ; il approche ainsi et bien involontairement la vérité historique: Le totalitarisme communiste a été destiné dans un but de destruction de la civilisation slavo-orthodoxe ; le fait que par un anachronisme historique certains des Ubermenchs se sont retrouvés sous ce rouleau compresseur était de la cesse imprévue et regrettable ; mal calculé.
      En ce qui me concerne, je suis surtout heureux que les Russes et les Serbes se sont débarrassés du communisme ; pour les peuples-larbins je m’en tape ; ils offriront leur fesses toujours aux plus offrants comme à leurs habitudes

      1. Et l ‘Ukraine que je cite n’est donc pas slave ni orthodoxe selon Sclavus Serbicus , ou comment étaler son ignorance tout seul comme un grand .
        Pour la Serbie vous devez aussi très mal connaitre son histoire , si ce n’est pas du tout . Tito a protégé la Yougoslavie du joug que voulait imposer l’URSS , Tito n’était bien sûr pas un grand démocrate mais il était donc impossible de citer la Yougoslavie en évoquant la chute de l’URSS .
        Faites vous offrir pour Noel un livre d’histoire sur la Yougoslavie et l’Ukraine .

        1. Oh mon triste plouc, ce qui est formidable avec toi c’est ce que tu ignores d’ignorer et que tu étales en pensant épater la galerie: UK=YU, on sait parfaitement qui dans ces deux conglomérats artificiels était destiné à la boucherie et qui a collaboré avec tes prédécesseurs ; en gros les mêmes que maintenant ; et quant tu étale ta crasse du genre ” Tito a protégé la Yougoslavie du joug que voulait imposer l’URSS” tu deviens carrément comique ; Tito a du sortir du même rectum que toi – en gros des officines secrètes anglo-saxonnes ; son fauteuil d’empereur rouge il l’a devait d’ailleurs à Churchill malgré le fait que c’est l’Armée rouge qui lui a libéré le pays ; mais bon je m’arrête là car l’épaisseur de ton ignorance est tout simplement irrattrapable ; aucun savoir livresque ne t’aidera pour la simple raison que ton profil psychologique de larbin ne te permettra jamais d’avoir une pleine compréhension du monde ; un larbin c’est pour la vie et c’est sans espoir.
          La seule chose formidable dans le processus criminel déclenché par Viktoria Nulland c’est que ça a permis cette cristallisation politique dans ce pays de merde ; on sait désormais qui est qui ; car les Uniates sont pires que les nazies allemands.
          Vieux processus que tu ignores d’ignorer comme d’ailleurs la majorité des sujets sur lesquels tu t’exprimes

          1. As the great Bruce Lee spoke, sometimes it is most important to psychologically prepare the enemy to accept his own defeat.
            It seem the GE generale Oberst celebrates his own defeat, but perhaps prematurely..! regards

    5. yah Flug, herr Generale (Oberst) no doubt pleased that Silesia, east Prussia, and West Prussia belong to Poland now…! 😁

  6. Le quatrième Reich mondialiste revisité

    Après la Seconde Guerre mondiale, il a fallu combler rapidement un vide de pouvoir pour permettre à un monde autrefois en guerre de retrouver la paix. À la lumière des leçons apprises, on a compris que la puissance militaire n’était pas facultative pour l’État – à utiliser uniquement pour la défense – mais obligatoire pour maintenir le pouvoir, parfois de manière agressive. En d’autres termes, le rôle militariste agressif de l’État a été donné après la Deuxième Guerre mondiale (avant cela, certains idéalistes influents pensaient que le monde pouvait être en paix avec une concurrence représentée non pas par la guerre, mais par les échanges et le commerce, sans retour au mercantilisme, c’est-à-dire à l’idéologie mondialiste naissante).
    À cette époque, les théories capitalistes sur le commerce prévalaient à l’Ouest (teintées d’idéologie socialiste sous la forme d’un contrôle du capitalisme par l’État). À l’Est, une idéologie socialiste plus radicale – peut-être adaptée à la pensée et à l’expérience orientales – favorisait la propriété et le contrôle par l’État de l’ensemble de la production, avec une égalité en matière de logement, d’éducation et de santé, appliquée par l’État. Ainsi, le capitalisme américain, le capitalisme social européen et le communisme oriental sont devenus le triumvirat du pouvoir idéologique après la Seconde Guerre mondiale.
    Des camps idéologiques ont été créés de tous côtés, en concurrence. Même si la propriété de la production par l’État était un anathème dans (la plupart) des pays européens et aux États-Unis, des éléments politiques puissants favorisaient en fait la pensée socialiste radicale, surtout en Europe. Pendant ce temps, les États-Unis ressentaient le besoin de déjouer toute idéologie socialiste radicale, et considéraient les socialistes radicaux (communistes) en Asie (Russie-Chine) comme une menace existentielle pour les États-Unis.

    Allen Dulles savait que le 3e Reich était bien plus qu’une dictature exercée par un maniaque – les révélations du rapport de la Maison Rouge (1944) le lui disaient. Les révélations du rapport de la Maison rouge (1944) le lui indiquaient. Dulles comprenait implicitement le rapport de la Maison rouge et les informations dont il avait connaissance lui inspiraient une version américaine du corporatisme d’IG Farben en tant que politique, une collusion de l’État avec l’industrie pour alimenter les entreprises occidentales et contrer la puissance russe. Allen Dulles avait des liens étroits avec les nazis, et beaucoup étaient ses amis personnels. Les efforts de Dulles ont permis de sauver un certain nombre de nazis de la détention et même de l’exécution. Dulles et McCloy ont fait entrer le SS Gehlen à la CIA et ont tiré un grand avantage de ses connaissances en matière de renseignement sur l’Est (via Gehlen). De même, la science nazie était bien plus avancée que ce que l’histoire dépeint, et Dulles appréciait ce levier industriel. Si Dulles n’était pas nécessairement un nazi idéologique lui-même, le jury n’a pas tranché sur ce point depuis de nombreuses années.

    Maintenant, rappelez-vous que la reddition allemande était assez étrange, où seule la Wehrmacht et l’armée se sont rendues. Le nazi de haut rang (de l’époque) Karl Dönitz ne s’est pas rendu. En effet, aucun officiel du parti nazi, quel que soit son rang, n’a jamais signé de document de reddition, ni de codicille officiel de capitulation, ni à Reims, ni à Berlin, ni ailleurs. C’était soit une gaffe, soit une opportunité pour Dulles, une ouverture dont Dulles pouvait tirer parti. D’une certaine manière, Allen Dulles était un nouvel internationaliste, même si ce n’était pas de la manière dont on le conçoit habituellement.
    En résumé, Dulles voyait qu’une Europe unifiée et alignée sur les États-Unis pourrait s’opposer puissamment à l’influence communiste et orientale après la guerre, avec pour objectif supplémentaire de vaincre et de soumettre la puissance orientale. Cet alignement fournit une base grossière pour le successeur du 3ème Reich avec l’aide de la BRI et du système bancaire jusqu’à ce jour. En bref, le Quatrième Reich mondialiste est une Europe politiquement unie, alliée aux États-Unis, en forte opposition à l’Est… en fait, avec pour objectif de vaincre et de soumettre les puissances orientales, pour la domination occidentale. En d’autres termes, pour la domination du monde. (Tout comme l’espérait le 3e Reich ; même si la Grande-Bretagne et les États-Unis ne coopéraient pas à l’époque !)

    Le jeu idéologique ici est assez intéressant, car l’Occident n’était pas absolument universellement opposé idéologiquement au socialisme ou au communisme, ou à la Chine ; comme Nixon l’a prouvé en 1972. Des éléments au sein de la structure du pouvoir occidental avaient adopté la pensée socialiste*. Le premier discours d’investiture de Roosevelt sur les “royalistes économiques” donne un aperçu puissant des idéaux socialistes, et indique que le gouvernement central interviendra dans les activités bancaires et criminelles de Wall Street, chaque fois que cela sera dans l’intérêt du gouvernement central. Rappelons également que certains théoriciens pensaient que les puissances occidentales avaient favorisé la chute du tsar et soutenu les bolcheviks, dans ce scénario original Est contre Ouest / Ouest contre Est. En résumé, la guerre idéologique a été menée après la Seconde Guerre mondiale, avec pour composantes essentielles l’idéologie capitaliste contre le dogme communiste, l’idée étant de tester les théories du pouvoir et du contrôle militaristes et sociétaux.
    Alors que cette guerre se déroulait sur de nombreuses années, les idéologues socialistes radicaux de l’Ouest ont été éclipsés par les internationalistes capitalistes, à l’époque où Wall Street et les puissances monétaires occidentales dominaient le système monétaire mondial. Ceci a été accompli, au fil des ans, en recrutant et en endettant la plupart des nations dans le système du dollar américain. De manière quelque peu anecdotique, au fur et à mesure que l’histoire se déroulait, nous avons vu des idéologues communistes comme Kim Philby, Donald Maclean et Guy Burgess s’enfuir en Union soviétique, par exemple, et il y en avait beaucoup d’autres. Joe McCarthy a consacré sa vie à vanter les mérites de la “peur rouge” et s’en est bien sorti (financièrement). En 1962, même Lee Oswald était trop gêné pour se dire communiste !
    En d’autres termes, Allen Dulles a correctement deviné, ou avec raison soupçonné, que le “capitalisme occidental” éclipserait le communisme oriental, peut-être en grande partie en raison de son temps et de son expérience avec les grandes banques, la Réserve fédérale et la Banque des règlements internationaux (la BRI, dans certains cercles, est encore appelée “la banque nazie” aujourd’hui). Au lieu de la Quatrième Internationale, nous avons le Quatrième Reich mondialiste que Dulles n’a peut-être pas complètement visualisé à l’époque, mais qu’il a certainement rendu possible, le but ultime étant de vaincre le bloc de l’Est. Comme après la Seconde Guerre mondiale… Cependant, Allen Dulles n’a pas pleinement compris que les démocraties occidentales étaient manipulées par ce qui restait du Troisième Reich pour assurer sa survie. Ce qui précède est un point très important, qu’aucun politologue (ou qui que ce soit d’autre !) n’abordera dans ce domaine de l’histoire obsédé par les faux dilemmes dualistes.

    En bref, en 1950, nous avons trois idéologies avec des structures de pouvoir concurrentes : 1, les “démocraties” euro-américaines (ou ce qu’elles étaient autrefois) 2, le fascisme totalitaire que nous appelons le nazisme et 3, le gouvernement communiste. Ce qui est universellement ignoré, non réalisé, ou non apprécié, c’est que les idéalistes du Troisième Reich qui ont survécu à la guerre (et il y en avait beaucoup !) travaillaient et manipulaient Dulles et McCloy etc – et non l’inverse. Dans leur zèle nazi pour la domination mondiale – comme nous le voyons tous les jours, aujourd’hui – les internationalistes nazis ont réussi à accomplir le Quatrième Reich mondialiste… en toute discrétion et avec beaucoup de ruse.
    Il est important de souligner que les élites du Quatrième Reich mondialiste n’ont pas d’Hitler – elles ne s’y intéressent pas. Les élites du Quatrième Reich n’ont pas de religion ou de croyance spirituelle. Elles ne sont pas ouvertement racistes ou antisémites… De leur point de vue, la race, l’honneur et tous les attributs d’un nazi au pas de l’oie sont absolument sans importance. En fin de compte, ces élites sont les riches oligarques et ploutocrates occidentaux en costume d’affaires, qui ne pensent qu’au pouvoir et au contrôle totalitaires… et ils considèrent l’Est comme une menace existentielle pour leur système de contrôle et de gouvernance. Ils ont atteint le pouvoir en embrassant les idéaux totalitaires fascistes sur lesquels Sheldon Wolin a également écrit, décrits comme l’État totalitaire inverse des États-Unis. Les grands médias occidentaux confondent la question en présentant le Quatrième Reich comme un mouvement de suprématie blanche, alors que le programme mondialiste occidental n’a rien à voir avec cela.

    Notez que si ces idéologues fascistes peuvent utiliser l’idéologie comme un outil, leur contrôle ultime ne repose pas sur une quelconque idéologie, mais sur des moyens techniques, politiques, doctrinaires et propagandistes. De même, leur fascisme d’inspiration nazie recoupe le national-socialisme, en tant que moyen de contrôler le capitalisme d’État. Nous voyons cela incarné en partie par le système bancaire et monétaire prédateur et corrompu de Wall Street.
    En bref, selon cette vision du monde quasi-Allen Dulles, la paix mondiale, le capitalisme bienveillant, ou tout système idéologique ou monétaire qui représente un marché libre réellement compétitif – ou d’ailleurs un système capitaliste socialiste fonctionnel comme celui dont jouit la Chine – est l’ennemi le plus acharné du Quatrième Reich mondialiste. C’est pourquoi – comme l’a souligné le Dr Joseph Farrell dans son livre The Third Way – Sergey Glazyev a déclaré en 2014 que “les vrais nazis sont à Washington”. Bien sûr, tout ce qui précède est très bien en théorie… mais quelles preuves voyons-nous que le Quatrième Reich mondialiste existe vraiment ? Eh bien, nous le voyons tous les jours.
    L’Occident n’est pas intéressé par la paix. Aucun dirigeant occidental ne parle jamais de la paix dans le monde : En aucune occasion ni en aucune circonstance. L’Occident ne pense qu’à la guerre, à la terreur, à l’horreur, à la mort, à la destruction et au profit qu’il en tire. Comment pouvons-nous le savoir ? Pas seulement par la destruction de la Yougoslavie ou de la Libye par l’OTAN, ou par le fait que l’OTAN existe tout simplement. Non, nous le savons parce que c’est l’idéologie de l’état de guerre qui nous est déversée chaque jour, jour après jour, par les médias occidentaux et surtout par les “leaders” américains. Depuis au moins vingt ans maintenant. (Mais en fait plus.) C’est pourquoi le président de la Russie lève les bras au ciel et se demande pourquoi l’Occident est si fou …. comme il l’a fait aujourd’hui. Il doit se rendre compte que l’intention des nazis d’asservir l’Est n’a pas été vaincue en 1945, ni à aucun moment par la suite ; tout comme nous le voyons avec la promesse d’agression occidentale contre la Chine, la Russie et l’Iran aujourd’hui.
    Le président russe s’adresse à un journaliste de Sky News au sujet du “Quatrième Reich” de l’Occident :

    Lien : https://www.bitchute.com/video/6t4tzngjeDgT/
    Les États-Unis ont spécifiquement renié leur promesse (largement) verbale de ne pas étendre leur état de guerre de l’OTAN vers l’est, dans un mensonge typique du Troisième Reich concernant le Pacte Hitler-Staline, soulignant le fait que le Quatrième Reich occidental ment de la même manière aujourd’hui. Une subtilité ici est que le Quatrième Reich de nos banquiers occidentaux doit maintenant considérer que l’alliance potentielle de la Russie avec la Chine complique l’objectif nazi américain d’asservir l’Est. Il s’agit maintenant d’un défi bien plus important que ne l’imaginent les néoconservateurs, les néolibéraux et leurs partenaires du Quatrième Reich à Washington. Espérons-le. Pendant ce temps, l’Amérique, l’Europe, l’Arabie Saoudite et Israël continueront à mener une guerre nazie contre le monde…. sans que l’on puisse trouver un mot sur la paix.
    Il y a un autre fait. On prétend que l’Union soviétique a perdu la guerre froide. C’est vrai, mais les États-Unis ne l’ont pas tout à fait gagnée non plus… les États-Unis n’ont tout simplement pas perdu la Guerre froide aussi gravement que l’URSS.** Et il y a aussi une autre vérité. Les États-Unis n’ont pas non plus vaincu les nazis. Et que l’Occident a été progressivement immergé dans cette idéologie, où l’époque actuelle en est la preuve parfaite…
    Maintenant, c’est à la Chine et à la Russie de les vaincre – cette fois pour toujours.
    *Dans une certaine mesure par nécessité (pour une autre fois)
    ** Pour vous amuser un peu, lisez l’histoire de l’île de Big Diomede (Reagan, Gorbatchev) sur wikipedia.

    Steve Brown 23 décembre, 2021

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :