Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La situation en Europe orientale est de plus en plus kafkaïenne au sens original du terme. Le conflit “chaud” gelé plus ou moins par l’application de quelques principes de la Gibridnaya Voyna russe (le  petit coup des petits hommes verts) pour faire face à une guerre hybride occidentale d’intensité croissante et variable n’est pas un potentiel de conflit susceptible d’aboutir à une guerre mondiale mais c’est déjà une guerre mondiale en cours.  Il faut être naïf pour croire que le conflit ukrainien n’a pas encore commencé. Il a débuté en février 2014 quand une révolution colorée a renversé Victor Yanukovitch et l’attaque des bases russes dans la presqu’île de Crimée, rappelant quelques réminiscences-ne serait-ce que par le nom, de la Guerre de Crimée de 1853-1856. Au mépris du temps, l’héritière de feu l’Empire ottoman, la Turquie, est toujours aux côtés des Britanniques contre les Russes dans le cadre d’une Alliance-empire qui ne dit pas son nom: l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord). 

La tentative de l’OTAN d’envahir le Donbass après la destruction dramatique du vol MH17 de la Malaysian Airlines (une série noire ayant débuté avec la disparition toujours non élucidée du vol MH370 assurant la liaison Kuala Lumpur- Beijing). Le front s’est stabilisé après un heurt mémorable entre deux stratégies hybrides opposées et aux principes contraires et assymétriques. Pour la première fois, la poussée historique de la stratégie hybride et assymétrique avec ses phases successives développées par la stratégie US depuis la fin des années 80 avec ses lots de victoires perçues comme telles (effondrement de l’ex-Union Soviétique, coup d’État en Roumanie, stratagème ayant poussé Saddam Hussein à envahir le Koweït, implosion sanglante de l’ex-Yougoslavie, révolutions colorées et guerres par proxy sous couvert de la lutte contre la drogue puis du terrorisme islamiste) a été frontalement bloquée en Ukraine par une autre stratégie de guerre hybride aux contours fort imprécis et au mode opératoire inconnu inspiré de l’expérience militaire russe au Levant. Le conflit ne s’arrêta pas pour autant mais il fut stabilisé autour d’un front ukrainien ouvert.

En dépit de sa profonde culture strategique, la Russie de Vladimir Poutine, a mis beaucoup de temps à s’apercevoir de la tromperie inhérente derrière le concept de l’expansion de l’Otan vers l’Est. L’ex-Union Soviétique du très rusé Josef Staline avait fatalement cru au Pacte de non-agression Molotov-Ribbentrop avant que l’Allemagne ne déclenche la formidable opération Barbarossa. De même, jusqu’au soir du 25 décembre 1991, Gorbatchev avait cru jusqu’à la dernière seconde qu’il avait sauvé le monde de la menace constante d’une confrontation nucléaire avec la seule bouteille de Cognac qui était à portée de main, avant de s’apercevoir qu’il s’était fait avoir en assistant à l’autoproclamation d’une victoire US. Aujourd’hui, la Russie de Poutine commence à s’apercevoir que les militaires de l’Otan sont stationnés dans les pays Baltes et que des batteries de missiles sont en déploiement effectif en Pologne et en Roumanie avant la ligne rouge ukrainienne. Cette situation place de facto le début de toute guerre éventuelle entre la Russie et l’Otan dans le Valdaï (Oblast de Novgorod) et les missiles de l’Otan à moins de deux minutes de Saint-Petersbourg. D’où la réponse russe basée sur le développement de missiles hypersoniques tactiques. Mais le facteur militaire brut n’est pas l’élément décisif. Simultanément au déploiement d’unités militaires et la saturation des circuits ELINT, les adversaires de la Russie ont tenté de catalyser à l’intérieur de ce pays les ferments d’une révolution colorée ou d’un avatar de la révolution de 1991 (les exemples historiques dans l’histoire russe ne manquent pas à cet égard). L’opération Navalny a été un échec mais il existe un potentiel évident pour l’émergence d’autres agents provocateurs vu la détérioration des conditions socio-économiques induites en partie par le mimétisme forcé de la grande comédie COVID mais également une guerre financière et monétaires que seul une coordination avec la Chine avait réussi à en atténuer les effets désastreux.

La situation géostratégique n’est donc pas favorable à la Russie dans cette configuration extrêmement difficile. Moscou y joue sa survie et les dirigeants russes leurs peaux au sens propre du terme. L’évaluation russe du contexte est que les États-Unis n’attaqueront pas directement la Russie parce qu’ils sont profondément divisés à l’intérieur et que ces divisions se reflètent au niveau de l’ensemble de leurs alliés. La division interne américaine n’a en effet jamais été aussi accentuée depuis la Guerre de Sécession et la Russie aurait probablement joué à aggraver et exploiter les lignes de fractures de l’intérieur US tout en bloquant les stratégies de Washington dans une région aussi vitale que le Moyen-Orient ou encore en Asie. Mais il demeure indubitable que le niveau de division atteint au sein de l’exécutif américain est assez accentué pour être perçu comme un phénomène per se. Le président Joe Biden et le premier responsable actuel de la CIA, Williams Burns tout comme Lloyd Austin seraient opposés à une confrontation armée directe avec la Russie car ils en connaissent les risques et ces derniers sont d’une magnitude telle qu’ils ne permettent aucune aventure, calculée ou pas, dans ce sens. Toute erreur de perception dans ce calcul aurait pour conséquence non seulement la vitrification d’une bonne partie de l’Europe mais l’effondrement de l’économie mondiale réelle et virtuelle. Paradoxalement et dans un remake dans le cheminement guerrier ayant mené à la désastreuse guerre en Irak, ce sont des civils qui se montrent les plus enthousiastes pour “cogner” l’Ours russe. On oublie trop souvent que le Secrétaire d’État Anthony Blinken est d’origine ukrainienne, de même que Victoria Nulland et une bonne partie des officiels du Département d’État qui ont passé l’ensemble de leurs carrières à adopter une attitude viscéralement anti-russe et à préconiser de partir en guerre contre la Russie.

L’une des stratégies que la Russie pourrait adopter est de dissocier l’Allemagne de Washington. Une tâche titanesque mais qui pourrait aboutir. Après tout la dislocation du Pacte de Varsovie n’a pas débuté ni en Pologne, en Tchécoslovaquie ou en Yougoslavie mais en Allemagne de l’Est. Moscou a tenté de neutraliser la Turquie en ménageant ses aspirations de puissance au Moyen-Orient et en Afrique mais Ankara, en dépit de convergences stratégiques et d’affinités culturelles et même ethniques avec la Russie soutient militairement l’Ukraine et poursuit sa partition au sein de l’Otan en coordination avec Washington tout en méprisant au plus haut point ses alliés européens. Le point pivot sur lequel Moscou peut agir est donc et encore une fois l’Allemagne. L’affaire Nordstream2 devait agir comme un catalyseur mais les russes tablent moins sur le conservatisme que le pragmatisme allemand. C’est un jeu d’échecs à mouvements constamment bloqués. Les Russes tentent de forcer la main aux Allemands suivant une stratégie économique hybride et en comptant sur le rejet d’une partie de la population allemande de la tutelle US.

La ligne rouge va bientôt être atteinte par l’Otan. Tous les protagonistes le savent depuis 2016. Le déploiement de missiles nucléaires tactiques par l’Otan en Pologne, en Roumanie et en Grèce a amené la Russie à développer et déployer des armes nucléaires hypersoniques, à renforcer son arsenal non-conventionnel et à développer les armes orbitales. Sur le plan politique, Moscou tentera de dissocier l’Allemagne de la stratégie atlantiste tout en singularisent les bellicistes US d’origine ukrainienne et à négocier un nouvel arrangement sécuritaire global avec l’empire. Ce ne sera pas une mission aisée. L’extension de l’Otan vers les ex-républiques soviétiques est déjà une réalité en ce qui concerne les pays Baltes. Une partie de l’establishment russe, notamment les factions dures, veut annexer l’Ukraine (le président Tchétchène Ramzane Kadyrov s’est même exprimé en ce sens) et donner une leçon à un ennemi jugé mortel. Mais la réalité est plus complexe. Le jeu de Go et de poker autour de l’immense Russie fait que ce pays ne pourra pas faire face seul aux tentatives atlantistes et c’est là précisément que le partenariat stratégique avec la Chine prend toute son importance. D’un autre côté, l’Allemagne doit comprendre qu’une guerre nucléaire tactique même limitée en Europe anéantira l’ensemble de ses ambitions futures à l’intérieur et, c’est plus intéressant, à l’extérieur du carcan atlantistes ou de la Constitution allemande de 1949. Par une énième ironie du sort, l’évolution du bras de fer entre Moscou et Washington en cette fin d’année 2021 pourrait de façon totalement inattendue mener vers une nouvelle Allemagne, à condition que celle-ci échappe éventuellement à la destruction. Cette résurgence allemande est désormais calculée du côté russe comme un paramètre avec lequel il faut à la fois surveiller et utiliser comme un contrepoids disruptif au sein d’une alliance militaire qui tend à se substituer à un empire et dont l’extension à l’Est en Eurasie menace la survie de la Russie.

 

 

21 thoughts on “Guerre en Ukraine: l’Allemagne point pivot de Moscou?

  1. Très bonne analyse de la situation ukrainienne, ça pourrait dégénerer très vite, surtout que les Etats-Unis commencent à simuler des frappes à grande échelle sur le territoire russe.

    1. La.situation est critique. L’Ukraine pourrait être amenée à attaquer en premier.

      Les États-Unis pensent que c’est le moment après la rupture de la bulle de défense russe en Syrie occidentale.

      1. Il n’y a aucune rupture de bulle de défense.mais plutôt se restreindre à la stratégie et aux objectifs pré-établit.

        Car l’armée russe n’est pas une kermesse pour les intérêts iraniens et le Hezbollah en syrie.

        Chaque nation doit se débrouiller avec ses propres moyens pour ses intérêt restreint.

        Vous pensez un seul instant que poutine et XI se seraient fixé des exigences dont ils n’ont pas les moyens de les appliquer???

        Est ce qu’ils se sont plantés une seule fois depuis 2000.

    2. Je pense que vous avez confondu avec les simulations iraniennes pour la destruction du complexe nucléaire de dimona!!!

  2. t l’attaque des bases russes dans la presqu’île de Crimée,

    La tentative de l’OTAN d’envahir le Donbass après la destruction dramatique du vol MH17

    saturation des circuits ELINT : pourtant spécialiste Elint je ne sais pas ce que cela veut dire .

    Un peu de sérieux ne nuirait pas .

    J’étais encore en activité en 2014 lors du MH17 , la France avait 3 soldats en Ukraine , à l’ambassade , l AD , un autre officier et l’adjoint à l AD .
    A peu près idem pour la Roumanie , UK et Espagne et Portugal et Pologne .
    Ca fait léger pour envahir le Donbass .
    Tiens en parlant du MH17 le procureur du tribunal hollandais a requis la perpétuité pour les 4 accusés .
    Le tribunal devrait rendre sa décision dans une grosse année .

    En parlant d’envahir le Donbass et là c’est plus sérieux , j’ai vu cela publié par un internaute sur un autre site et je vous le traduis et ensuite le lien :

    Le tribunal russe de Rostov sur le Don a jugé une affaire de corruption dans le cadre de l’approvisionnement de 1300 tonnes de nourriture dans 40 poids lourd , approvisionnement destiné
    au troupes russes basées dans la République de Lugansk et dans la République de Donetsk .

    Je ne vous traduis pas tout et mot à mot mais pour ceux que cela intéresse vous aurez google translate .

    Le lien :

    https://archive.md/CWP6m

    1. T’as pas mieux à faire qu’à noyer le poisson comme à ton habitude? T’es vraiment un charlot

    2. Saturation ELINT, une expression hors jargon définissant une situation où les systèmes ELINT russes sont désormais dans l’incapacité de suivre en temps réel tous les mouvements des appareils ELINT adverses.
      Je ne suis pas spécialiste ELINT mais je tente de relater un fait.

      Pour le Donbass, il y avait bien X et d’autres compagnies privées.

      Pour la corruption, elle est universelle.

      1. Salut St , je ne pense pas que les russes soient dans l’incapacité de suivre en temps réel toutes les missions Sigint ( Comint Elint ) qui se déroulent à leur frontière + celles de la Biélorussie , j’y arrive moi même parfois quand n’ayant rien de spécial à faire je les suis sur Flight Radar et un autre site .
        Les russes par contre c’est une évidence ont beaucoup moins de capacités aéroportées SIGINT ,surtout depuis que les syriens leur ont abattu un IL 18 Coot Sigint .
        Pour le Donbass en 2014 croyez moi on a suivi cela de près , de très près même pour un groupe de 4 mili dont je tairai l’unité ( mais pas armés juste en reco ) .
        Il n’a jamais été question de l’envahir par des forces de l’OTAN , il aurait fallu aligner pour cela au moins 3 fois plus que la force russe + séparatistes qu’il y avait en face , à l’époque dans les 15 000 hommes en infanterie mécanisée+ quelques centaines de blindés que la Russie avait envoyés .
        Pourquoi 3 fois ? Parce que si on veut s’assurer une victoire sur le terrain il faut aligner 3 fois la force .

        Donc comme on a pas vu , personne n’a vu , ni même les russes , 45000 soldats de l’OTAN en UKraine plus en gros 600 blindés c’est qu’on a jamais voulu attaquer le Donbass .

        La seule armée étrangère présente dans le Donbass c’est l’armée russe , le tribunal de Rostov avec grande maladresse en a donné une preuve supplémentaire , les mutations vont tomber .

        Faut bien vous dire un truc , sans dévoiler de secret défense , si tous les pays de l UE votent tous les 6 mois les sanctions à prolonger contre la Russie à cause de son soutien au bordel dans le Donbass et sa présence là bas c’est parce que au niveau renseignement les qq armées de l ‘UE qui surveillent la situation dans le Donbass sont capables de donner à leurs pouvoirs politiques respectifs les infos précises , photos , vidéos , interception de ce que fait l’armée russe dans le Donbass .

        Ce n’est pas public open source , parce que cela permettrait à la Russie de prendre des mesures contre cette capacité de renseignement , mais croyez moi cela marche très bien .
        Le rens US et Turc nous aide bien aussi .
        Un indice pour comprendre : vivent les habitants du Donbass . Et le Tatars de Crimée.

        Tiens info de dernière minute : les ukrainiens viennent de capturer un soldat de la DPR complètement bourré , en uniforme armée russe , et qui s’était perdu vers un poste routier et piéton.

  3. Aussi,il faut savoir que la riposte russe aux avancés de l’otan vers la frontière russe et d’eventuel conflit en la russie et l’otan, ne va pas se limiter à une guerre en europe occidentale,et poutine l’a si bien expliqué.

    La riposte comprendra aussi tout les commandements d’où est arrivé les ordres d’attaque.c.a.d,le pentagone et toute autre cible qui a un rapport directe ou indirecte.

    Poutine a bien expliqué que celui qui pense que ça pourra être une guerre limité que seul l’europe en souffrira,se trompe beaucoup,car même l’amerique du nord payera le prix au même degré que ses pantins européens,d’où est venu les tirs et les décollages,car poutine sait très bien d’où viennent les ordres.

    Alors,celui qui pense que c’est seulement l’allemagne qui sera touché,se trompe beaucoup sur n’importe quelle agression contre le territoire russe.sans parler des représailles chinois,qui en découleront automatiquement contre l.otan et les usa.

    Patenariat stratégique et coalition avec la russie oblige.

    C’est cette nouvelle réalité mondiale qui échappe à beaucoup d’analystes et dont la propagande sioniste et les parasites sionistes khazares,font semblant que ça n’existe pas.

    La coalition indéfectible entre la russie,la chine et l’iran est indéfectible pour affronter cet empire démoniaque.chacun un rôle à jouer avec ce monstre qui est devenu débile et aveugle,par son arrogance qui n’a pas de limite.

  4. Analyse d’amateur, inutilement anxiogène, et c’est dommage. Quelques exemples :
    L’OTAN n’a pas de missiles nucléaires . Alors d’où viennent ceux dont on parle ici ?
    L’OTAN n’est pas absolument pas une entité politique autonome, alors pourquoi lui attribuer implicitement ici un tel rôle ?
    L’OTAN n’est que l’organisation militaire des supplétifs européens de l’Army. L’OTAN est toujours commandé par un général US et non un pékin juste là pour la propagande – d’ailleurs celui qui est en place actuellement veut quitter le poste pour la banque central norvégienne avant que d’être totalement ridiculisé par l’histoire comme un Gamelin civil en cas de clash.
    Ayant pratiqué l’OTAN de l’intérieur, j’estime qu’elle penche plutôt du coté Bourbaki, comme toutes les alliances foireuses.
    L’Army ne semble valoir guère mieux d’ailleurs qui se prend des “branlées” partout en ce moment et n’ose plus combattre qu’indirectement avec du mercenaire terroriste, du contractors, du soudanais, de l’européen ou tout simplement des médias.
    Cette guerre qui effectivement est déjà bien en cours n’est donc pas vraiment militaire parce que déjà perdue sur ce plan pour les occidentaux. Même si un fou parvenait à l’amorcer – ce qu’on ne peut en effet exclure – elle ne durerait pas, mais suffisamment toutefois pour éliminer définitivement par exemple l’Europe, un rôle qui lui est d’ailleurs dévolue par la stratégie US, exactement comme ce fut le cas pour la Pologne en 39 qui disparaît en quelques jours pour avoir un peu trop cru Londres .
    Admettons donc qu’un missile soit tiré de Pologne. Forcément il sera américain, ce qui entraînera ipso facto une riposte sévère contre le territoire éponyme, ainsi que le site de lancement aussi ! On pourrait même imaginer qu’avec l’hypervélocité – domaine ou les ricains sont particulièrement à la traîne – la riposte arrivera sur sa cible avant l’attaque sur la sienne !
    Autre point, l’Allemagne n’est absolument pas le pivot de l’affaire, tout au plus confirme-t-elle qu’elle reste un des larbins parmi d’autres du globalisme. Elle ne veut pas du NS2 ? La belle affaire. Le NS2 fut d’abord un projet européen et l’Allemagne souffre trop depuis longtemps de sa surproduction industrielle chronique pour qu’elle ne disparaisse pas naturellement faute … d’énergie. Alors où est sa marge de manœuvre géo-stratégique ? L’Allemagne doit être analyser depuis un siècle comme une sorte de Pologne-bis dans la stratégie anglo-saxonne, soit un bélier stupide car inconscient et sacrifiable, contre la Russie, et qui ne l’a décidément toujours pas compris.
    Ce qu’il se passe est donc infiniment plus complexe, plus vaste aussi, mais d’abord passablement différent de ce qui est décrit ici.

    1. Je partage totalement votre opinion.

      Que la situation est plus complexe et tout les europeens y compris Allemagne n’ont aucune souveraineté,et beaucoup de mécanismes établit par la cia,le mi6 et le mossade,pour s’assurer qu’aucune émergence de souveraineté n’est possible.rien n’est laissé au hasards.

      Pour qu’un pays européen recouvre sa souveraineté,il faut beaucoup de sacrifices et de patriotisme de la part du peuple et son élite,que ça n’existe pas depuis les années 70,80,90.

      Toute les générations européennes actuels sont toutes prêtes d’aller à l’abattoir,à l’image de leurs dirigeants et mise en revue,est faite grandeure nature,par cette mascarade covidienne.

    2. Par OTAN, il faut entendre Washington et personne d’autre. Il n’y a qu’un seul maître à bord. Tous les autres ne comptent pas du tout.

      Un E-8 n’annonce pas le printemps au-dessus du front. Il annonce plutôt l’averse.

      Pour le reste je suis d’accord.

  5. C’est une analyse d’une vue très limité.et des donnés dépassées ou faux.

    D’une part la russie ne joue pas sa survie,car elle a bien préparé son coup en secret avec son allié stratégique et globale,la chine.et ceci secrètement depuis la guerre en Yougoslavie en 1994 et les differentes extension de l’OTAN vers les frontières russes après la chute du mur de berlin.

    L’arrogance a aveuglé les occidentaux et c’est la grand défaut qui va leurs couter très cher.

    C’est plutôt l’empire anglo-sioniste suivi par les pantins europeens qui jouent leurs avenir.

    Ce qui se passe en ukraine,les trois pays balte plus la pologne,suivi par les exigences russes,claire et sans aucune ambiguïté,de demander la signature d’un traité de non agression et de non extension de l’otan.

    Il faut ajouter l’exigences de l’iran pour le retour au traité sur le nucléaire,d’anuler toutes les sanctions et de s’engager à ne pas exercer de nouvelles sanctions à l’avenir.c’est les nouvelles exigence de nouveaux dirigeants de l’iran et raissi à leurs tête.ça s’appelle eurasie toute.

    Il faut ajouter le soutient officielle et sans faille de la chine aux demandes( plutôt exigences),lors de la rencontre de poutine avec XI par vidéo conference d’il y a qqe jours.et la ligne rouge chinoise sur taiwan,hong kong,et la region musulmane chinoise et les positions rigides sur les relations commerciales avec les europeens et les americains que ces derniers ont arrêté d’en parler par hasard.

    Conclusion de l’histoire, la russie n’est pas seule,et la déconnexion du reseaux swift ne fait plus peur ni aux russes,ni aux chinois ni même aux iraniens,qui on en pris l’habitude de vivre et se développer depuis longtemps.et ces trois puissances ont déjà pris leurs dispositions pour son remplacement en cas de déconnexion.et ça sera des milliers de millards d’actifs bousiers qui partiront en fumé pour la secte des parasites.

    Sans oublier que ces trois nations,deux puissance mondiales et une puissance regionales,avec leurs grands atouts complementaires et leurs partenariat strategique(north stream 2 remplacé par force de siberie1,et ses 400 milliards, 38 milliards de mètre cube par an,déjà opperationnel et force de siberie 2 et ses 50 milliards de mètre cube par an en court de signature,rajouter les 400 milliards d’accords entre la chine et l’iran et sans oublier le début des travaux sur les accords signés entre la chine,l’iran et la russie,sur l’exploitation d’immenses champs gaziers en iran.et sans oublier les partenariats militaires entres ces trois puissances,qui reste secret).

    Mais ces trois puissances ne sont pas seules.il y a beaucoup de pays qui sont entrains de collaborer avec eux depuis des decennies, et ont compris qu’il n’y a aucun avenir avec l’empire anglo-sioniste qui agonise.des pays en afrique,presque tout les pays d’asie et beaucoup de pays en amerique latine et aux Caraïbes.

    C’est les occidentaux qui vont jouer leurs survie,s.ils n’acceptent pas de se calmer et de signer les différents accords de paix.et la concurence fera son plein,et que le meilleurs gagne.

    Et devinez qui va gagner,sans exploitation,sans génocides,juste par le travail et l’innovation.

    C’est une nouvelle ère qui débute,avec 2022.

    Sans oublier la bêtise de considérer la turquie comme allié à l’ukraine contre la russie,juste parcequ’elle a vendu qqe drones.ou allié indéfectible aux usa et israel,et leurs maitres khazares,les parasites usuriers qui contrôlent la finances et les monnaies occidentales,qui n’arretent pas de faire la guerre à la monnaie turc,en dépit de la situation insolente de son economie depuis deux décennies avec l’arrivée de l’AKP et erdogan au pouvoir en turquie.il faut voir la réalité et arrêter de raconter les bobards de la propagande sionistes.et le partenariat croissant de la russie,la chine et l’iran avec la turquie,dans tout les domaine,est la preuve que la turquie n’est plus le vassal des sionistes comme au temps du régimes laic turc,qui a mené le pays au désastre,avant l’arrivée des islamistes de l’AKP.les dirigeants turcs actuelles ne sont pas responsables des engagements strategiques qu’ont etablis les dirigeants laïcs d’avant,le long de plus cinq ou six décennies.au contraire,erdogane est entrain de tout remettre en cause.et l’animosité des serviteurs aux sionistes contre erdogan,comme macronette,la Grèce,les emirats,sissi d’egypte et MBS de l’arabie saoudite est une autre preuve de sa non soumission et son intégrité et patriotisme pour son pays,contrairement aux propagandistes.

    Il faut être honnête et objectif dans ses analyse.et non pas simplistes et superficielle.

    Je pense que 2022,sera un bon millésime pour l’humanité.bonne année.

  6. “le rejet d’une partie de la population allemande de la tutelle US.”
    humm . . . pas avant 10 ou 20 ans les allemand sont vieux et n’ont pas la natalité des année 1920 pour fournir les champs de batailles en chair a canons !
    idem pour la Pologne et les pays Baltes et les missiles supersoniques Russes sont impossible a arrêter !
    les Russes envahiraient l’Ukraine jusqu’à Kiev que l’occident se contenterait de mettre des sanctions !

  7. Ah, puisque nous en somme déjà là, alors allons-y, bon gré (et surtout) mal gré de *l’avant…
    *sophisme signifiant, que vous et moi, nous nous sommes fait salement couillonner, et vos coordonnées (réelles) sont semées aux quatre vents !!!

    1. Fini vos messages tranquilou, on va vous la mettre bien profond (et pas qu’un peu !), je ne sais pas qui a pris les rênes du site Strategika51, mais ça sent très mauvais… bye, bye mes très frères, r-d-v dans un autre monde… mais pas celui-là ! sergio

      1. Fini vos messages tranquilou, on va vous la mettre bien profond (et pas qu’un peu !), je ne sais pas qui a pris les rênes du site Strategika51, mais ça sent très mauvais… bye, bye mes très chers frères, r-d-v dans un autre monde… mais pas celui-là ! sergio
        Un bon conseil, bougez-vous, et fissa !

        1. Deux questions: sergio lâcherai-t-il l’affaire ? bien sûr que non, et comme notre cher Sun Tsu, j’envisage très sérieusement la « stratégie du contournement de l’ennemi »…, alors, la macronie serait-elle aussi forte qu’elle le laisse supposer? Bien sûr que non, son semblant d’édifice soi-disant légal et à toutes épreuves se lézarde de toutes parts, et sans qu’il ne puisse réagir efficacement… (r-d-v après avril-mai 2022, et vous pourrez jugerez sur pièce !)

          1. Aussi,il faut savoir que la riposte russe aux avancés de l’otan vers la frontière russe et d’eventuel conflit en la russie et l’otan, ne va pas se limiter à une guerre en europe occidentale,et poutine l’a si bien expliqué.

            La riposte comprendra aussi tout les commandements d’où est arrivé les ordres d’attaque.c.a.d,le pentagone et toute autre cible qui a un rapport directe ou indirecte.

            Poutine a bien expliqué que celui qui pense que ça pourra être une guerre limité que seul l’europe en souffrira,se trompe beaucoup,car même l’amerique du nord payera le prix au même degré que ses pantins européens,d’où est venu les tirs et les décollages,car poutine sait très bien d’où viennent les ordres.

            Alors,celui qui pense que c’est seulement l’allemagne qui sera touché,se trompe beaucoup sur n’importe quelle agression contre le territoire russe.sans parler des représailles chinois,qui en découleront automatiquement contre l.otan et les usa.

            Patenariat stratégique et coalition avec la russie oblige.

            C’est cette nouvelle réalité mondiale qui échappe à beaucoup d’analystes et dont la propagande sioniste et les parasites sionistes khazares,font semblant que ça n’existe pas.

            La coalition indéfectible entre la russie,la chine et l’iran est indéfectible pour affronter cet empire démoniaque.chacun un rôle à jouer avec ce monstre qui est devenu débile et aveugle,par son arrogance qui n’a pas de limite.

    2. Salut,
      Je m’appelle melissa leveque de nationalité française vivant maintenant en France. Si j’écris ce message, c’est parceque je souffre d’un cancer du larynx qui me condamne à mort certaine. Je cherche urgent une personne pour recevoir ma fortune à deux mains . J’ai donc decidé de faire don de mon argent avant de quitter cette terre. Ma santé empire de jour en jour. Alors contactez moi pour profiter de cette offre de ma part. Si vous mérité mon don n’hésitez pas à m’écrire .
      E-Mail : melissaleveque66@gmail.com

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :