Le mythe de l'énergie "verte" s'est transformé en une véritable crise énergétique durable

Stats

  • 7 331 147 Hits
29/01/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

JSTARS

Un E-8C Joint STARS au-dessus de l’Ukraine : Kiev pourrait attaquer le premier

Ripaille! C’est bien la première fois qu’un E-8C Joint STARS survole l’Ukraine.

Le E-8 C Joint Surveillance Target Attack Radar System est un Boeing 707-300 totalement modifié et ré-aménagé pour emporter un système intégré de gestion du champ bataille au sol, un poste de contrôle et de commandement, la collecte du renseignement électronique, la surveillance et la reconnaissance. Sa mission de base est de soutenir les opérations offensives au sol et l’acquisition des cibles ennemies afin de retarder, gêner, désordonner et détruire les unités militaires adverses.

Le radar de 7.3 mètres caché sous un radome préominent de 8 mètres sous le fuselage avant de l’appareil et les ordinateurs des sous-systèmes collectent et affichent des informations détaillées sur les forces au sol et le théâtre des opérations. Ces informations sont relayées en quasi temps réel aux stations terrestres communes de US Army et des Marines ainsi qu’aux autres nodules de commandement, de contrôle et de renseignement.

La présence de cet appareil (deux E-8C sont opérationnels au-dessus de l’Ukraine en cette fin décembre 2021) pourrait signifier que Kiev pourrait être amené par Washington à attaquer en premier et de bénéficier ensuite du soutien militaire US massif pour éliminer les forces russes et plus précisément les unités blindées amassées près de la frontière.

Ce scénario est encouragé par un nombre important d’analystes militaires US qui estiment qu’il est temps d’agir de manière décisive contre la Russie puisque une révolution technique vient d’accorder un avantage comparatif aux forces bleues. Un avantage qui a été utilisé hier par Israël pour neutraliser pendant un temps assez bref la bulle de défense russe centrée autour de la base aérienne militaire de Hmeimim près de Lattaquié.

Photographie prise au port de Lattaquié après une attaque de missiles israéliens dans la nuit du 27 au 28 décembre 2021. C’est la deuxième attaque en moins de deux semaines et cette fois-ci, tous les missiles tirés au large de la Méditerranée orientale ont atteint leurs cibles.

Ce laps de temps à été suffisant pour que des missiles israéliens auparavant très vulnérables aux systèmes de défense AA s’abattent pour la deuxième fois dans leur intégralité sur une partie du port de Lattaquié, causant de sérieux dégâts dans une zone de conteneurs.

Reste la réaction russe à cette évolution de type T. La diplomatie russe tourne à plein régime pour gagner du temps et permettre aux équipes de recherche-developpement de rattrapper l’avantage adverse, d’autant plus que Moscou sait pertinemment que Washington n’est pas vraiment intéressé par un nouvel arrangement sécuritaire ou stratégique et qu’il poursuit un objectif unique visant in fine la destruction de la Russie.



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.6 / 5. Vote count: 39

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :