Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 972 525 Views

25/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

2097623554649951907301

L’omission fatale de Joe Biden

Je pense que le refus des États-Unis ( et l’obligation faite aux États européens membres de l’OTAN d’adopter la même attitude ) de discuter avec la Russie des trois conditions clés proposées par le président Vladimir Poutine ( l’arrêt de l’expansion de l’OTAN, le non- déploiement de systèmes d’armes offensifs près des frontières de la Russie et le retour à l’infrastructure militaire de l’OTAN en Europe de 1997 ) passe à côté d’un détail essentiel.

Nous assistons à une campagne PsyOps (opération de guerre psychologique) sans précédent menée par les médias occidentaux, pleine de faux grossiers et de désinformation flagrante. L’objectif est de dépeindre la Russie comme un géant militaire qui a déjà décidé d’occuper l’ensemble de l’Europe en quelques jours. Pour renforcer cette perception dans l’opinion publique, le Pentagone a transféré des milliers de militaires américains de ses forces d’élite à l’étranger pour défendre l’Europe, non attaquée par qui que ce soit. À long et moyen terme, je considère que les conséquences de cette campagne médiatique sont catastrophiques pour les États-Unis et leurs vassaux de l’OTAN.

Cratère d’une bombe ou un missile Air-Sol largué par un avion de l’Otan sur une zone d’habitation près d’une école primaire, ex-Yougoslavie, 1999.

Après la chute du rideau de fer, il y a eu l’agression de l’ex-Yougoslavie par l’OTAN dirigée par les États-Unis, l’invasion de l’Irak, de l’Afghanistan et de la Libye. Tout cela était basé sur un modèle établi de supériorité navale américaine, construit autour de groupes de porte-avions qui pouvaient attaquer un pays situé à des milliers de kilomètres du territoire américain. Les pays attaqués n’étant pas en mesure de riposter par des frappes sur le territoire des agresseurs, le public occidental s’est habitué à regarder ce spectacle tragique à la télévision, comme un match de football.

Mais si elle est attaquée, la Russie n’hésitera pas une seconde à frapper le territoire de tous les États membres de l’OTAN en Europe et aux États-Unis. Parce que la Russie dispose de nombreux moyens conventionnels et nucléaires capables de le faire. Au milieu de l’hystérie de la population depuis près d’un an, grâce aux PsyOps des médias occidentaux, à propos de la Russie, les frappes à longue portée de l’Armée russe auront un effet dévastateur sur le moral des civils.

Une femme et son enfant dans un abri anti-aérien, Londres, Grande-Bretagne, janvier 1945.

Une guerre lointaine, que l’on voit à travers la télévision n’est pas perçue de la même façon que lorsque des bombes tombent dans votre cour, votre maison, la rue, etc. Rappelez-vous l’impact qu’a eu l’attaque des tours jumelles à New York le 11 septembre 2001. Il est évident que le président Joe Biden, quand il a refusé de discuter des trois conditions posées par Vladimir Poutine, n’a consulté personne sur la question cruciale qui est : comment les civils américains vont-ils réagir dans cette situation ?

Valentin Vasilescu, Expert militaire.

Traduit par AVIC pour Réseau International

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.8 / 5. Vote count: 59

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :