Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Les forces russes marchent sur Kiev et des unités Spetnaz russes combattent en plein centre de Kiev. Les forces ukrainiennes tentenr désespérément de faire face aux forces spéciales russes dans Kiev en déployant des chars T-64BV mais la partie semble perdue.

Les forces ukrainiennes ont également lancé des missiles Tochka sur une base aérienne russe.

Tchernobyl est sécurisée même si le niveau de radioactivité y a explosé. Des informations évoquent une tentative de sabotage de l’ancienne centrale nucléaire.

C’est le deuxième jour de la campagne militaire russe en Ukraine et les forces russes ont déjà atteint le centre de Kiev.

34 thoughts on “Les Spetsnaz russes au centre de Kiev

  1. au final, il va rien se passer. Putin va foutre un coup de balai devant sa porte.

    L’ukraine va se rendre compte que l’otan ne lui apporte rien.

    La russie va profiter des sanctions pour piéger l’occident dans un découplage brutal, et continuer son développement.

    Macron est cramé au siège UE.

    Le petit jeu de guerre servira, avant tout, aux deux camps, à mettre à jour leurs perceptions des forces et faiblesses.

    Et nous, on viendra balancer des conneries sur S51, histoire de pouvoir, entre ignorants, rire un peu.

    1. Celui qui avoue son ignorance est un sage.
      Plus nous savons et plus nous nous rendons compte de l’ampleur abyssale de notre ignorance.

      C’est la conclusion à laquelle je suis arrivé et j’espère que c’est le début d’un long cheminement vers la sagesse.

      1. Il faut viser l’exhaustivité, même si elle est hors de portée, car elle mène à la complétude, base de la sagesse.
        La question que je me pose, peut-on arriver à l’illumination sans initiation aux psychotropes ?
        Probablement, mais alors une illumination mal comprise ?
        Pourquoi tous les agents de la CIA devaient passer par initiation au LSD dans les années 60/70 ?

        1. Illumination psychotropes et LSD, une bonne partie de la maladie sociétale de l’élite occidentale pourrait tenir sur ces trois mots/concepts. Bravo.

          1. Pas seulement l’occident, ni seulement maintenant, mais depuis les débuts du shamanisme.
            C’est la question de l’enthéogénèse. Pourquoi cette idée de Dieu ? Parce que l’illusion de l’illumination.
            C’est une chose que d’être un croisé au moyen-orient et souffrir de la maladie des Ardents, une autre que de tester volontairement le LSD, c’est le même effet mais dans le premier cas c’est inattendu et inexplicable donc divin, dans le second c’est récréatif.
            Ils ont été bien secoués à Pont-Saint-Esprit.

      2. @strategika51
        un ignorant sage ,il fallait la trouver celle-là!
        Mais puisque tu nous avoues ton ignorance encyclopédique ,pourquoi diable vouloir nous faire applaudir l’invasion d’un petit pays par une folle dingue?Folle au sens de….
        Une vidéo pour nous changer de ces halalis débiles et stupides.

      3. Excellent comment Strategica !

        As said by Lao Tzu –
        To know how little one knows is to have genuine knowledge. Not to know how little one knows is to be deluded. Only those who know when they are deluded can free themselves from such delusion. The intelligent people are not deluded, because they know and accept their ignorance as ignorance, and thereby have genuine knowledge.

    2. “Et nous, on viendra balancer des conneries sur S51, histoire de pouvoir, entre ignorants, rire un peu.”
      En même temps, on est pas mauvais en conneries, je trouve. Et on se marre bien !

      .

      Question con du coup, on voit des gros “Z” blancs peint sur les véhicules militaires russes. C’est quoi ?

      1. D’ailleurs, les russes aussi se marrent. (ou les ukrainiens font leur propagande avec humour ?)

        Mais on vois quelques vidéos de convois qu’on suppose russe, avec un drapeau de l’urss…

          1. Oui, c’est aussi à ca que j’ai pensé en voyant le drapeau de l’URSS…

      2. Des Z et des V inversés.
        Probablement des marquages spécifiques à l’opération ou des lettres distinctives pour les forces supplétives.

        1. ils ont l’air d’avoir souffert, les supplétifs… ou fait l’objet d’un traitement particulièrement attentif.

          1. Tiens, la meilleure de l’année est venue de Boris Johnson qui a déclaré, un brin malin, que la Russie sera sanctionnée pour ses actions revenchardes visant à renverser l’ordre post guerre froide.

  2. *Trop de “sanctions”, tuent les “sanctions” !

    extraits : 11:55 25.02.2022
    « … Le Kremlin admet l’arrivée de problèmes liés aux sanctions dans les industries de haute technologie, mais ils peuvent être résolus
    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, commentant les conséquences possibles des nouvelles sanctions occidentales pour les secteurs de haute technologie de l’économie russe, a déclaré qu'”il y aura des problèmes, mais ils ne sont pas insolubles”.
    “Cette dépendance a été systématiquement réduite ces dernières années. L’objectif principal, qui a été poursuivi dans le contexte de nouvelles sanctions qui arrivent en permanence, était d’assurer, si nécessaire, une autosuffisance totale et une substitution totale des importations. À bien des égards, cette objectif a été atteint.
    Là où il n’a pas été pleinement atteint, il existe un potentiel de réalisation accélérée, il y aura donc certainement des problèmes, mais ils ne sont pas insolubles”, a déclaré Peskov. Auparavant, Joe Biden a déclaré que le nouveau paquet de sanctions aura un effet à long terme sur les industries de haute technologie en Russie telles que l’espace, l’industrie nucléaire et d’autres. … »

    Conclusion provisoire: « Vive l’autosuffisance! »

    C’est signé sergio

    *Depuis la fin de l’ère (du poivrot) Eltsine (c.-à-d. le début des années 1990), les États-Unis d’Amérique s’acharnent sur la Russie à coup de sanctions (il ne doit plus rester grand chose au fond des tiroirs !…)

    1. il reste la menace de Biden de faire du lap danse, mais il n’y a plus rien après.

      1. Dans le pire des cas, le système Périmètre, modernisé et mis à jour, mettra la touche finale.

        On en est loin mais certains ont le doigt qui tremble.

        1. “certains ont le doigt qui tremble”
          Certains ? Mais encore ?
          La “fin” soudaine du Covid a été précipitée pour faire place à cette guerre.

          1. Oui mon ami et cela prouve de façon indiscutable la justesse de notre analyse sur cette farce et toutes les mesures ridicules qu’on a été obligés de voir et de subir autour de nous.
            Et dire qu’il y a encore des gens qui y croient et qui mettent ces muselières humaines ridicules.

          2. … et plus tellement par peur mais par ridicule conformisme social. Pire que la radio de Sclavus (qu’il peut au moins éteindre – merci pour ses réponses et félicitations à sergio).

  3. Selon l’article qui suit, du site de la catégorie Mc Kinsey “abc.net” , les armes à ondes utilisées en Australie contre les manifestants sont subsoniques, provoquant des malaises, nausées, et non des brûlures.

    Selon une photographie tirée d’un compte tweeter, ces armes provoquent des brûlures (voir photographies) et sont donc des armes émettant des micro-ondes.

    Voici les éléments documentaires (lien et traduction du contenu de l’article du site abc.net, et liens compte Tweeter avec la photographie d’un visage brûlé après exposition à cette arme :
    Est-ce que quelqu’un (à part les merdes dites trolls dont on se dispense de les lire et de répondre) possède des informations, sur ce sujet, et est-ce possible que les autorités légales s’emploient à masquer l’usage de ce type d’arme à effet thermique ? Ou encore est-ce une désinformation du régime que la publication de cette photographie d’un visage brûlé ?

    https://www.abc.net.au/news/2022-02-18/coronacheck-sonic-weapons-lrad-police-canberra-protests/100839612

    Posted Thu 17 Feb 2022 at 10:20pmThursday 17 Feb 2022 at 10:20pm, updated Wed 23 Feb 2022 at 1:01am

    Il est peu probable que les manifestants de Canberra aient été blessés par des “armes soniques”, mais ce risque est réel.
    LRAD au G20
    Les LRAD peuvent causer des dommages auditifs, mais uniquement lorsqu’ils émettent un son aigu et audible (LRAD Corporation).

    Alors que des milliers de manifestants anti-vax descendaient sur Canberra le week-end dernier, la police était présente en force dans la capitale nationale.

    Le commissaire de la police fédérale australienne, Reece Kershaw, a fait remarquer que le manque de coordination entre les manifestants constituait un “défi” pour les forces de l’ordre.

    La police disposait toutefois d’un avantage : les dispositifs acoustiques à longue portée (LRAD), qui sont utilisés pour transmettre des messages ou des alarmes à des volumes et des fréquences élevés.

    Des photos et des vidéos partagées par les manifestants montrent les dispositifs sur le toit d’un véhicule de police et devant le Parlement. Un porte-parole de l’ACT Policing a confirmé par courriel à Fact Check que des LRAD avaient été déployés pendant les manifestations.

    Mais bien que ces dispositifs soient connus pour être dangereux (ils sont souvent appelés armes non létales), les affirmations des manifestants de Canberra selon lesquelles l’utilisation de ces dispositifs les a rendus malades sont probablement incorrectes.
    Lire notre couverture complète de la pandémie de coronavirus (en anglais)

    Dans une vidéo postée sur YouTube, un militant anti-vaccin très en vue affirme que la police a déployé des “armes soniques à basse fréquence contre des manifestants pacifiques”, et que les manifestants “subissent les effets” de ces dispositifs.

    “Ils déploient des armes supersoniques”, a déclaré l’activiste filmé à une foule rassemblée devant le Parlement.

    “C’est pour cela que vous vous sentez un peu nauséeux et malades. C’est une chose dégoûtante que le gouvernement est en train de faire”.

    La vidéo laisse entendre que les effets néfastes causés par les LRAD étaient ressentis par la foule, malgré l’inaudibilité des dispositifs.

    Mais James Parker, professeur associé à l’Université de Melbourne et directeur d’un programme de recherche intitulé “Law, Sound and the International”, a déclaré à Fact Check que ce n’est pas ainsi que fonctionnent les LRAD.

    Le Dr Parker a expliqué que les appareils pouvaient être utilisés de deux manières : pour émettre des commandes vocales ou pour émettre une tonalité d’alerte “incroyablement aiguë et douloureuse” capable de causer des dommages à l’oreille.

    À la question de savoir si les dispositifs pouvaient être utilisés pour “attaquer” les manifestants sans être audibles, le Dr Parker a répondu : “Je ne pense pas qu’il y ait la moindre preuve que le LRAD soit utilisé pour des attaques secrètes, furtives et inaudibles.”

    Il a ajouté que le moyen le plus efficace de causer des dommages par le son était de diffuser des fréquences aiguës à un niveau extrêmement élevé.
    Des manifestants agitent des drapeaux derrière une barricade en béton.
    Des manifestants sont descendus à Canberra pour protester contre l’obligation de vacciner et les restrictions du COVID-19. (ABC News : Tahlia Roy)

    Les rapports antérieurs sur les dommages causés par les LRAD, tels que la perte auditive permanente et les dommages nerveux subis par le professeur Karen Piper lors des manifestations du G-20 à Pittsburgh en 2009, étaient apparemment le résultat de l’activation des fonctions d’alerte des appareils.

    Le porte-parole de l’ACT Policing a déclaré à Fact Check que la fonction d’alerte n’avait pas été utilisée lors des récentes manifestations de Canberra.

    “Les LRAD n’ont été utilisés que pour transmettre des messages vocaux”, a-t-il ajouté.

    Que les appareils aient ou non émis des sons nocifs pendant les manifestations du week-end, le Dr Parker a expliqué que leur présence pouvait être interprétée comme une tactique d’intimidation, une pratique qui ne se limite pas à la police de Canberra.

    Il a rappelé le déploiement et l’utilisation de LRAD lors des manifestations de Black Lives Matter à Sydney en 2020, ainsi que lors de manifestations similaires à l’étranger.

    “Ce n’est pas une chose nouvelle que l’on reproche aux manifestants anti-vax”, a-t-il déclaré. “Cela se produit depuis très, très longtemps lors de manifestations antiracistes”.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    25 – Première utilisation en Occident voire sur la planète, par un gouvernement, d’une arme ultrasonique à effet thermique sur des manifestants civils non-armés, en Australie, lors d’une manifestation de résistance à la dictature instaurée sous le prétexte de la pseudo-épidémie mortelle dite Covid 19 :

    https://t.co/xivLbTZ4Ph

    https://twitter.com/txipironcito64/status/1495541746914185220?s=20&t=dssUY4MkVWbyS_T9nz-CjA

    1. Faudrait aussi retrouver l’article des savants fous du pentagone qui expliquent que pour les armes faussement dites non-létales la morale leur interdit de faire des expérimentations sur des cobayes vu qu’ils risqueraient d’en être handicapés ou pire d’en mourir. Un peu comme notre sinistre de la justice qui explique que les prisonniers ne sont pas des cobayes et donc ne doivent pas être injectés, alors que nous oui.

  4. Si les quinze réacteurs nucléaires en service en ukraine s.arretent,je me demande comment ils vont se procurer de l.énergie,mise à part le gaz russe.

    Toute les cartes du jeux ukrainien sont les mains de poutine,l’ours de la taïga.

    Quand forces d’élites russes(spetsnaz), arrivés de tchetchenie,on doit leurs construire un mosquée à kiev, pour faire la prière du vendredi.

    Aussi,je pense que l’ukraine va connaitre un rebond démographique avec l’arrivée des spetsnaz,elle qui accuse un déclin dans la natalité.

  5. l’intérêt, c’est juste d’éviter que des fils de pute ne la sabotent pour créer un chaos dont à l’époque l’URSS ne s’était pas remise. Les russes ont craint comme la peste ce genre de trucs commis par des acteurs pas forcément ukrainiens, et ils ont bien eu raison. On ne peut qu’être reconnaissants de cela.

  6. Sauf couper l’électricité à Kiev, quel était l’intérêt de prendre la vieille centrale dont la radioactivité ne garantit pas un avenir radieux ?

    1. ??? la centrale de Tchernobyl ne produit évidemment plus d’électricité depuis son explosion en 1986. Il reste 4 autres centrales nucléaires en production, mais pas d’infos spécifiques sur leurs éventuelles prises de contrôle par les Russes.

      1. Ils n’avaient pas relancer les réacteurs tout de même ? Après la catastrophe ?

        il me semble bien que si…

        Il me semble même que début des années 2000 l’europe avait filé un paquet de pognon pour fermer le dernier réacteur…

        .

        Bref, dans tous les cas, il n’y a plus d’électricité produite par cette centrale depuis pas mal d’années déjà…

        .

        Donc les seuls raisons pour lesquelles les russes auraient pris la zone :
        – Faire péter le truc et mettre ca sur le dos des ukrainiens
        – Eviter l’inverse

          1. Oui, apparemment.

            Mais apparemment, pas tous les ukrainiens voulaient faire péter le machin radioactif.
            Car, apparemment, l’unité militaire spécialisée de la protection du site aurait agit de concert avec les russes pour limiter les dégâts…

            .

            Par contre, tout ca, c’est apparemment.
            Les relevés des jours à venir nous dirons si le sabotage à réussi ou si l’inverse à réussi, ou si c’est pas si simple comme bien souvent…

        1. Non ils ont juste mis une tonne d’explosif contre le sarcophage question de disperser la radioactivité partout ; si un jour j’apprends que les SAS étaient à l’origine de ce sabotage, je ne m’étonnerais pas.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :