Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 978 997 Views

28/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

Hwasong-12

Nouvel essai balistique nord-coréen et perception asiatique de la crise

La République populaire démocratique de Corée a procédé, dimanche 27/02/2022 au lancement d’un projectile inconnu et non identifié dans l’espace. Ce projectile s’est abîmé en Mer de l’Est.

Il s’agirait à priori d’un tir de missile balistique.

Cet essai intervient un mois après le dernier essai de missiles balistiques (dont un Hwasong-12) et de missiles de croisière par Pyongyang.

Peu après cet essai, un communiqué du ministère des Affaires étrangères mis en ligne soulignait que le plus grand danger auquel le monde fait face aujourd’hui est la puissance et la perversité [traduction incertaine*] des États-Unis et de ses [vassaux/disciples], qui sont en train d’abattre les bases d’une paix et stabilité internationale.

Sur la même verve, le communiqué assène: “Sont révolus les jours où les États-Unis régnaient en maîtres absolus”

Le communiqué rappelle également et sans surprise aucune que “le déclenchement de deux guerres mondiales qui ont provoqué d’horribles calamités et des souffrances ont pour causes la cupidité de l’impérialisme”. De même, poursuit le communiqué, “toutes les guerres, petites et grandes, ayant ravagé la Terre durant le dernier siècle sont liées, sans exception aucune, aux manigances des impérialistes”

Depuis le début de la campagne militaire russe en Ukraine, la Chine et la République populaire démocratique de Corée ont adopté un ton inhabituel concernant le type et la nature de leurs relations bilatérales. Détail troublant, les deux pays ont affirmé en même temps qu’ils allaient renforcé leurs liens dans un contexte mondial nouveau et transformer cette relation en un tout un et invincible…

Pour Pyongyang, les sanctions visant la Russie ne ciblent pas la Russie mais Cuba, le Venezuela et la République populaire démocratique de Corée en augmentant les prix des exportations russes à ces pays hostiles à l’empire.

Pour Beijing, Washington a littéralement volé les économies du peuple afghan en fuyant ce pays dans une débandade indescriptible. Un des principaux médias chinois de référence, le Global Times a meme mis en ligne une pétition-ce qui est rarissime, pour la restitution des fonds souverains afghans par les États-Unis.

Voici le lien de cette pétition (en Anglais):

https://www.globaltimes.cn/page/202202/1252953.shtml

Ce vol pur et simple au sens propre du terme d’une des populations les plus pauvres du monde par les États-Unis après l’échec d’une très longue intervention militaire sur des bases fictives dans ce pays d’Asie a profondément choqué les Chinois. D’autant plus que durant la Guerre d’Afghanistan, qui a duré deux décennies, a été le théâtre de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrées par les forces US, canadiennes, britanniques et australiennes. La façon dont le gouvernement australien a tenté de nier son implication dans des crimes de guerre en Afghanistan, allant jusqu’à éliminer physiquement des personnes à l’origine des fuites à la presse puis l’établissement d’une censure lourde, d’abord à ce sujet puis tous les sujets non conformes avec la politique folle suivie par Canberra a définitivement convaincu Beijing qu’il a affaire à une bande de voyous sans foi ni loi.

Ce que Kim Jong-Un ne cessait de répéter à ses homologues chinois sans jamais être pris au sérieux.


* Une aide en traduction de textes coréens en langue française serait la bienvenue.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 274

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :