Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150

Statistics

  • 7 972 624 Views

25/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

689

La guerre des Condottieri

Une armée de mercenaires forte de 20 000 hommes est en train de se rassembler en Pologne. Cette force est encadrée par des compagnies militaires privées semblable à l’ex-Academi (Blackwater puis X). C’est la plus grande concentration connue de compagnies militaires privées occidentales à ce jour. Elles sont supervisées par les bérets verts de la CIA mais également d’autres forces spéciales US et atlantistes. Le gouvernement français y participe financièrement et techniquement puisque le prétexte à un tel rassemblement est le retour des volontaires ukrainiens de la Légion étrangère française pour porter assistance à leur pays.

Des sociétés de mercenaires basés en Afrique du Sud ont manifesté leur mécontentement au sujet de la violation des règles du métier par certains pays sans les nommer. Absence de cahiers de charge, marché de gré à gré et prédonimance des sociétés de mercenaires enregistrées en Europe et en Amérique du Nord dans ce nouveau marché lucratif qui risque de ne pas faire long feu.

L’usage des mercenaires par l’empire pour mener des guerres par proxy, des coups d’État colorés ou des conflits assymétriques a connu un essort considérable depuis les années 2000. Eric Prince, le fondateur de l’ex-Blackwater/Academi/X de très mauvaise notoriété, est connu pour être très proche des rouages de l’État profond contrôlant la totalité des pays dits occidentaux.

Ce retour des Condottiere annonce des perspectives d’avenir prometteuses en ces temps d’effondrement économique. Le choc ultime entre X (ex-Academi) et la société privée russe PMO Wagner se jouera dans ce gouffre financier qu’est l’Ukraine, avant sa transformation en terrain désert.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 712

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :