Gas buyers switch to long term contracts to avoid volatile prices--The so-called green energy was a marketing hype. Fossil energy will be used beyond 2150
06/07/2022

Strategika 51

 Πάντα ῥεῖ…

Beaucoup de gens n’ont jamais saisi la nature exacte de la relation qui nous lie aux États-Unis. Je vais vous l’expliquer en deux phrases: ils sont nos serviteurs et nous pouvons les humilier à tout moment si tel est notre bon vouloir.” Un conseiller anonyme* du Prince Mohammed Ben Salman du Royaume d’Arabie Saoudite s’adressant au fondateur du site strategika51.org lors d’une exposition dans un pays d’Asie, février 2015.

Certains analystes feignent de s’étonner de l’audace des dirigeants de l’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis à humilier publiquement Joe Biden (ou tout autre président des États-Unis, considéré comme un simple figurant à contrat déterminé). Ils oublient que les pays arabes du Golfe sont le second pilier sur lequel repose toute l’architecture du système financier mondial et que l’influence de ces pays sur ce que l’on appelle communément et par paresse intellectuelle l’Occident est telle qu’ils peuvent se permettre d’en revendiquer la propriété au sens littéral du terme.

Le mutisme des dirigeants d’Arabie Saoudite, des Émirats Arabes Unis et du Qatar dans le conflit en cours entre Washington et Moscou (le théâtre ukrainien n’est qu’un prétexte) est moins lié à des opportunités de gain massif qu’à une posture politique très explicite même si elle n’a jamais été exprimée. Cette posture s’inscrit dans le cadre d’une féroce  lutte interne de l’État profond à l’issue de laquelle la faction gagnante n’est pas celle qu’attendaient les pays du Golfe.

La notion de l’énergie verte n’a jamais été une menace pour les pays exportateurs d’énergies fossiles. Ils savent que la consommation exponentielle des ressources et le rythme très lent de l’avance technologique rendent cette notion non viable même si les “Malthusiens” parviennent au pouvoir et forcent une décroissance par des guerres, de fausses pénuries ou des vecteurs biologiques pathogènes. Il y a également la corruption inhérente au système financier et économique dominant qui réduit à néant toute possibilité de développement réel.

L’affaire ukrainienne n’est qu’un théâtre de la confrontation. L’enjeu est ailleurs. Washington semble totalement focalisé sur la destruction économique de l’Allemagne après l’avoir désarmé. L’objectif réel c’est d’affaiblir l’Europe, qui demeure aux yeux de certaines élites ayant pris en otage le système politique US, un danger et un rival géostratégique, potentiel pour l’instant et sous contrôle, à surveiller.

Les Arabes du Golfe semblent ne pas vouloir la domination d’une seule mafia sur le monde et adhérent donc à la vision d’un monde multipolaire dans lequel les différentes mafias s’annulent et où leur intérêts seront plus en sécurité.


* l’identité a été délibérément protégée.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.8 / 5. Vote count: 126

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :