Le déclin stratégique a mené le monde à une impasse

ee3

Un déclin sans précédant de la pensée stratégique, un niveau anormalement élevé de stupidité, une arrogance exceptionnelle et une corruption  généralisée des groupes d’intérêts privés influants sur les processus d’élaboration et de prise de décision des États sont autant d’éléments ayant poussé l’empire à pousser un adversaire, la Russie, à s’allier avec un autre adversaire, la Chine, tout en s’aliénant des alliés fidèles, les pays Arabes du Golfe, et des partenaires potentiels que sont le Pakistan et l’Inde. C’est le résultat auquel le monde assiste actuellement.

Les élites de Washington DC  semblent  avoir sombré dans la folie. Une folie dangereuse car, à ce rythme, elle risque de mener le monde sinon à un suicide assuré, du moins à une catastrophe d’une ampleur inédite. 

Les révélations sur l’origine artificielle du COVID-19 et avant cela, les véritables commanditaires des attentats sous faux drapeau ne sont pas des raisons justifiant un suicide collectif. Utiliser l’arme nucléaire pour camoufler des opérations de guerre hybride à 360° sera non seulement une erreur monumentale mais le crime ultime.

Les populations oublient vite. Le fait que les recherches sur les coronaviridae étaient financées dans le cadre d’un programme de laboratoires contrôlé par le Pentagone dans des pays tiers dont l’Ukraine et que ces recherches étaient essentiellement axées sur le développement d’armes biologiques à ciblage génomique spécifique, c’est à dire, qu’on cherchait des failles génétiques chez certains types de populations pour produire des vecteurs pathogènes ayant plus d’impact sur un certain type de population précis- une quête qui s’est soldée par un échec en raison de la complexité et la variété infinie des réponses immunitaires, ne peut pas choquer plus que les mesures sanitaires  prises par la quasi-totalité des États de la planète sous prétexte de “pandémie”. Dans ce cas précis, des multinationales ont exploité la peur pour s’enrichir et la plupart des gouvernements pour renforcer le contrôle politique et sécuritaire tout en verrouillant le champ des libertés.

Cette révélation ne peut justifier une guerre thermonucléaire globale que certains analystes avaient prédit le début de l’année 2020 comme la suite logique de la crise COVID.

Ce serait aussi absurde que si la France et la Grande-Bretagne, anciennes puissances coloniales responsable de la mort extrêmement violente de millions de personnes décident d’utiliser l’arme nucléaire en cas de dénonciation des crimes coloniaux.

Ce qui manque cruellement dans le monde d’aujourd’hui est la retenue. Depuis la fin de l’année 2019, il semble que les élites de l’empire soient décidées à faire table rase en entretenant l’illusion de pouvoir tout rebâtir à nouveau après avoir neutralisé les puissances qualifiées de “révisionnistes” ou qui remettent en cause l’ordre mondial établi depuis 1945. Le grand reset est une chimère et emportera tout le monde dans une escalade sans issue. La fin de l’histoire de Fukuyama, un disciple de Léo Strauss, théoricien gourou de ce qui a été convenu d’appeler les néoconservateurs US et leurs alliés en Europe, pourrait alors être une réalité. Ce sera plus un hiver nucléaire sombre au milieu duquel plus cinq milliards de survivants en proie à la famine, aux maladies et aux troubles de toutes sortes continueront à subir un enfer sur Terre.

Ce scénario risque de se produire si le pouvoir des élites folles de l’empire n’est pas contrebalancé par celui d’autres élites d’autres puissances ou conglomérats de puissance. C’est d’ailleurs l’un des buts sous-jacents et non dits des partisans d’un monde multipolaire. À ce stade, la plupart des gens disposant encore d’un minimum de bon sens a probablement saisi l’enjeu vital et grave de la situation actuelle. Il en va de la survie même de la civilisation humaine car l’espèce a de grandes chances de survivre même dans l’altérité.

Les populations ont prouvé qu’elles n’ont aucun pouvoir sur les évènements qu’elles subissent, parfois en y adhérant par esprit grégaire, par instinct de conservation ou par formatage médiatique et idéologique. Les seuls éléments susceptibles de prévenir le pire qui s’annonce sont des acteurs étatiques ayant assez de contrepoids pour dissuader les élites de l’empire à allumer un feu qui n’est pas prêt de s’éteindre. Y arriveront-ils ? De la réponse à cette question dépendra la survie de près de deux milliards d’individus et d’un monde qui s’écroule lentement mais inexorablement.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 262

No votes so far! Be the first to rate this post.

70 Commentaires

  • l’Amérique a eu de grands présidents, des moins grands et des minables !
    comment reconnaître les grand ?
    ils ont refusé d’engager les USA dans une guerre ou ont mis fin a une guerre .
    exemple Kennedy, Nixon, Trump .
    les moins grand ont refuser d’engager les usa dans des guerre longue et interminable .
    Bush père !
    les minables ont tout céder a l’état profond .
    Bush fils, Obama . . .

    Kennedy et Nixon l’ont payé cher .la mort pour le premier et la déchéance pour le second .
    Trump a eu l’intelligence de faire porter le chapeau de la fin de la guerre d’Afghanistan a Biden tout comme il lui fera porter le chapeau de la fin de la guerre d’Ukraine et sans doute de la guerre d’Irak !
    le seul moyen pour un président de mettre fin a une guerre c’est de faire perdre les USA !
    Bush père est un des rare a avoir refuser de se lancer dans une guerre longue en Irak sans défaite . bon il a perdu les élection et n’a pas été réélu pour cela !

  • Algerien pur

    Votre fukuyama a eu tout faux.

    Premierement en considérant ce système capitaliste occidentale et sauvage qu’il appel système libérale démocratique,qu’il considère comme l’aboutissement du progrès et l’intelligence humaine.

    Deuxièmement il a pensé que les l’empire anglo-sioniste a gagné et il va imposé son système au monde entier,même aux chinois.

    Car il a vendu la peau de l’ours et du dragon avant les avoir tué.

    Comment parler d’une débilité que vous appelez la théorie de fukuyama et les faits que nous vivons contredisent toutes ses conclusions.

    Le systeme capitaliste sauvage qu’il appel démocratie libérale,est entrain de sombrer et faire sombrer tout les pays qui lui sont soumis et non pas adopté.car c’est par la force et le crime et les génocides et la corruption et le mensonge et la falsification qu’ils a été imposé à tout les pays.

    En contre partie,tout les pays qui ont eu la clairvoyance et l’inteligence et le courage et la volonté de ne pas s’y soumettre,sont en bonne santé.à leurs tête la russie et la chine.

    Où est la véracité de cette théorie.

    Maintenant à cet illuminé des temps modernes qui a vu tout faut.

    C’est un fils de japonais vivant aux usa, issu d’un peule détruit puis soumis aux anglo-sioniste à l’état d’un chien de garde pour les americain.

    la terre de ses ancêtres est souillé par les soldats americains à ce jour,et sa politique est pire que celle des européens.un suivisme aux anglo-sioniste sans aucune commune mesure,qui va à l’encontre des intérêts du peuple japonais,qui est entrain de se faire un hara-kiri.comme le peuple européens est entrain de se suicider pour les beaux yeux des juifs sionistes.

    Un petit territoire dont le peuple est viellissant et en cours d’extinction et dépendant dans tout les domaines,est entrain d’affronter en face de lui deux monstres riches dans tout les domaine,pour satisfaire un empire qui est de l’autre bout du monde.

    Si ce fukuyama avait la moindre dignité et le minimum d’inteligence,il aurait créé une théorie pour le peuple japonais pour sortir de l’asservissement envers les usa et s’allier avec les deux puissances qui sont juste à côté.

    Il faut arrêter de raconter n’importe quoi.de grands mots vide de sens.où est cette fin de l’histoire.

    C’est la fin du sionisme.
    Ou la fin des la barbarie occidentale.

    Le contraire que ce qu’a prédit fukuyama est entrain de se produire.

    La fin du capitalisme sauvage.

    La fin ou l’impossibilité de l’instauration d’un gouvernement mondiale.

    La renaissance des nations souveraines.
    Et non pas des pays dont les frontières ont été dessinés par les anglo-sionistes au court du 19ième et vingtième siecles.et qu’ils veulent morceler encore plus.pour que la secte des parasites puisse les manger plus facilement.

    Effectivement les usa,la grande bretagne et leurs vaseaux,le japon est dans l’impasse comme c’est le cas de l’europe.et ce n’est pas le livre du fukuyama qui va les faire sortir de cette merde.

    • En soi, Fukuyama n’était que le sémaphore de l’égrégore d’hubris occidental.

      Il a ouvert une porte: ” que tous ceux qui par nombrilisme veulent se croire éternel et le prétendre au monde s’emparent de mon propos”.

      C’est un des très nombreux acteurs inconscients de la marche exotérique du monde …

  • On savait que la prochaine guerre ne pourrait qu’être toujours plus asymétrique.
    On savait qu’on ne saurait pas à quoi s’attendre.
    On l’a oublié.

    Putine a déclaré la guerre aux ogres, aux vampires, et à leur immuable ordre mondial, qui nécessite régulièrement que se dresse un David.

    Il ,n’a pas déclaré la guerre à l’Ukraine.

    La dénazification du pays et le soutien aux russophones était une bonne raison, les programmes biologiques, nucléaires et fantaisistes faisaient une belle cerise.
    Pourtant, c’est bien envers l’empire de l’inversion de Tout que la guerre a été déclarée.
    La preuve: le discours médiatique est focalisé sur le combat militaire localisé en Ukraine !

    La guerre a été déclarée, elle est bien mondiale. Elle ne fait que s’échauffer. D’où notre lourde difficulté d’analyse.

    Avez vous noté comme après l’assassinat des lois bioéthiques et du principe de précaution, nous venons d’assister à l’abduction de:

    l’hégémonie du pétrodollar
    la domination aérienne et maritime de l’Empire
    la qualité protectrice de l’Otan
    la neutralité de la suisse
    le droit international et financier
    l’hégémonie de l’usage des révolutions de couleurs
    la menace nucléaire comme levier diplomatique binaire
    l’hégémonie intellectuelle sur la menée d’une guerre
    l’arme atomique swift
    la menace de l’embargo
    la menace des blocages d’or et de devises
    la horde de badass à 2000 dol la journée d’âme vendue (comme toute puissance ultime et éternelle)
    la maitrise de la guerre médiatique
    l’impunité totale de l’Empire
    l’urgence climatique
    la transition énergétique
    la démilitarisation de l’allemagne
    la françafrique

    Alors, ok. Continuons à débattre de la possibilité que putin “s’enlise” en ukraine. Mais commençons par acter qu’on est à poil. Surtout l’empire maritime en fait. L’europe est à poil; mais elle est connectée à l’Afrique l’Asie et l’Est. Les USA sont connectés à l’amérique du sud. On pourrait peut être se demander comment faire avec nos voisins mieux qu’ils ne font avec les leurs.

    Mais non. Putin s’enlise il en Ukraine ??? Putin avait il prévu une guerre en 3 semaines ? Putin a il été déçu de ses généraux ? Putin peut il tenir encore longtemps ?

    Tiens, elle est bien la dernière. Putin peut il tenir encore longtemps ?

    Hypothèse: VP a structuré la 4e guerre mondiale de manière asymétrique, en réinventant l’art opératif asymétrique. Ni tactique, ni stratégique. Résilient, adaptatif, organique.

    Donc, le mec et vieux, voit que l’ennemi est en bout de course, sent que le fruit va tomber, décide de le cueillir. Les conneries Ukrainiennes font un bon bac à sable.

    Il sait que sa domination militaire fera pencher l’empire pour des sanctions, des actes de piraterie et de mercenariat.

    So, what. On est plus en 95. Son analyse le conduit à comprendre qu’il faut cibler la seule vraie arme de ses ennemi: l’inversion. Accusatoire, de valeurs, de discours, de réel.

    Le noeud gordien, la vraie cible de cette première bataille c’est la légitimité internationale de l’empire à user de certains leviers illégaux. Dérouler la pelote.

    Piraterie ? Faire gueuler le débiteur directement chez le créancier. Montrer qu’on peut et veut rembourser.
    blocage de devises ? Rembourser en roubles… ou en actifs bloqués. Avec volontarisme.
    Blocage de banques ? Cesser de vendre son pétrole, gaz, uranium, blé… En s’excusant poliment, et en alertant les populations occidentales sur les vrais responsables.
    Hordes de mercenaires ? Préparez des câpres. Le patron à annoncé la recette. Tant pis s’ils viennent. Non militaires, voilà comment ça se traite.
    Chantage au nord stream 2 ? Nord stream 10 avec la chine. En s’excusant poliment, et en alertant les populations occidentales sur les vrais responsables.
    Course à l’échalote avec la turquie ? So what.. La turquie est tellement fragile monétairement et tellement liée aux us qu’erdogan ne pourra tenir sa population. Tranquille.
    Embargo sur macdo et la malbouffe ? Ok. Pourvu que ça s’enlise.
    Embargo sur walt disney et netflix ? merci bien. Pourvu que ça s’enlise.
    Embargo sur les produits de luxe ? Nan, l’actionnaire principal de macaron préfère pas. Mais le marché russe va en prendre un coup, putin trie les oligarque, en passant…
    Exclusion de swift ? On lance l’alternative qui dormait depuis un moment; Puis on garde deux banques, quand même. Double strike.
    Embargo monétaire par extraterritorialité ? dollars crush.Discours d’embargo non suivi d’effets: démonstration, preuves, médiatisation, délégitimation.
    Extension du conflit ? Extension des mesures impossibles. De toute façon.. elle ne marchent pas.
    Crash monétaire ? L’infrastructure minière et énergétique vaut tout l’or du monde.
    Sanctions ciblées ? Pareil dans ta gueule.
    Fermetures d’espace aérien ? Par ici les 500 avions.
    etc etc.

    Non, pas à dire, qu’est ce qu’on lui a mis !!

    Et notre 4e guerre mondiale, elle en est où alors ? Elle a quelle tête ? On y voit les cheveux ?

    En tout cas, plaçons nous d’un point de vue chinois:

    Les relations avec la Russie vont vachement bien !
    Les US sont bien occupés en ce moment, et pas chaud chaud du porte avion. C’est beau taïwan, l’automne sur les parcs..
    L’attirail habituel de sanctions / piraterie US viennent de faire pschitt, ont fait émerger plusieurs alternatives au dollars, font flipper les gens, et ne peuvent s’étendre aux 3/4 du monde..
    l’usage de mercenaires ne pèse rien face à l’armée Chinoise
    les stocks en matières premières sont colossaux, la Chine achetant et stockant de tout à tour de bras à tous les prix depuis de nombreuses années, tant que ça se paye en dollars.
    L’Afrique vient de s’ouvrir un grand coup après le hara kiri de macaron.
    L’empire a perdu sa domination maritime et aérienne, le blocus de la Chine ou de la Russie n’est plus pensable.

    Ca sera le premier critère de notre 4e guerre mondiale. Le critère principal, central du grand reset: le découplage. Guerre ici, business là, industrie ailleurs. Un monde de dieux, un monde de sans dents. Un monde d’aveugles, un monde de magiciens.

    La guerre ne sera plus un coup d’arrêt et un parenthèse. Show will go on.

    Les dirigeants US appellent à l’assassinat de putin le lundi, et vont négocier avec les Russes en Iran le Mardi.
    Les dirigeants EU appellent à l’éradication économique de la Russie, puis se pète le bide au gaz Russe.

    Notre 2e critère sera eschatologique. Le temps des pénuries est venu. La fin des temps de l’hubris est là. Palier par palier, zone après zone, cause après conséquence, hasard après hasard, l’humanité va devoir lâcher le rêve américain et trouver un autre sens à l’existence. En plus de trouver à boire et à manger. La 4e guerre mondiale sera cause d’un bon nombre de ces paliers. Mais la certitude de ce qui vient, chez l’ensemble des dirigeants du monde, est une racine de la guerre. La dette, les exigences débiles des populations occidentales, le resserrement des ressources, la fin de l’Empire des razzias… Le 2e critère c’est l’inéluctabilité de l’effondrement. D’où la volonté de découplage. Limiter l’effondrement du plus petit nombre par le sacrifice du plus grand nombre.

    Notre troisième critère est darwinien. La 4e guerre mondiale est menée par les transhumains, contre les humains. La réalité du transhumanisme, et le mythe de homogénéité de l’humanité, fera partie des révélations. La dissociation, le sadisme, la perversion, la manipulation entraine des modifications neurologiques, télomériques, et se transmet comportementalement à la descendance. L’humanité est bel est bien en train de se faire évincer de la Terre par une autre espèce. Sauf qu’elle n’est pas différente par son nombre de bras, ni même sa couleur, mais par sa structuration neuropsychologique en shoot them up. C’est une nouvelle civilisation de prédation débridée et d’inversion totale des valeurs qui tente de grand remplacer les bons bougres.

    Il s’agit donc d’une inéluctable et éternelle guerre civilisationnelle, entre le chaos et la vie, entre ceux qui aiment leurs enfants, et ceux qui y voient du bétail à sacrifier.

    Cependant, elle ne sera éternelle que tant que l’ancien monde vivra. Mais elle vient d’y mettre fin. On en revient au découplage.

    Putin tentera de retourner les populations otages de l’occident contre leurs maitres. Mais s’il doit leur laisser leurs cheptels de 1.8 milliards dans leur petite bulle d’illusion pour obtenir ce qu’il veut, il le fera sans état d’âme. Au final, la guerre ne s’arrêtera que dans les zones où un consensus décidera d’un découplage. L’hubris énergétique perdurera dans certaines zones. L’hubris financier itou.

    Ce qui se joue dans cette guerre, c’est la superposition des calques du nouveau monde.

    Il ne s’agit pas d’une guerre. Le terme est impropre.

    On en revient à l’effondrement. C’est la guerre mondiale, sauf là ou on peut pas se le permettre. C’est la guerre biologique, sauf sur les populations privilégiées et informées ( au sens… biologique). C’est l’apocalypse économique… sauf là où on peut pas se le permettre. C’est les gros bras et la grande gueule, sauf là où on peut plus se le permettre. Bref.

    Le plus gros obstacle, il est cognitif, il s’agit de déni: La guerre, elle aussi, est victime de l’effondrement systémique que nous affrontons depuis 1974.

    Maintenabilité. Quelle que soit la guerre qui nous attends, il faut remettre la maintenabilité au centre. Résilience, redondance, autogestion. L’écosystème productif nécessaire à la maintenance doit se relocaliser, se démocratiser, essaimer.

    La guerre à venir sera principalement, très largement, dominée par la gestion des populations. Putin et xi savent faire. Leur population a l’habitude. Notre médiatisation de leurs exactions n’y changera rien.
    Mais le découplage, la démondialisation et la militarisation des marchés financiers et des transports de marchandises ( voir containers surprise chinois) rendrons les populations occidentales doublement cruciales dans la guerre à venir: il va falloir se remettre à bosser, à innover, à produire à manger, à produire de l’industrie lourde, de pointe. Et du textile. Et tout le reste. Et surtout, à s’en passer.

    Guerre ou pas, n’oublions pas: ce chemin est inéluctable. Sa seule alternative est l’éradication massive de milliards d’humains.

    Donc d’un point de vue d’occidental, de civil, cette guerre, j’en serai la première cible, quoi qu’indirecte, et le premier acteur… du moins dans le scénario où j’espère m’en sortir.

    Mais avec, où contre les institutions de mon pays… et les autres ?

    Les dirigeants sont des neuroprédateurs, seuls à aboutir là.
    Les institutions sont vérolées et ont amplement démontré leur impuissance voire leur corruption et leur duplicité.
    Les contre pouvoirs sont corrompus.
    Les loges ont avalé la gnose de travers il y a 3 siècles et persistent à servir les 0.1%
    Les religions sont majoritairement dévoyées et infiltrées

    Pourtant, ils ont tous besoin de nous.

    Car leur cognition ne leur permet pas de comprendre et de faire face à une situation non binaire. On peut le résumer de manière simple: L’empire du Reflet enferme systématiquement ses ennemis dans un manichéisme dialectique lui laissant le choix entre suicide et euthanasie, tout en persuadant ses Enfants que leur polarité fondamentale, leur sexuation, ne doit pas être binaire.

    C’est le en même temps. La dissociation. Il n’y a dans leurs cerveaux que des instants, que des premiers plans, que des objets, de désir ou de peur.

    La pathologie mentale, c’est quand la perception du réel ne permet pas de mener sa vie dans une société.

    Je suis au regret de vous annoncer que dans la société actuelle, les neuroprédateurs ne sont plus la déviance mais la norme.

    Il serait bon que tous les petits rouages apeurés qui se terrent dans leur boulots en espérant passer entre les gouttes en prennent conscience.

    La 4e guerre mondiale, c’est celle qui officialisera, ou pas, le statut de bétail abrahamique des populations occidentales.

    Ca t’inclus, toi aussi, là, derrière ton écran.

    • Algerien pur

      Je partage totalement votre vision.

      Pour une fois je lis un occidentale qui a décidé de se dessaisir de son arrogance et se rendre à la dure réalité.qui est,l’europe est dans la merde,et les américain ne leurs seront d’aucun secours et il faut commencer à aller travailler pour pouvoir manger et les russes et les chinois sont entrains d’avancer et les européens n’ont aucun intérêt de les aliéner comme ennemis et américains sont très loins.

  • Ping : Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges, le blog – La Voix De La Libye

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.