144 phénomènes aériens non identifiés depuis 2004 répertoriés par un programme dédié du Pentagone

Statistics

  • 7 956 705 Views

20/05/2022

Strategika51 Intelligence

 Πάντα ῥεῖ…

horus

Nouvel Ordre Mondial et hégémonie unipolaire

Lors de son intervention du 21 mars 2022 devant le puissant patronat US (Business Roundtable), Joe Robinette Biden a explicitement affirmé qu’il revenait aux principaux dirigeants de l’économie américaine de diriger le Nouvel Ordre Mondial et qu’il allait unir le reste du “monde libre” pour atteindre cet objectif.

There’s going to be a New World Order out there et we have to lead it

Nous allons vers un Nouvel Ordre Mondial et nous devons le diriger” Joe Biden

Une phraséologie relevant de la théorie du complot est endossée sans complexe aucun par un président ayant du mal à suivre le script mais lâchant les termes clés : “Nouvel Ordre Mondial” et “reste du monde libre”. Le premier n’est pas nouveau et remonte dans son acception actuelle à un discours de George Bush père après la dissolution de l’ex-URSS tandis que le second est un élément du langage politiquement correct dans les pays soumis à l’influence de Washington durant la Guerre froide 1.0.

Les enjeux géopolitiques du monde actuel dépassent de loin le cadre du conflit ukrainien, lequel n’est qu’un front ouvert servant à la fois de prétexte et d’alibi pour une extension du domaine de la lutte, voire une reprise en main d’un ordre mondial qui semblait bousculé par la montée du multilatéralisme et la vision d’un monde multipolaire.

In fine, l’enjeu fondamental concerne l’hégémonie planétaire des élites gérant par la spéculation et l’usure le système économique et financier mondial et rien d’autre. Toute menace potentielle contre les intérêts de ces élites prenant en otage le monde dit occidental est perçu comme une remise en cause intolérable de cette volonté d’hégémonie et un casus belli déclenchant le dénigrement, la diabolisation et puis la destruction de la puissance remettant en cause un ordre profondément corrompu et injuste basé sur la prédation et le profit au mépris de toutes les valeurs éthiques et humaines.

Plus de trois décennies après la Guerre du Golfe de 1991, un acteur non professionnel jouant le rôle de président des États-Unis annonce la couleur: la fin de l’histoire c’est les groupes d’intérêts et la corruption sinon c’est une guerre mondiale généralisée. Il n’existe aucun autre programme alternatif à ce type d’ordre mondial rêvée par une caste oligarchique et exclusivement adapté à ses intérêts privés au détriment du reste de l’humanité, condamné à l’esclavage des dettes, l’immobilité et l’assistanat forcé pour stimuler un processus de consommation au profit des grands métayers modernes.

Beaucoup de choses ont été dites sur le Nouvel Ordre Mondial, qui fait écho au rêve d’une domination devant durer un millénaire de l’Allemagne National-Socialiste ou encore à un autre plan plus sordide révélé par l’Okhrana (police politique de la Russie Tsariste) et violemment démenti comme un faux grossier par la suite.

Avec le recul, il s’avère que la guerre contre la Russie et la Chine était non seulement prévue depuis de longues années mais semblait inévitable. Le programme Starlink de SpaceX ne visait que le maintien d’une connexion réseaux via la constellation de micro-satellites en orbite basse dans un contexte de guerre contre une puissance possédant les capacités de neutraliser internet ou de créer son propre intranet. Cette technologie ne pouvait être dirigée que contre les puissances qualifiées de révisionnistes par les idéologies straussiens de l’empire.

Le rapprochement de l’Otan des frontières occidentales de la Russie cachait de très longs préparatifs non seulement en Ukraine mais dans les pays Baltes, en Roumanie, en Bulgarie, en Pologne et ailleurs. La CIA ne cache plus son rôle et son influence décisive depuis presque une décennie dans la défense de Kharkov par exemple. Il fallait en finir avec la puissance disruptive qu’est la Russie pour s’attaquer à l’objectif primordial et en fait la seule menace réelle à l’hégémonie de l’empire: la Chine.

Le terme de Nouvel ordre mondial est à connotation négative puisqu’il renvoie aux complots et au délire mégalomaniaque propre aux totalitarismes les plus délirants. On comprend dès lors mieux les provocations ayant poussé la Russie à décider dans la précipitation d’une opération militaire en Ukraine sans aucune préparation. Un choix lourd qui ne laisse à Moscou aucune option.

Piège ou pas, le couteau était sous la gorge. Une situation qui rappelle celle du Japon de 1940-1941. L’histoire officielle écrite par les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale affirme que le Japon attaqua par surprise les États-Unis à Pearl Harbor le 7 décembre 1941. En réalité, le Japon a été poussé à attaquer et les États-Unis pour que ces derniers entrent officiellement en guerre. Après la guerre, un membre du tribunal militaire international de l’Extrême-Orient ira jusqu’à dire que soumis aux mêmes provocations auxquelles avait fait face le Japon entre 1936 et 1941, même un petit pays comme la Principauté de Monaco aurait décidé d’ouvrir les hostilités.

L’enjeu est donc celui de l’hégémonie planétaire pour le reste du 21e siècle. Les évènements actuels auxquelles le monde assiste ne sont que le prélude à une grandes séries de conflits.

Biden a vanté l’ordre mondial “libéral” (qu’il faut lire en Novlangue inversée) et estime que “beaucoup de gens sont morts mais ce n’est pas le chaos”. Ordre unipolaire vs ordre multipolaire. L’enjeu s’est traduit par un conflit. En Ukraine, c’est les États-Unis et leurs alliés vs la Russie. L’Ukraine n’est qu’un faire valoir et un pion que l’empire est prêt à sacrifier sur l’autel de son ambition de dominer le monde en se débarrassant de ses rivaux émergents. Le reste importe peu. Ou même pas du tout.

Au final, les politiques de l’empire donnent toujours raisons aux complotistes parce qu’elles sont issues du plus grand complot de tous les temps. À côté de ce complot de domination mondiale, les théories les plus folles demeuren teintées d’un esprit bon enfant.

L’humanité est prevenue mais peu de gens seront capables de saisir le sens des évènements et où tout cela risque de les conduire. À chaque fois qu’un simulacre de Chef d’Etat évoque le Nouvel Ordre Mondial, le désordre s’abat sur le monde.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 150

No votes so far! Be the first to rate this post.

%d blogueurs aiment cette page :