Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Selon une information rapportée par Forex Factory , la banque du Vatican a transféré dix millions d’euros à la banque centrale russe pour l’acquisition de roubles russes destinés au payement d’une livraison de gaz russe à l’État papal.

La Russie a exigé le paiement en rouble pour ses livraisons de gaz destinés aux pays qu’elle a désigné comme inamicaux. Cette décision inattendue a permis au rouble de se consolider en dépit de quatre trains de sanctions imposées par les États-Unis et leurs alliés suite à l’intervention militaire russe en Ukraine.

68 thoughts on “La Vatican aurait acheté des roubles…

  1. Une petite dernière pour la route ? La Russie est l’un des premiers producteur de Nickel au monde, et sans nickel pas de méthanier, c’est con, hein…
    C’est signé etc., etc., etc.

  2. Pourquoi le silence de l’Église chrétienne orthodoxe du grand orient devant cette folie guerrière qui s’est emparé de Mr Poutine…..Pourtant elle est connu pour sa ligne spirituelle pacifiste…..surtout qu’elle à de bon liens avec le Kremlin……!!!

    1. Commençons par nous questionner sur le silence des églises quelles qu’elles soient, ainsi que de tous les gouvernements du “monde libre” d’ailleurs, concernant les massacres commis par l’OTAN et consors, ce serait un bon début.
      On pourrait en même temps parler des dirigeants Arabes qui, non contents de ne pas condamner le génocide Palestinien, font des affaires avec israël.

      1. Ils sont tous conscients du risque de dérive eschatologique de leur éventuelle implication ?

  3. sur le GNL : les infrastructures de liquéfaction US sont quasi saturées. le marché est à peu près équilibré, donc si l’UE va en prendre au Qatar p.ex il faudra payer très cher, d’autant que les clients actuels (Asie) payent déjà plus cher que nous. Bref le “gaz de la Liberté “reste slogan creux à mon sens. Les Russes tiennent le pouvoir au moins du rpix marginal et ce au moins pendant la dizaine d’années nécessaire à construire l’infrastructure (usines de liquéfaction, méthaniers, usine de regazéification). Pareil avec les pétroles, alu, etc…

    S’ils se débrouillent bien les Russe vendront moins mais beaucoup plus cher avec un bénef final plus élevé. vive l’Europe !

    1. Ne serait il pas temps que je me sorte les doigts et ponde un camion pour le transport de GNL ?

      Le GNL est transporté uniquement par bateau si j’ai bien compris et le soucis viens du fait qu’il faut le rendre liquide au début, pour des raisons de capacité de stockage, puis le détendre à la fin, pour le distribuer et l’utiliser…

      Un bon gros camion, avec la citerne bien isolée, double peau, avec de l’azote pour bien garder le froid. On dessine un vache dessus, et le voilà maquillé en laitier !
      Tout ce qui s’évapore, plus un peu de prélèvement + échangeur pour détente du gaz et le camion roule au GN, écolo !
      Pas besoin de faire le plein !

      Une fois le camion mis au point, j’en fait quelques uns et je me lance à la conquête du GNL russe de contrebande !
      Quelques chauffeurs payés au black, font les aller – retour, à l’aller, la citerne remplie de vin rouge, qui servira de monnaie d’échange. Et au retour, du GNL !
      Sur le retour, les chauffeurs font du porte à porte pour remplir les cuves des particuliers et faire la nique à total, paiement en liquide uniquement (vin rouge accepté, pour retourner faire le plein en russie).

      Finalement, ca peut avoir du bon ces sanctions !

      1. sauf que si tout se passe au mieux, ce jackpot sera réservé aux ukrainiens 😀

        1. Je ne suis pas raciste !
          Rien ne m’empêche de monter mon trafic de contrebande mafieuse, via l’ukraine, histoire d’alimenter au passage quelques oligarques de plus.
          Que j’alimente la mafia russe, ou ukrainienne, on s’en tamponne ! Tant que la mafia reste aux commande…

      2. Ces camions existent déjà qui livrent les petites quantités de GNL dans l’industrie et le domestique, mais ils fonctionnent au mazout, c’est plus standard ! (lrs méthaniers modernes récupèrent le gaz qui s’évapore en permanence pour leur propulsion (ils utilisent aussi du mazout, ne serait-ce que pour le retour à vide)

        1. Ha mince, comme toujours, j’ai rien inventé alors !

          Cela dit, en racontant des conneries, on viens de mettre le doigt sur une piste d’amélioration des camions méthanier : Récupérer les gaz d’évaporation du GNL pour faire avancer le camion !

          .

          “lrs méthaniers modernes récupèrent le gaz qui s’évapore en permanence pour leur propulsion”
          Décidément, j’me réveille vraiment trop tard !
          😉

  4. Si c’est vrai, cela prouverait la stupidité de la BC Russen car en échange de ses roubles elle se retrouve avec des euros nécessairement en compte à la BCE, donc bloqués (sauf à avoir transmis les-dits euros sous la forme de billets imprimés sur papier, ou bien via une institution internationale genre FMI ou BRI) qui ferait l’intermédiaire ?)

    1. Une grosse rumeur circule depuis quelques heures: le rouble aurait été couplé à l’or…

      C’est plus détonant qu’une bombe atomique…

      À vérifier.

      1. j’avais le nez creux depuis une bonne dizaine d’années concernant ce rouble addossé à l’or….je crois que ça va finir par se faire.

      2. tant qu’une annonce officielle n’a pas eu lieu, ça reste une rumeur. Ce ne serait pas bête du tout.

      3. Si cela se fait et si les échanges internationaux se font en monnaies locales, alors il faudra bien que toutes devises soient convertibles en or. Ca parait difficile, ou alors sur une convertibilité relative. Là c’est peut être une manoeuvre temporaire pour faciliter la sortie du sacro-saint dollar et faire accepter le rouble plus aisément, ou même pour faire saliver quelques pays et investisseurs occidentaux. A voir, plein de scénarii sont possibles.

        1. Sans compter que comme l’or se négocie actuellement en dollar, si le cours de l’or monte encore mais que le dollar s’effondre ça n’a plus aucun sens. Le but du jeu c’est d’adosser la monnaie à un élément stable, sinon c’est le chaos. A mon avis on est potentiellement en train d’assister à la naissance d’un système financier découplé des bourses occidentales, avec un monde coupé en deux. Dans le même temps il faut décrypter la porte ouverte que laisse la Russie aux pays occidentaux pour continuer à commercer avec elle, ce qu’illustre le présent article. D’ailleurs il n’est pas neutre que le Vatican ouvre le bal. Il a été le premier “pays” à faire des pas en avant (et quelques uns en arrière) ces 10 dernières années, comme sur les affaires pédos; c’est tout sauf anecdotique. Tout le monde doit maintenant regarder les conséquences pour ce premier plongeon officiel, celui qui saute du radeau au milieu des requins, pour voir s’il parvient à gagner la plage.

          1. le découplage ne sera pas forcément géographique.

            Découplage pour les populations occidentales, qui vont découvrir la gestion chinoise des foules.

            Maintien des relations au beau fixe entre les élite.

            Ample amélioration des relations internationales suite à l’adoption du standard Chinois des droits de l’homme: le reste du monde appréciera beaucoup qu’on cesse de leur donner des leçons de démocratie.

            Ancien système financier en €, nouveau système en CBDC, on laisse les pov cons payer la casse par l’inflation et on exfiltre les avoir dans le nouveau monde..

            Au final, on peut avoirt un découplage mondial et uniforme, sans dents d’un côté, dieux d’un autre… Le tout avec bien sûr un discours de rideau de fer !!

      4. La bombe atomique sera le jour ou l’or acheté en rouble sera livrable en physique.

        Quand la cotation officielle sera découplée du physique.

        Quand, de manière purement officieuse, sans article de presse, parmi les gens du métier et les initiés, circulerons deux cours de l’or. Un pour l’or papier spéculatif, un pour le physique livrable. Pas une ” idée du vrai prix”. Un fait réel qui se répète et devient une norme. par ex: ” la Chine a payé ses 4 dernière livraisons d’or russe avec une surcote de 25%, l’Inde vient de passer commande aux même tarifs, mais la livraison est sous 60 jours, physique, tangible. Il parait que les privés et les entreprises vont bientôt pouvoir passer commande aussi “.

        Là, le marché, la bourse et le monde se déchirerons comme le bout de papier qu’ils sont aujourd’hui.

        1. oui, cette déflagration fait partie des probables, quelle qu’en soit la voie…

    2. bon je crois avoir trouvé la réponse, il suffit de passer par GazpromBank qui n’est pas soumise aux sanctions elle peut tranquillement convertir euros et dollars en roubles, en prenant sa petite marge bien entendu. Nos génies dégénérés font davantage dans le cinéma que dans le réel. Du coup la Teutonie va pouvoir continuer à se payer du gaz russe (et les US continuer à acheter du pétrole russe !) en passant par les banques russes exonérées de “sanctions”, finalement seul le con-sommateur et le con-tribuable européen paieront plus cher.

      https://www.rt.com/russia/553009-putin-and-scholz-talk-gas/

      1. Donc on peut aussi se demander si la vente de gaz en roubles n’était pas un bargain comme un autre, qui aurait rempli son office.

        Ca, on le saura aux éventuels prochains trains de sanction. S’il y en a, déjà, mais surtout s’ils s’adressent vraiment à l’économie ou juste aux moutons et à leurs râteliers nommés médias.

        Elle mériterait un beau dessin celle là. MD, je ne sais pas dessiner mais je vous la dédicace.

    3. Non puisque les banques Russes travaillant pour Gazprom n’ont pas été exclues du système Swift, la solution envisagée est un organisme intermédiaire qui prendra les paiements des Européens hostiles en Euros ou Dollars et se chargera d’acheter des Roubles à la banque centrale Russe et les utilisera pour le paiement à Gazprom en Russie, cela permet aux pays européens de sauver la face en continuant sur le papier à payer en Euros ou Dollars.

  5. @Benjman

    Ce qui est important est ce qui est importé de Russie

    “En 2021, l’Union européenne a importé 155 milliards de mètres cubes de gaz naturel de Russie, ce qui représente environ 45 % des importations de gaz de l’UE et près de 40 % de sa consommation totale de gaz. Les progrès vers les ambitions de zéro net de l’Europe réduiront son utilisation et ses importations de gaz au fil du temps, mais la crise actuelle soulève la question spécifique des importations en provenance de Russie et de ce qui peut être fait de plus dans l’immédiat pour les réduire.” https://www.iea.org/news/how-europe-can-cut-natural-gas-imports-from-russia-significantly-within-a-year

    1. J’entend bien, de toute façon les 155M m3 qu’ils soient liquides ou non, c’est niqué, c’est pas les US & Co. qui pourront palier à ces livraisons.

      .

      Pour en revenir aux rafiaux gaseux par contre, si on doit palier à 155M m3 de GN, c’est pas la même chanson que si on doit palier à 155M m3 de GNL.
      Dans le cas du transport de 155M m3 de GN, l’article de Suchi est basé sur 155M m3 de GNL et les calculs sont donc corrects (n’en déplaise à Torrent…).
      Il se base sur les chiffres de l’AIE, qui parle de GNL et pas GN…

      1. Chiffres de 2018 il existait dans le monde une flotte de 511 méthaniers, chacun pouvant transporter 160 000m3 de GNL ce qui regazéfié donne 96 000 000 de m3, or pour arriver à remplacer les 155 milliards de m3 de gaz russe, cela correspond à 1600 méthaniers déchargés sur une année, soit 4,42 méthaniers par jour, compte tenu des temps de trajet il faut 28 jours à ce que j’ai lu pour qu’un méthanier parte du Texas et arrive à port en Europe, et autant pour le retour à vide, soit en gros 2 mois, cela signifie qu’il faut 4,42 méthaniers x 60 = 265 méthaniers, soit la moitié de la flotte mondiale actuelle si les chiffres de 2018 n’ont pas bougé, et les USA d’une part ont d’autres clients que l’Europe et sont ils en mesure d’augmenter leur production de 155 milliards de m3?

        PS: je n’ai jamais parlé de 155M de m3 de GNL mais de GN, encore faut il dire que si ce n’est pas du GNL le gaz qui circule dans les gazoducs n’est pas à 1 bars mais à 70 bars avec échelonnées des stations de recompression sur le trajet pour maintenir une vitesse de transport correcte mais cela c’est un détail purement technique et je ne sais pas à quelle pression est calculé le prix du m3 de gaz.

        1. ” je n’ai jamais parlé de 155M de m3 de GNL mais de GN,”
          Je sais bien, j’avais bien vu. Et justement, le copié/collé de l’article parlait GNL.
          Vous, l’ancien, cosworth et les autres intervenants, parliez tous de GN…
          Du coup, j’avais du mal à suivre, d’autant plus que le lien de l’article ne fonctionne pas.

          Après avoir trouvé un poil de temps, je suis allé fouiner par moi même, ni connaissant rien.
          J’ai rapidement compris que tout le monde exprime ses conso en m3 de gaz.
          Et que côté pratique, pour le transport, on liquéfiait le machin pour le mettre sur des rafiaux.
          D’où les erreurs relevées par tout le monde, que je ne comprenaient pas…

          Mais maintenant, je suis un peut moins bête qu’hier et j’ai appris quelques petites choses.

          .

          Du coup, merci pour ces commentaires !

      2. la meilleure source, l’IEA, indique explicitement 155 Md M3 de GN importé de Russie. Pas de GNL — normal car l’Europe en importe pratiquement pas de Russie vu les gazoducs existants. Le GNL consommé en Europe vient d’ailleurs. Ce qui indique la fiabilité des autres sources…

        Ensuite on y lit que ces 155 Mds représente quasi la moitié de tous le gaz consommé en Europe, dont toujours du gazeux (par exemple venu par gazoduc d’Algérie, via le Maroc et sous le détroit de Gibraltar) et du GNL (Quatar, US, etc…). Autrement dit pour remplacer cette moitié de GN par du GNL, pardon : du “gaz de la Liberté”, il va en falloir des usines de liquéfaction, des méthaniers, et des usines de regazéification … et des champs gaziers US capables de fournir … et du temps. Au fait, l’Algérie a fermé son gazoduc suite à la reconnaissance par les US de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental.

        Bref encore une foutaise des européistes, cette secte mortifère.

  6. Si le rouble a retrouvé sa parité du 23/02, c’est parce qu’il doit être moins attaqué, peut-être faute de munitions vu la faiblesse de la masse de roubles en circulation internationale, en tenant compte des espoirs relatifs retirés des négociations d’hier. Ce n’est pas 10 millions d”€ qui vont influer de manière significative. Apparemment, vous n’avez pas compris le sujet des masses et agrégats monétaires https://chevallier.biz/russie-guerre-monetariste-roubles-et-hydrocarbures/

    1. Alors là, trop facile !, comme je l’écrivais il y a peu, les Étasuniens sont des millions à se pencher sur le sujet et bien d’autres, et leurs réponses sont d’une intelligence incroyable !, pas comme la votre, vous vous en doutez bien ! Vous êtes un petit braquet, môssieu, sans grand intérêt, et d’ailleurs, votre médiocrité naturelle vous va à merveille, alors, n’hésitez plus!, allez-y foncé que diable !

      Cette réponse (entre-autre, et parmi des milliers d’autres…) de Mario2, datée du 30 mars 2022 (d’aujourd’hui même, est-ce possible ?)

      « … Il semble que la Russie reporte le paiement du gaz en roubles.
      RT : Le
      Kremlin révèle des détails sur le passage aux paiements en roubles pour le gaz
      Les importateurs de gaz russe auront le temps de changer de méthode de règlement Le
      Kremlin révèle des détails sur le passage aux paiements en roubles pour le gaz
      Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que le processus de passage aux paiements en roubles pour les livraisons d’exportation de gaz russe prendra du temps et ne commencera pas immédiatement cette semaine, malgré la date limite du 31 mars fixée par décret présidentiel.
      “Ce processus est plus long dans le temps pour des raisons techniques”, a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant que les importateurs auront le temps de s’adapter.
      Plus tôt cette semaine, le président russe Vladimir Poutine a ordonné au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour transférer tous les paiements de gaz naturel russe des importateurs “inamicaux” vers le rouble, à compter du 31 mars.
      Cette décision vise les États qui mènent une guerre économique contre la Russie en imposant de nombreuses sanctions et en gelant les réserves de devises étrangères du pays, à la suite du lancement de l’opération militaire en Ukraine. … »

      RT, j’ai osé siter RT? Que diable!, Hé oui, aux Etats-Unis d’Amérique la liberté d’expression n’est pas un vain mot contrairement à votre Europe “démocratique” môssieu, ainsi que celle de vos très chers amis, dont celle de l’Allemande Ursula von der Leyen, cheftaine ultra-facho avérée, et consorts, et vous ne lirez cette info qu’aux Etats-Unis d’Amérique (et en Russie bien entendu), car la censure européiste, la vôtre aussi môssieu, ne vous l’autorise plus… Capito? Donneur de leçon débile…

      C’est signé etc., etc., etc.

      1. Par hasard, ces délais supplémentaires ne sont pas à l’intention de ceux qui prétendaient établir un embargo sur le gaz russe ?

        Faut couper le con, enlever la couleur, et attendre le réel !

  7. Y a-t-il de l’eau dans le gaz ?

    article posté par : Sushi le 29 mars 2022, intitulé : « Guerre hybride et absurdité gazeuse » (et ça vaut son pesant de cacahuètes!)

    Guerre hybride et absurdité gazeuse

    La RF a exigé le paiement en roubles. La réponse des États de l’UE est de refuser cette demande. Le FR a indiqué qu’il mettra fin à l’approvisionnement en GNL pour non-paiement. L’UE suggère qu’elle cherchera un approvisionnement en GNL de substitution. La position de l’UE représente un élément absurde de la guerre hybride. Ce billet expose quelques-uns des problèmes.
    Selon l’AIE, l’UE a consommé 155 milliards de mètres cubes de GNL en 2021. De cet approvisionnement, 45 % provenaient de la Russie ( https://www.iea.org/news/how-europe-can-cut-natural-gas- importations-de-russie-significativement-en-un-an ).
    La part des importations RF 2021 de l’UE était de 69,75 milliards de mètres cubes par an ou 5,8 milliards de mètres cubes de GNL par mois. Si l’UE cherche à se substituer au GNL RF, il s’agit de la quantité mensuelle approximative requise.
    Les plus grands méthaniers sont de la classe QMAX. Ceux-ci peuvent transporter 266 000 mètres cubes de GNL ( https://en.wikipedia.org/wiki/Q-Max ).
    Un calcul simple montre que le transport mensuel de 5,8 milliards de mètres cubes de GNL par des navires d’une capacité de 266 000 mètres cubes de GNL nécessite un total de 21 852 expéditions par mois, soit environ 705 expéditions par jour.
    Ce volume de transport saturera les ports de déchargement de GNL de l’UE existants. Ces ports sont déjà dédiés au traitement d’autres importations de GNL. Le temps de déchargement d’une cargaison de GNL est d’environ une journée. Cela implique la nécessité de construire 705 nouveaux ports de déchargement de GNL, car immédiatement après l’arrivée le jour 1 de 705 navires, il y aura l’arrivée le jour 2 de 705 autres navires avec le même trafic de navires pour le jour 3 et tous les jours suivants. Le transit de Houston à Rotterdam prend 18 jours à l’aller et 18 jours à vide au retour. Avec une journée consacrée au chargement et une journée supplémentaire au déchargement, chaque navire passera 28 jours en voyage. Ces chiffres ne tiennent pas compte des temps d’arrêt des navires pour les intervalles de maintenance requis.
    Le transport du volume mensuel requis de GNL nécessitera donc 705 QMAX x 31 jours ou une flotte QMAX totale de 21 855 navires. Étant donné que les chantiers disponibles sont entièrement réservés, il n’est pas clair quand la construction complète de la flotte requise aura lieu. Mon expérience dans l’industrie offshore est qu’il faut environ deux ans pour construire une plate-forme de forage offshore (MODU). La complexité d’un QMAX peut être légèrement inférieure à celle d’un MODU, mais même si la construction ne devait pas nécessiter plus d’un an, le temps requis pour l’achèvement de la flotte serait de 5 463 ans si 4 chantiers étaient impliqués dans la construction. A l’heure actuelle, le seul chantier compétent dans la construction de ces navires se trouve en Corée du Sud ; les trois autres chantiers requis devraient être modernisés ou construits. Les méthaniers ont besoin d’un acier spécial pour résoudre les problèmes de contraintes thermiques. Cet acier a une forte teneur en nickel ; La Russie est un important fournisseur mondial de nickel.
    Étant donné que l’UE a exprimé son intention d’éliminer complètement le besoin de GNL russe d’ici 2030, le temps nécessaire pour récupérer l’investissement dans les navires et les infrastructures de GNL connexes est extrêmement limité. D’ici 8 ans, l’UE cherche à remplacer entièrement le volume total de GNL représenté par les importations russes. La feuille de route AIE Net Zero Emissions by 2050 contribue à la réalisation du Green Deal européen, un plan ambitieux visant à éliminer toutes les émissions de FF en 28 ans.
    En 2020, la production de gaz naturel aux États-Unis était d’environ 10 % supérieure à la consommation totale de gaz naturel aux États-Unis. Le volume de gaz produit excédentaire par rapport à la demande américaine s’élève à 91,5 milliards de pieds cubes par jour ou 2,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel par jour. Cet excédent est déjà contracté dans les pays suivants :
    TOP 10 DESTINATIONS D’EXPORTATION DES ÉTATS-UNIS
    CORÉE DU SUD……………..453 483
    CHINE…………………… .449 667
    JAPON……………………354 948
    BRÉSIL……………………. ..307 714
    ESPAGNE……………………215 062
    INDE……………………………. ….196 218 ROYAUME
    -UNI……………………195 046
    TURQUIE…………… ……..188 849
    NL…………………..174 339
    FRANCE……….. …………170 780
    Les États-Unis sont donc dans la position de retirer l’approvisionnement de certains des pays susmentionnés pour les punir de ne pas se conformer aux exigences américaines et pour récompenser les États vassaux. En regardant la liste, quels pays pensez-vous seront défavorisés ?
    La liste complète des exportations américaines de GNL étranger par pays se trouve ici :
    https://www.eia.gov/dnav/ng/NG_MOVE_EXPC_S1_A.htm
    Toute marchandise gravite vers le prix le plus élevé. Le prix de pointe est fixé par l’acheteur marginal. On s’attend à ce que la tentative de l’UE de déplacer l’approvisionnement russe en GNL soit impossible à réaliser à court terme sans un impact extrême sur les prix. Ces impacts sur les prix n’affecteront pas seulement les consommateurs de l’UE, ils auront un impact sur tous les consommateurs, y compris ceux des États-Unis.
    L’UE remplacera la dépendance vis-à-vis de la Russie par une dépendance vis-à-vis de “l’ordre international fondé sur des règles” tel qu’interprété par l’hégémonie mondiale.

    conclusion provisoire : les européistes et leur idéologie flageolante, font un retour en arrière d’au moins 20/30 ans…, ce n’est plus une simple allégeance à l’ancien empire étasunien, mais carrément du léchage de bottes étasuniennes…

    c’est signé sergio

    1. Sergio ou la bêtise sans fin :
      Un navire de la classe Q Max peut transporter 160 000 000 de mètres cubes de GNL en fait , les 260 000 mètres cubes de capacité sont exacts mais Sergio oublie que le gaz est comprimé, devient liquide, et que décomprimé on arrive dans les 160 000 000 de mètres cubes .
      La démonstration du lécheur de bottes du Kremlin vient donc de tomber à l eau .
      Sergio vous n’avez jamais répondu à ma question : si la Russie venait à envahir la France et l ‘occuper ( oui question science fiction vu les difficultés et incapacités de l armée russe en Ukraine mais admettons ) seriez vous plutôt du côté de l occupant avec un bureau rue Lauristonov ou d une manière ou d une autre tenteriez vous de résister à l occupant ?

      1. Moi j’ai rein compris, comme toujours !

        GNL, ca veux bien dire Gaz Naturel Liquéfié ???

        D’après le wiki, la capacité du rafiau, c’est 260 000m3 de GNL.
        Donc 260 000m3 de Gaz Naturel Liquéfié ???
        Non ?

        .

        Du coup, comment qu’on fait pour comprimer le GNL, déjà liquide par définition, pour qu’il prenne 615.4 fois moins de place ???

        1. Benjman lis l’article wiki en totalité . 260 000 metres cubes c’est la contenance des cuves du rafiot . Sous 2 bars tu mets donc 520 000 metres cubes de gaz .
          160 000 000 ( environ vois l article ) / 260 000 te donne la pression de remplissage : 615 bars .
          Pour rappel dans un bloc acier de plongée on mets fastoche 230 bars sans trop ruiner le nombre de cycles de remplissage de ce bloc , on peut monter à 300 bars et plus même donc les 615 bars pour de l’industriel non rien d’extraordinaire .
          Un peu de Boyle Mariotte ))))

          1. Oui, ce qui m’a mis dans le jus, c’est ton commentaire : “Q Max peut transporter 160 000 000 de mètres cubes de GNL en fait”.

            En fait non, c’est 160 000 000 de mètres cubes de gaz naturel, sous forme de gaz…
            Car effectivement, le méthane une fois liquéfié prend 600 fois moins de place, que sous forme gazeuse.

            Avec le commentaire de coswoth, j’avais remis le tout dans le bon sens.

            .

            Pour transporter du méthane liquide, ils le transportent sous pression à 600bars ??? Je sais bien que ca se fait dans l’industrie ses pressions là, on met bien de l’eau à 6000 bars pour se marrer un peut. Mais en therme de complexité et de coût, il y a peut être plus adapté pour du transport ?
            Perso, j’aurais opté pour une pression atmosphérique à -xxx°C, comme ils font pour les carburants – comburants liquides de fusées.

          2. Par curiosité, je suis allé lire un article sur le GNL, son stockage et son transport.
            https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/gaz-naturel-liquefie-gnl

            .

            C’est bien, c’est un article pour les enfants, j’ai tout compris !
            😉

            Le gaz est donc bien stocké et transporté par les méthaniers, sous forme liquide, à pression atmosphérique dans des réservoirs dits « adiabatiques », c’est-à-dire sans pertes thermiques, à -160°C.

      2. Quand la Russie veut envahir la France, elle le fera sans problemes. La France capitule toujours.
        L’Europe va finir sans GNL.
        Arretez de dire des conneries, Monsieur.
        Vous êtes tant ‘un ancien de la GE’ comme je suis charpentier – Sans offense pour les charpentiers.

          1. Dis GE, et les slips et les chaussettes aux couleurs de camouflage pour le Bataillon Azov, vous les facturez en Roubles ou en euros?

          2. Je me demande si de nombreux cartons de seringues ne feraient pas une trace intéressante !

      3. Je ne sais pas s’il a voulu lécher les bottes du Kremlin ou s’il s’est planté et a oublié le facteur de compression du GNL de l’ordre de 600 fois, en tout état de cause c’est un mauvais matheux, certains de ses chiffres auraient du l’inciter à réfléchir davantage, par exemple le le nombre de 705 méthaniers par jour, ou la flotte de plus de 20 000 méthaniers, impossible à construire techniquement en admettant que les gisements de gaz de schiste américains puissent tenir une telle production. Biden a promis 15 milliards de m3 de gaz pouvant être portés à 50 milliards. 15 milliards c’est 1/10 du volume de gaz Siberien acheminé par les gazoducs, et 50 milliards n’en remplaceraient que le tiers, Van Der Leyen doit être aussi mauvaise en maths en croyant que cette solution pourrait à terme remplacer le gaz Russe, construire des ports méthaniers supplémentaires demande des années, construire des centrales nucleaires pour pallier aux besoins en électricité au moins 10 ans, couvrir l’Europe occidentale d’éoliennes est un doux rêve et une illusion d’écolos qui n’enrichit qu’Iberdrola qui est une véritable mafia pseudo ecolo et n’assure en rien une indépendance énergetique avec une source d’energie intermittente qui exige une production tampon permanente fossile ou nucléaire durant 60 ou 70% du temps.

        En tout état de cause je n’aime pas qu’on induise les gens avec des chiffres faussés, ideologiquement et ce d’un coté ou de l’autre ou qu’on manque de rigueur, les chiffres sont les chiffres et pour moi il n’existe pas de compromis entre les illusions et le réel, jusqu’à la maitrise de la fusion thermonucleaire contrôlée et ce sans doute pas avant 30 ans, en attendant le gaz Siberien est la meilleure alternative car la moins polluante en termes d’émissions de CO2 n’en déplaise à Jadot qui ne sait pas placer sur une carte les capitales de la Lithuanie et de la Lettonie et ignore que la Bulgarie et la Roumanie sont dans l’UE alors qu’il est député Européen, cela en dit long sur les capacités de nos hommes et femmes politiques, cela fait peur.

        1. “Je ne sais pas s’il a voulu lécher les bottes du Kremlin ou s’il s’est planté et a oublié le facteur de compression du GNL de l’ordre de 600 fois”

          L’article de l’AIE annonce les conso en milliard de m3 de GNL, donc déjà liquéfié et donc déjà avec un volume réduit de 600 fois…

          1. Nous n’avons pas lu la même note de l’AIE !

            “In 2021, the European Union imported 155 billion cubic metres of natural gas from Russia, accounting for around 45% of EU gas imports and close to 40% of its total gas consumption.”

            il n’est donc question que de GN, pas de GNL. Encore une fois pas très étonnant vu que l’EU est connectée à la Russie par gazoducs (où le GN est compressé pour pouvoir y circuler, mais le volume indiqué est celui à pression standard)

          2. “Nous n’avons pas lu la même note de l’AIE !”
            Non, effectivement, je n’avais lu que le copier / coller ici.
            Et j’arrivais pas à ouvrir le lien.

            Mais en fouinant j’ai compris cette histoire de GN et de GNL.

            .

            Merci.

    2. L’intervenant Sushi est l’un des meilleurs analystes (j’écris bien analyste, et non comme certains auto-proclamés “spécialistes” en tous genres, et qui, bien trop souvent, n’ont absolument rien à dire de toute façon…), et d’ailleurs pour confirmation, il vous suffira de suivre les liens suivants (paru de ce passionnant exposé de Sushi, intitulé : « Guerre hybride et absurdité gazeuse ») :

      Consommation (selon l’AIE) de l’UE en 2021 : 155 milliards de mètres cubes de GNL.
      (45 % de cet approvisionnement, provenaient de la Russie)

      https://www.iea.org/news/how-europe-can-cut-natural-gas- importations-de-russie-significativement-en-un-an

      Les grands méthaniers de la classe QMAX, que sont-ils vraiment?

      https://en.wikipedia.org/wiki/Q-Max

      et la liste complète (et irréfutable !), de pays étrangers bénéficiant des largesses (les pauvres !) des exportations étasuniennes en GNL :

      https://www.eia.gov/dnav/ng/NG_MOVE_EXPC_S1_A.htm

      1. Infrastructure absente pour le transport de GNL à un tel niveau, (tout le monde ou presque sait ça, mais apparemment…), et il faudrait des années pour mettre sur pied ce genre d’infrastructure gigantesque, (c.-à-d., opérationnelle à 100%), ce sujet a déjà été développé par nos amis étasuniens, et ils sont des millions à cogiter sur toutes sortes de problèmes, celui-là et beaucoup d’autres… il serait bon de vous informer sérieusement sur le sujet, et bien d’autres, me semble-t-il?

        C’est signé etc., etc., etc.

    3. Le GNL est du gaz naturel liquéfié et ce que l’UE importe de Russie est du gaz naturel, sous forme gazeuse.

      1. Ha merci cosworth !

        Je comprend de suite mieux le commentaire de l’ancien de la GE !

          1. Bin j’ai pas l’impression, l’article dit : “Consommation (selon l’AIE) de l’UE en 2021 : 155 milliards de mètres cubes de GNL.”

            On parle bien d’un volume de gaz liquide. Donc le calcul de Sushi reste sur base de gaz liquide, avec les volumes des rafiaux en m3…

            Après, si l’UE consomme 155 milliards de mètres cubes de GN, là c’est autre chose !
            Mais là on parle de 155 milliards de mètres cubes de GNL…

          2. Le calcul est simple, le GN Russe non comprimé c’est 155 milliards de m3, un méthanier peut transporter parait il 260 000 m3 comprimé à 600 bars, ce qui équivaut une fois à un rapport de 155 milliards/600 = 258 333 333 de gaz s’il était liquéfié, soit très près de 260 millions de m3.

            Autrement dit il faut une noria de 1000 méthaniers sur une année complète cela fait près de 3 méthaniers par jour débarquant leur gaz en Europe, est ce possible techniquement? j’en doute, Biden a promis 15 milliards de Gaz soit 1/10e des importations de Russie, en projetant de porter ce nombre à 50 milliards, c’est sans doute ce qui est techniquement possible et qui correspond surement aux capacités de production et d’exportation des USA.

            Autrement dit cette solution ne permet de remplacer qu’un tiers des importations de gaz russe, la fracturation hydraulique des schistes est bien moins productive en débit que les gigantesques gisements du nord Sibérien.

            En conséquence on est coincés, autre chose, ne pas s’illusionner sur une chute de Poutine, si cela advenait il parait que le changement verrait arriver au pouvoir en Russie de quelqu’un d’encore plus dur envers l’occident.

            De plus parait il que la France a quasi entièrement vidé ses stocks de missiles anti chars et anti aériens et les capacités de production ne permettent pas de les renouveler rapidement, ce doit être la même chose au RU et si les Etats Unis ont des capacités bien supérieures l’affaire est loin d’être aussi aisée que certains ne le pensent.

          3. “Le calcul est simple, le GN Russe non comprimé c’est 155 milliards de m3, un méthanier peut transporter parait il 260 000 m3 comprimé à 600 bars”

            Du coup, j’ai voulu aller voir le lien du site de l’AIE, il ne fonctionne pas. Je n’ai donc pas pu aller voir si ils parlent de GN ou de GNL.

            J’ai pas contre lu d’autre données et par exemple :
            “En 2018, près de 458 milliards de mètres cubes de gaz naturel ont été consommés dans l’Union européenne.”

            Dans tout ce que j’ai vu, les consommations sont annoncées en GN et non en GNL.

            .

            Dans ce cas, je suis bien d’accord avec vous, les calculs de l’article de Sushi est faux.

            .

            Le gas est liquéfié par la température (-160°C), pas par une pression de 600 bars… et est transporté à pression atmosphérique dans les rafiaux…

  8. Jean de la Fontaine aurait manqué d’espèces animales pour décrire tout ce qui se passe en ce moment.

    1. :):):)
      Ouais en plus il ne devait pas connaitre le pangolin…
      Il a du potentiel cet animal.

      1. La fontaine connaissait aussi pas mal la bebête poilue…muhahahaha…..

        Heu sinon vous cassez pas la nenette avec vos calculs de gaz liquifié, pas liquifié…dans moins de 30 y en aura plus……
        ( Déjà dit, mais vous entravez quedalle…).

        1. Ca fait 50 ans qu’on nous dit ca…

          Alors, bon c’est vrai, on est plus à 30 ans près !

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :