Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Dans cette période historique très particulière, marquée par la montée en puissance d’une guerre mondiale chaude, tout est désormais possible.

En raison de la mobilisation forcée de l’ensemble des outils et des moyens des GAFAM (Google, Amazon, Apple, Facebook, Microsoft, Twitter, etc.), en plus de tous les écosystèmes logiciels en source fermée et ouverte dans l’effort de guerre actuel, toute réflexion un peu trop indépendante de la matrice incorporée pour la guerre risque d’être perçue comme sinon un élément de l’infoguerre adverse, du moins comme un facteur disruptif du plus grand effort de guerre depuis 1942.

Le scénario génial du film “Docteur Folamour” (Dr. Strangelove or how I learned to stop worrying and love the bomb*) de Stanley Kubrick (1964) est actuellement plus d’actualité. 

Dans les simulations de guerre nucléaire datant des années 70 et 80, l’escalade commence par l’usage de vecteurs de théâtre tactique puis par des vecteurs de moyenne portée en Europe centrale et orientale.

C’était à l’époque les missiles Pershing 1 et 2 (Martin Marietta) déployés en Allemagne de l’Ouest, en Belgique, en Sicile, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas contre les missiles SS-20 (RSD-10) soviétiques.

Les deux vecteurs ont fait l’objet de traités dans le cadre du désarmement dont celui du Traité sur les Armes Nucléaires à Portée Intermédiaire (INF) signé le 08 décembre 1987 à Washington. Ce Traité a expiré le 02 août 2019. Les États-Unis se sont retirés du Traité le 01 février 2019 en accusant la Russie, État successeur de l’Union Soviétique de l’avoir violé en développant de nouveaux vecteurs hypersoniques. Moscou annonce son retrait de l’INF le lendemain soit le 02 février 2019.

La guerre en cours en Europe orientale a été préparée de longue date. C’est l’aboutissement d’une stratégie à long terme qui devait aboutir au démantelement de la Russie et sa neutralisation par une anti-Russie armée jusqu’aux dents et dotée de l’arme nucléaire. Dans ce contexte, il faut souligner l’intelligence stratégique d’avoir rapatrié en Russie les 1200 armes nucléaires dont disposait l’Ukraine jusqu’en 1995 car une Ukraine sous domination occidentale avec un régime dictatorial et arrogant n’aurait pas hésité une seule minute à balancer tout son arsenal nucléaire hérité de l’époque soviétique sur la Russie occidentale et méridionale. C’est d’ailleurs l’annonce par Kiev de sa volonté de se doter à nouveau de l’arme nucléaire qui a en partie provoqué l’action militaire russe actuelle.

L’introduction par Washington de missiles de moyenne portée en Ukraine occidentale et dans les États baltes (à une portée de fronde de Moscou) nous ramène au même statut fébrile du milieu des années 80 avec un risque de guerre nucléaire, d’abord en Europe puis dans le reste du monde. Cette possibilité est maintenant multiplié par un facteur x vu que la guerre conventionnelle entre les États-Unis et la Russie est en cours sur le front ukrainien d’autant que les deux puissances disposent de doctrines incluant la possibilité d’usage d’armes nucléaires tactiques sur le théâtre des opérations ou à titre de guerre pré-emptive.

Plus à l’est, la Corée du Nord a affirmé qu’elle ne perdra pas son temps à mener une guerre conventionnelle et qu’elle utilisera ses armes nucléaires à la première provocation. La Chine, fabrique du monde, est entrée en mode de guerre hybride totale en utilisant la thématique de la menace biologique en confinant des régions à trés fort potentiel économique tout en multipliant par un facteur de dix ses arsenaux nucléaires en moins d’une année en se préparant au pire scénario possible.

Il ne fait plus de doute que nous sommes en plein cauchemar. Les élites semblent vouloir une remise à plat ou un reset d’un système arrivé à bout de souffle et en faillite totale par une guerre mondiale à haut potentiel destructif. C’est donc par désespoir que les tenants du système d’hégémonie mondial veulent une guerre nucléaire dont personne ne sait quelles seront ses répercussions.

Avec huit milliards d’êtres humains sur terre, les élites veulent une décroissance accélérée et une réduction de la population que les moyens indirects n’ont pas pu obtenir à la cadence souhaitée. Décroissance, dépopulation, remise à zéro, guerre mondiale, guerre nucléaire, pillage d’avoirs, planche à billets, figurants cinglés, retenus en otage ou séniles faisant semblant de gouverner un monde dont les contours échappent au plus avisé des observateurs. Ce n’est plus de la politique fiction ou de dystopie: c’est la réalité en 2022. Peut-être qu’il est temps de s’inquiéter et de commencer à aimer la bombe car c’est l’aboutissement ultime de la culture de la mort inhérente aux fondements de ce que l’on appelle par erreur l’Occident.


* “Où comment j’ai appris à ne plus m’inquiéter et à aimer la bombe”

65 thoughts on “Retour du Docteur Folamour

  1. Possible de penser que les Russes ont laissé faire ? Il s’agit d’un vieux navire, certes modernisé,
    d’un point de vu “citoyen russe” ça donne envie d’être encore plus patriotique ?

    L’armée Russe est terrestre, peu maritime ?

    Ils ont un paquet de satellites, ils n’ont rien vu venir ? Aucun doute sur la possibilité de se faire couler un navire ?

    Les alliées de la Russie ont ils prevenu ? La Chine, l’Iran

    Si, comme dit a plusieurs reprises dans les articles du site et com’, la Russie tombe, la Chine, l’Iran tombent.

    … ya comme un doute, je reste dans l’attente d’autres infos, un grand Merci a STRATEGIKA51 pour le taf.

    (puis aussi je parle pour rien, de toute façon d’ici à quelques mois, il y aura la guerre, ya pas à tortiller …)

      1. Je crois qu’aucun pays ne construit de croiseurs actuellement, les destroyers sont aussi efficaces en termes de frappe, la plupart des missiles Kalibr tirés sur l’EI en Syrie l’ont été par des destroyers de la flottille de la Mer Caspienne.

        Actuellement ce sont les destroyers et les sous marins qui sont la force navale la plus employée et la plus efficace, le Moskva était surtout utile dans son rôle de détection avec ses radars sophistiqués et ses missiles S300 assurant la couverture anti aérienne sur la zone en Mer Noire et sur la côte, ceci peut être facilement remplacé par des S300 à terre en Crimée ou du coté de Kherson.

        Il n’empêche que Moscou ne peut pas laisser passer cela sans réaction vive,on parle beaucoup d’utilisation d’armes nucléaires tactiques, il y a deux autres options, des bombardements massifs sur Kiev et autres villes et infrastructures ferroviaires en engageant massivement l’Armée de l’Air Russe et les missiles Iskander, ou bien une décapitation du pouvoir et des états majors de l’Armée, du SBU et de la Garde nationale Ukrainienne à l’aide de missiles de haute précision hypersoniques comme le Kinjal.

        Une réaction punitive contre la flotte Britannique en Mediterrannée ou ailleurs n’est pas non plus à exclure s’il s’avère qu’ils ont participé activement à l’attaque contre le Moskva.

  2. Elon Musk veut prendre le pouvoir et se débarrasser des États-nations.

    Cette volenté est évidente,que ça soit par musk ou ses maitres khazares.

    Mais heureusement,ces criminelles avec ce début 2022,l’initiative est du côté russe-chine.les occidentaux ne font que provoquer militairement en réaction des voctoires quotidienne des russes sur le terrain à maroioupole,dont la bataille est terminé,les soldats se rendent par entaines,les azovistes sont cueillis comme des mouches dans les rues et les champs entrain de fuir,il ne reste qu’un infirme dans les sous-sol de l’usine.
    La même chose dans le dombass,les soldats réguliers ukrainiens par compagnies ou par sections,le reste sont encerclés(de 40.000 à 60.000),et sont entrain d’être massacré par centaines,en attendant le début du vrai masacre s’il ne se rendent pas.car poutine voudrais éviter un massacre contre l’armée régulière ukrainienne qui fera le bonheur des anglo-sioniste.

    C’est pour toute ces voctoires sur le terrain qu’est intervenu l’esclade et la provocation de l.otan contre le destroyer moscow.

    Et les russes sont là pour faire face à toute escalade contre l.otan,et le rapport de force est en sa défaveur.

    Il faut rajouter,une chose primordiale que lesles britaniques et les usa doivent savoir.

    S’il y a escalade en pologne ou ailleurs, par les russes par mesure défensive et il y a escalade de la part dedes l’otan sur le force russes,il faut que ces deux vrais instigateurs(usa,grande bretagne) sachent que leurs territoires et toute leurs forces ne seront pas épargnés,et que la guerre ne se limitra pas en europe et la russie.

    S’il y a destruction de n’importe qu’elle infrastructure russe,il y aura la même chose aux usa et en grande bretagne.et ils doivent être sûr de ça.

    Et s’il s’avère que le MOSCOW soit victime d’une attaque soutenue par l’atan,les représailles sur l’otan ne vont pasfaire tarder.

    1. Quant du cites une source, donne toi la peine de la citer jusqu’au bout :

      The Ministry said later that the cruiser remained buoyant,…adding that towing is being attempted.

      Il est encore flotable, et les russes sont entrain d’essayer de le remorquer.
      https://tass.com/russia/1438045

      1. Ce n’est pas sur le lien que tu donnes que je l’ai lu, mais sur une info parue plus tôt. Pas ma faute si même le ministère se contredit et disait tout à l’heure qu’il avait coulé.

        MOSCOW, April 14. /TASS/. The Moskva missile cruiser sank while being towed amid storm because of hull damage sustained during the detonation of ammunition, Russian Defense Ministry said Thursday.

        M’a l’air un peu de mauvais poil quand même “Quant du cites” :o)

        1. @747110
          M’a l’air un peu de mauvais poil quand même …
          C’est vrai qu’hier c’etait vraiment pas une bonne journée pour moi, je te l’accorde.
          Allez l’ami, sans rancune 😉

          1. Sans rancune aucune Foxhound, d’autant que je peux comprendre ton agacement, même sans avoir passé une mauvaise journée.

    2. Je m’aperçois que la nouvelle n’est pas très fraîche en fait.
      Par contre il y a quelque chose que j’ai découvert aujourd’hui sur RIANOVOSTI et qui je crois n’a pas été évoqué ici, c’est le lithium, dont la Russie est un gros importateur.
      https://ria-ru.translate.goog/20220414/litiy-1783427348.html?_x_tr_sl=ru&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

      Les réserves mondiales totales de lithium dépassent à peine cinquante millions de tonnes, dont dix se trouvent en Argentine , neuf en Bolivie , huit et demi au Chili , la Chine peut compter sur sept millions de tonnes, les États-Unis en ont six et demi, et l’Australie a cinq millions de tonnes.
      La Russie possède ses propres gisements de lithium, dont les volumes sont estimés à cinq millions de tonnes à peine exploitées.
      Il existe des réserves de lithium en Ukraine, où trois gisements explorés sont situés à la fois avec un volume prévu d’une composante utile de cinq millions de tonnes. Il s’agit du gisement Polokhovskoye près de Kirovograd, du gisement Shevchenkovskoye dans la région de Donetsk et de la mine Krutaya Balka dans la région de Zaporozhye.

      Ce qui revient à dire que celui qui a le contrôle des mines de lithium se place en tête des pays producteurs.
      Je ne sais pas comment l’intégrer dans l’équation de ce conflit, mais je pense que c’est un élément important.

  3. En fait la logistique, la stratégie, ok, ok, c’est bien, mais à quel moment arrête-t-on d’avoir la tête dans le guidon ?, et quand élargira-t-on le cercle ?, comme par exemple, aux pays limitrophes comme la Pologne ou la Roumanie, etc., et plus largement aux pays européens (en fait de l’ue, moins les pays qui désapprouvent clairement les options de l’ue, bien entendu), et, et… aux États-Unis d’Amérique bien sûr…
    Car ceux-ci s’organisent apparemment de plus en plus et de mieux en mieux, non ?
    sergio

    1. *L’ukraine c’était quoi avant la “réunification” bolchevique ?, c’était cinq provinces russes bien distinctes: la Yekaterinoslavskaya, la Poltavskaya, la Tavricheskaya, la Chernigovskaya et la Kharkovskaya gubernii, que la Russie et la **Pologne s’étaient partager à peu près à égalité… et les États-Unis d’Amérique, c’est quoi dans tout ça ?, c’est moins que rien, que dalle!, de minables profiteurs de guerre, rien de plus.
      *ukrainia, terme péjoratif utilisé pour la première fois par les Polonais à une époque où la Pologne occupait environ la moitié de ce territoire, et à cette époque, la frontière entre la Pologne et la Russie longeait le fleuve Dniepr, le coupant en deux.

      **Que celle-ci aurait parait-il le droit de revendiquer, seulement d’un point de vue historique… bien sûr

      sergio

  4. Concernant “l’incident” du Moskva

    Et les avanies s’accumonselèrent dangereusement comme dirait l’autre, exemples:

    « … L’attaque du croiseur lance-missiles Moskva n’est qu’un signe avant-coureur d’un changement de la situation militaire dans la région.
    Au cours des dernières semaines, j’ai écrit à plusieurs reprises que la flotte de la mer Noire deviendrait une cible prioritaire pour la nouvelle étape de la campagne.. Cela était compréhensible d’un point de vue militaire: le fait d’opérations actives de la flotte de la mer Noire à l’ouest de la Crimée est une menace constante d’assaut amphibie, un appui-feu plus efficace pour les forces terrestres en réduisant le temps de vol des missiles de croisière subsoniques, ainsi comme facteur de menace pour les communications maritimes près d’Odessa, ce qui est préjudiciable à la fois pour l’économie ukrainienne et pour l’économie occidentale (si, par exemple, nous parlons de la navigation via le port du néon, qui est nécessaire à l’industrie microélectronique mondiale) . Cela est encore plus compréhensible du point de vue de la symbolique médiatique – la mort des navires est toujours perçue par le public de manière plus tangible que la mort d’unités entières ; ce fait est parfaitement confirmé par l’état de choc actuel de la sphère médiatique russe.

    L’incident de Moskva, cependant, est profondément symbolique – il montre qu’une nouvelle campagne pour le contrôle de la mer Noire a commencé.

    L’attaque sur le Moscow a été bien planifiée et réfléchie : elle s’est déroulée dans des conditions orageuses afin de compliquer au maximum les opérations de contrôle des avaries du navire et d’évacuation de l’équipage ; de plus, il était à distance des autres navires de la flotte de la mer Noire.

    Selon les transpondeurs, seuls 5 bateaux d’un type inconnu ont pu venir en aide au croiseur.

    Comme je le supposais avant, l’opération a été menée en pleine coopération de la marine ukrainienne avec les forces de l’Alliance: par exemple, selon les données de surveillance de l’espace aérien du 12 avril, l’avion de reconnaissance britannique RC-135 opérait activement dans la région de la mer Noire, et des vols du drone RQ-4 Global Hawk ont également été enregistrés à différents moments (carte jointe, indisponible). Ce jour-là, les services de renseignement de l’Alliance ont confirmé la présence du Moscou, vérifié les signatures et reçu des données complètes sur les allées et venues d’autres navires de la flotte de la mer Noire de la Fédération de Russie.

    Le 13 avril (le jour de l’attaque), une sorte de magie militaire s’est produite – les données sur les vols du RC-135 et du RQ-4 ne sont tout simplement pas disponibles. La raison en est que les avions de reconnaissance aérienne ont volé avec les transpondeurs éteints et que les dispositifs civils de surveillance de l’espace aérien n’ont pas pu les détecter, ce qui en soi est plus qu’un signe de reconnaissance clair.

    L’attaque au missile contre le croiseur a été effectuée à l’aide du système de défense antimissile Neptune, un système de missile moderne fabriqué à l’aide de microélectronique militaire fabriquée en Europe occidentale (et, naturellement, il a pu recevoir une désignation de cible externe par un avion de reconnaissance de l’OTAN). Diverses théories du complot sur l’utilisation des missiles anti-navires norvégiens Penguin sont complètement absurdes. Ce missile est destiné uniquement aux porte-avions aéronautiques et navals et, doublement important, il a une portée d’utilisation extrêmement limitée (34 km dans le mod. Mk2).

    etc., etc., etc., ça fait beaucoup quand même, (bien que les “infos de ce quidam soient (bien entendu) à prendre avec des pincettes, en attendant bien entendu la version officielle de “l’incident” du Moskva

    Conclusion très provisoire: la Fédération de Russie, est en guerre, non seulement avec l’otan et les États-Unis d’Amérique (et de plus en plus ouvertement), ainsi qu’avec la perfide Albion, l’UK, mais aussi avec certains états européens (les plus hypocrites d’entre-eux bien entendu, tels la France, l’Allemagne, etc.) et il serait grand temps que la Fédération de Russie réagisse promptement…, la mer noire n’est certes pas la mer à boire, mais une mer à combattre immédiatement ! il est grand temps camarde…

    PS : cela ne nous rapprocherait-il pas dangereusement de l’option: fini le “fleuret moucheté” on passe directement au « combat rapproché » et “aux coups de poings dans la gueule”?
    Peut-être que je me trompe ?, mais là il semblerait qu’on sauté quelques étapes, non?

    1. Je pense qu’ils veulent faire monter la charge financière, la pression interne. .

      Ils se testent, aussi.

      Ca va être un combat de ventres mous longtemps, je pense.

    2. L’attaque au missile contre le croiseur
      Comme si tu y etais…

      j’ai écrit à plusieurs reprises que la flotte de la mer Noire deviendrait
      Le M’sieur ecrit.

      Comme je le supposais avant, l’opération a été menée …L’attaque au missile contre le croiseur a été effectuée à l’aide du système de défense antimissile Neptune…
      Le M’sieur suppose maintenant

      …le port du néon, qui est nécessaire à l’industrie microélectronique mondiale

      Je ne sais pas ou tu vas chercher tout ça, mais bon si ça te fait plaisir. Cependant une chose est absolument sure et meme certaine, ça releve de la psychatrie.
      Tiens COmrade…une bonne adresse des fois que hein!
      https://www.doctolib.fr/psychiatre/paris

      1. Hé, cher Foxhound, adresse-toi directement à ce connard (son adresse directe : atomic cherry (ça ne s’invente pas !) @atomiccherry, et c’est lui, et lui seul qui repend ce genres d’inepties sur télegram (et bien d’autres), et je précise bien, que j’ai spécifié: « en attendant bien entendu la version officielle de “l’incident” du Moskva » (incident entre-parathèse), et c’était donc à prendre avec tout le recul nécessaire à, mais bon, engueule-moi si tu veux, ça me rassure… pas besoin de camisole pour l’instant, merci quand même,
        sergio

        1. Ce n’est plus le simple bourre-pif, c’est une lutte à mort !, le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, l’a dit très clairement et à plusieurs reprises publiquement, c’est carrément une lutte existentielle, et il n’y aura qu’un seul vainqueur ! Et sur ce site, j’aimerai quand même savoir qui dit ou fait quoi… c’est tout

          sergio

          1. D’ailleurs balancer un ou des missiles sur un bâtiment de guerre (et en temps de guerre), ce n’est plus un simple “incident”, mais bel et bien *un acte de guerre coordonné, et qui aura des conséquences prévisibles, **d’une ou plusieurs ripostes?

            *ou tout simplement « une déclaration de guerre »

            **Puisqu’il s’agit d’actes de guerre coordonnés et organisés par plusieurs pays ennemis…

            sergio

        2. @Sergio.
          Concernant le Moskva, – croiseur de la classe Slava, qui je le rappelle n’a pas été renové, depuis l’epoque soviétique faute de moyens. En plus la Russie n’est pas l’URSS, et n’a pas vraiment parié sur la marine de guerre. En outre dans le coin il y eut des vaisseaux qui ont disparu, et on ne connait toujours les raisons – on ne sait rien. Absoluement rien, je ne vais pas me lancer dans des supputations inutiles. Personellement j’ai de gros doutes que ça viennent des ukrainiens, mais neanmoins j’attends confirmation. Ou était il ? Que faisait il ? Quelles sont les circonstances de cette incendies ? Nbre de victimes russes ? Qui lui a donné les ordres ? Pourquoi ? Vont ils le renflouer ? A quel prix ? etc… Y a plein d’hypotheses, seul les russes en connaissent les raisons.

          En tout etat cause, que ce navire ait coulé ou pas, ça ne changera en rien à l’issue de la guerre. L’armée ukrainienne est sur le point d’etre encerclée, et va bientot etre aneantie. Les occidentaux, les USA et britaniques -en particulier- ont parié sur un nouveau Vietnam russe, ça ne se produira pas. La population de l’est de l’Ukraine est massivement acquise à la Russie et on le voit tous les jours.
          Ce qui se passe actuellement c’est la fin de l’Ukraine qui est entrain de se produire. La fin de l’aventure ukrainienne est peut etre actée. Malheureusement.
          Les américains ont sacrifié le pion ukrainien -comme quoi ça sert de parier sur les US- car plus du tout rentable, pour y etablir un nouveau rideau de fer. Seul les leaders polonais exultent, sauf que dans pas trés longtemps ils iront quemandé encore des sous à l’Allemagne qui ne pourra plus, parce que l’economie polonaise n’a jamais marché depuis 1991.
          Les allemands, hongrois, italiens, français, espagnols, craignent le pire, car eux au moins ont des vraies economies -Hongrie dans une moindre mesure-.

    1. Et vous battez pas pour les commentaires, ici pour moi c’est une boîte aux lettres

      1. Bin justement, puisqu’elle est régulièrement relevée, autant que ca dure !

  5. Du calme avec l’option nucléaire. C’est encore une opération de guerre psy avec Mr Nuland ( R. Kagan ) qui fait son “caca nerveux” hebdomadaire, relayé par ses potes oligarques qui possèdent les médias américains.
    D’ailleurs le nucléaire US est dans le même état que ses réserves d’or, c’est à dire à peu près nulle !
    La Russie n’a d’ailleurs plus besoin du nucléaire pour “traiter” le cas échéant un territoire américain qui n’est même pas défendu.
    Vous consaterez une fois la poussière retombée que ça n’affole pas les Russes plus que ça.

  6. Laisser des juifs occupés les postes clés en Europe et en Amérique ne pouvait conduire qu’au chaos. La possibilité d’une guerre nucléaire ne me choque pas plus que ça, c’est meme dans la logique des choses quand on a étudier les méfaits juifs à travers les siécles.

  7. Ministère de la Défense de la Russie:

    La source de l’incendie sur le croiseur “Moskva” est localisée. Il n’y a pas de feu ouvert. Les explosions de munitions ont été stoppées.
    Le croiseur “Moskva” reste flottant. L’armement principal du missile n’a pas été endommagé.
    L’équipage a été évacué vers les navires de la flotte de la mer Noire dans la région.
    Des mesures sont prises pour remorquer le croiseur jusqu’au port.
    La cause de l’incendie est en cours d’établissement. … » ouais, ouais, ouais, bien , mais…

    Alors que l’Axe de la Résistance (la vraie) s’évertue, et depuis des semaines!, à mettre en garde la Fédération de Russie contre les dangers imminents d’un débordement du conflit en mer, (en l’occurrence en mer noire et la mer d’Azoz, mais pas que !), les UK (la perfide Albion) et les troupes otaniennes, (principalement étasuniennes), sont passées à l’action directe!
    extraits: « … Jeudi, le ministère russe de la Défense a annoncé que le croiseur Moskva de la classe Project 1164 Slava a subi des dommages suffisamment graves pour forcer tout l’équipage à évacuer après qu’un incendie s’est déclaré alors qu’il naviguait en mer Noire, provoquant l’explosion de munitions à bord. Cela fait suite à des certaines informations prétendant que le navire était en feu après avoir été touché par des missiles ukrainiens. Est-ce une riposte à la libération du port stratégique de Marioupol par unité de Kadirov interposées avec tous les “rats” occidentaux enfouis dans une usine d’aciérie au centre de la ville? Probable dans la mesure où la prise de ce port coupe le lien entre l’OTAN et la mer d’Azov n’empêche que c’est là un tournant dangereux. Les autorités russes affirment que la cause exacte de l’incendie fait l’objet d’une enquête. Mais The Drive tente d’en décrire le modus opérandi tout en cherchant à réévaluer quelques pièces de l’arsenal US/OTAN qui n’ont pas été brillants au cours de ces 50 derniers jours de la guerre y compris Bayraktar ou encore les missiles antinavires. … »

    « … “Le premier rapport affirme que Moskva a été gravement endommagé par deux missiles ukrainiens de type Neptune. Neptune, dans ce cas, fait référence au missile anti-navire Neptune lancé au sol et développé par l’Ukraine, un dérivé du Kh-35 soviétique. Comme le Kh-35 d’origine, après le lancement, Neptune aurait utilisé le guidage du système de navigation inertielle (INS) pour se rendre à la zone cible désignée, puis passer à un chercheur de radar actif pour trouver et lancer une attaque terminale sur sa cible. Le missile a une portée maximale déclarée d’environ 190 miles (300 kilomètres). On ne sait pas combien de missiles l’armée ukrainienne possède ou les systèmes de lancement qui vont avec. Bien que Neptune soit en développement depuis 2013 et que les premiers prototypes auraient été achevés en 2016, les responsables ukrainiens n’ont commandé le premier lot de production qu’en janvier 2021. Les premiers exemplaires seraient entrés en service en mars de la même année.” … »
    « … Une chose est sûre : la partie américaine semble avoir tiré des leçons du golfe Persique et cherche de déplacer l’épicentre de sa tentative de guerre asymétrique depuis le sol en mer et c’est là qu’il vient de frapper l’un des symbole de la puissance navale de la Russie. Après tout un mélange de missiles antinavire et de drone Bayraktar, si ce que prétend The Drive est vrai renvoie droit à ce genre de cocktails missiles-drones si chers à la Résistance. Le fait est d’autant plus criant que le Moskova contenait des stocks de missiles mais encore des batteries de DCA très sophistiqués à son bord : 16 × missiles antinavire P-500 Bazalt ou P-1000 Vulkan, 8 × 8 (64) missiles surface-air à longue portée S-300F Fort (SA-N-6 Grumble), 2 × 20 (40) OSA-MA (SA-N-4 Gecko) SR SAM entre autre. … »

    « … Après avoir mené 50 jours de bataille essentiellement au sol pendant lesquels elle a cherché à faire sa mue asymétrique il semblerait qu’il soit leur pour la marine russe de se mettre elle aussi à l’heure de l’asymetrisme. Et si les gros navires comme Moscova se dotait surtout des systèmes de DCA embarquée à basse altitude pour commencer à s’y introduire? … »

    Touché…, coulé ?!

    « … Il y a peu l’Iran dévoilait Zubin, une DCA tactique et à mobilité très élevée avec une rotation de 360 degrès, et capable d’intercepter 100 cibles volant à basse altitude y compris les drones et les missiles de croisière. Gubin peut engager avec huit cibles de façon simultanée à la faveur de ses missiles à lancement verticale. Quant à son radar propre à intercepter les objets de faible ou de moyenne surface radar, il est d’une portée d’interception de 30 km et d’engagement de 20 km. Et Zubin la Résistance le garantit peut intercepter et détruire des Neptune, des Bayraktar voir les F-35 qui tirerait des bombes standoff sur les navires. … »

    Nos très chers amis Iraniens ont certainement négligés qu’en plus de s’enfouir dans les profondeur du trou de l’une usine d’aciérie au centre de la ville de Marioupol, ils c’étaient déjà enfouis, et cela depuis huit longues années dans les profondeurs du Donbass, et le bombes thermolactyls seront très certainement bien insuffisantes, car il deviendra indispensable d’utiliser, et cela, très, très rapidement des bombes au Phosphore blanc et des bombes à l’uranium appauvri, il y a urgence, camarade!

    sergio

    PS : que font nos très chers camarades chinois?, en fait la République Populaire de Chine (RPC), intelligemment dirigée par notre très cher ami, le président Xi, car les prochains sur la liste des États-Unis d’Amérique, ce sera vous, mes très chers amis Chinois!

    Conclusion très provisoire, avec cet adage: « il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » n’est-il pas camarde ?

  8. Très beau texte, comme tous vos textes de synthèse. Folamour était au moins inspiré par un savant talentueux (Von Neumann). Mon livre sur Kubrick (deux tarifs) : https://www.amazon.fr/STANLEY-KUBRICK-GENIE-DU-CINEMA-ebook/dp/B06ZZW5S36/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=nicolas+bonnal+kubrick&qid=1649952769&sr=8-1
    Sur Kubrick et le thème spécifique de la démence des élites US, cf. mon article : https://reseauinternational.net/stanley-kubrick-et-la-demence-des-elites-americaines/
    Von Neumann : https://en.wikipedia.org/wiki/John_von_Neumann

  9. Les sénateurs US parlent d’armer les Uk avec du matos de l’OTAN avion, blindés, artillerie.
    C’est du pipeau, les Uk ne sont pas former pour les attaques interarmes, faire avancer les blindés l’artillerie et l’aviation ne s’improvise pas. Il faut un an pour former un équipage de char Abrams. Je ne parle même d’un pilote d’avion.
    Donc si ces armes se retrouvent en Uk c’est que les équipages sont occidentaux.

  10. thèse universitaire par les temps qui arrivent en master d’architecture.
    “UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAID DE TLEMCEN
    FACULTÉ DE TECHNOLOGIE
    DÉPARTEMENT D’ARCHITECTURE
    MÉMOIRE DE MASTER EN ARCHITECTURE
    OPTION : ARCHITECTURE ET TECHNOLOGIE
    SOUS OPTION : RISQUE DANS LE BATIMENT

    ABRIS ANTI ATOMIQUE A BLIDA : (CELULE DE GESTION DES CRISES)
    UN NOUVEAU MODE DE PREVENTION ET D’INTERVENTION”

    http://dspace.univ-tlemcen.dz/handle/112/10351

  11. C’est “demain” donc ?!

    « … Parmi les plus intéressants, il convient de noter les nouvelles de l’autre côté de l’océan. Le Pentagone a déclaré que. Les États-Unis transféreront 200 véhicules blindés de transport de troupes M113, 11 hélicoptères Mi-17, 18 obusiers, 300 drones kamikazes Switchblade, 500 missiles Javelin à Kiev. Et ils le feront dès que possible. Considérant que l’équipement militaire des pays de *l’OTAN s’accumule déjà près des frontières avec l’Ukraine, il faut s’attendre à un développement à plus grande échelle du conflit. Il y a des rumeurs au front sur le début de la participation des pays de l’OTAN en mai – ouvertement. Et ils sont fermés depuis le début. … »

    Vous lisez bien… participation des pays de *l’otan en mai 2022!, et donc tout ce baratin pour soi-disant réarmer ce qu’ils persistent à appeler l’ukraine, a toujours été que de la poudre aux yeux, une grosse rouerie de derrière les fagots ! Ils accumulent des tonnes d’armes dans le seul but de détruire la Fédération de Russie, point barre!

    *Organisation criminelle qui a à son actif des millions de morts, de blessés, et de déplacés, notamment en Irak, en Syrie, en Lybie, au Yémen, en Palestine occupée, au Vietnam, en Yougoslavie, etc., etc., etc.

    sergio (ou Rubans Jaunes)

  12. Je ne veux pas jouer les “gamelins de claviers”, (bien que lorsque j’ ecoute le Gamelins de plateaux , je me dis qu’il ne doit pas etre compliqué d’etre plus realistes qu’eux ..LOL Mais,a mon avis,compte tenu des rares infos verifiées qui filtrent , si la Russie ne reagit pas plus vite et plus fort, a l’entrée de materiel et d’hommes, sur le territoire uky,expediés par les otaniens,elle gardera ,certes le Dombass, ça c’est acté,mais le reste de l’Ukraine constituera a terme,une menace usotanienne permanente a sa frontiere. Et le “gain pacifique” sera tres maigre .L’histoire des guerres,nous demontre.,que vouloir prendre soin, de ne pas faire de “degats collateraux” durant un conflict est une stupidité tactique..En 39 les teutons ne se sont pas soucié des populations civiles,sur leur chemin,en 44 les uniens non plus ne se sont inquieté des civils qu’ils tapaient en Europe ,(ou ailleurs),et pour faire bonne mesure,en 45, l’URSS non plus, n’a pas trop pris soins des civils recontrés sur son chemin, d’Est en Ouest ,et on pourrait continuer la liste..Maintenant les etats majors otaniens et russes doivent savoir ce qu’ils font…

    1. Je pense au contraire que tant que les choses sont sur le sol ukrainien, l’armée russe est ravie de voir de nouvelles cartes otanesques tomber.

      Il ont un monstre à nourrir, des ingénieurs capables, motivés, financés, dont on peut constater aujourd’hui les réelles capacités. Ils n’avaient pas d’interaction avec le matos otanesque.

      Je suis impatient de voir ce qu’ils vont sortir. 6G/quantique/scalaire, on est à la ramasse totale dans ce domaine.

      Et les fruits commencent à tomber seuls, les nasses ont fonctionné à merveille: tous les poissons s’y sont regroupée, les boucliers civils se retournent médiatiquement contre l’ukraine, les grosses huiles se croyaient à l’abri mais la troupaille se tire, et au final, au fond de la nasse, les requins bouffent les vampires, sauce captagon, sous les yeux médusés du monde.

      Well played.

    1. Comme si la police politique, le Pentagone et la Hasbara ne suffisaient pas. Voilà notre cher MD qui fait allégeance à l’empire du Mensonge.
      C’est son droit mais il faut éviter tout amalgame avec des individus libres, ayant une opinion propre.

      1. Pour ce qu’apporte de positif ce MD,…On se demande ce qu’il fait sur ce site,,il n’a aucune contribution aux echanges …A ranger dans la categorie des aigris et des frustrés,…Le virer, serait une idée,plus rentable que de le tolerer sur ce site,mais j’dis ºça j’dis rien hein ?

        1. MD a fourni des liens indispensables ; le malaise c’est que les gens s’en foutent; je me souviens encore d’un documentaire sur l’origine de la City of London ; le livre d’Israël Shahak… tant d’autres liens qui en matière de la géopolitique sont de vraies perles, difficiles à trouver ailleurs

          1. Nan, pas moi ! Je m’en fous pas, mais alors pas du tout !
            Moi je l’aime bien Michel !

            Je comprends que certains aient envie de le cataloguer comme « gros con », catégorie dans laquelle je me catalogue moi-même, j’y inclus volontiers Michel et d’autres…
            😉

            .

            Mais à interdire ? Surement pas ! On n’est pas chez le monde ou libé ici !
            😉

            Dans ce cas, il va falloir interdire un paquet d’autre personne. Et puis, si on va par-là, je pourrais aussi dire que j’aime pas trop les commentaires de La Veille et que ce serait pas mal de censurer tout ca !

            Je pense qu’il y a d’autres site, très bien, où les commentaires ne vont que dans le sens de vos opinions. C’est peut-être plus vers ces sites là qu’il faut vous diriger, si ici cela ne conviens pas ?

          2. Benjman écrit : « … Mais à interdire ? Surement pas ! On n’est pas chez le monde ou libé ici ! … »
            Cela a déjà dit et redit à l’infini, sur ce site, Strategika51, le notre (?), chacun peut et doit pouvoir s’exprimer librement, et Michel Dakar et l’un des anciens contributeurs de ce site, (d’ailleurs à ce sujet, il serait bon de lire ou relire toutes ses contributions (et ça en fait un sacré paquet!, d’ailleurs, lorsque je vous invite à les lire ou les relire, c’est aussi et surtout pour les analyser en détail, et je pense que le jeu en vaut vraiment la chandelle!)
            sergio
            PS: merci Sclavus

        2. “On se demande ce qu’il fait sur ce site” : il est une richesse particulière. Comme vous, comme tous ici. Occasion de vous dire merci Strat de votre accueil qui prend les gens pour des gens. Je ne connais pas d’autre blogue, avec son boss aussi présent en commentaires, qui prenne autant soin de toutes les expressions et qui ne soit jamais un personnage supérieur et infatué, mais une personne, respectueuse et humble. C’est, je crois, la mesure d’une vraie souffrance vécue et résiliente. Respect et admiration. Avec vous, je vois autrement : je dois relire ce à quoi vous répondez et reconsidérer ce que j’ai d’abord perçu par réflexe épidermique, j’évolue.

          1. Nous sommes dans le seul temple ou tant ceux qui y professe que ceux qui y jacassent savent qu’ils ne peuvent que ne pas être géomètres.

            Libres de notre conscience d’être aveugles, nous en profitons pour rire des ombres qui dansent pour les foules.

            Merci pour ce lieu.

  13. Hélas, on ne peut que valider et la réalité est à mon avis encore pire.
    La Russie a été poussée à la guerre, et s’est trouvé piégée – difficle de dire si elle aurait pu faire autrement, les dirigeants russes ont estimé que la guerre était inévitable et que ce serait pire si on attendait, d’où le déclenchement des hostilités. La Russie est tombée dans un piège.
    Et hélas, on constate ses difficultés, ce n’est pas assi rapide que prévu pour les Russes et même si on peut penser qu’ils vont l’emporter c’est une guerre contre un ennemi qui est soutenu massivement et sera soutenu de l’étranger.
    Les Russes doivent gagner, ils ont conscience que les gens qui gouvernent l’Occident veulent la peau du régime …. et qu’ils feront la guerre jusqu’à l’épuisement du pays ou jusqu’au dernier Ukrainien.
    On encourage Zelenski à aller jusqu’au bout, on sabote tout espoir de paix en donnant des armes, on fabrique des accusations de génocides et on utilise des opérations sous faux drapeaux pour discréditer les dirigeants. On ne voit pas de solution négociée après Butcha.
    Alors, la suite c’est l’escalade, on armera l’Ukraine de façon à ce que la Russie ne puisse pas gagner. Dans ce contexte, il y a un vrai risque à ce que soit les Russes qui utilisent le nucléaire tactique les premiers. On veut pousser la Russie à cette faute … et on est prêt à tout pour cela (même aux accusations risibles de génocide …)
    Bientôt, si cela continue, toute la Russie sera en guerre – elle a déja rappelé des réservistes –
    Une victoire russe dans des délais raisonnables est la seule sortie possible …
    Les exigences russes étaient tout à fait entendables
    1) sécurité du Dombass – qui aurait pu rester Ukrainien mais maintenant c’est trop tard – ,
    2) la Crimée – L’Ukraine aurait pu obtenir une souveraineté partagée,
    3) et la neutralité de l’Ukraine – quand on a un grand voisin, on négocie et on demande des garanties et des avantages économiques)
    et oui, vous avez raison Strategika, nous marchons sur un volcan.
    … mais aujourd’hui c’est trop tard et on ne discute pas avec un génocidaire … donc les sombres marionnetistes qui tirent les ficelles iront jusqu’au bout de leur sinistre comédie et de leurs mensonges …
    Vous avez raison Strategika, nous marchons bien sur un volcan.

    1. Absolument Villis.

      Peu de gens se rendent compte du danger extrême. Les marionnetistes veulent la destruction et la guerre. Ils veulent faire table rase. Au fond, ils ont déjà perdu. Donc ils veulent emporter le monde entier avec eux.

      1. “c’est l’aboutissement ultime de la culture de la mort inhérente aux fondements de ce que l’on appelle par erreur l’Occident.” Quel serait le terme qui conviendrait pour nommer, et éventuellement situer géographiquement, cette culture de la mort ?

        1. Quel serait le terme qui conviendrait pour nommer, et éventuellement situer géographiquement, cette culture de la mort ?
          L’OCCIDENT!!!!

      2. non les Russes n’utiliseront pas d’armes atomique tactique car elles n’apporteraient rien que des charges conventionnelles ne pourraient faire et elles seraient un pas de franchis vers la guerre nucléaire !
        du moins tant que le sol Russe n’est pas attaqué !

        1. Le sol russe est déjà attaqué et pas que par des Ukrainiens…
          La situation est explosive.
          Elon Musk veut prendre le pouvoir et se débarrasser des États-nation formant l’Otan pour un combinat futuriste basé sur les Cinq Yeux…

          Je me penche sur ces idées…

          1. C’est limpide: si son offre de rachat à cours +34% est rejetée, il revendra ses 9.2% il a dit.

            Mais s’il ne prends pas tweeter, il brisera tweeter.

            Attaques, plaintes, marketting, et bien sûr, plateforme concurrente..

          2. Elon Musk est le plus apte a engendrer une légitimité !
            mais non il caresse a rebrousse poils les tenant du mondialisme . ils fait l’idiot, l’innocent au mains pleine mais il est pro Trump !

        2. Roc, je ne devrais pas vous donner le scénario que je vois venir, .. mon Ex-femme me disait toujours ‘même si tu vois un évennement difficile, ne le communique pas, car le dire c’est déja le faire émerger dans le monde du possible, le ratifier d’une certaine façon ..’.
          Alors réfléchissez rationnellement, au sens de Descartes (le contraire du Cartésianisme en fait;, la logique et les faits pour vérifier l’intuition qui vient d’abord),
          Cela ne peut pas rester ainsi, c’est instable comme situation – les russes ne vont pas accepter indefiniment de voir des armes, et demain des armes lourdres avec des militaires de l’OTAN en sous-marin livrées à l’Ukraine, et c’est ce qui vient … alors ils vont finir par frapper – en Pologne par exemple – et alors, l’OTAN ripostera .. et les Russes n’auront pas l’avantage – c’est pour cela que l’OTAN ripostera & alors … ” le sol russe …” … comme vous dites …
          C’est un engrenage dans laquelle on cherche à nous entrainer … soit la Russie l’emporte de façon décisive rapidement, soit cette situatjon de guerre va s’étendre …

          1. qu’ont donc a livrer les pays européens ?
            pendant l’attaque de la Libye les français manquaient de munitions !
            ils sont tous en train de vider leurs stocks . et après ?
            les Russes ont le temps il peuvent tenir 60 jours ce qui nous amène a fin mai alors que tout sera fini fin avril . le 9 mai sera leur deuxième grande victoire contre les NAZI !

          2. Pépère, qu’ils vont le faire.

            Ils ont juste dit: si on voit un écusson NATO sur une brouette, kinjal.

            C’est leur ligne.

      3. cette crise Ukrainienne aurait certainement pu être éviter mais . . . les seconds couteaux du clan mondialiste seraient restés en place et auraient passé le reste de leur vie a produire du sabotage l
        cette crise oblige tout le monde a se révéler au grand jour !

    2. bof ! si la Russie se sentait vraiment en guerre avec les occidentalisés, elle commencerait par couper gazoducs et oléoducs ; à ne plus nous vendre de blé, aluminium, ni toutes les autres matières premières dont nous avons un besoin critique, voir vital. Mais elle se contente du tour de passe-passe, via GazpromBank, d’un paiement en Roubles qui n’est en fait qu’un échange monétaire vu que nous continuons à payer en €.

      De même elle aurait lancé un ultime avertissement vers une capitale européenne –ou plusieurs–, vers la BCE qui bloque ses réserves en €, et surtout le QG de l’OTAN à Bruxelles.

      1. trop précoce. c’est en juillet, au moment des récoltes que cette carte sera jouée.

        Il est pas pressé je vous dit. On imagine pas toute la R&D qui est en cours 😀

    3. D’accord pour le danger nucléaire extrême. Par contre quant à l’opération russe en Ukraine, prêter aux russes les mêmes velléités de blitzkrieg que l’occident est une erreur. Ils sont sur de leur supériorité conventionnelle. Ils peuvent faire des frappes stratégiques sur l’ensemble du territoire adverse, USA, UK, Australie, NZ, sans recourir au nucléaire. Les but est de découpler l’Europe des USA. Pour ce faire ils viennent de lancer un avertissement à la Finlande dont certains dirigeants pourraient être tenté de rejoindre l’Otan. Je pense que la stratégie militaro-technique russe s’inscrit dans la durée. Jamais une telle alliance (Russie-Chine) n’a bénéficié d’une telle puissance et d’une telle supériorité à l’échelle de la planète entière. La bête qui ravage la planète depuis 5 siècles va être abattue et cela prends plus de temps qu’une blitzkrieg en Ukraine. Vu l’incroyable entêtement de la France et des Boches (pour UK rien de surprenant) il devient probable que les russes couperont gaz et pétroles l’hiver prochain. Si nécessaire, en sus, le blocage du détroits d’Ormuz, fera exploser le baril à 500$ et l’occident sombrera. Je rejoins en cela l’opinion de Régis Chamagne que je cite sans guillemet dans le § suivant:

      Deux scénarios extrêmes  de l’effondrement du projet unipolaire US.
      * Un effondrement économique extrêmement brutal aux États-Unis qui provoquera une guerre civile. Un grand procès de Nuremberg N°2 pour juger les crimes commis au nom de la démocratie et des droits de l’Homme depuis au moins trente ans.
      * Une reddition sans condition des pays occidentaux, à commencer par ceux de l’UE, le Japon, la Corée du sud et l’Australie amenant à un atterrissage sans trop de douleur.
      Entre ces deux scénarios extrêmes, toutes les spéculations sont possibles. Ce qui est certain, c’est que nous allons nous régaler à observer les retournements de veste en cascade et le bal des cons. https://www.regischamagne.fr/coup-de-grace/

      Sorry Villis, mais tu raisonnes dans le cadre conceptuel de la volonté de domination de l’Occident. La 1ère des choses a admettre c’est que ni la France, ni UK, ni les boches ne sont plus des puissances qui compte. Les USA, le Japon, la Corée du Sud et l’UE jouent le rôle de l’axe dans WW2. Tout l’édifice est tenu en main par qui? Le deep state US. Une poignée de décideur qui n’ont plus comme levier que la puissance nucléaire et la décimation progressive des populations de la planète par des guerres bactériologiques successives. Ils échoueront.

      Dans l’équation de la guerre nucléaire il faut tenir compte des OVNI qui ont désactivé certains sites de lancement des minuteman US à plusieurs reprises. Des entités peu nombreuses, vraisemblablement cachées depuis très longtemps sur notre planète, ne laisseront pas une guerre nucléaire globale avoir lieu. Ils se foutent de nous mais pas de la biosphère terrestre et de son incroyable diversité. Il la préserveront. Les 450 centrales nucléaires civiles sont des mines a retardement qu’ils ne peuvent laisser exploser. Pour ce faire, le maintien d’une société mondiale organisée et productive est nécessaire sur le long terme.

      1. Je me demande si les Chinois ne sont pas déjà passé à une offensive asymétrique. Un nouvel opioïde de synthèse 20x plus puissant que le fentanyl serait arrivé sur le marché. Des foyers de grippe aviaire spécialement meurtrière explosent de partout. L’inflation tape fort. Les bideneries sont sorties du chapeau dans les msm, de force. etc…

    4. Celui qui s’est embourbé dans un piège qui a lui même créé sont les usa et les britanique et leur système financier parasitaire.

      La russie a bien étudier son coup avec la chine et ceci depuis 2014 que dure la provocation.

      Les russes et les chinois ont choisie le moment et le lieu de la confrontation inévitable depuis 1994,le debut des hostilités en Yougoslavie.

      Avec cette attaque du destroyer moscow,la confrontation contre l’otan va s’accrroitre et les russes sont prêt molitairement.
      Contrairement aux anglo-siinistes,usa-grande bretagne.

      Aussi,les russes n.ont jamais envisagé le nucléaire comme tactique.cette notion a été créé par les criminelles us du temp d’obama.

      Alors il faut arrêter de dire n’importe quoi.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :