Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Des personnes qui parlent de décroissance, de dépopulation, de réduire la consommation, de ne plus se laver, de ne plus manger de viande, de s’imposer des restrictions, de se faire inoculer n’importe quelle substance chimique imposée par la propagande, de nier la biologie et bientôt de s’automutiler par conviction idéologiques ne sont pas saines d’esprit. Ces détraqués sont en voie de se transformer en zombies utiles à l’empire du mensonge.

Faut-il les prendre au sérieux?

Quand le système de domination économique global pouvait se permettre des ressources à bas coût en exploitant sans vergogne les pays les plus pauvres, c’était la mondialisation. Quand ce système d’escroquerie universelle s’est sabordé pour empêcher l’éventualité d’un monde multipolaire et éviter toute rivalité, cette mondialisation s’est révélée n’être qu’une forme de néocolonialisme 3.0 ou un occidentalisme 4.0. C’est à ce moment que les cinglés malthusiens, climato-fanatiques et bionégationnistes ont été lâchés dans la nature. Ce sont donc des outils de second ordre du système d’oppression universelle.

Ce sont donc des terroristes en puissance en attente de mobilisation pour les besoins de l’empire tout comme le sont Azov, Daech, Al-Qaïda, Meta, le front Ennosra, Twitter, Aidar, Praviy Sektor, X, Monsanto, les Femen, l’Otan (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord), les fausses mouvances néonazies, les gouvernements cryptofascistes d’Europe drapés dans la social démocratie et le socialisme capitaliste, les faux intellectuels va-en-guerre et racistes, etc.

Ils veulent une sorte de grand reset. C’est un grand nettoyage au kärcher visant cette vermine qu’il faudra initier au plus vite. Le monde ne s’en portera que mieux.

28 thoughts on “Les vrais terroristes

  1. Merci vous tous Geostrategika 51; ça fait du bien de lire la vérité brute et sans calcul

    1. C’est rigolo, en cherchant ” Abçalon daoud ” sur le gogol, on a… 4 résultats… Incroyable…

      Dans la famille des trucs rigolo, on a aussi la non disponibilité de l’oeuvre de rené guéno sur le site de la BNF… malgré les 121 référence notées dans sa fiche bibliographique…

      En fait, les fasciste sont au boulot depuis fort longtemps 😀

      Je situe personnellement la naissance de la Prédation occulte et systémique telle qu’on la subit aujourd’hui à peu près à la même époque. Sauf que j’y vois la contagion féminine de l’hubris masculin, en désespoir de cause, comme seul moyen de survie. L’émergence de dynasties masquées, de religions voilées, de filiation

      On pourrait aussi évoque l’antagonisme en émergence logique de l’Homme de manière spontanée et création divine.

      Fondamentalement, je retombe sur Mounir Hafez. La condition humaine rend inéluctable la création de Dieu. Dieu à crée l’Homme comme son propre créateur. La perception des Lois amène toujours au même péché: Les lois d’en haut régissent le bas, connaitre les lois ne doit mener qu’à se régir soi même. Ceux qui par leur aperçu d’en haut prétendent régner ici bas ne font que créer le Démiurge.

      Ainsi, L’Anthropos dont nous parle l’enseigneur, le Glébeu originel, s’adresse à l’homme qui regarde en haut, et qui souhaite se créer à cette image. Le récit de la genése ne traite pas de l’homme physique. C’est un cours de meta-physique, permettant à l’homme terrestre de comprendre les lois, et de rester humble face à cette connaissance.

      Le point clé pour moi est la disjonction fils de lumière / hommes animaux, cet enseignement précis expliquant comment enfanter. Cet enseignement qui visait à mettre fin à la corruption généralisée issue des mages a lui aussi été récupéré, les fils de lumière ont en nombre adoré la lumière de ce monde, et produisent à la chaine des troupeaux d’hommes animaux.

      Avsalom, ashkenazes au 12e lors de la chrisianisation du nord !

  2. L’allemagne annonce qu’elle ne peut pas ne pas acheter de gaz russe.
    Le rouble atteint des reccords.
    La fin du dollars et de l’euro et la livre sterling avance à grand pas.
    Personne n’a prédit la chute de l’empire et de son système financier juste à cause de sanction contre le pays des matières premières,tout en étant intouchable militairement,la grande russie.

    L’année 2022,sera marqué dans les memoires comme étant l’année de la chute de l’empire anglo-sioniste qui a duré plus de trois siècles.

  3. Des tonnes de prisonniers supplémentaires sont capturés et traités :

    depuis quelques jours les rééditions des forces de l’AFU s’accélèrent de manière ahurissante !

    extrait : « … Des rapports indiquent également que bon nombre des nouveaux capturés ont un moral extrêmement bas car ils n’opposent plus beaucoup de résistance. Un rapport a déclaré qu’auparavant, ils tentaient de se battre hors de l’encerclement, maintenant ils déposent les armes immédiatement au premier signe d’encerclement et ne prennent même pas la peine de se battre. Il y a tellement de nouvelles redditions que je peux à peine suivre et publier toutes les vidéos, et cela inclut de nombreuses nouvelles images d’unités détruites. … »

    c’est une très bonne nouvelle car les hostilités seront écourtées d’autant, du moins les hostilités dans l’ancienne ukraine !

    sergio

    1. D’après le colonel Goya si une troupe se bat pendant plus de un mois, la fatigue tant morale que physique fais que son pouvoir combattif s’effondre. Une troupe doit être régulièrement relevé pour que les soldats puissent se reposés et que les pertes soient comblés. Les nouveaux soldats peuvent s’intégrer aux anciens plus facilement à l’arrière alors que au front ils ne font que de la chaires à canon, plombant encore plus le morale des survivants.

      1. Faut envoyer Béchamel et Kouchner – c’est l’heure de la relève bordel

  4. Un petit bunker a été trouvé sous terre dans le port de Marioupol, la résistance des portes blindées n’a pas montré de grande efficacité.

  5. Excellent Strategika. Epuisement des stocks de munitions et d’armes de nos saligauds en attendant.
    Texte paru chez Bloomberg :

    La guerre en Ukraine épuise l’arsenal démocratique américain
    Les alliés occidentaux sont confrontés à un choix : envoyer plus d’armes à Kiev ou conserver leurs stocks pour leur propre défense.

    L’Amérique suit une stratégie d’arsenal de la démocratie en Ukraine : elle a évité une intervention directe contre les envahisseurs russes, tout en travaillant avec des alliés et des partenaires pour fournir de l’argent et des armes au gouvernement de Kiev.
    Cette stratégie, qui rappelle le soutien américain à la Grande-Bretagne en 1940-41, a fait des merveilles. Pourtant, alors que la guerre atteint un stade critique, alors que les Russes se préparent à consolider leur emprise sur l’est de l’Ukraine, l’arsenal de la démocratie s’épuise.
    Cela pourrait entraîner une pénurie fatale pour les forces ukrainiennes dans ce conflit, et cela révèle les faiblesses américaines qui pourraient être mises à nu lors du prochain combat entre grandes puissances.
    De tout le soutien que les États-Unis et leurs amis ont fourni à l’Ukraine, les armes ont le plus compté. Les livraisons de drones, d’armes antichars et antiaériennes, de munitions et d’autres capacités ont aidé l’Ukraine à faire des ravages sur les forces russes alors même que Moscou a démoli la base industrielle du pays.
    Le général Mark Milley, président des chefs d’état-major interarmées américains, a déclaré au Congrès que l’Occident avait livré 60 000 armes antichars et 25 000 armes antiaériennes à Kiev. Le Pentagone prépare actuellement des plans pour expédier de l’artillerie supplémentaire, des drones de défense côtière et d’autres matériels en Ukraine. La Maison Blanche a annoncé mercredi un nouveau paquet de 800 millions de dollars comprenant des hélicoptères et des véhicules blindés de transport de troupes.
    Mais le président Joe Biden n’a jamais prévu une guerre comme celle-ci. L’ hypothèse était que la Russie conquérirait rapidement une grande partie du pays, de sorte que les États-Unis soutiendraient une insurrection ukrainienne mijotée et de faible intensité. Au lieu de cela, la résistance réussie de l’Ukraine a conduit à un combat conventionnel continu et de haute intensité, avec une consommation prodigieuse de munitions et une usure intense des ressources militaires clés.
    Les responsables du Pentagone disent que Kiev subit chaque jour une semaine de livraisons de munitions antichars. Il manque également d’avions utilisables alors que les frappes aériennes russes et les pertes au combat font des ravages. Les munitions sont devenues rares à Marioupol et dans d’autres régions.
    Cela place les pays occidentaux devant un choix difficile entre fournir davantage de fournitures à l’Ukraine ou gérer des capacités limitées dont ils pourraient avoir besoin pour leur propre défense.
    L’Allemagne a refusé de transférer des chars à l’Ukraine au motif qu’elle ne peut tout simplement pas les épargner . Le Canada a rapidement manqué de lance-roquettes et d’autres équipements dont les Ukrainiens ont désespérément besoin. Les États-Unis ont fourni un tiers de leur stock global de missiles antichars Javelin. Il ne peut pas facilement livrer plus sans laisser ses propres arsenaux gravement épuisés – et cela peut prendre des mois ou des années pour augmenter considérablement la production.
    Avant que les États-Unis n’entrent dans la Seconde Guerre mondiale, le président Franklin Roosevelt et ses conseillers militaires se sont engagés dans des débats intenses sur la question de savoir si les États-Unis devaient précipiter les armes vers une Grande-Bretagne assiégée ou s’y accrocher au cas où l’Amérique devait se défendre. La stratégie d’arsenal de la démocratie de Biden atteint un point d’inflexion similaire en Ukraine.
    Kiev aura besoin de beaucoup plus de soutien occidental pour repousser les forces russes rassemblées à l’est, où un terrain relativement ouvert est moins favorable à la défense. Il aura également besoin d’armes plus sophistiquées, telles que des chars et des avions, pour priver la Russie d’un avantage décisif – et peut-être prendre l’offensive si l’offensive orientale de Moscou faiblit. La solide résistance ukrainienne a donné à Kiev une chance raisonnable de gagner cette guerre, mais le coût de toute victoire, en équipement pas moins qu’en vies, sera stupéfiant.
    Pour la même raison, la guerre en Ukraine donne à réfléchir aux problèmes auxquels les États-Unis eux-mêmes seraient confrontés dans un conflit contre la Russie ou la Chine. S’il était contraint d’entrer en guerre en Europe de l’Est ou dans le Pacifique occidental, Washington épuiserait ses stocks de missiles, de munitions à guidage de précision et d’autres capacités critiques en quelques jours ou semaines. Il subirait probablement de graves pertes de chars, d’avions, de navires et d’autres actifs sophistiqués, coûteux et difficiles à remplacer.
    Pendant la Première Guerre mondiale, les offensives de 1914 ont conduit à la «famine d’obus» alors que les combattants européens épuisaient leurs arsenaux. Préparez-vous à la “famine de missiles” s’il y a une guerre entre grandes puissances.
    Au cours des guerres mondiales du siècle dernier, la base manufacturière inégalée de l’Amérique l’a finalement propulsée vers la victoire. Mais aujourd’hui, reconstituer l’arsenal du monde libre n’est peut-être pas si facile .
    Le leadership économique américain ne repose plus principalement sur le secteur manufacturier. Les pénuries de machines-outils, de main-d’œuvre qualifiée et de capacités de production inutilisées pourraient ralentir un effort de réarmement en temps de guerre. Les États-Unis ne peuvent pas rapidement augmenter la production de missiles Stinger pour l’Ukraine, par exemple, car la main-d’œuvre nécessaire pour le faire n’existe plus.
    Les stocks américains d’armes clés sont plus petits qu’on ne pourrait l’imaginer, en partie à cause des contraintes de production et en partie parce que la majeure partie du budget d’environ 750 milliards de dollars du Pentagone va à la main-d’œuvre, aux soins de santé et à d’autres choses que les balles et les bombes.

    Ne pariez pas contre la première économie mondiale – et tous ses alliés démocratiques – dans une longue guerre. Mais ne pensez pas que l’Amérique produirait sans effort ce dont elle a besoin pour gagner.
    Le problème n’est pas insoluble. Des investissements plus importants dans la base industrielle de la défense et des achats et des stocks plus agressifs de munitions clés peuvent aider. La création d’un corps industriel de réserve (des civils qui ont une formation de base en temps de paix pour pouvoir contribuer à la production en temps de guerre) mérite d’être explorée. Des alliés, comme le Japon, pourraient être en mesure d’ aider les États-Unis à augmenter leur production dans la construction navale et dans d’autres domaines.
    Les petites guerres préfigurent généralement ce qui est à venir dans les grandes guerres . Le conflit en Ukraine montre ce qu’il faudra pour maintenir l’arsenal démocratique à la hauteur de la tâche.
    Pour contacter l’auteur : Hal Brands à Hal.Brands@jhu.edu

    https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2022-04-14/russia-ukraine-war-u-s-is-running-out-of-weapons-aiding-kyiv
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/04/18/guerre-dukraine-jour-53-la-fascination-de-loccident-pour-le-chaos-commence-a-trouver-ses-limites/
    https://twitter.com/f_philippot/status/1516034413733289984?cxt=HHwWgIC5nYvRhIoqAAAA
    https://changera3.blogspot.com/2022/04/letat-profond-continue-sa-plandemie.html

    https://twitter.com/f_philippot/status/1516051354426482690?cxt=HHwWhIC5nZWrjIoqAAAA

    1. Vous pensez peut être que la Russie a les ressources pour fournir en équipements et munitions plus que ce qu’ils perdent chaque jour ? Un exemple : leur unique usine de fabrication de chars de bataille peut en fabriquer 32 par an . Allez admettons qu’ils doublent les cadences : 64 par an .C est plus que ce qu’ils perdent en 15 jours .
      Et vous ne parlez que des US , vous omettez tous les pays de l OTAN qui peuvent fabriquer des munitions et qui ne se privent pas d’en abreuver l’armée ukrainienne. De manière officielle ou pas d’ailleurs .

      1. la Russie à des stock , de char hérité de l’URSS, des montagnes d’obus et des lac de carburant.
        la guerre se jouera sur les stocks, et comme d’habitude, celui qui aura un stock supérieur à 1semaine gagnera.

        l’Ukraine à bradé depuis 1991 ses stock, et à perdu les usines dans le Donbass, sans les armes anti-char de l’OTAN.
        elle serez à genou!

        1. non seulement la Russie a des stocks, mais après les stocks elle a des vraies innovations.

          Je veux pas faire l’oiseau de mauvaise augure, mais je nous souhaite que cette guerre se stabilise vite, car si la Russie s’épuise, je pense qu’elle a mieux que le nucléaire dans sa manche, qu’elle utilisera. Il y a tellement de pichenettes que nos megastructures ne peuvent plus encaisser o_0

          C’est bien beau, de chercher du pétrole et du gaz partout pour remplacer le gaz russe.

          Mais dans la symétrie, il y a une arme que les russes et chinois sauront utiliser en temps voulu: la spéculation.

          Et une 2e: la déstabilisation des zones de production par proxy ou moyen non conventionnel.

          Les chars, les obus, c’est l’apéro, les petits fours avec les restes de foie gras de la veille.

      2. 10 chars et demi suffisent à relier la Biélorussie à l’enclave de Kaliningrad, une fois cette tache aisée effectuer, l’armée russe aura pris en étau la Pologne. Débutera donc une guerre de quelques mois pour mettre à genou le régime nazi de Varsovie. L’Allemagne se retrouvera en quelques mois avec 1,5 millions de slaves déterminer a ses portes 🙂
        Attention à toi l’ancien, le rapport de force n’est plus en votre faveur, le vent a tourné, met toi à l’abris avant qu’il ne soit trop tard, moi perso je suis au chaud à Trinidad et Tobago mais toi tu risques de terminer dans un goulag à Iakoutsk

    2. Deux choses que ne relève pas Bloomberg.
      Les stingers fonctionnent moyennement. Les Javelin et leur équivalent anglais (Nlaw) très très mal. C’est avec de l’artillerie de conception soviétique que les principales pertes ont été infligées aux russes par les FAU.
      Pour augmenter la production de stinger et de Javelin, quid des puces et des métaux rares. Les très mauvais javelin sont vendu à la Suisse 120 milles $ l’unité. Les très bon missiles Kornets Russe (qui ne sont pas fire & forget comme les javelin) coûte 5 milles. En plus ces armes ne sont pas du tout des games changer. Les artilleurs russes tirent à une cadence plus rapide, plus loins et plus précisément que les USA. La DCA russes est bien meilleures que la DCA ricaines. Les troupes qui se battent à la maison sont plus efficaces que les corps expéditionnaires US. Ils faudraient au moins 6 mois d’une noria de cargos très vulnérable pour amener du matos US en Europe. Face aux missiles russes une nouvelle bataille de l’atlantique est perdue d’avance. Etc….

      Il suffit de fermer le détroit d’Ormuz pour envoyer le pétrole à 3 ou 500 $ le baril pour effondrer l’occident.

      Les USA vont s’effondrer comme un gros con obèse et vacciné qui aurait l’idée saugrenue de s’aligner dans une compétition de course à pied. L’armée US a perdu 200 personnels pendant les 2 ans de COVID. Elle n’arrive plus à recruter en suffisance. ETC….

      End of the game. C’est pas une promenade pour les Russes. Mais leurs difficultés ont des solutions. Ce qui n’est pas le cas des USA qui n’ont pas des difficultés mais des impasses sans solutions.

      1. J’abonde, cher petit Jurassien, j’abonde.

        A un détail prêt seulement: ça n’est pas une promenade. C’est une terrifiante mission de collecte d’information, une quête permanente de la saloperie impensable à venir, le tout avec en toile de fond la démence patente de macron, la sénilité criante de biden, la vicissitude patente de johnson, et la panique viscérale des maitres du grand ponzi, qui doivent à tout prix obtenir un grand reset, mais dont ils veulent sortir victorieux.

        C’est une balade militaire sur un baril de poudre occulte, géopolitique et consanguine, c’est une ballade explosive pour fin de race enragée.

        1. ah ben tiens !!

          Le plus gros terminal pétrolier lybien ferme 🙂

          Pendant ce temps, l’allemagne annonce garder le gaz russe.

          Et le rouble Grimpe 😀

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :