Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Après le Salvador, la Centrafrique est le second pays au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale en concomittance avec le franc CFA, une relique monétaire néocoloniale.

La république centrafricaine est donc le premier pays d’Afrique à légaliser l’usage des cryptomonnaies. Une gageure pour un pays en guerre depuis presque une décennie et figurant sur la liste des pays les plus pauvres de la planète.

Selon des analystes, cette décision prise par Bangui est audacieuse. Beaucoup d’économistes centrafricains et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest ne cessent de dénoncer les méfaits du franc CFA sur le développement du pays et la dépendance anachronique à ce système monétaire rigide qualifié de colonial. L’adoption des cryptomonnaies décentralisées permettrait d’ouvrir de nouvelles perspectives pour des populations souvent jeunes et de plus en plus connectés à l’Internet mobile mais aussi à réduire le poids du lourd carcan monétaire imposé par le franc CFA.

Le 07 septembre 2021, le Salvador avait été le premier pays au monde à légaliser le bitcoin, provoquant la réaction du Fonds Monétaire International (FMI) qui y voyait un dangereux précédent mettant en péril la stabilité et l’intégrité financières ainsi que la protection des consommateurs.


Source: coinmarketcap

One thought on “Après le Salvador, la Centrafrique légalise le bitcoin

  1. 1 bitcoin, au cours actuel, correspond au PIB annuel par tête de pipe avec une espérance de vie d’europeen.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :