Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La guerre en Ukraine a révélé aux initiés qu’Israël n’a gagné aucun guerre depuis sa création en 1948 et que c’était l’Empire (États-Unis et leurs alliés) qui se battaient à sa place tout en entretenant le mythe d’une hypothétique invincibilité israélienne que la puissante machine de propagande universelle présentait comme un produit marketing standardisé dans toutes les langues. C’est à peu de mots un mythe aussi flagrant que celui présentant Israël comme un “îlot de démocratie” dans un océan de dictature arabe selon l’expression teintée d’exagération et d’imagination débridée des propagandistes de Sion.

La stratégie actuelle de l’Empire est de créer autant d’Israël dans les zones de friction avec ses adversaires perçus comme rivaux ou dans les zones d’intérêt géostratégique. “l’Ukraine sera un futur Israël” a affirmé Volodymyr Zelenski dans une de ses nombreuses déclarations conçues par des cabinets conseil assez prestigieux. C’est-à-dire que l’Ukraine sera une entité anti-Russie aussi invincible que ne l’a été Israël au Moyen-Orient. Cette invincibilité sera assurée, comme pour le cas israélien, par une assistance militaire massive presque illimitée et payée par les contribuables de l’Empire sinon par les fonds souverains de pays pillés, un flux ininterrompu de capitaux, des conseillers militaires et des mercenaires, une couverture diplomatique à toute épreuve et une propagande universelle ne laissant presque aucune place à un autre son de cloche ou à une quelconque critique.

Idem pour la Chine. L’Empire veut ériger l’île séparatiste de Taïwan comme un autre Israël en extrême-orient face à la Chine continentale. Là encore, l’Empire y déploiera tous ses moyens matériels et financiers ainsi que toutes ses armes comme il le fait en Israël en créditant Taipei d’une hypothétique indépendance politique et d’une invincibilité élaboré par un système d’information coordonné visant à faire admettre la donne géopolitique comme une vérité irréfragable et éternelle. Un peu comme l’Empire qui était sensé durer un millénaire mais beaucoup plus comme la perception du statut usurpé “éternel” de Jérusalem par les fanatiques agnostiques de Sion.

Cette stratégie peut également être reproduite dans les zones d’intérêt géostratégique où dans les régions riches en ressources énergétiques et minières. Il est tout à fait possible de recréer autant d’Israël un peu partout car au final, Israël n’est que le concept d’une base militaire fortifiée à planter quelque part pour les besoins stratégiques des tenants de l’Empire. C’est la continuation atavique de l’irrépressible pulsion colonialiste des castes dominantes. Les Juifs à cet égard sont à la fois victimes et objets de manipulation comme le sont d’autres groupes ethniques manipulés par une exacerbation de l’égo, la création de faux besoins identitaires, la mystification de type nationale ou religieuse, etc. Tout est bon pour parvenir à l’hégémonie.

En Irak, il y a eu des tentatives de transformer le Kurdistan en une forme d’Israël. Une expérience qui a été essayée avec succès en Syrie face à un régime centralisateur et jacobin. Il aura fallu néanmoins le déploiement de forces US et turques pour maintenir un statu quo illégal amputant la Syrie d’une partie de son territoire sans qu’il soit possible pour Damas de les récupérer vu que les populations locales s’y opposent.

Des pays comme l’Ukraine, le Kosovo, Taïwan et le Maroc peuvent donc être transformés en de nouveaux Israël dans leur environnement géopolitique respectif et devenir “invincible” comme par magie. La magie des ressources de l’Empire mais surtout une stratégie quasiment imparable à moins de parvenir au seuil d’un conflit destructeur pour tous. La stratégie se transforme de celle des joueurs à sommes nulles vers une dissuasion agressive à fort potentiel pré-emptif où la réaction éventuelle de l’adversaire enclenche systématiquement un mécanisme de sanctions internationales, de mise à l’écart et enfin l’attaque hybride de son territoire et le changement de son régime politique.

La Russie subira tôt ou tard des attaques de grande ampleur visant son territoire sans qu’il soit possible à Moscou d’utiliser les moyens de la dissuasion nucléaire, jusqu’ici l’ultime rempart contre ce scénario. L’invasion étrangère ou le démantèlement du pays est le cauchemar des Russes puisqu’ils en ont souffert à plusieurs reprises à travers leur histoire mouvementée.

Dans ce contexte, il sera intéressant d’observer la réponse asymétrique d’un pays disposant d’une stratégie totalement opposée à celle de la Russie pour faire face à ce type de péril. La montée en puissance de l’Empire à Taïwan ne fait aucun doute quant à l’issue de cette logique. La Chine ne peut tolérer un autre Israël sur ce qu’elle perçoit comme son propre territoire dans le cadre de la politique d’une seule Chine. Ses adversaires le savent et font tout ce qui est possible pour amener Beijing à agir comme l’a fait la Russie en Ukraine et de manière très tardive puisque le piège s’était presque refermé sur Moscou de l’Arctique jusqu’au Kazakhstan en passant par la Baltique, la Mer Noire et la Mer d’Azov.

La création de bases militaires à une échelle planétaire ne vise qu’un seul objectif: l’hégémonie mondiale. La mise en place de telles bases militaires se fait par la biais de négociations et d’accords de siège avec les pays concernés, lesquels disposent en général d’un statut à peine meilleur que les anciennes satrapies de l’Empire perse. Dans les zones hautement stratégiques où un acteur étatique est susceptible de créer une zone de déni et d’interdiction, on y créé des acteurs non-étatiques recourant au terrorisme et a la guérilla encadrée sinon à la création de zones d’invincibilité comme le fut Israël au Levant/Moyen-Orient à la jonction de l’Asie et de l’Afrique (fondé par des groupes terroristes comme l’Irgoun, la Haganah, le Betar et d’autres), ou encore maintenant en Europe orientale avec la prise du pouvoir par des groupes idéologiques ultranationalistes de type fanatique à création récente (Bandera). Dans les autres pays de création récente, une simple fièvre nationaliste alliée à l’effondrement de l’échelle des valeurs socio-culturels et une perte de repères induisant un repli de type identitaire basé sur un mythe (extrémistes hindous, holligans, ultra-droite européennne, ultranationalisme de sociétés de création récente en Afrique ou en Asie, etc.) peut être instrumentalisé pour créer le petit léviathan qui servira de cheval de Troie face au Léviathan rival à abattre.

D’où l’enjeu de l’ignorance, du révisionnisme historique avec réappropriation d’éléments historiques, le nivellement par le bas des systèmes de transmission du savoir et le formatage par les réseaux sociaux (fabrique du crétinisme et des mythes). La destruction de l’esprit critique et l’aplatissement social sont des éléments clé de cet aspect de la guerre hybride.

Refaire les mêmes schémas d’approvisionnement logistique que ceux de la Seconde Guerre mondiale est une option économique. Il s’agit de sauver un système économique qui ne peut subsister que pour et par la guerre. Multiplier le modèle israélien à l’échelle géopolitique est une tentative d’accélérer une hégémonie recherchée et écraser définitivement toute résistance à ce projet. Dans un sens, l’humanité sera palestinienne à son corps défendant et devra étudier des moyens de résilience face à une tyrannie technologique axée sur le contrôle et la destruction des humains récalcitrants ou un peu trop lucides pour accepter un esclavage à peine déguisé par un vernis de néolibéralisme proclamé à tue-tête par le matraquage communicationnel mais plus aliénant que toutes les formes précédentes d’esclavage.

C’est là le véritable enjeu du conflit planétaire en cours.

38 thoughts on “La stratégie de la multiplication des bulles d’invincibilité

  1. Très bien enlevé Strategika : la Palestine sera partout. Palestinien = philistin au sens de Nietzsche. A propos de Lavrov et des ashkénazis ce rappel de Drumont : “Ils
    montraient avec orgueil, à Narbonne, la célèbre Cortada appartenant à la famille des Kalonymes dont le chef prenait héréditairement le titre de Nazi ou roi des Juifs.” Et cet autre : “Son fils, rabbi Joseph Ha Lévy, Nazi ou Naghid, c’est-à-dire roi des Juifs, parvint à être vizir du roi Badis.” Il n’y a que les aveugles…

  2. Quelques problèmes mineures de cohérence dans ce tableau, par ailleurs utile à titre de scénario du possible, mais pas du probable.
    Par exemple, “Israël n’a jamais gagné de guerre” : vrai, mais l’Amérique non plus, sauf peut-être contre … la Grenade qui n’avait pas d’armée.
    Alors selon quelle logique pourrait-elle soudain en gagner une contre – tenez-vous bien – la Russie et la Chine réunies ? Mystère.
    Israël n’est pas une sorte “colonie” d’invincibilité de l’Amérique. La réalité veut plutôt que ce soit plutôt l’inverse qui prime : aux ordres de qui est le Congrès américain par exemple, et qui gouverne Joe le sénile qui manifestement n’est pas en état de gouverner lui-même ?
    Les US ont besoin de proxy et de mercenaires ( daesh bleu, blanc, rouge …) car ils ont une sainte trouille du combat frontal. Ils s’en sont rendu compte ça au Viet-nam, en foutant le camps avant la fin, eux qui d’habitude arrivaient toujours après le début …

    J’ignore comment certains interprètent le données économiques mais la Russie est le pays le plus riche du monde en terme de ressources – bien loin devant les US -, et je ne crois pas avoir vu par exemple de parade US au paiement en rouble d’un pétrole russe qu’ils achètent toujours plus, eux qui n’ose même plus chanter leur autonomie énergétique. Ils ne sont par ailleurs plus capable de construire de fusée, et technologiquement le F35 est – comme tout le monde le sait – le meilleurs avion du monde à l’exception de tous les autres. Etc … etc …

    Il y a donc ici une confusion manifeste en la guerre purement “contingente” de la bête blessée aux abois et celle – rêvée – de la stratégie imparable : les US ne font que ce qu’ils peuvent, c’est à dire sans aucune imagination toujours plus de la même chose. Tenus qu’ils sont de plus en tant que cheval de Troie, ils n’ont en fait pas le choix : les Américains ne sont que les Ukrainiens de quelqu’un d’autre ( je répète ma question : qui donne les ordres au Congrès ? ).

    Il est par ailleurs étonnantque dans ce tableau la Pologne ne fut pas pas été citée comme future “bulle d’invincibilité”, elle qui rêve désormais de récuper l’ex-Galicie, accessoirement ancienne zone de résidence, des restes de la future ex-Ukraine.
    On peut cependant le comprendre si on rapelle qu’en 1939 le chef de l’armée polonaise avait déclaré qu’il était capable d’aller vaincre les Russes jusqu’à Moscou, puis les Allemands jusqu’à à Berlin, le tout à cheval bien sûr … Ce type était tellement idiot qu’on a oublié jusqu’à son nom mais on sait ce qu’il advint : le gouvernement polonais s’évapora purement et simplement au premier coup de feu de la wehrmacht. … Simple rappel historique. Il ya donc invincible et invincible.

    Bref, si on résume bien, l’empire que tout le monde annonce comme mourrant, y compris les US eux-mêmes, serait en fait en passe – Ô miracle – de devenir “l’empire invinciblement éternel” !
    C’est peut-être qu’il n’est pas aussi mourrant que ça ni aussi invincible malgré la multiplication de ses “bulles”.
    En tout les cas, Il faudrait vraiment soumettre cette idée de scenario à Hollywood qui en manque cruellement en ce moment.
    Régénérer Hollywodd : n’est-ce pas là un beau scénario !

  3. la russie est déjà morte. c’est inévitable. Les contre attaques et le soulèvement interne vont éclater au grand jour d’ici peu. économiquement n’en parlons pas (Oubliez le partenariat avec la chine, économqiuement elle est dans une situation impossible vis à vis des sanctions). La fédération va se fragiliser très rapidement. mais l’otsc va éclater d’abord, kazakh et arménien. Les serbes de leur côté vont suivre l’éloignement. Kaliningrad sera perdu. toute la baltique sera contrôlée par l’otan et on va assister à une ceausecunade. bien sûr ça ne sera pas joli. De manière anecdotique je me demande si george romanov pourrait en profiter pour réinstaurer le tsarisme. ce serait marrant.

    1. ha bah je viens de voir que la chine a enfin commencé de se concerter avec les banques pour trouver une solution à leur impasse. Bon peut etre qu’ils vont trouver quelque chose du coup. mais pour l’instant ils sont trop exposés pour quoique ce soit. Donc wait and see

    2. Pro Organisation Terroriste de l’atlantique Nord, j’ai comme l’impression que tu vas pas tarder à couiner 😄 les russes ne lâcheront rien et savent finir les guerres… A leur avantage, c’est toujours le plus de ceux qui ont des couilles.

      1. à parti faire des menaces/promesses (on ne sait pas bien) stériles vous avez qqchose à dire ? Pas besoin d’être dans un camp, les données économiques priment évidemment sur les propagandes de tous côtés en matière de prospective

        1. j’espère que tu as des roubles de côté pour chauffer ton petit cul l’hiver prochain, compte sur sur van der Layen et le micron pour te satisfaire…t’es trop drôle

          1. oui d’accord. Vous avez typiquement le comportement de quelqu’un qui a besoin de se rassurer. Insecure dit-on dans la langue des terroristes otaniens je crois. cad dire des trucs vagues sans intérêts qui n’ont pour seul but que d’affirmer, en espérant être performatif j’imagine, que vous avez tout compris et que vous êtes dans le bon camps. Du tribalisme pour petite personne. Vous n’impressionnez personne monsieur, je vous laisse à votre peine

          2. j’ajoute s’agissant du rouble que vous évoquez : personne ne peut se passer du dollar actuellement, en l’état. C’est un fait. un des gros avantages de poutine c’était qu’il obtenait des dollars pour ses exportatons de MP et pouvait payer en monnaie de singe (roubles donc) ses travailleurs. Ce qui en faisait une armée évidemment ultra compétitive selon le marché (mais il fallait quand même retrancher la corruption – pour l’armée j’ignore son degré. Mais on peut se faire une idée en regardant les coûts surévalués astronomiquement des installations pétrogazières pour que les copains se mettent le plus dans la poche). Maintenant cet avantage est moindre et de fait les pertes matérielles sur le terrain seront bcp plus chères à remplacer que prévues (poutine ne s’attendait pas à se faire dépouiller comme ça de sa réserve).
            Moins de dollars, voire à terme quasi plus du tout c’est une armée qui devient très onéreuses d’un côté. Et de l’autre il faut aussi savoir que les exports vont devenir aussi plus compliqué. Les réserves de MP sont vraiment compliquées à exploiter et les techniques utilisées pour réaliser ces exploitations sont européennes (allemande de mémoire notamment). Ils n’auront plus de pièces pour les exploiter correctement. Et les prospections sont décevante. comme pour les avions d’ailleurs, il y a eu une discussion avant hier sur le sujet et les russes sont conscients qu’ils ne peuvent plus assurer la maintenance des avions qu’ils ont volé (les avions louées aux compagnies russes). De fait, ils n’auront plus d’aviation intérieure bientôt (enfin ils en auront une mais jamais je ne montrais dans ces avions “frankenstein” faite de pièces récupérées à droite à gauche et chose importante sans les manuels). Bref donc, moins de dollar entrant et moins de MP sortante. c’est un vrai problème et si vous suivez les discussions en russie ils en sont consicents. Voilà entre autre chose je détaille pas plus.

            Et vous allez me dire mais ils ont la chine. Mais la chine non plus ne peut pas se passer de dollar. C’est la garantie de sa balance commerciale excédentaire. c’est pourquoi ils craignent pour leurs sousous hors du pays et aussi pourquoi ils ne peuvent pas encore se passer de swift. Et qu’actuellement ils ont donc commencé d’intenses discussions pour trouver une solution que moi personnellement je ne vois pas. Car ils sont pris en tenaille de l’autre côté par le covid qui risque à tout moment et comme c’est déjà le cas un peu malgré les mesures drastique, de ne pas pouvoir assurer la logistique mondiale. Donc peut etre même d’être contraint d’importer. OU de laisser les gens vacants (mais ce serait la révolte). Et ils ne joueront pas sur le covid comme l’ouest car ils se tiennent aux modélisations de leurs scientifiques qui sont claires depuis le début. S’ils laissent filer c’est au moins 5 millions de morts. Et encore c’était avant omicron qui porterait le total probablement au dessus de 5M. Et ils sont catégoriques depuis le début c’est inacceptable pour eux. Donc voilà russie prise en tenaille, la chine prise en tenaille ; et si on prend leurs autres “alliés” plus au moins libres je suis même pas sur que leurs pib combinés soit supérieur aux dépenses militaire us, sans compter l’europe japon corée australie etc. On ajouterait la suède et la finalnde bientôt rien que ces deux pays c’est la moitié du pib de la russie (et un pib qui ne profite meme plus des rentrées en dollars pour financer son pays donc qui va plonger.) Donc pas besoin d’être pro otan pour voir le merdier économique de ces deux puissances actuellement.

            a noter que je ne crois pas que les usa s’en sortiront indemne. même si en létat ils sont indispensable pour réguler les économies qui vivent sur l’exportation (russie chine donc mais aussi allemagne d’ailleurs – je le dis pcq à un moment donné ils vont devoir choisir entre rester n°1 euroépen et backer de toutes leurs forces les usa ou s’effondrer), meme si indispensables disais je leur donne 20 ans pour se déchirer civilement et au choix vivre l’indépendance de la californie et du texas. A cet égard quelqu’un a dit dans les com que l’empire serait prêt à s’entailler un bout de territoire pour survivre. Et je crois ça tout à fait exact. Et donc ce sera la californie ou le texas. et après on verra

  4. Bon, on va refaire l’hsitoire de ces deux dernières années et on va voir où cela nous mène …en accéléré
    – Virus artificiel, Pandémie bidon (pas assez de morts, il a vraiment fallu en faire beaucoup pour effrayer les gens), vaccination (pas vraiment imposeé, mais on a poussé pas mal …). In fine, on ne sait pas combien de vaccinés vont mourrir, mais pour l’instant, pas de génocide de masse – soit ça n’a pas marché, soit ça n’a pas encore marché, soit ce n’était pas le plan c’était juste pour faire du pognon et surveiller un peu le troupeau (… soit l’histoire n’est pas finie …)
    – Election volée à Trump, la clique Franc Mac de retour à la maison blanche (oui, je sais, je suis le seul à en parler …)
    – Et Voici donc le contexte de la guerre en Ukraine, le paysage de fond…
    – La Russie est poussée à la guerre, on a tout fait pour qu’elle envahisse l’Ukraine
    – Aide massive de l’Occident, on fait tout pour que la guerre dure … et oui, comment justifier le budget miliatire US et faire adhérer les pays à l’OTAN pour vendre des armes – c’est tout bénef …
    – Sanctions, mensonges et vague de haine antirusse hallucinante, crise mondiale économique et sans doute ailimentaire à venir.
    – La Russie patine et avec l’aide qui arrive (3000 loups gris turc, Mercenaires Israéliens, aide massive de l’Allemagne, des US, de la France, de l’UK, de la Pologne, de la Suède ..), elle risque vraiment de ne pas s’en sortir.
    Est-ce que les gens réalise qu’on pousse la Russie à la guerre totale ?
    Tout le monde dit ‘ils n’oseront pas le nucléaire’ même s’ils menancent, c’est un signe de faiblesse. Evidemment; c’est un signe de faiblesse, l’Occident, Europe de l’Ouest, de L’Est, US, Ukraine, tout le monde est contre eux.
    Il y a deux scénarios, un optimiste, et un pessimiste.
    La Russie se lance dans une guerre totale, avec la mobilisation de la totalité de ses ressources économiques et humaines et la totalité des moyens militaires conventionnels. Mais dans ce cas, même si elle arrive à l’emporter dans le Dombass, elle devra poursuivre car les Ukrainiens fanatisés continueront à être massivement alimentés en Armes de l’OTAN. Donc, on ne voit pas comment tout cela va s’arrêter …
    Ainsi la prolongation et l’intensifcation du conflit est-elle l’hypothèse optimiste.
    Je ne sais pas si la majorité des gens, même ici, réalisent la dangerosité extrème de la situation présente.

    1. Le temps présent est apocalyptique. Le temps de la rétribution. La tentation de rester dans le déni.

  5. Cher Strategika, tu sais aussi bien que moi que l’histoire est cyclique… Ce qui veut dire que ce qui est le plus intéressant ici est de savoir si l’Empire saura éviter le destin tragique de l’Assyrie, de la Babylone, de l’Egypte, de Rome, de Byzance, de l’Empire Ottoman, de la perfide Albion, etc. Certains ont fait le paris d’une transition douce d’un système à un autre… Malheureusement, les coupables doivent payer, y compris les moutons qui se croient innocents mais qui sont tout aussi coupables par inaction, omission, complicité passive… Qui vivra, verra… Bien à toi

    1. Mon cher Gers. Nous vivons une période historique assez particulière. Aucun n’empire n’a survécu à sa date de péremption.

      Liz Truss peut délier sa langue comme elle veut, se croire en 1840 et aboyer comme elle l’a fait avec Lavrov en janvier 2022. Nous assistons au grand dévoilement et tant mieux.

      En ce qui concerne Lavrov, il est maintenant convaincu que le fond du problème est un sentiment de supériorité ancré doublé d’un racisme extrême chez les marionnettes de l’Empire.

      Les moutons méritent tout à fait le sort qui les attend. Ils sont comolices.

      Bien à toi.

      1. le covid ayant ouvert ,une autre ligne temporelle , difficile de dire , quand ?
        la chose qui détruira l’empire us, et la guerre civile, et la faim, car l’empire garde un potentiel technologique important.
        un tigre blesser reste dangereux, il se peut même que l’empire s’ampute d’une partie de ses territoire pour mieux rebondir.
        les soviets l’ont fait, cela à donné la fédération de Russie avec poutine, l’impérialisme est un mauvais élève, mais il ait résilient.

  6. Aux merdousards qui nous les gonflent sérieux sur notre site, lisez attentivement ceci, puis dégagez fissa !

    «… Selon l’infographie fournie par AZmilitary, il ne faudra que 1 minute 46 secondes pour frapper Berlin avec l’ICBM lourd russe Sarmat, exactement 2 minutes pour frapper Paris et 2 minutes 2 secondes pour détruire Londres. Autrement dit, l’ICBM lourd Sarmat est capable de parcourir plusieurs milliers de kilomètres en quelques minutes seulement, tandis que la puissance d’impact sera telle qu’elle assurera la destruction garantie de sa cible. …»

    capito ?

    sergio

    1. 200 secondes pour Paris et 202 secondes pour Londres, depuis Kaliningrad. Merci d’être précis en indiquant le point de départ et en évitant de mettre 100 secondes par minute. De toute façon à Mach 15 ou 20 cela irait vite.

  7. Pour rester un tantinet optimiste dans ce monde pourri, ce que la Chine, la Russie. L’Iran et maintenant l’Inde et d’autres qui attendent au coin du bois, c’est de saper la puissance us en renonçant au dollar
    Plus de dollars dans les échanges = plus les moyens de financer les “Israël” à travers le monde. Les amerloques doivent être fauchés pour (enfin..)nous laisser en paix. Quel bande de pourris qui ont détruit le présent et l’avenir de nos enfants.

  8. un monde fracturé, dont les ligne de faille vont de l’Amérique à la Russie, en passant par la mer caspienne jusqu’à l’Australie.

  9. @strategika51”La Russie subira tôt ou tard des attaques de grande ampleur visant son territoire sans qu’il soit possible à Moscou d’utiliser les moyens de la dissuasion nucléaire, jusqu’ici l’ultime rempart contre ce scénario. L’invasion étrangère ou le démantèlement du pays est le cauchemar des Russes puisqu’ils en ont souffert à plusieurs reprises à travers leur histoire mouvementée. ”
    BSM : il se pourrait bien aussi que la Russie prenne ses responsabilités et vise directement la tête de l’aigle. C’est une lutte à mort.

  10. Je partage totalement cette analyse très éclairante.le seul bémol est les prévisions optimiste de la réussite de cette stratégie déjà connu et dépassée,que la russie et la chine et même la turquie et l’iran et d’autres pays lui ont établi des contre stratégies que l’empire anglo-sioniste ignore.comme c’est le cas des sanctions économiques contre la russie suite à l’offensive russe,qui se sont avérées non efficace,pire encore,ils se sont avérées bénéfiques aux russes et aux chinois pour se débarrasser du système financier occidentale prédateur et de ses monnaies de singes(dollars,eiro,livre sterling).

    La finalité de cette strategie d’implanter des entités contre nature à leurs environnements pour créer l’instabilité et le chaos,comme c’est le cas de l’entité sioniste au milieu de la nation musulmane.
    Est voué à l’échec pour deux raisons essentiels.
    1/c’est que cette stratégie est assimilé par tout le monde.
    2/il est question d’un changement total des rapports de forces en faveur des ennemis de l.empire anglo-sioniste qui a élaboré et qui applique cette stratégie.

    Alors des contres stratégies ont été élaboré et l’offensive pour abattre cette empire a débuté en 2022,avec l’opération spéciale en ukraine.et cette offensive ne va pas s’arreter là.et la russie n’est pas seule.la chine est son allié indéfectible et une centaines de vrai pays leurs sont favorables.

    Le complexe militaro-industrielle sera exténué par manque de fond et de moyens et de ressources naturelles.
    car l’exploitation des autres pays est terminé et la chine et la russie sont là pour les empêcher,comme c’est la cas en syrie,en ethiopie,en libye,au mali,au mozamque,au venezuela,à cuba,en bolivie,en ukraine,au yemen,au Kazakhstan et même en palestine avec le HAMAS et le HEZBOLLAH,et beaucoup d’autres pays.

    La situation a totalement changé et les deux puissances russie-chine la double hélice du multilateralisme se sont bien préparé pour cette offensive de 2022 et ceci depuis 1980 pour la chine et 2000 pour la russie avec l’intronisation du grand poutine que dieu le protège de tout malheur jusqu’à l’extermination de la secte des parasites usuriers juifs khazares et de leurs empire démoniaque occidentale.

  11. Formidable analyse!

    “l’Ukraine sera un futur Israël” a affirmé Volodymyr Zelenski dans une de ses nombreuses déclarations conçues par des cabinets conseil assez prestigieux [cad le MI6?]. C’est-à-dire que l’Ukraine sera une entité anti-Russie aussi invincible que ne l’a été Israël au Moyen-Orient.”

    Seul petit bémol à cette prédiction optimiste… Pour qu’elle se réalise il faudra un solde migratoire postiif. En d’autres termes il faut que chaque année des Ukrainiens de la diaspora fassent leur “alia”… Or c’est l’inverse qui se produit : depuis 2014 les Ukrainiens foutent le camp de leur pays à toute vitesse (certains vont même en Russie c’est dire…).

    Aussi la vision cocaïno-messianique de Volodimir (qui soit dit en passant ressemble de plus en plus à Salah Abdeslam…) me semble avoir peu de chance de se concrétiser, l’Ukraine restera un pays “404” (pour reprendre la formule de ce cher Andreï Martyanov).
    Jusqu’à ce que les Russes viennent ramasser les morceau et soient accueillis comme de sauveurs… vers 2030?

  12. Quid des ressources réelles ? L’emballement de l’empire est mu en bonne partie par un échec des prévisions gazières US, les puits sont à secs déjà. Tant d’autres prédictions qui se sont révélées optimistes, ou juste mais avec des stocks restant qui échappent à l’empire ?

    Quid de la course aux étoiles Chinoise, elle aussi assise sur une géopolitique des ressources dont le coeur palpitant est en train d’échapper à l’empire.

    Israël est tout de même fondé sur une mythologie judéochrétienne pesant lourd dans la balance… Taïwan ? Combien de Prophètes ?

    1. Faisons l’hypothèse que cela soit l’objectif des USA. Ils n’ont plus la base industrielle pour soutenir une tel effort de guerre. Leur cohésion sociale est en lambeaux. Ils sont surendettés. Leurs technologies militaires doivent être renouvelées. Leurs alliés clé actuel sont en train de se faire la malle (UAE, Arabie). Leurs militaires démotivés. Ils n’arrivent pas à combler les départs par de nouveaux recrutement. Le Statut de monnaies de réserve du $ est moribond. Pour paraphraser un autre blogger je dirais: C’est quoi ce BS.

      Russe et Chine n’ont d’autres choix que d’abattre la bête moribonde. A cours terme le plus grand défi est l’éventuelle adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan. L’intégration de la Suède est très avancée. Comment les Russes vont-ils réagir???

      1. Il vont leurs pointer des missiles,et à la moindre de tentatives d’installer des missiles us dans ces deux pays ils seront détruits,qu’ils soient conventionnels ou nucléaire,poutine l’a bien spécifié il en décembre;
        1/la russie refuse l’instalation de nouveaux missiles us ou otan à ses frontieres.
        2/et exige les missiles déjà existants dans tout les ex pays de l’est.

        Et tout cela à été notifié à l.otan et aux usa.et poutine ne parle pas dans l.air.
        Je suis sûr qu’à la moindre instalation de n’importe quoi et c’est la destruction systematiques et l’otan et les usa ne pouront rien faire.

        Poutine entrain de leur descendre le pantalon doucement.

      2. J’ai du mal à croire un scénario aussi simple, mais je cherche souvent la petite bête.
        Les calques successifs de ce conflit asymétrique créent de fait des alliances, contre alliances, et situation géopo / eco contre nature.
        Une escalade chaude de la guerre est absolument nécessaire à l’Empire pour se donner les moyens de la suite.
        La grosse guerre coupera les budgets maintien de l’ordre, évacuera toute interrogation sur la bourse ou l’économie, permettre des emprunts exceptionnels, un verrouillage total de l’info, un pass sanitaro/idéologico productiviste, car votre utilité à l’effort de guerre sera un facteur primordial du crédit social… etc.

        TMM, CBDC, Metavers. On est face à une nouvelle trinité, la trinité obscure qui mêne à une glébeu qu’on pourra dénommer grapheu.

        Nan j’ai peur que le scénario ne soit un peu plus touffu à 2 ans, cher Ptit Jurassien..

        Quand à la réaction des russes, elle repose pour moi sur la capacité antimissile qualifiée d’anti satellite. Si la guerre chaude se limite à un échange de missiles, et que le doute subsiste ou pèse en faveur de la russie quand à leur meilleur ratio missiles alliés réussis / missiles ennemis échoués, alors le passage à l’option nucléaire est une aberration.

        D’ou le dernier test de missile, qui peut à priori établir l’équation suivante: plus la guerre chauffe plus elle penche pour la russie.

        L’objectif serait donc d’encercler la russie par des zones chaudes modérées, et c’est sans doute la même stratégie que la Chine. Soufler sur le feu pour étendre les braises sans créer de flammes…Après, reprenez l’article de S51 sur les nouveaux israëls 😉

        C’est l’apéro, on fait chauffer le barbek. Un apéro de cette ampleur, on l’appelle aussi holocauste.

        1. Pour se réarmer massivement. Il faut des matières premières, un outils industriels, des designers/ingénieurs pour combler le retards, des personnels motivés, et in fine des soldats motivés , sans parler des capitaux, et en amont un système éducatifs pour un effort qui doit durer plus de 10 ans. 70% des américains, en surpoids, 50% obèses, 1/3 tellement obèses qu’ils ne sont plus capable de réels travails.

          Israël est dans une impasse stratégique. Pour une guerre ils sont autonomes en munitions pour une semaine juste le temps qu’un pont aérien US amène le nécessaire en flux constant pour entretenir la bataille. Leurs aéroports seront sous le feu et peut-être même inutilisable dès les 1ères heures. De plus la bulle de propagande pro-sioniste s’est dégonflée.

          Même pas les moyens de maintenir la soit disante bulle d’invisibilité Ukr, alors quid de plusieurs?? Ce concept de bulle d’invincibilité multiple est peut-être dans les intentions US, mais ils ont clairement les yeux plus gros que le ventre. Viethnam, Irak, Afghanistan leurs guerres sont des échecs et soudains tout se mettrait à marcher comme sur du papier à musique?? En vertu de quoi? Qu’est-ce qui a changé. Les gérontes débiles qui les diriges sont-ils soudain devenu des génies, jeunes et plein de vitalité ?

          Nul doute que les Russes/Chinois ont toute sortes d’option. Ce qui me semble le plus grand atout pour étrangler l’occident est de maintenir le plus haut possible les coûts de l’énergie. On a eu une pointe a 126$ le baril. Il doit bien y avoir un moyen pour bloquer Ormuz une quinzaine et faire grimper à plus de 200 et le maintenir là pour une année ou deux.

          La guerre d’Ukraine ressemble à un marathon. Les Ukr ne passeront pas la ligne d’arrivée. Les Russes sont tellement frais qu’ils sont capable de courir un second marathon sans pause en doublant ou triplan la cadence si nécessaire. Ils n’ont engagé qu’entre 5 et 12% de leurs moyens selon les secteurs.

          1. Soit vous avez raison, soit on passe à la science fiction… Contre son revenu mensuel en CBDC basé sur son crédit social, un obèse peut gérer un bras robotique pour l’assemblage de drones imprimés en 3D à bas d’alginates, de fibres, etc..

            Les IA sont les pilotes de demain.

            Le design de drones simples et peu onéreux est un travail simple et peu onéreux, globalement déjà réalisé.

            La gestion des satellites par essaim résout un grand nombre de question habituellement résolues par de la techno…

            En fait, je trouve juste qu’une chute aussi minable est peu plausible.

            Mais bon,l’URSS c’était ça…

  13. Et la guerre des 6 jours ? Les arabes n’ont pas eu le temps de faire ouf. Par contre, les superpuissances ont abondamment alimenté leurs alliés lors de la guerre du Kippour. En particulier, la communication de la fréquence des Sam 6 a grandement aidé l’IAF.

    1. Vous ne voyez pas le jeu de dupes dans l’action dudit « empire »? Au fait, pourquoi vous continuez à écrire ? Comment expliquer vos prophéties depuis l’action russe? C’est fatiguant à terme. Vous vieillissez mal St 51 !

    2. Et je me fais aucun souci en la parution de ce « formidable » article demain, de bonne heure sur Réseau International !

    3. En même temps les israéliens n’avaient d’autres choix que de gagner la guerre en 6 jours, ils avaient loué les chars à la semaine….
      Frenchym

      1. La guerre de six jours a été préparée des années à l’avance. Le renseignement y a été essentiel. Israël avait des agents dans les états-majors de ses adversaires et même le roi Hassan 2 coopérait activement avec eux.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :