Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Le commandement militaire ukrainien a formellement interdit aux officiers et soldats de critiquer les performances des armements et du matériel occidental livré aux forces ukrainiennes. Tout contrevenant à cette interdiction sera traduit en cour martiale.

Les critiques des militaires ukrainiens à l’égard de la mauvaise qualité des armements qui leur ont été livrés par les pays de l’OTAN sont devenus non seulement récurrentes mais bruyantes.

D’un point de vue objectif, la livraison d’un matériel aussi obsolète que le M113, un véhicule de transport de troupes datant du début de la Guerre du Vietnam est aberrante. Il ne reflète nullement une volonté à aider l’Ukraine mais à faire perdurer la casse et probablement camoufler un vaste circuit de corruption basé sur l’assistance militaire à ce pays.

Le FGM-148 Javelin demeure très critiqué mais pas autant que le missile antichar NLAW ou, le pire de tous, le missile Sol-Air portatif britannique Starstreak, un variant du Stinger. Même les canons M777 ont été livrés délestés de leurs modules GPS et Excalibur, de peur s’ils ne tombent entre les mains des Russes.

Les critiques du matériel russe délivré par des pays la Pologne, la Slovénie ou la Roumanie sont encore plus vives. À croire que ces pays ne disposent d’aucune force armée.

L’industrie de l’armement a connu le même cheminement que l’industrie automobile : de plus en plus chère, de moins en moins fiable, beaucoup d’électronique fragile et défaillante… Bref pas fiable du tout si ce n’est le marketing. Le marketing fait vendre.

39 thoughts on “De la camelote…

  1. Et bien, vous pouvez raconter ce que vous voulez, mais il y a un truc qui ne ment pas, c’est le terrain !
    Et la camelote tant critiquée, sur le terrain, le vrai terrain de bataille, pas le front, pas sur le champ de bataille en ukraine, nan, c’est pas ca le vrai terrain ! sur le vrai terrain, la camelote elle est très efficace.

    Donc, sur le terrain, la camelote fonctionne hyper bien ! Rien à redire, au contraire, le job est parfaitement remplis :
    – Le matos marche pas ? On s’en fou, au contraire le but étant que ca traine le plus possible pour avoir le temps de tout piller.
    – Le matos coute chère ? Tant mieux ! C’est pas nous qu’on paye, c’est ces cons de populace occidentales qui de toute façon la ferment ! Ces cons là payent de bon cœur pour de se faire piller !
    – On a pas de stock de camelote, on est dans la merde !!! Bin nan, t’es con ou quoi ? C’est fait exprès ducon ! Pénurie, couts exorbitants, on va pouvoir imposer à la planète entière ce qu’on veux, comme on veux ! Et en même temps on lance nos production à fond et on engrange les bénèfs ! Encore heureux qu’on a pas de stocks de camelote produite lorsque les couts étaient bas. On aurait du les vendre moins chère ! alors que là, avec ces couts exorbitants, on impose ce que l’on veux et on palpe 10 fois plus !

    .

    Moi, tout ce que je vois sur le terrain, mon terrain, donc l’industrie lourde… et bin ce que je vois, c’est que ca tourne bien, que tout va bien, que tout le monde s’entend bien, chacun jouant le jeu de l’autre dans une partition en tierce. Chaque belligérant est gagnant et à chaque évolution, chaque belligérant arrange l’autre pour qu’il lui soit plus facile d’avancer…
    Tout va bien, l’industrie se renforce (en même temps vu les couts des matières premières, ils augmentent tout bien plus que nécessaire, se font des couilles en or et organisent les pénuries, c’est flagrant en ce moment !), les banques aussi, la russie avance dans le bon sens, l’otan reprend du poil de la bête alors qu’il était “en mort cérébrale” il y a seulement quelques mois, l’ukraine se vide, laissant la place au investisseurs…
    Bref, qu’ils soient kazhars, slaves, saxon, chinois ou que sais je encore, ils se tous mis d’accord pour redistribuer et passer l’éponge tant qu’il en était encore temps… Et ils s’activent et œuvrent dans ce sens, sans que personne ne dise rien, sans que personne ne semble s’en apercevoir !

    .

    C’est tout de même formidable de pouvoir vivre et comprendre ces moments charnière de l’histoire des élites dirigeantes de ce monde. Quels qu’ils soient, ils s’entendent toujours et arrivent toujours à leur fins, avec toujours les mêmes méthodes. Les outils changent, la camelote change… mais elle fonctionne toujours aussi bien.

  2. Il faut regarder les faits, les Russes ont été stoppés à Karkhov, et ils subissent des pertes importantes dans le Dombass.
    Par exemple ici
    https://southfront.org/russian-led-forces-suffer-heavy-losses-attempting-to-cross-river-in-bilohorivka-lpr-photos/
    Avec quelles armes font-ils cela ? Leur artillerie ? mais je croyais que l’aviation l’avait détruite ? Pas le cas visiblement.

    Alors, j’avoue que je ne suis pas compétent en matière militaire, mais on est tout de même surpris que l’armée UKie les arrêtent ainsi. Cela révèle des faiblesses soit de stratégie, soit de tactique, soit d’emploi des armes, soit de commandement, ou un peu de tout cela.
    Ce qui est plus surprenant, c’est qu’apparemment, les russes n’auraient engager qu’environ 200 000 hommes, soit même pas le tiers de son armée, alors que l’Ukraine a mobilisé toutes ces forces avec une aide massive de l’Occident.
    Quelqu’un peut-il confirmer ? Et pourquoi cela ?
    En tout cas, on ne voit pas la boucherie s’arrêter
    1. La Russie ne peut pas revenir en arrière – elle aimerait bien peut-être, mais le prix est la fin du régime – et je ne vois pas les Russes organiser la fin bidon de Poutine pour arrêter le massacre – c’est cependant une possibilité.
    2. l’OTAN aime la mort, le sang et vendre des armes. Elle donnera les armes pour faire la guerre par procuration “jusqu’au dernier Ukrainien’ pour reprendre les mots de Lavrov.
    Alors; on risque une déclaration de guerre formelle de la Russie, ce qui entrainera le support du Khazastan et de la Bielorussie, suivie d’une mobilisation ou d’une loi martiale -mobilisation des russes à partir de … 14 ans.
    Poutine ne veut pas cela, donc, il est fort possible que la situation s’enlise .. et on verra à l’hivers….qui ne va pas être simple pour nous auss

    1. Si le conflit perdure, j’attends surtout de voir les premiers cadavres de “mercenaires” chinois. Ce qui ne sera pas bon signe pour l’OTAN, ni pour personne.

    2. Si la Russie déclare la guerre ni la Biélorussie ni le Kazakhstan n’iront s’embarquer dans cette galère créée par Poutine, ils n’y sont pas obligés en plus . La Chine non plus d’ailleurs car il n’y a pas d’alliance militaire entre chinois et russes .
      Les réserves de la Russie ? Un tiers engagé?
      Je resterai prudent avec les chiffres venant de Russie au sujet des réserves .
      Il faut surtout considérer l’expérience au combat des militaires et le taux de perte de ces troupes expérimentées.
      Il faut ensuite considérer la capacité de l’industrie de guerre de pouvoir produire plus d’équipements et matériels que les pertes moyennes journalières, là il y a un immense problème.

      1. “Je resterai prudent avec les chiffres venant de Russie au sujet des réserves” De la part d’un clébard que j’entends aboyer depuis des années pour l’empire de mensonge, c’est assez cocasse

          1. Non rien , absolument rien sur le dark knight , mais alors rien du tout. Plus concrètement je peux vous raconter une anecdote qui me vient de mon ami de l USAF qui était sur AWACS :
            les trajets en AWACS étant parfois longs , parfois très longs , comme ils s’emmerdent pendant ces périodes de transit ils ont utilisé des centaines de fois le merveilleux radar de l’AWACS pour détecter d’éventuels OVNI , résultats des course : rien .

          2. “résultats des course : rien .”

            D’autres ont vu des trucs… et se taisent pour garder leur job.
            D’autre ont parlé et se sont vu cataloguer “illuminés”…

            Et encore d’autre ont filmé et les officiels ont validé que sur les films il y avait des OVNI, dans le sens ou les vidéos montrent des trucs non identifiés qui volent et qui d’après les experts ne s’apparentent pas à des phénomènes météo ou naturels…

            Après, quand on ferme les yeux, on ne voit rien, quand on se bouche les oreilles, on entend rien… Ce qui fait, qu’au final, on a rien à dire…

            .

            https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/l-us-navy-authentifie-trois-videos-d-ovnis-filmes-par-ses-pilotes-6529167
            https://www.20minutes.fr/monde/2608751-20190920-etats-unis-armee-americaine-authentifie-videos-ovnis-realisees-pilotes

      2. Avec la Chine, il n’y a aucun accord, ce n’est pas le cas avec l’Arménie, le Bélarus, le Kazakhstan, le Kirghizistan, et le Tadjikistan qui seraient tenus d’intervenir en cas de guerre.
        Sur l’engagement Russe, j’ai les chiffres de 200 000 soldats engagés sur une armée de 700 000 hommes.
        La Russie n’est pas en guerre, au sens où ils l’entendent. Elle est bien stoppée en Ukraine, mais n’a pas mobilisée tout son potentiel.
        Mais l’OTAN pousse à cela, et je ne vois pas comment la Russie se sort de cet engrenage infernal.
        Vous connaissez l’histoire russe du soldat de papier, j’essaie de vous rendre l’esprit en Français.
        “Il était une fois la guerre et il y avait un soldat de papier qui restait à l’arrière. Le soldat de papier dit “je veux aller au front”, mais “alors tu vas bruler” lui répoindent ses camarades. Et finalement, il y alla quand même … et oui, il brula …”
        La stratégie jusqu’au boutiste de l’OTAN, l’impossibilité du dialigue sont dangereux.

        1. Bonjour , non l’accord de défense ne les concerne qui si un pays de cette alliance est attaqué , hors la Russie n’est pas attaquée , c’est l’inverse elle attaque l’Ukraine..

          L’Ukraine a offert le dialogue à la Russie au début de la guerre , la Russie n’en a pas vraiment voulu sauf une capitulation totale de l’Ukraine.

          La stratégie jusqu’au boutiste de l’Otan ? C’est la Russie qui a déclenché ce conflit le 24 février matin pas l Otan , la guerre peut s’arrêter immédiatement
          il suffit qu’elle se retire d’Ukraine et tout sera fini .

          1. tien, le Charlot s’invente juriste du droit international ! t’en as pas marre triste plouc?
            t’en as pas mal de tes mensonges potassés dans les brochures de l’empire du mensonge? On dirait un perroquet du Gabon récitant la marseillaise.
            Rêve mon gars autant que tu veux mais la Russie ne se retirera qu’une fois ses objectifs atteints ; tous plus ou moins

          2. C’est votre interprétation de l’accord de défense, je ne souhaite pas vous dire ‘nous verrons”
            Donc si la Russie se retirait, imaginons, vous fermez les yeux un soir et le lendemain matin, la Russie commence ses maneuvres de retrait, mais alors
            – L’Ukraine appliquera les accords de Minsk qu’elle a signée
            – Elle ne rejoindra pas l’OTAN, n’installera pas de base militaire et n’envisagera pas de positionera pas des têtes nucléraires à 500 km de Moscou
            – On acceptera ou on fera un autre référendum sur la Crimée pour voir si les habitants préfèrent être Russes ou Ukrainiens
            C’était les trois demandes de la Russie avant la guerre. Rien d’extravagant. Est-ce que l’OTAN a poussé les Ukrainiens à discuter, à négocier? Non, elle a encouragé Zelensky à demander des armes, encore et encore alors que les troupes russes se massaient à sa frontière et que la Russie demandait un dialogiue depuis des mois.
            On pourrait rajouter aujourd’hui une enquête claire sur la finalité de la douzaine de Biolab financés par le DOD en Ukraine.
            Voila, maintenant, vous avez la guerre. Vous pouvez vous rejouïr – certains en sont très contents , mais la Russie n’est pas l’Irak et la messe n’est pas encore dite, loin s’en faut.
            Je vois pas de sortie mais non, trois fois non et hélas ,il ne suffit pas ‘quelle se retire d’Ukraine et tout sera fini”.

  3. Le New York Times a un travail à faire – et il l’a fait de manière spectaculaire au cours des derniers mois. Le Times est un précurseur, de l’avis de cet auteur, le précurseur dans l’élaboration du récit américain de la guerre en Ukraine, un récit conçu pour maintenir le moral, donner à la guerre un objectif moral élevé et justifier les milliards incalculables déversés par les contribuables dans la guerre par procuration de Joe Biden contre la Russie.

    Jour après jour, page après page, avec des mots et des images, le Times explique à tous, y compris aux politiciens et aux leaders d’opinion de bas niveau, ce qu’il faut penser de la guerre en Ukraine.

    Ainsi, lorsque le Times affirme que les choses ne vont pas bien pour les États-Unis et leur homme à Kiev, Volodymyr Zelensky, il s’agit d’une histoire du type « l’homme mord le chien ». Il nous dit que certaines vérités sont passées d’inconfortables à indéniables. Telle était la nature de l’article publié en première page le 11 mai, intitulé « Les Russes tiennent une grande partie de l’Est, malgré les revers ».

    Même ce titre antinarratif adoucit l’amère vérité. Le premier paragraphe de l’article avoue plus complètement : « Obscurcie dans les combats quotidiens, la réalité géographique est que la Russie a gagné du terrain. » Pas « tenir » le terrain mais « gagner » du terrain. Pas vraiment de quoi remonter le moral des troupes.

    Le Times poursuit : « Le ministère russe de la Défense a déclaré mardi que ses forces dans l’est de l’Ukraine avaient progressé jusqu’à la frontière entre Donetsk et Lougansk, les deux provinces russophones où les séparatistes soutenus par Moscou combattent l’armée ukrainienne depuis huit ans ». Il nous rappelle ici que les premiers coups de feu de cette guerre n’ont pas été tirés le 24 février, comme le veut la narration, mais il y a huit longues années dans le Donbass. C’est un rappel cinglant pour ceux qui basent leur soutien à la guerre sur « qui a tiré le premier coup de feu », que leur vision « morale » a un angle mort considérable.

    Le Times poursuit : « …. la prise du Donbass, combinée au succès précoce de l’invasion russe dans la prise de parties du sud de l’Ukraine jouxtant la péninsule de Crimée … donne au Kremlin un énorme levier dans toute négociation future pour mettre fin au conflit. »

    Il poursuit : « Et les Russes jouissent de l’avantage supplémentaire de la domination navale en mer Noire, la seule route maritime pour le commerce ukrainien, qu’ils ont paralysée par un embargo qui pourrait finir par affamer l’Ukraine économiquement et qui contribue déjà à une pénurie mondiale de céréales. Encore des mauvaises nouvelles.

    Plus encore, « La Russie a pratiquement atteint l’un de ses principaux objectifs : s’emparer d’un pont terrestre reliant le territoire russe à la péninsule de Crimée». Et, « Le dernier bastion de la résistance ukrainienne dans cette zone, à l’usine sidérurgique Azovstal de Marioupol, a été réduit à quelques centaines de soldats affamés, désormais confinés pour la plupart dans des bunkers ». Aïe !

    Enfin, tournant son attention vers l’économie, le Times déclare : « La guerre a soumis l’économie ukrainienne à un stress énorme, avec la lourde dévastation des infrastructures et des capacités de production », citant la banque dans une mise à jour économique. Celle-ci estime que 30 à 50% des entreprises ukrainiennes ont fermé leurs portes, que 10% de la population a fui le pays et que 15% supplémentaires sont déplacés à l’intérieur du pays. Soit un grand total de 25% de la population déplacée de chez elle.

    Cette triste histoire d’échec, de misère et de mort est entrecoupée par un verbiage considérable, quelques anecdotes du front et le témoignage d’Avril Haines, directrice du renseignement national, dont le témoignage est prudent mais sombre. Mais, lu avec réflexion, c’est un grand échec qui plane sur l’entreprise.

    Ainsi, dans la panique, les États-Unis continuent de jeter des montagnes d’argent sur le problème, environ 63 milliards de dollars si l’on inclut la récente infusion d’environ 40 milliards de dollars sur le point d’être sifflée par le Sénat et déjà adoptée par la Chambre avec seulement 57 Nays, tous républicains. (Et c’est là que se trouve une autre histoire, celle de la disparition du sentiment anti-guerre au sein du parti démocrate et de sa renaissance parmi les républicains populistes de Tucker Carlson qui ont rejoint les libertaires du GOP sur cette question).

    Mais pourquoi ce brusque changement de ton de la part du Times. Une surveillance éditoriale laxiste ? Cela ne semble pas être le cas, car le même jour, nous avons droit à un article d’opinion intitulé : «L’Amérique et ses alliés veulent saigner la Russie. Ils ne devraient vraiment pas ». Cet article suggère qu’il est temps pour les États-Unis d’agiter le drapeau blanc.

    L’article se conclut ainsi :

    « Mais plus la guerre est longue, plus les dommages causés à l’Ukraine sont importants et plus le risque d’escalade est grand. Un résultat militaire décisif dans l’est de l’Ukraine pourrait s’avérer insaisissable. Pourtant, l’issue moins dramatique d’une impasse persistante n’est guère mieux. La prolongation indéfinie de la guerre, comme en Syrie, est trop dangereuse avec des participants dotés de l’arme nucléaire.

    « Les efforts diplomatiques devraient être la pièce maîtresse d’une nouvelle stratégie pour l’Ukraine. Au lieu de cela, les frontières de la guerre sont étendues et la guerre elle-même est présentée comme une lutte entre la démocratie et l’autocratie, dans laquelle le Donbass est la frontière de la liberté. Ce n’est pas seulement une extravagance déclamatoire. C’est de l’inconscience. Les risques n’ont guère besoin d’être énoncés. »

    Il semble que certains membres de l’élite de la politique étrangère et d’autres enceintes de l’État profond aient vu le désastre imminent de la guerre par procuration contre la Russie menée par Biden, Nuland, Blinken et le reste de la cabale néocon. La perspective d’un holocauste nucléaire au bout de cette route pourrait suffire à les tirer de leur torpeur. Ils semblent vouloir arrêter le train qu’ils ont mis en marche avant qu’il ne se jette dans le précipice. Il n’est pas certain qu’ils y parviennent. Mais il est clair que nous devons chasser du pouvoir les responsables de cette dangereuse débâcle – avant qu’il ne soit trop tard.

    Par John V. Walsh.
    Source : Antiwar; traduction Arrêt sur Info

    1. Ils n’ont pas peur d’une éventuelle guerre nucléaire,mais plutôt ils se sont aperçu du chaos économique et financiers dans lequel ils se sont empêtrés.

      La russie évolue dans tout les domaines et les usa et britaniques et leurs caniches se dégrade de jour en jour dans tout les domaines.

      Leurs objectifs se sont inversés.

      1. @Algerienpur J’étais de passage à Rabat il y’a quelques jours, les Lockheed KC-130 Hercules sont de sortis, j’en ai aperçu une demi douzaine survoler les faubourgs de la capitale marocaine, ils étaient suivit de prés par une cinquantaine de F-16 Block 72. La situation est critique, l’aviation de combat marocaine se prépare au combat de haute intensité.
        L’Espagne a exprimé son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc en 2007 pour le Sahara alors que l’Algérie à couper ses livraisons de gaz sans raison. Il n’y a pas besoin d’avoir fait Saint Cyr pour comprendre que les aéronefs marocains risquent plus de se déplacer vers l’Est que vers le Nord.

      2. À l’almoravide
        Je suis mort de rire.
        Tu n’étais pas dans le théâtre dans une première vie !
        Les armes ne sont pas faites pour ramasser la poussière, ils doivent servir pour ce qu’ils ont étés créer n’est-ce pas !
        Tu as hâte de passer à l’action.
        Chaque chose en son temps.

  4. Les critiques du matériel russe délivré par des pays la Pologne, la Slovénie ou la Roumanie sont encore plus vives. À croire que ces pays ne disposent d’aucune force armée.

    Je l’avais dit des le debut, l’objectif de cette prétendue “Aide” c’est surtout pour les pays d’Europe de l’Est de se debarrasser du surcroit de matériel soviétique, qui vieillit lentement mais surement, trés difficile à entretenir, encore + dur à détruire. Alors la solution c’est de se debarrasser de ce matos à bon compte, à dessein d’obtenir comme d’habitude une aide massive de l’Allemagne pour faire des emplettes chez Raytheon, Lockheed Martin etc…
    Les leaders polonais se trompent lourdement d’epoque, encore et encore, à chaque fois ils ont fait les pires des choix dans l’histoire. S’ils s’imaginent qu’ils pourront recuperer à bon compte la partie occidentale de l’Ukraine ils se trompent lourdement. La Pologne a déja été la cause de catastrophes européennes. La Pologne a deja disparu des cartes, et c’est quelque chose qui pourrait se reproduire, et peut etre beaucoup + tot qu’on le croit.

    D’un point de vue objectif, la livraison d’un matériel aussi obsolète que … ne reflète nullement une volonté à aider l’Ukraine mais à faire …

    Que les américains auraient livré des M1 Abrams, F-35, F-16, tout ce qu’ils veulent ça ne changera rien à l’affaire. Tout le monde sait que c’est fini pour l’Ukraine. Combien meme toutes les armées de l’OTAN seraient sur place, elles auraient toutes été balayées de la meme maniere.
    L’objectif pour les américains c’etait d’une part de sacrifier le pion ukrainien devenu inutile, encombrant car insolvable, afin de reprendre le leadership en Europe.
    D’autre part montrer la volonté US.
    En réalité ça commence à serieusement jaquetter aux quatres coins de la planete, et surtout contre le leadership US. Pour Washington il faut tout faire pour calmer la fronde qui commence à monter. Ils parlent de dizaines de milliards de $ d’aide, c’est surtout pour montrer que l’Uncle Sam est encore ““.
    Sauf que personne n’est dupe, les leaders brésiliens -quand je pense que tout le monde avait qualifié un peu trop vite Bolsonaro de pion US, vont en avoir pour leur grade- demandent à la Russie l’aide afin de produire des SLBM.
    Les leaders indiens ignorent tout simplement les pressions occidentales, et se rapprochent + que jamais de la Russie. La Turquie fait semblant d’aider, sans trop froisser Moscou et continue à renouveler son stock d’arme russe et chinois. L’Egypte commande des SU-35 et S-400 à la Russie, le Pakistan se rapproche et c’est une premiere de la Russie, les Philipines se rapprochent des russes et chinois. Les leaders argentins regardent du coté de Moscou et Pekin. Intutile de parler de la Bolivie, du Perou etc…

    En résumé la Com occidentale ne marche plus, meme pas avec les populations ouest européennes, et américaines.

    1. Les polonais sont la boussole sud de la politique européenne. 40 millions de BHL…

  5. Bon alors avec du matériel aussi pourri et qui ne fonctionne pas pour l’Ukraine , la Russie ne va avoir aucun mal à gagner cette guerre . Tiens en prenant Kharkov pour commencer puis Kiev puis Lvov et Odessa .
    Vu l’inefficacité des armes livrées par l ‘OTAN à l’armée ukrainienne comme décrite par Strategika c’est probablement une simple question de quelques jours ( 3/4 ) pour que l Ukraine et son armée s’effondrent .

    1. Pour Harkov et Odessa c’est une certitude, le reste n’est que ton imagination débordante

      1. mais ils sont pas venu la pour gagner en urgence ou en priorité, ils ne peuvent que gagner.

        Ils sont venus là pour que l’Empire se fasse d’innombrables hara kiri.

        Donc, plus ça traine, plus les tripes de macron et biden se répandent dans nos média.

        Je comprends qu’il prenne son temps, au contraire. Ya des plaisirs précieux.

        1. Hazy vous me rassurez parce que comme j’ai vu comme tout le monde la Russie attaquer sur plusieurs fronts à la fois ( Zhytomir / Kiev/ Sumy / Kharkiv/ Donbass et sud ukraine ) j’ai eu peur qu’ils veuillent faire tomber l’Ukraine en urgence et en vitesse , mais c’était donc pas cela et ils se sont rétirés du Nord de l’Ukraine et maintenant de la région de Kharkov pour faire trainer en longueur , je comprends mieux maintenant la stratégie russe.

          1. ben oui l’ancienne, malgré tes sarcasmes, la part militaire de ce conflit est déjà un détail de l’histoire.

    2. Ce n’est pas la première fois. En Afghanistan, les militaires de la Bundeswehr se plaignaient énormément du fusil G-36, dont certains jetaient par terre par frustration (ils sont très nerveux les Allemands); rappelez vous aussi les problèmes du Famas (première version), ça tombait en miettes. Plus loin encore les M-16A1 qui a tant engagé les GI’s et les marines au Vietnam, regrettant le bon vieux temps du M-14, sans parler des avions de combat F-104 surnommés les tombeaux volants… En face c’est pas mieux avec les pièces déformés et les boulons à peine ajustés.
      Mon cher ancien de la GE, certaines armes archaïques que les escrocs d’industriels nous proposent sont de la camelote.

      1. Salut ST , ah le F104 et le bruit unique du réacteur , vous me replongez dans un passé lointain avec les F104 que je voyais quand j’étais en déplacement Lahr et aussi en Italie on les voyait car pendant la guerre en Yougo quand on tapait sur la tête des serbes on était avec le Transall sur la même base aérienne que les F104 .

        1. “quand on tapait sur la tête des serbes”

          Authentique criminel de guerre et contre l’humanité qui s’ignore et qui se croit innocent car il a eu des fiches de paye.
          Rendez-vous en enfer.

          1. lui donne pas rdv malheureux, souhaites lui juste bon voyage 🙂

          2. Fiches de paye + indemnités missions de guerre ne l’oubliez pas svp donc solde + 50% quand on est embarqué en mission aérienne +indemnités missions de guerre , à l’époque suivant le grade , si je me souviens bien le moins gradé dans l’avion était SGC et le plus gradé était un LCL PN qui nous pilotait ça tournait en 25 000 balles jusqu’à 65000 75000 pour le LCL.

          3. ah ouaip, en plus t’as carrément bradé ton âme pour 40 deniers ;(

          4. Même pas ça mon cher DKSCP, authentique charlot plutôt. C’est le genre de lopette passionnée des magazines d’armement et d’autres trucs du genre….j’en ai connu qqsuns – ils aiment fréquenter Les amicales des anciens des théâtres d’opérations….et puis de fil en aiguille ils arrivent à se persuader et passer un temps fou à vouloir persuader les autres qu’ils ont réellement fait parti de.
            Y’a un film très intéressant sur ce sujet je crois que le titre c’est « un héros bien discret «  jais oublié de qui c’est mais c’est Mathieu Kassovitz qui incarnait le personnage.
            La générale des eaux usées c’est le comptable point.

        2. Salut ancien de la GE, le bruit caractéristique du F-104 reste dans la tête, même des années après.
          C’est le premier aéronef que j’ai réussi a dessiner avec précision.

          Comment se sent-on dans un Transall?

          1. Salut ST dans le transall Gabriel on est bien , déjà bien mieux assis que dans le Noratlas , le matériel d interception était bien plus moderne , on pouvait ravitailler en vol sur certaines missions longues . Et on volait assez haut donc la collecte était intéressante. On avait un avion SIGINT qui volait encore plus haut c était le Sarigue ( DC8 ) quand j’étais à Evreux. Là les places étaient chères . Avion arrêté cause budget .
            Je n’ai pas été sur l équipe de marque des nouveaux appareils GE donc je ne peux pas en parler , ma carrière avait pris une autre direction dans le rens.
            J’ai des tonnes d’anecdotes sur toutes ces missions et ces appareils si un jour je me décide j en ecririai qq unes . Oui le bruit du réacteur du F104 me restera toujours en mémoire , les norvégiens en font revoler un et je me tâte pour aller le voir voler encore lors d’un meeting là bas mais quel bruit unique ))) .
            Bonne nuit et vive la paix .

    3. Aprés avoir lu le commentaire de l’ancien, j’ai appeler mon correspondant situé à Budarky (Бударки) à 112,1 km de Kharkiv, pour clarifier la situation. Mon correspondant me confirme que les troupes russes reculent dans cette région, mais qu’un nouveau corps de bataille est déjà déployée au Sud de Belgorod. Désolé l’ancien, mais tes amis ukrainiens ne franchiront pas la frontiére russe, pire encore la prochaine offensive russe risque de faire tomber la totalité de l’Oblast de Kharkiv.

  6. En avant ,jusqu’au dernier ukrainien ! Et ensuite ce sera au tour de qui , moldave ,letton…?

    1. J’espère que la prochaine chaire à canon seront les polonais qui pètent plus haut que leurs cul.

  7. bah quoi , vous l’avez dit vous même c’est pour cartonner les m113, et vous avez oubliez les canon portugais de la 2eme guerre mondiale.
    nous approchons du 102eme jours à partir de la , une mécanique infernale, va se mettre ou pas en place…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :