Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La guerre est un phénomène profondément enraciné dans le génome humain. C’est même une des caractéristiques consubstantielles de l’humain. L’homme est un animal social mais surtout un être intrinsèquement belliqueux et querelleur quelles que soient les circonstances, même les plus favorables à une vie paisible et pacifiques. L’homme, c’est la guerre. La guerre, c’est l’homme.

La paix est un épiphénomène transitoire et éphémère qui ponctue régulièrement le processus conflictuel. La paix est un hiatus. Une pause. Une trêve durant laquelle les belligérants tentent de se renforcer, de mieux se préparer et d’accumuler le potentiel de violence destructrice qui va se traduire de façon subite sur un ou plusieurs points concentrés d’un front sans cesse élargi jusqu’à se dématérialiser.

Tant que l’humain existera, toute perspective de paix sera vaine et dans le meilleur des cas, illusoire.

 

8 thoughts on “L’humain, c’est la guerre

  1. hm ! Point de vue un peu essentialiste qui rejoint un peu le mythe hobbesien : l’Homme est un loup pour l’Homme. L’humanité m’apparaît plutôt comme un projet qui se déploie dans le temps et dans l’espace et qui ne cesse de se déployer….Nous sommes à un moment “carrefour” où pour la première fois dans son devenir humain Homo Sapiens a une vue quasi globale de l’ensemble de ses fictions, de ses recits . Ces affrontements auxquels nous assistons sont d’une certaine façon une lutte pour la synthèse de ces récits, de ces fictions. Qu’en resultera-t-il ? Sur quel chemin Homo Sapiens s’engagera-il ?
    Si on met de côté les points de vue religieux et ou mystiques on peut se poser les mêmes questions que Jacques le fataliste de Diderot : d’où venons , ou allons-nous, pourquoi sommes là…
    Nul ne le sait. Et ne le sachant pas personne ne peut porter un jugement définitif sur notre nature et nos actes passés et nos actes présents. Nous sommes des acteurs qui apprenons le jeu et en jouant.

  2. L’humain c’est la guerre ?
    Mais qu’est-ce que la guerre ? Si ce n’est un conflit, une lutte entre des personnes. Il faut donc des personnes, formant des groupes s’opposants pour que l’on puisse parler de guerre. Est-ce donc spécifiquement humain, les luttes entre groupes ? Et la guerre ne serait-elle pas simplement le prolongement, « amélioré » par l’humain grâce à son « intelligence », de conflits ? Et ainsi simplifiée, l’action de lutte nécessaire ne peut-elle pas aisément devenir une lutte inutile (guerre) ?

    .

    Ces conflits entre spécimens, à la base, permettent la sélection de celui qui aura plus à manger, un meilleur habitat, etc. Pour certains spécimens, moins portés vers la vie du groupe, mais plus centré sur leur propre quantité de nourriture, leur propre qualité d’habitat, etc. la vie du groupe ne passe pas en priorité. Ils se font recadrer sèchement dès leur plus jeune âge et si l’envie leur en dit d’insister, ils se voient exclus du groupe. Ce qui signifie bien souvent la mort, assez rapidement. Ces spécimens égocentrés, tant qu’ils restent à l’écart, ne peuvent détourner l’organisation et le fonctionnement de ce groupe ethnocentré.
    Le but de ces exclusions est uniquement d’éloigner les spécimens nuisibles à la vie du groupe. Il ne faut pas y voir une justice ou de la justesse, simplement une organisation sociétale permettant à long terme la pérennité du groupe.

    .

    Maintenant, si vous faites en sorte de mettre en place des outils, des méthodes, permettant d’assurer la supériorité d’un groupe sur un autre, il n’est pas évidement (euphémisme ! il est sûr et certain que non !) que ce groupe parte en guerre jusqu’à l’extermination totale des autres groupes. En effet, tant que la quantité de nourriture, la qualité de l’habitat, etc. sont suffisants pour la vie du groupe, il n’y a aucun intérêt de se lancer dans un quelconque conflit. Sachant que l’issue du conflit ne peut être certaine et sera nécessairement sources de diminution du nombre d’individus constituant le groupe, l’intérêt du groupe ne peut en aucun cas être la recherche volontaire du conflit. Si le groupe doit entrer en conflit avec un autre, il y sera nécessairement poussé pour des raisons de quantité de nourriture, de qualité d’habitat, etc. n’étant plus disponible en quantité suffisante pour la survie du groupe ou ayant besoin d’être défendus pour être conservés.

    .

    En revanche, si les outils et méthodes développées par des individus égocentrés leur permettent d’évoluer au sein d’un groupe sans en être exclus, ils vont être capables de dévoyer l’intérêt du groupe à leur avantage. Et surtout, à l’inverse d’un groupe d’individus ethnocentré, l’individu égocentré, ou pire, un groupe d’individus égocentrés, n’hésitera pas un seul instant à utiliser ses outils et méthodes à leur profit et au désavantage des autres groupes, puis à la longue au désavantage de leur propre groupe. Un tel groupe d’individus égocentrés, pourraient sans aucun souci, c’est-à-dire sans rencontrer de résistance plus revendiquée que l’exclusion du groupe de la part des individus ethnocentré, avec les bons outils et les bonnes méthodes vivre en marge du groupe ethnocentré et entrer en lutte acharnée pour obtenir toujours plus de nourriture, plus d’habitat, etc.
    Ce groupe égocentré, une fois l’ensemble de la nourriture et des habitats obtenus, commencera nécessairement à se déliter. En effet, certains membres de ce groupe égocentré ce verront exclus, leur nourriture et habitat étant préemptés par les autres, la survie du groupe n’étant pas même un objectif, ne parlons donc pas de priorité, à la longue le groupe est voué à disparaitre.

    .

    Avec les bons outils et les bonnes méthodes, ces individus peuvent parfaitement évoluer au fil du temps, dans divers groupes sociétaux. Quand un individu regroupe une quantité suffisante de nourriture, d’habitat, etc. il en tire un certain pouvoir, qui de par sa nature égocentrée va lui permettre d’en tirer encore plus de pouvoir pour son unique profit et ce au détriment de la vie du groupe… jusqu’à son extinction.
    Et lorsque le groupe ethnocentré est éteint, l’individu égocentré ne peut plus survivre non plus, il s’éteint à son tour. Soit il meurt seul, soit il devient ethnocentré afin de survivre en groupe.

    .

    L’humain c’est la guerre ?
    Oui, dans le sens où l’humain a développé les outils et méthodes permettant à un individu ou groupe d’individus égocentrés de transformer les luttes nécessaire à la survie d’un groupe d’individus ethnocentré par le moyen de l’extermination de l’autre. La guerre est simplement une lutte à l’extermination de l’autre sans réelle nécessité, avec les outils et méthodes adaptés pour une extermination quantitative et qualitative. Certains individus étant totalement incapable d’avoir ce raisonnement (les ethnocentrés) se feront toujours exterminés par ceux (les égocentrés) capables d’imaginer les pires outils et stratagèmes pour arriver à leurs fins.

    .

    « Tant que l’humain existera, toute perspective de paix sera vaine et dans le meilleur des cas, illusoire. »
    En effet, l’humain ethnocentré étant par nature bien incapable de lutte inutile, donc bien incapable de guerre, il se fera toujours et de manière irrémédiable manipuler par un ou plusieurs individus égocentrés. Le seul moyen de lutte pour ces ethnocentrés, la mise à mort des égocentrés leur étant impossible de par leur nature, c’est la simple exclusion des égocentrés du groupe. Les humains ayant développés les outils et méthodes ad hoc, il est donc logique que cycliquement l’égocentrisme reprenne le dessus. Cela ne tient qu’un temps, toute société promouvant l’égocentrisme est vouée à l’effondrement. Une fois l’effondrement effectif, l’humain redécouvre ce qu’est l’ethnocentrisme par la force des choses, jusqu’à ce que l’égocentrisme promus puisse de nouveau s’accaparer nourriture et habitat… c’est cyclique… C’est inévitable, sauf à développer les contres-outils et contres-méthodes sociétales permettant la mise en échec instantanée de tout égocentrisme, et ce dès son apparition. Mais l’ethnocentré ne pense pas à mal et ne peut donc par nature pas imaginer ces outils et méthodes. Sauf qu’aujourd’hui, il serait peut-être temps que les groupes ethnocentrés se rendent compte que leur survie dépend du développement de ces outils et méthodes à mettre en place. La survie du groupe est en jeu et aucune lutte n’est engagée ? C’est que l’égocentrisme a déjà gangréné l’ensemble des sociétés…

    .

    Peut-être ne serait-ce pas la fin pour cette fois ?
    Qui sait si les outils et méthodes actuellement utilisés seront suffisants à l’extermination de l’espèce humaine ? Après cet effondrement en cours, nous laisserons peut être plus de traces aux suivants, qui trouverons des outils et méthodes encore plus efficace, c’est à n’en pas douter. Je ne saurais dire si les outils et méthodes sont de plus en plus efficace, mais cycliquement on arrive tout de même à faire un grand ménage, à tout raser et tout oublier, on repart presque de zéro… Il faudrait que cette fois, on en laisse plus, histoire qu’au prochain cycle, enfin, on arrive à bien s’exterminer, complètement et définitivement…

    .

    En conclusion, je souhaiterais que tous les égocentriques de la planète aillent bien se faire enculer et qu’ils crèvent ! Je dis ça, dans un sentiment ethnocentré et pour le bien de l’ensemble des individus constituant notre société actuelle et peuplant cette planète…
    Vous êtes de la pourriture, tous ceux qui promeuvent leur petite vision égocentrée de leurs petits profits (L’ensemble des églises, l’ensemble des gouvernements, des différentes mafias, etc. et leurs fidèles toutous/esclaves ne forment que de groupes à profits égocentrés, qu’ils crèvent tous et aillent bien se faire enculer !) tous ceux qui font la propagande actuelle de leur société écrasant les autres (outils, méthodes, tout ça, tout ça…), sachez que vous êtes sur la fin, c’est l’effondrement… Alors certes, les sociétés s’écroulent avec vous, ce qui fait que vous en tirez jouissance, mais ce n’est que cyclique et là, vous êtes sur la fin !
    Je vous souhaite un bonne mort, à vous les égocentriques, car de par leur nature, seuls les ethnocentrés survivront à l’effondrement sociétal qui s’en vient, c’est cyclique, vous allez crever ! Et vous êtes tellement égocentrés que vous ne le voyez même pas venir…
    Aujourd’hui, le risque est que les outils et méthodes employés ne permettent même plus la survie de quelques individus ethnocentrés. Cela dit, ce n’est pas bien grave, car dans votre éternel élan anti-sociétal, vous aurez simplement réussi à vous faire disparaitre ! De manière irrémédiable ! Extermination de l’espèce humaine par la guerre des égocentrés menée contre les ethnocentrés avec de formidables outils et méthodes de destruction massive ? Donc extermination des ethnocentrés et donc par ricochets, mort des égocentrés ! Et donc fin des guerres, pour un juste retour aux luttes nécessaires… un juste retour aux choses qui doivent être…

  3. Lu quelque part: « Votre monde doit retrouver sa vertu, ses vertus, sa sagesse. L’Humain est un être sage. C’est un être paisible et c’est un être d’amour. C’est sa nature véritable. Toute autre nature, qui s’exprime et qui ne va pas dans ce sens, aurait été générée par une éducation dévoyée, par des quêtes de pouvoir inutiles. »

  4. Non. Actuellement le fauteur de guerre principal, voire unique c’est l’excroissance monstrueuse qui a commencé par la prise de contrôle de la Papauté par les francs carolingiens en 1056. La haine de l’altérité a commencé tout de suite par les croisades. Elle s’est renouvelée par la doctrine de la découverte. Un regain extraordinaire a commencé avec la domestication de la vapeur puis les fusils à répétition et les canons à tir rapide à partir de la fin du 19ème siècle. Cette technologie a assuré une période de supériorité planétaire à l’occident qui s’achève maintenant. Comme autre monstruosité moins récente je vois les cavaliers des steppes. Et les empires d’Amérique du Sud et leurs ultra violence faite de sacrifices humains massifs. Il me semble que c’est la même violence intra-communautaire des celtes qui a aboutis à leur effondrement devant les romains. Les dernières études des nombreux ossements trouvés il y plus d’un siècle à la Tène démontrerait ceci.

    Je pense que le foyer principal qui entretient volontairement une violence d’un autre âge est logé dans les loges et qu’il puise ses racines au-delà même de l’Égypte antique. Le Nazisme semble être une tentative des loges de s’approprier le pouvoir ancien des celtes. Apparemment ce fut un échec. Mais nous voyons que le principal résultat du nazisme fut la diffusion de projets d’armements aux grands joueurs planétaires actuels. Nucléaire, missile de croisières V2, missiles balistique V1, furtivité, satellite, arme à énergie dirigée, arme sonique. Mais parallèlement la construction de 500 centrales nucléaires civiles et leur dangerosité est une épée de Damoclès contraignant la modération sous peine de rendre la terre invivable. Pour continuer de maintenir ces 500 monstres une société de type industriel productive doit être maintenue. Cet arbitrage par une contrainte quasi invisible va-t-il réussir? Ou pas?

    La magie semble être utiles seulement pour lier les élites par la peur. L’occulte à large échelle est la manière d’implanter des perceptions collectives aux masses dans le but de les manipuler. Un groupe d’élite aura-t-il la sagesse de comprendre que la seule puissance réelle est l’excellence dans la durée. Santé individuelle pour faire éclore la créativité pour une civilisation brillante qui durera 2 milles, 20 milles ou 200 milles ans. Le but devrait être d’amener la technologie à maturité pour construire des objets matériels en nanotechnologies qui dureront des milliers d’années. La réussite ultime étant un vaisseau spatial de grande taille si durable que se projeter au-delà de sa durée de vie n’est pas envisageable.

    Bon si l’univers est constitué d’hologramme existant simultanément dans plusieurs dimensions, ils se pourraient que notre situation actuelle soie le résultat d’interactions auxquelles le commun des mortels n’est pas conv

    Une autre hypothèse sur la nature du mal pourrait être que le champs magnétique terrestre est trop faible pour faire marcher le cerveau des humains. Et que cette âge sombre n’est que la partie d’une spirale infinie.

    Ce qui précède est peut -être juste du délire et nous sommes là pour expérimenter dans un cadre plus restreint par la volonté de Dieux.

    1. Merci beaucoup pour “…l’excroissance monstrueuse qui a commencé par la prise de contrôle de la Papauté par les francs carolingiens en 1056” je vais essayer de creuser cette période ; encore faut-il trouver les bons auteurs.
      Mais je maintiens mon truc sur les grandes invasions car même si j’avais mis trois points d’interrogations car conscient de la nature arbitraire de mon affirmation, c’est une image qui ma hante en permanence ; l’Europe est truffée d’ossements des peuples autochtones de cette période ; les Germains procédaient à l’époque de la façon + ou – identique qu’en ce moment (comme tout au long de leur histoire sans doute): Ta terre n’est pas à toi ; tes biens meubles non plus ; car t’es un être trop primitif pour les mériter ; tes chants sont des grognements d’un animal en rut ; donc je te tue par précaution car bête lubrique que tu es, tu vas pas manquer l’occasion de déchirer l’utérus de ma douce épouse avec ton engin de trente centimètres!
      tu sera donc civilisé coute que coute ; et si c’est post-mortem bah, ma foi t’as toujours ça de gagnée!

  5. Je ne partage pas ce fatalisme ; il y a eu par le passé des foyers originels de cultures paisibles et partageuses partout à travers le monde ; malheureusement le monde actuel résulte des victoires de peuples-pilleurs ; il suffit de lire les sagas nordiques – bien que médiévales elles nous parlent de l’actualité ; je profite de ce commentaire pour exprimer mon immense respect pour Sergio – son dernier commentaire sous le billet précédent où il donne une espèce de radiographie des méthodes d’une civilisation prédatrice – appliquées à Pakistan mais universelle – est tout simplement admirable.
    J’ai la certitude que cette époque de guerres, pillages, briganderie et toutes autres formes d’asservissement de l’autre (du frère humain) prendra fin avec l’écroulement de l’occident anglosaxon ; leur civilisation est à ce stade: http://imagesanalyses.univ-paris1.fr/v5/wp-content/uploads/Que%CC%81Tal.jpg
    Le jour où le reste de l’humanité comprendra, et surtout intègrera pleinement la vraie nature de l’empire du mensonge – celle de l’illustration de ci-dessus – le monde vivra une époque d’apaisement ; je ne suis pas naïf au point de croire que la guerre n’existera plus, mais les situations conflictuelles seront et plus rares et moins graves ; leurs résolutions surtout, seront bien plus aisées car tout est possible quand on est de bonne foi.
    Or, depuis??? – sans doute des grandes invasions, c’est l’homo-Germanicus qui impose sa loi au monde ; d’où l’impasse

  6. En marchant je me disais : le Camino est merveilleux, mais par contre comme disait Céline (et ouais Bonnal, ici on a tous lu Debord ou Céline) : “ils sont lourds, ces hommes”. Et comme palladium, et même télépathiquement, je me disais aussi qu’un petit billet allait corroborer ma modeste réflexion (c’est qu’en marchant beaucoup, les réflexions viennent toutes seules mais elles restent modestes hé hé).
    Vous aviez écrit il n’y a pas longtemps (en commentaire si je me souviens bien) que le principal ennemi de l’Homme est son égo. Je souscris o combien et me permets de préciser pour être plus technique – mais ça revient au même – : son mental.
    Sur le chemin aussi quelqu’un m’a dit : on ne peut pas changer le monde, on peut juste changer sa propre vie. Ouais… faut dire que la charmante est “profesora de meditacion con la fisica quantica” ou un truc du genre. Bah, je dépose son affirmation ici, en passant.

  7. bonjour st 51, pourquoi étais je sur , que alliez faire un article de se genre après mon commentaire.
    mais bon l’apocalypse, arrive, 4 bonne raison, de pas se chamailler 🙂

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :