Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

La guerre en Europe orientale a pris la forme très classique d’une guerre entre la Russie et l’Ukraine, dont le front principal se situe au Donbass. Un retour au fond du conflit tel qu’il se manifeste depuis 2014. Cette régulation du conflit vise à éviter toute escalade et à limiter cette guerre dans un cadre précis. Désormais, l’artillerie joue un rôle de premier choix dans ce conflit où certaines parties du front demeurent statiques tandis que d’autres segments des lignes de confrontation demeurent flottantes et fluctuantes au gré des percées réalisées en grande partie grâce à l’artillerie. 

La pertinence de l’artillerie mobile dans les conflits du 21ème siècle est effective mais pourrait être sciemment exagérée à des fins de guerre psychologique. La mise en exergue du rôle primordial de l’artillerie dans les conflits modernes pourrait avoir comme objectif de persuader l’adversaire de concentrer une partie de ses ressources à développer cette arme qui demeure vulnérable à l’aviation et aux drones d’attaque. Cela suppose que la stratégie d’endiguement prévoit un affaiblissement couplé à une focalisation de l’adversaire sur des segments subsidiaires en vue d’une confrontation finale après l’achèvement de la phase d’usure assez longue.

En réalité, l’adoption par Moscou de la stratégie du rouleau compresseur très lourd et donc très lent a abaissé de manière significative les pertes en personnels militaires russes en Ukraine et a multiplié par cinq les pertes militaires ukrainiennes. Celles-ci subissent en outre les conséquences désastreuses de décisions politiques souvent contradictoires, non dénuées d’arrières-pensées démagogiques et politiciennes. Sous la pluie de projectiles russes, les unités ukrainiennes retranchées subissent des pertes quotidiennes assez élevées, lesquelles semblent insoutenables pour une force armée régulière. Ces légions de sacrifiés au profit de la gestion d’image du leadership ukrainiens pourraient provoquer sinon des mutineries rappelant celles du Chemin des Dames en 1917, du moins des grèves au sein d’unités combattantes-et il semble que des cas similaires ont été rapportés-car les militaires sont de moins en moins enclins à accepter d’être jetés dans des hachoirs par la faute d’un commandement incompétent. 

La livraison par des pays de l’Otan de systèmes d’armes susceptibles de frapper en profondeur le territoire russe pourrait inciter Kiev à lancer des roquettes HIMARS par exemple sur Belgorod et sa région. Cette portion du territoire russe adjacent à Kharkov/Kharkiv a fait l’objet de plusieurs pilonnages à l’artillerie, une attaque d’hélicoptères évoluant à très basse altitude, des actions de sabotages et des tirs de divers projectiles. L’affirmation par Washington selon laquelle les autorités ukrainiennes ont assuré ne point utiliser ces armes pour frapper le territoire russe est donc sans aucun fondement et il est certain que l’Ukraine attaquerait le territoire russe si elle en avait les moyens. Ce qui n’est pas le cas et c’est la raison pour laquelle tente de traîner Washington vers une confrontation directe avec Moscou. Un scénario fort risquée et disproportionné par rapport à l’enjeu actuel sur le terrain. Moscou préfère donner au conflit le format d’une guerre de voisinage dans la sphère d’influence de l’ex-URSS en venant en aide aux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lugansk en attendant le ralliement des régions capturées. A l’opposé, Kiev et Varsovie voudraient que ce conflit ait une dimension mondiale avec une implication militaire massive de l’OTAN, Etats-Unis en tête et un démantèlement pur et simple de la Russie tout en sachant que cette dernière ne va pas disparaître après ce conflit et qu’l faudra tôt ou tard composer, c’est-à-dire négocier et cohabiter plus ou moins sans ou avec accrocs avec cet immense voisin dont la présence sur l’échiquier du monde ne peut être annulée par le déni de réalité. 

Le retour en force de l’artillerie ne doit pas occulter les enjeux stratégiques de ce type de conflit. Il s’agit avant tout d’un outil qui se trouve adapté à un certain type de stratégie. Les pertes enregistrées par les blindés dans ce conflit sont plus imputables à l’artillerie qu’aux missiles antichar ou autres systèmes d’armes. C’était également le cas dans les années 40 à une période où les moyens antichars étaient balbutiants et limités. C’est le terrain qui détermine le type de confrontation. On ne cessera jamais de méditer sur ce point. 

 

 

31 thoughts on “La résurgence de l’artillerie

  1. la Russie …ne va pas disparaître …et qu’l faudra tôt ou tard composer

    Un tout petit point de rappel, en particulier aux nains de Varsovie qui ont l’habitude de faire des choix suicidaires. Et c’est pas une premiere dans l’histoire de la Pologne.
    Un des peres du Nationalisme allemand Otto Von Bismarck avait dit à propos des russes cette citation que j’invite tout le monde à mediter, et surtout ne pas oublier.
    En parlant des russes Bismarck avait dit :
    Même si séparés par …, ils se réuniraient aussi vite que des gouttes de mercure

    Je n’ai plus la citation exacte, mais je me rappelle des gouttes de mercure. Alors le remodelage de la Russie, faut oublier. Les elites US sont completement à coté de la plaque. Les soldats à l’oeuvre en ce moment en Ukraine c’est la ligue 3 de l’armée russe. Si jamais l’OTAN ose s’aventurer Allemagne, UK, France, Pays Bas, Pologne, etc…et meme l’armée des USA, une chose est absolument certaine, les armées de l’OTAN seront toutes balayées sans exception. Et la prime des primes sera la disparition pure et simple des cartes de la Pologne.
    Si les elites polonaises veulent se suicider qu’elles se suicident seules. Point barre.
    Aujourd’hui la configuration geopolitique n’a plus rien à voir avec ce qui avait prevalu en 1850. Plus rien. Faut vivre avec son temps.
    Une autre chose est meme absolument certaine, l’armée turque qui compose le gros des forces armées terrestres de l’OTAN ne se joindra pas aux forces de l’OTAN.
    Et l’OTAN sans la Turquie c’est une voiture sans roue. Si les elites occidentales pensent gagner la guerre qu’avec un troupeau de bras cassés ecervelés, et arrogants comme AGE, elles se trompent lourdement.
    La partie est finie pour l’OTAN en Ukraine, il est temps pour l’Union Europeenne d’atterir. On ne peut plus continuer comme ça.

  2. Zelensky le clown a lui même annoncé qu’il est question de 100 morts par jour et 500 blessés,juste dans le dombas.
    Il faut juste multiplier par deux en moin,sans parler des désertions et les autres front,à kardiv,à kherson et ailleurs.
    L’otan va faire la guerre jusqu’au dernier ukrainien.
    Est ce que ce minable de zelensky peut avoir le moindre sentiment pour le peuple ukrainien.un juif ni foi ni loi,juste être fidèle au consignes de ses maitres khazares à Tel-Aviv et new york et londre.

    Car au moindre pépin,il sera exfiltrer en lieu sûr.
    J’attends le jour où poutine perdent patience et rase tout leurs abris à kiev ou ailleur.

    1. “J’attends le jour où poutine perdent patience et rase tout leurs abris à kiev ou ailleur.”

      Effectivement, on attends…
      Et comme d’hab, je crois qu’on peut attendre un bout de temps !

        1. Pour le moment le rouleau compresseur russe est tellement lourd qu’il avance lentement mais assomme tout sur son passage.
          À en croire Zelensky, la Russie contrôle 20 % de l’Ukraine, ce qui est déjà énorme. Cela fait au bas mot près de 120 000 km2 sur une superficie totale de 600 000 km2.

          J’ai placardé des cartes chez moi où je suis heure par heure l’évolution de la situation. C’est une machine implacable.

          Je me suis absenté ces deux dernières semaines. Des petits soucis de la vie. Point remarquable, lors d’un dîner de famille, le premier depuis 20 ans, je me suis fait copieusement insulté pour avoir exprimé mes vues sans aucune passion. À la fin je me suis énervé et jeté ce que j’avais en main par terre. Ce qui a été exploité par un agité pour me sauter dessus. Sa femme , une Belge de Bruxelles, semblait la plus agitée du groupe et elle avait le denigrement en boucle continue (face à des gens qu’elle voyait pour la premiere fois). J’ai pas donné suite. Voilà où nous en sommes dans ce monde de cinglés.

          1. “Voilà où nous en sommes dans ce monde de cinglés.”
            Oui, la majorité des gens ont perdu leurs repères…

            .

            Les migrants sont déçus en arrivant à leur eldorado !
            Les algeriens purs ne perçoivent pas manipulation !
            Les militaires se plaignent de leur matos !
            Les milliardaires s’enrichissent !

            .

            Bref, la “civilisation humaine” tourne, comme toujours…

          2. ça devait être un mariage! dommage que même les événement heureux au sein de familles doivent subir l’agenda géopolitique ; à savoir que l’hyperclasse fait ça exprès.
            @Benjamin: ton pessimisme ne regarde que toi ; personnellement je suis très optimiste ; c’est un accouchement douloureux – mais nécessaire pour le monde

          3. Non, c’était pas un mariage mais une visite un peu impromptue.

            Quand on a en face des anciens hippies qui s’efforcent d’oublier leur passé et veulent devenir super bourgois BCBG et adhérents sans faille à la propagande ambiante et conformiste, on risque gros.

          4. “ton pessimisme ne regarde que toi”
            Je n’estime pas être pessimiste.

            Ou du moins, je ne suis ni inquiet, ni triste, ni démoralisé.
            Au contraire même, je pense aussi éprouver de l’optimisme, dans le sens ou enfin, une page se tourne. Ou du moins du soulagement, une libération, un poids qui se libère.
            C’est pas être pessimiste ca ? Enfin je ne pense pas.

            .

            Par contre, ton optimisme, je ne le vois pas comme de l’optimisme, mais comme un doux rêve.
            Moi aussi, je rêve d’un monde où la justice divine, cette fameuse justice divine issue de cette bien belle civilisation humaine, serait appliquée !

            .

            C’est beau de rêver ! C’est ce qui nous fait sentir être vivant…
            Je suis optimiste aussi, mais je ne rêve plus depuis quelques temps déjà…

          5. “belle civilisation humaine”? laquelle? y en a plusieurs en ce moment – et en ce qui concerne l’histoire humaine c’est encore plus compliqué.
            constater la nature profondément criminelle et inique d’une de ces civilisation n’est pas rêver mais être lucide.
            Justice divine je m’en tape ; trop lente.
            Mais entre observer une élite suicidairement criminelle dans ses incessants et infatigables efforts d’asservissement des masses humaines pour lesquelles elle a encore moins de considération que pour des cafards – puis observer l’énorme partie de cette masse cafardiséee se montrer consentante / complice… pour n’avoir à la fin pour seule réaction qu’une espèce d’amalgame que tu montres dans ces commentaires: “tout le monde se vaut” ou bien “tous pourris”, je considère comme connerie pure.
            La circulation de l’information en ce moment se fait de façon suffisamment efficace que tu n’as pas d’excuse d’ignorer ce simple constat: https://www.voltairenet.org/article217091.html
            Donc, je suis patient et parfaitement lucide

          6. @Sclavus : ““tout le monde se vaut” ou bien “tous pourris””

            Autant pour moi si mes commentaires ont pu faire croire ceci.

            Je corrigerais simplement en “tous pourris”.

            .

            Tous ne se valent pas, nous somme bien d’accord sur ce point.
            Et nous somme aussi bien d’accord pour dire que l’occident tient la dragée haute à tout le monde.

            Par contre, le tous pourris, on le constate tous les jours.
            Et c’est pourquoi, je vous souhaite une bien bonne patience pour voir arriver à point ce que vous attendez.

          1. Mais si on patiente jusqu’à notre mort, sans doute aurons nous passer notre temps à attendre pour rien ?

            .

            Soit…
            Patientons alors !

            😉

          2. Cela fait plus de 9000 ans que les hommes tentent d’oublier ce dilemme.
            Ils ont inventé les liqueurs pour oublier mais ça ne marche pas. L’impatient court toujours plus vite à sa perte.

          3. “Vivre, c’est faire semblant de ne pas être mort.” (Jacques Dutronc, Pensées et répliques, Le Cherche Midi Editeur, 2000)
            Sinon, dans la littérature moderne occidentale, il y a bien sûr le célèbre “En attendant Godot” de Samuel Beckett dans le genre “Aurons nous passé notre temps à attendre pour rien ?”
            Quant aux anciens hippies devenus super bourgeois c’est un cas de figure finalement classique et très représentatif de la profonde superficialité à tout le moins de l’homme moderne.

          4. Les soixante-huitards la pire des racaille qu’il m’est arrivée de croiser – c’est sans doute à eux que tu as eu affaire. De contestataires d’apparence qu’ils étaient ils sont devenus les pires des conformistes….tout ça par goût pour l’argent. Dieu merci je ne risque pas de me retrouver à la même fête que ceux là. Autant aller festoyer avec la générale des eaux fécales

  3. Sur LCI et compagnie, justement (cf forum billet précédent), les Russes en prennent plein la tronche, façon de parler bien sûr, ah là c’est l’artillerie merdiatique bien lourde du genre (et je n’ai zyeuté que 5 minutes), y’a 2 jours, je cite de mémoire : “L’armée russe est incapable de mener une guerre moderne. Elle ne peut donc que recourir à la guerre à l’ancienne et utiliser L’ARTILLERIE comme en 14-18 etc”.
    Bon, il est évident que “L’armée russe est incapable de mener une guerre moderne” pue la propagande stupide de très très bas étage. Alors je me disais qu’un petit billet de S51 n’allait pas tarder à rétablir les faits et apporter au débat quelque “acquisition de connaissances” (cf forum billet précédent) 😁
    Et à l’instant, toujours sur LCI, son coupé mais je vois le bandeau défiler avec écrit “La Russie craint la contamination idéologique”… On croit rêver.

    1. Je pense que depuis le 22 février 2022, on peut voir ce genre de vidéo assez facilement.

      Du moins, c’est pas la première fois que j’en visionne et que j’en entend parler.
      Et depuis le début…

      .

      Propagande de l’un VS propagande de l’autre.

  4. Le terrain d’Europe Centrale, avec ses grandes plaines, a contribué au défaut majeur des chars soviétiques puis russes, à savoir un débattement négatif du canon insuffisant.

    1. Zelensky le clown a lui même annoncé qu’il est question de 100 morts par jour et 500 blessés,juste dans le dombas.
      Il faut juste multiplier par deux en moin,sans parler des désertions et les autres front,à kardiv,à kherson et ailleurs.
      L’otan va faire la guerre jusqu’au dernier ukrainien.
      Est ce que ce minable de zelensky peut avoir le moindre sentiment pour le peuple ukrainien.un juif ni foi ni loi,juste être fidèle au consignes de ses maitres khazares à Tel-Aviv et new york et londre.

      Car au moindre pépin,il sera exfiltrer en lieu sûr.
      J’attends le jour où poutine perdent patience et rase tout leurs abris à kiev ou ailleur.

      1. Le 22/08/1914, l’armée française a enregistré 27000 morts. Alors 50 à 100 pertes militaires par jour dans le Donbass, c’est peanuts.

        1. Pour supporter 27000 morts/jours sur le “long” terme, il faudrait que les ukrainiens n’aient pas été chassés de chez eux…

          Il y’a plus d’1.5 million d’ukrainiens réfugiés en russie et combien de millions en europe ?
          Ils se barrent pour la plupart et se font bouger pour les récalcitrants. Le but ici, est clairement de faire de la place pour redistribuer les cartes…

          .

          Des zones immenses sont vidées, partiellement et judicieusement détruites… puis rachetées pour une bouchée de pain.
          Qui rachète, qui finance ? Qui profite ?

          1. Comme pour la zone grecque occupée par la Turquie à Chypre, pas plus de rachat que de beurre en branche. Organisation de futurs referendums dans le s zones occupées pour les rattacher à la Russie, comme pour la Crimée.

          2. Et bien je vous invite à vous renseigner sur les projets zelensky de 2021, Ukrainian Land entre autres…
            Tout était mis en place pour la vente de terres agricoles, zones industrielles, zones commerciales. Avec des tarifs avantageux, comparé à l’europe.
            Mais ca ne marchait pas des masse, ca n’attirait pas assez d’investisseurs…

            .

            Alors qu’aujourd’hui, avec les prix pratiqués grâce à putin, ca se bouscule au portillon. Bon, ok, c’est pas de l’investisseur super carré, ils sont pas tous irréprochables, voir ils sont carrément là pour blanchir, mais bon, on va pas être trop regardant non plus, c’est la guerre mon bon monsieur !

          3. En chemin (plutôt secondaires, au fin fond des provinces), de temps en temps des auberges de pèlerins ou gites (publics, pas privés quand même) de randonneurs ne m’étaient plus accessibles : totalement réquisitionnés pour l’accueil des réfugiés ukrainiens. En Belgique ils commencent à faire de la place (je ne sais trop comment, peut-être à coup d’euthanasie lors de la prochaine variole du putois?) dans les Ehpad pour la même raison. En Espagne et Portugal j’ai vu des drapeaux ukrainiens déployés un peu partout. La population de plus en plus bête verse une larme en écoutant le JT de TéléMentira… Alors que le masque en extérieur n’est plus obligatoire depuis des mois j’ai traversé des bleds genre quelques centaines voire milliers d’habitants avec 100 % de la population déambulant avec ce nid à bactéries sur la tronche, même avec 32 degrés au compteur, même tout seuls au bord de la mer. Ca n’a rien d’hygiénique, c’est juste du conformisme social, le gonze qui sortirait sans son masque (au fond des provinces en tout cas) serait immédiatement et très visiblement repéré comme un réfractaire, un antisocial, un égoïste criminel de la pire espèce, ou pire – va savoir – un pro-russe ?
            L’humain, c’est la guerre, ai-je lu récemment ? Non, mon pote, l’humain, c’est la connerie intégrale.

          4. “Non, mon pote, l’humain, c’est la connerie intégrale.”
            +1

            .

            La guerre n’étant qu’une infime partie des conneries que l’on puisse imaginer !

      2. “Il faut juste multiplier par deux en moin”
        Vous êtes bien loin du comte mon bon ami !
        Avec les habituels mensonges des uns et des autres, nous sommes habitué à un rapport variant de 5 à 100 en fonction de l’implication de l’évènement dans l’action de propagande…

        Et là, on est sur un évènement relativement important de la propagande des uns et des autres…
        donc un rapport de 1:2 me semble très faible…

        .

        Propagande des uns VS propagande des autres…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :