Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

L’une des premières leçons tirées par la Chine de la guerre en Europe Orientale est la nécessité de ne pas se laisser surprendre par une révolution de type T (technologique) comme le fut la Russie face au système Starlink de SpaceX.  Les experts militaires chinois considèrent Starlink comme une menace à la sécurité de la Chine et préconisent le développement de capacités permettant de contrer ce système sinon le neutraliser en cas de conflit. 

stlk2

Depuis quelques années, le lancement de satellites de la constellation Starlink donnait lieu à de nombreuses conjectures d’autant plus que le projet est classé secret défense. C’est durant la guerre en Ukraine que l’on a commencé à s’apercevoir de certaines capacités que pouvait fournir un tel système. Les Russes furent surpris par la capacité de Starlink à contourner la plupart des techniques de piratage et de brouillage connues et après quelques tentatives de contre-mesures, se résignèrent à ne pas s’engager dans une guerre cybernétique que les Etats-Unis ont déclenché bien avant la reprise du conflit en février 2022.

Les Chinois ont étudié de très près cet enjeu majeur des guerres du futur. Dans un article publié par un journal spécialisé chinois, un expert propose la combinaison de méthodes douces et dures de neutralisation des satellites de Starlink en orbite ou du moins, annihiler les fonction et le système d’exploitation de la constellation décentralisée gérant plus de 2400 satellites en orbite basse permettant le déploiement d’un ou de plusieurs réseaux d’accès à internet. Le système s’est révélé particulièrement efficace en Ukraine où il a été utilisé pour affiner au centimètre près les frappes d’artillerie contre les convois blindés russes, la reconnaissance et le guidage de munitions. 

mdtj

Selon l’article cité, Starlink de SpaceX permet de multiplier par un facteur égal à 100 la vitesse de connexion entre des avions de combat pilotés par des humains et des drones d’attaque autonomes. Le système décentralisé fonctionne comme un tout ayant la capacité à compenser la perte des satellites qui le composent et il faudra donc le contrer comme tel par un système à faible coût sans plus de précision. 

La vitesse de connexion offerte aux militaires ukrainiens par Starlink était dans les normes internationales. Par contre le système a démontré qu’il pouvait subitement augmenter la vitesse de connexion par un facteur de 100 lorsqu’il s’agissait de connecter des drones à des projectiles intelligents tirés par des systèmes d’armes anciens. Le système a permis également d’effectuer la reconnaissance suivant un système de localisation non basé sur le Global Positioning System (GPS) que les Russes ont réussi à brouiller sur le théâtre des opérations. Les Russes furent ensuite surpris que l’une des fonctions méconnues de Starlink est de créer un réseau crypté au sein de leur propre réseau, rendant presque impossible le déploiement d’une capacité de riposte cybernétique et affaiblissant de manière significative leurs redoutables moyens de guerre électronique. 

Les Chinois pensent que le système, lequel peut être utilisé pour fournir des services internet dans des zones reculées, est loin d’avoir révélé ses capacités réelles. D’où la nécessité de développer, de renforcer et de mettre à jour leurs capacités de lutte antisatellite mais également à pourvoir traiter cette menace comme un tout qui n’est pas forcément la somme de toutes ses parties constituantes. Cette approche holistique est la seule qui puisse donner un résultat assez rapide et éviter la surprise vécue par le Russes devant la métamorphose d’un système qu’ils croyaient connaître en un système de combat intégré et décentralisé pouvant gérer en temps réel un champ de bataille où activent des forces amies qui n’ont aucune connaissance technique d’un tel système. 

 

 

28 thoughts on “La Chine considère Starlink comme une menace qu’il faut pouvoir éliminer

  1. Communiqué “spécial”: dans ce communiqué vous y apprendrez (sans doute ?) comment les Russes et leurs amis chinois, (?, ce n’est pas sur… car l’article paru dans la presse chinoise à ce sujet est volontairement, assez peu clair… normal secret défense), ont trouvé des solutions pour détruire, (en masse et pas cher…, surtout le MOD russe) *les satellites du milliardaires sud-africain, m’sieur Musk…

    sergio : Nos amis Russes ont effectivement élaboré, testé, (en situation réelle, c.-à-d. sur le théâtre d’opération “spéciale”, et ailleurs…), et avec succès une arme assez, comment dire, surprenante, qu’ils avaient déjà testé sur des drones de toutes catégories, (y compris les minis drones, les plus difficile à dégommer!), en fait les drones ennemis, toutes nations confondues (c’est raté, pour ceux qui pensaient passer au travers!) et ils pensent très sérieusement à l’utiliser, au cas ou cela deviendrait nécessaire (voir indispensable)…

    *de quel droit ce m’sieur Musk envahit-il tout l’espace?, invasion (**plus de 200 satellites pour le moment, mais une fois le projet abouti, il s’agira de **plusieurs milliers de satellites), et dont personne ne s’étonne vraiment en occident, et trouve même cela tout à fait normal ; bizarre non? Croyez-vous sérieusement qu’il aurait pu exécuter un tel projet sans la permission (le consentement c’est autre chose) de l’Otan ? (et malgré que ces derniers, nous aimeraient tant nous faire croire qu’ils viennent tout juste de découvrir un système aussi démesuré… (question: un tel projet pourrait-il ne peut passer inaperçu?, réponse: absolument pas vu son ampleur…, mais plus c’est gros, etc.)

    ** je ne reproduis pas volontairement leurs chiffres, sachant pertinemment qu’ils sont archi faux !

    « … Certaines analyses en désignent au moins un, ce système Starlink de SpaceX de Elon Musk qui aurait pris de court l’armée russe par sa capacité à neutraliser la puissance de brouillage électronique de cette dernière. SouthFront écrit:
    « L’une des premières leçons tirées par la Chine de la guerre en Europe Orientale est la nécessité de ne pas se laisser surprendre par une révolution de type T (technologique) comme le fut la Russie face au système Starlink de SpaceX. Les experts militaires chinois considèrent Starlink comme une menace à la sécurité de la Chine et préconisent le développement de capacités permettant de contrer ce système sinon le neutraliser en cas de conflit. C’est durant la guerre en Ukraine que l’on a commencé à s’apercevoir de certaines capacités que pouvait fournir un tel système. Les Russes furent surpris par la capacité de Starlink à contourner la plupart des techniques de piratage et de brouillage connues et après quelques tentatives de contre-mesures, se résignèrent à ne pas s’engager dans une guerre cybernétique que les États-Unis ont déclenché bien avant la reprise du conflit en février 2022. …»

    « … En effet, dans un article publié par un journal spécialisé chinois, un expert propose la combinaison de méthodes douces et dures de neutralisation des satellites de Starlink en orbite ou du moins, annihiler les fonctions et le système d’exploitation de la constellation décentralisée gérant plus de 2 400 satellites en orbite basse permettant le déploiement d’un ou de plusieurs réseaux d’accès à internet. Mais faut-il réellement une bataille à coup de missiles hypersoniques, et à l’échelle spatiale avec en toile de fond des ICMB faisant tomber des satellites US-OTAN pour gagner une guerre où la technologie prétend être le facteur déterminant ou bien c’est là encore l’un de ces coups de pub du complexe militaro-industriel aux abois des Américains qui déjà en net échec au Yémen, en Irak en Syrie et dans le golfe Persique face à la Résistance, cherche de nouveaux débouchés ?

    sergio: et nos amis iraniens, développent leur propre stratégie (originale) et ça vaut le détour! :

    Le 8 janvier 2020 date à laquelle le CGRI iranien a pris pour cible balistique et pour la première fois depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, de ses 13 missiles, de haute précision, type Qiam, Ain al-Asad, l’une des plus grandes bases US au Moyen Orient, alors que les troupes US y étaient en état d’alerte maximal prouve qu’il existe des moyens beaucoup plus simples pour mettre au pas les Yankee à moins d’y mettre de la foi, de la perspicacité et du hi-tech asymétrique. Au cours de cette frappe historique dont les détails restent encore à dévoiler et à laquelle se réfèrent en ce moment et beaucoup les publications militaires russes pour mettre en garde les Yankee et leurs sbires de l’OTAN contre le « moindre agissement direct ciblant le territoire russe » (qui serait riposté via des frappes anti bases US, NDLR), les satellites US ont été mis hors jeu sans qu’un seul ICBM soit tiré. Et Comment?

    Selon des sources présentes sur les lieux qui commencent à en parler plus de deux ans après la frappe, quand 13 missiles balistiques iraniens, de haute précision, et supersoniques se sont abattus, telle une tonnerre, sur 20 “points sensibles” à l’intérieur de la base qui comptait à l’époque entre 3 000 à 3 500 militaires, la base était déjà privée de ses connexions satellites : « Sept drones US au guidage satellitaire surveillaient juste avant depuis le ciel d’al-Anbar la situation. Les pilotes des drones ne s’étaient pas retranchés dans des bunkers en béton justement pour permettre aux unités de la DCA de contrer les missiles entrant. Or à la première minute où la frappe a été lancée tout contact satellite-drone a été perdu.

    Et alors que les missiles s’approchaient au C2, « on était comme des aveugles », dit plus de deux ans plus tard l’un des opérateurs lors d’un récent entretien accordé aux médias américains : « J’ai cru que c’était fini ! Soudain les missiles sont arrivés, les uns après les autres et ont frappé nos fibres optiques et autres équipement qui mettaient nos drones en contacts avec les satellites. L’œil de la base a été aveuglé : pas de satellites, pas de drones de surveillance en pleine attaque ! C’était un gros problème puisque des drones coûtent des millions de dollars et contiennent des données très hautement classées pour diligenter les démarches à suivre. Surtout que les radars des Patriot ne voyaient rien venir non plus…»

    Mais comment cette entreprise de prévention a échoué? À l’aide d’une suppression électronique que certaines sources affirment être de même autre que ce qui a permis à l’Iran de capturer en 2011 un RQ-170 américain à l’est du pays. Du spoofing c’est-à-dire la transmission de fausses données ou le piratage des donnés des drones de façon à leur faire perdre leur lien avec des satellites et rendre celles-ci inutiles. Et dire que les Iraniens ont mis près de deux ans pour réussir par la suite à mettre en orbite leur premier satellite militaire en avril 2021. … »

    PS : ça m’étonnerait que l’Otan “s’en branle autant que ça ” !

  2. Les chinois ont un autre problème plus grave avec Starlink : c est l accès libre à tous les sites internet bloqués par le régime chinois et que ce régime ne pourrait plus censurer et empêcher ses citoyens d y accéder .

    1. Est-ce que les français pourront accéder à RT et SPUTNIK qui ont été injustement bloquer par le régime français ??

      1. Almo tu prends un VPN et tu peux continuer à accéder à ces 2 chaines du Kremlin .
        Au fait Almo , il y a 2/3 semaines tu nous annonçais que ton “informateur” à Belgorod t’avait indiqué un regroupement de l’armée russe pour envahir Kharkov .
        Ils ont changé d’avis ?

        1. Pourtant après l’interdiction par le régime français de Sputnik et des chaînes RT pour sanctionner la Russie, Moscou n’a pas réagi de manière symétrique et les chaines françaises sont toujours accessible en Russie et sans VPN.
          En ce qui concerne la bataille de Kharkiv, l’AFU avait réussit a repousser les forces russes dans cette région, a tel point que certains ici parler déjà de débâcle et d’une incursion imminente de l’AFU en territoire russe. Rien de cela n’est arrivée, la Russie a même procéder à une contre offensive il y’a quelques jours, ce qui a fait revenir la ligne de front dans la région d’Izyum, de ce fait le groupement de Belgorod a pris quelques jours de vacances.

          1. Almo si je ne me trompe pas je crois que le Kremlin a interdit France 24

        2. Triste charlot tu fais le beau encore et malgré tout?
          Alors que même Zelensky reconnait qu’ils perdent jusqu’à mille combattants par jour.
          Personnellement j’aime beaucoup la musique actuelle que nous offre l’armée russe ; c’est comme un écureuil cassant les noix, noisettes et autres friandises: c’est lent, discret… mais à la fin la place reste nette ; plus un seule cerneau à glaner.

          1. 101 jours de combats x 1000 on arrive à 1 million , plus que toute l’armée ukrainienne , donc c’est bon la Russie a gagné , va leur dire d’aller re attaquer Zytomir , Kiev , Chernigov et Sumy et Kharkov , Nikolaev ce ne peut plus être défendu . Et en plus comme ça ils pourront récupérer toutes les épaves qu’ils y ont laissées.

            Je vais me reprendre une part de tarte aux pommes .

          2. va poser la question à Zelensky pauvre charlot ; il a déclaré ça il y deux jours et ne t’imagine pzs que je ne connais pas ta perfidie qui consiste (entre autres mensonges et stratagèmes tous plus ou moins profondément malhonnêtes) de me faire dire ce que je n’ai même pas pensé

          3. STrategika suprimera le doublon: va poser la question à Zelensky pauvre charlot ; il a déclaré ça il y deux jours et ne t’imagine pzs que je ne connais pas ta perfidie qui consiste (entre autres mensonges et stratagèmes tous plus ou moins profondément malhonnêtes) de me faire dire ce que je n’ai même pas pensé

          4. Et comme si VVP avait lu mon commentaire ; il vient de déclarer pour RIA Novosti (dans une interview avec Pavel Zarubin): Nos systèmes de missiles les cassent comme des noix !

          5. Pour répondre à ‘l’ancien de la GE’, “101 jours de combats x 1000 on arrive à 1 million , ‘ Euh, non; ça ferait 10 fois moins,101 000 … je ne suis pas un expert militaire cependant …. vous me pardonnerez cependant d’être un peu sceptique quand je lis certaines assertions….
            Bonne tarte au pomme …

          6. Merci Villis ; en fait je faisais allusion à cette déclaration de Zelinsky qu’est très récente et illustre à sa façon la dynamique du terrain ; il pensait sans doute à la dernière semaine ou deux et nullement à la totalité de cent et un jours de conflit ; il reconnait finalement un désastre. Sinon, le charlot des eaux usées guette la moindre faille d’une expression assez vague pour y engouffrer sa profonde malhonnêteté ; je suis habitué à force de le côtoyer

    2. Les Chinois y accèdent de manière beaucoup plus facile que les autres. Ils disposent de VPN gratuits très performants.
      Or ailleurs il faut payer une mensualité pour avoir un VPN.

      Dans les deux cas, c’est les gouvernements qui contrôlent ces VPN.

      1. Salut ST , les VPN ça se bloque , c’est ce que vient de faire le Kremlin pour la Russie fin mars , la Chine fait pareil .
        Seul Starlink est en dehors de tout controle du Kremlin et du gvt chinois c’est pour cela que cela les emmerde profondément .
        Bon week end à vous .

  3. le patron de roscosmos a accusé elon musk de complicité avec les ukrainiens et l’a menacé.

      1. Elon le drogué ferait mieux de prendre au sérieux les avertissements russe, des milliardaires mystérieusement suicidé sur leur yacht, il y’en a eu a la pelle…

  4. Les chinois nous pondent de superbes vidéos d’essais d’essaim de drones en foret, avec un super algorithme et tout et tout…

    Pendant ce temps là, les ricains disent rien et font la même en plus balèze, dans l’espace et avec des satellites !
    Trop fort ces ricains !

    .

    N’empêche c’est pas starlink qu’a plié le jeu en ukraine… Les uk n’ont pas encore gagné !
    Et les russes non plus, n’ont pas plié le jeu, soit avec leur super technologie super supérieure, ou soit avec les supers alliés, qui eux aussi ont une super technologie super supérieure, à savoir les chinois… Ils n’ont pas encore gagné les russes…

    .

    Au final, ca arrange bien tout le monde que sa s’éternise, comme toujours, la guerre arrange ben des affaires !
    Enfin, pas les affaires des petites gens, mais bon, c’est le prix à payer pour jouir de la civilisation !

  5. Starlink est un si merveilleux système, il a tellement déconcerté les Russes que c’est la Russie qui gagne sans cesse depuis le moment où elle a reconnu les deux républiques populaire du Donbas

    1. La russie gagne tellement qu’elle est encore en ukraine alors que ca devait être vite torché !

      .

      Propagande de l’un VS propagande l’autre…

      .

      Voir les lignes du front et les achats / reventes des investisseurs sur place…

      .

      Propagande de l’un VS propagande l’autre…

  6. En quelques mots simples.
    Les chinois doivent préparer des armes capables de neutralisées ou détruire les satellites qui les menaces.
    Le premier qui dégommera les satellites des autres, et certains de gagner toutes les guerres qui sans suivront.
    Sans satellites.
    Plus aucun objet volant ne sera visible dans le ciel.
    Ni avions, ni missiles, ni drones.
    Vivement la destruction de tous les satellites dans l’espace.
    Ce serait la meilleure chose qu’il arriverait à l’humanité entière.
    La planète se portera beaucoup beaucoup mieux.

    1. Les chinois n’ont pas besoin de satellites !!! Cette technologie est déjà dépassée !

      Ils ont leurs supers drones !!!

      .

      Propagande de l’un VS propagande de l’autre…

      1. En plus d’adhérer aux idées d’extrême droite, notre ami fais également dans le racisme anti asiatique. Bah alors Benjamain on n’accepte pas d’être reléguer au deuxième rang et de voir des petits asiatique nous voler le leadership dans tout les domaines ??

        1. “notre ami fais également dans le racisme anti asiatique.”
          Mais t’en complètement con ou quoi ?
          Dans mon commentaire, qu’est ce qu’il y a de raciste ???

          Tu pense pas comme moi, t’es raciste ! Gnagnagna…

          T’es infiltré par le mouvement LGBT dans ton crane ou quoi ? T’a les mêmes biais cognitifs que ces attardés !

    2. vu le nombre de satellites ça risque de coûter cher, sans compter la pollution des orbites. Dans le cas du seul StarLink 30 000 à 40 000 satellites sont prévus, plus de 2 000 déjà en orbite. Peut-être en brûlant leurs panneaux solaires ou leurs antennes sans les détruire eux-mêmes ? comme ils naviguent à “seulement” 550 km c’est peut-être à portée d’une station terrestre ou marine puissamment alimentée. Et la concurrence arrive !

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :