Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Le 08 juin 1967, les forces armées sionistes ont délibérément attaqué l’USS Liberty, un navire de 7849 tonnes de l’US Navy chargé de la collecte du signal électronique (ATGR-5) dans les eaux internationales en Méditerranée orientale au nord de la péninsule du Sinaï.

Cette attaque menée au canon (projectiles anti blindage), au Napalm et à coups de torpilles (une a touché le navire, cinq autres l’ont raté), a été qualifiée d’incident et a causé la mort de 34 militaires US. 171 autres militaires americains ont été blessés. Les survivants ont réclamé à plusieurs reprises une enquête sur des crimes de guerre commis à l’encontre de militaires US mais se sont heurtées à une conspiration du silence et des rapports contradictoires sans fin, une spécialité israélienne.

Les marins US furent dignes: l’un d’eux ouvrit le feu d’une mitrailleuse calibre 50 de manière effective en dépit de la supériorité du feu ennemi et l’ensemble de l’équipage refusera l’aide hypocrite de la marine israélienne après l’attaque.

L’administration Johnson savait pertinemment que le navire a été formellement identifié comme étant américain avant et pendant l’attaque. C’était le véritable jour de l’infamie et ce jour là, l’Amérique préféra tourner son regard ailleurs.

4 thoughts on “Jour d’infamie : le jour où l’USS Liberty fut attaqué

  1. ce 8 juin était aussi “l’anniversaire” de la photo de ” Napalm Girl ”

    zebrastationpolaire.over-blog.com/2022/06/les-50-ans-de-napalm-girl.html

  2. Ah quelle frustration!
    Je comptais sur vous pour nous éclairer sur le pourquoi du comment de l’attaque contre ce navire et de l’absence de réaction de Washington.

    Un rapport avec le complexe atomique de Dimona? On aurait coulé le bateau-fouineur et on aurait imputé ce crime à la panique de l’état-major israélien pendant la guerre des 6 jours.
    “slicha for you ship! Let’s remain friends shall we?”

    1. Ça devait être un false-flag mis sur le dos des égyptiens, mais c’était manifestement trop gros.

  3. Merçi a vous de l’avoir rappeller mais evidemment les medias sous controle de qui prefereront le silence radio.

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :