Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Richard Olson was a US ‘diplomat’ — or “special Representative” — to Afghanistan and Pakistan, beginning 2011. Rumor has it that Olson attempted to warn his superiors about the Afghan/Pakistan situation ten years ago, saying that the US “mission” in Afghanistan was doomed to fail. Olson was then reportedly intimidated by his superiors and ridiculed by CIA officers, although Olson was allowed to remain in his post.

Likewise Olson was miffed about the bin Laden raid, and how that was done, but suppressed his misgivings to prevent further intimidation, or to harm his career, and thus “went along with the plan”. It’s not a stretch to write that such types litter US State, knowing that US foreign policy is not only wrong and immoral, but also criminal, and to ignore that reality on the ground.

Upon retirement Olson received a glowing endorsement from John Kerry in 2016, as being an exemplary diplomat, but that didn’t prevent Olson’s “Medicine Bear International Consulting“ of Mclean*, Virginia from being criminally prosecuted in April, 2022, for influence-peddling on behalf of Pakistani business interests (Qatar came later) during and after his stint as “special Representative” to Afghanistan.
Link to filing: https://www.documentcloud.org/documents/21748690-olson-information

This June of 2022, Olson pleaded ‘guilty’ to a number of misdemeanor counts, to whit he will likely receive no jail time. Olson has meanwhile implicated Marine General John R. Allen as a cohort in the influence-peddling scam. Allen was formerly a NATO crime boss and headed the highly suspect Brookings Institution until forced to take leave.

An interesting spooky aside is that John Brennan may have been present in Afghanistan for the CIA at that time, where Brennan (according to the report) was effectively Olson’s boss. Brennan allegedly intimidated and scared Olson, when Olson complained about the deeply misguided and hopelesssy corrupt US operation in Afghanistan. 

John O. Brennan, former Director of the CIA

According to Wikipedia, Brennan, “now serves as a consultant on world events for Kissinger Associates”. But like all public information about characters such as Brennan, Olson, or Allen, consider these revelations to be the tip of a large tawdry iceberg, with a huge mass of duplicity, corruption, and criminality that US State and its cohorts have become notorious for, underlying.

Jeff Bezos’ Washington Post portrayed Olson’s prosecution – and related Allen investigation – as federal efforts to ‘clean things up’ at State with particular emphasis on the previous regime. But the corruption at State extends far beyond that, spanning many presidential regimes. Granted, State’s Bad Actors of yesteryear have (for the most part) had their ashes spread by now, and are not prosecutable, with an exception or two such as Henry Kissinger.

Regardless, partisan daggers are out and in full swing, and have particularly targeted Trump and his cohorts — likely at the urging of the Clinton dynasty, which still rules the (former) United States by demented proxy. The rumors about Trump span alleged possession of documents from crazy conspiracy theory about “UFO invasion” to holding true information about CIA involvement in the JFK assassination — still a red line for Empire, but unconfirmed that’s what the FBI was looking for. So far the FBI has failed to state specifically what it sought with regard to the Maralago raid.

Regardless of how one feels about Trump, using the FBI and rogue Security State to prosecute and intimidate political opponents is not only unconstitutional, but defines the present rogue totalitarian regime in Washington. Today, the US is arming Kiev’s criminals via many billions in weaponry and loans, which should result in a plethora of new prosecutions down the road, should the United States ever regain any notion of pragmatic reality or sense, and will render this Olson case very trivial by comparison.

*Mclean…! ..where else?

Steve Brown

Novus Confidenttial

8 thoughts on “Richard Olson: Deep State’ Fall Guy

  1. L’assassinat de Daria Douguine, aura-t-il une réponse?, et laquelle ?… certainement pas celle espérée par le camée de service, l’ultra-sioniste ze, dont beaucoup espère, soit qu’il se noie dans son paquet de cocaïne quotidien… jusqu’à en crever, ou soit que des mains étasuniennes le pousse sous un bus ?

    Non, décidément, de telles fausses solutions ultras simplistes, imaginées en majeure partie par le camp étasunien (tous bords confondus), “solutions” qui n’ont (et n’auront) jamais aucun impact réels en Russie, c.-à-d. au sein même de la culture profonde du peuple russe, qu’elle même jugea illico-presto, comme des méthodes bien trop grossières, à l’aune de ladite culture… cette culture pourtant ultra raffinée, et qui fut très (trop) souvent opposée au camp d’en face, celle des anglo-sionistes… et dont les principaux critères d’appréciation ne sont au demeurant qu’étasuniens !

    Et c’est essentiellement, (mais pas seulement pour cette raison) qu’ils n’auront aucun “impact significatif” sur les 82% du peuple russe actuel, (c.-à-d., celui qui adhère et manifeste ouvertement et sans équivoque son soutien massif, (à plus de 82%) à tous les membres du gouvernement russe actuel!) qui, qui dit mieux ?) ; micron 1er, avec ses 12,5% de soutien “populaire” ne sera jamais qu’un poids mort pour le peuple français ! qu’il dégage et fissa…

    sergio

  2. Thanks for this article.
    En voyant le nom de Kissinger, je signale que dans les recherches que je fais sur la Société des Cincinnati, j’ai trouvé que Valery Giscard d’Estaing avait été membre du jury du prix Alexis de Tocqueville, avec des personnalités comme Harvey Mansfield (Hoover institute) ou Sandra D O’Connor (ancienne membre de la cour suprême). Ce prix est remis tous les 2 ans, en alternance à un américain puis un français, avec pour but de promouvoir l’amitié franco-US. Les trois derniers américains primés sont Colin Powell, Zbignew Brzezinski et Henry Kissinger, avec remise du prix par VGE à chaque fois.
    Ce monde là est petit et comme le dit l’article ceux qui sont extérieurs aux réseaux et/ou qui viennent marcher sur les plates bandes des institutionnels ont tendance à se faire écraser.

    1. Juste pour le fun, une liste des groupes d’influences auxquels Sandra D O’Connor a participé en tant qu’intervenante ou membre à part entière :
      CFR, Rockefeller Foundation (2006-2013), SCIS, Council for America’s first freedom, Ronald Reagan presidential foundation and institute, National constitution center, Pilgims society, Foundation for the future Bahrain, European institute, Salzburg Global seminar, Aspen Institute, Center for strategic and international Studies, World justice project, Iraq study group, George Town Club.

        1. Richard Olson était un “diplomate” américain – ou “représentant spécial” – en Afghanistan et au Pakistan, à partir de 2011. Selon la rumeur, Olson aurait tenté de mettre en garde ses supérieurs contre la situation en Afghanistan et au Pakistan il y a dix ans, en affirmant que la “mission” américaine en Afghanistan était vouée à l’échec. Olson aurait alors été intimidé par ses supérieurs et ridiculisé par des officiers de la CIA, bien qu’il ait été autorisé à rester à son poste.

          De même, Olson était mécontent du raid contre Ben Laden et de la manière dont il a été mené, mais il a étouffé ses doutes pour éviter de nouvelles intimidations ou pour ne pas nuire à sa carrière, et a donc “suivi le plan”. Il n’est pas exagéré d’écrire que de tels types allument l’État américain, sachant que la politique étrangère américaine est non seulement mauvaise et immorale, mais aussi criminelle, et ignorent cette réalité sur le terrain.

          Après avoir pris sa retraite, Olson a reçu en 2016 une approbation élogieuse de John Kerry, qui le considérait comme un diplomate exemplaire, mais cela n’a pas empêché la société “Medicine Bear International Consulting” de Mclean*, en Virginie, d’être poursuivie au pénal en avril 2022 pour trafic d’influence au nom d’intérêts commerciaux pakistanais (le Qatar est venu plus tard) pendant et après son passage en tant que “représentant spécial” en Afghanistan.
          Lien vers le dossier : https://www.documentcloud.org/documents/21748690-olson-information

          En juin 2022, Olson a plaidé “coupable” pour un certain nombre de délits mineurs, pour lesquels il ne sera probablement pas condamné à une peine de prison. Entre-temps, Olson a impliqué le général de marine John R. Allen en tant que cohorte dans l’escroquerie de trafic d’influence. Allen était autrefois un patron du crime de l’OTAN et dirigeait la très suspecte Brookings Institution jusqu’à ce qu’il soit forcé de partir.

          Il est intéressant de noter que John Brennan était peut-être présent en Afghanistan pour la CIA à cette époque, où Brennan (selon le rapport) était effectivement le patron d’Olson. Brennan aurait intimidé et effrayé Olson, lorsque ce dernier s’est plaint de l’opération profondément malavisée et désespérément corrompue des États-Unis en Afghanistan.
          *******************************************
          John O. Brennan, ancien directeur de la CIA

          Selon Wikipédia, Brennan “est maintenant consultant sur les événements mondiaux pour Kissinger Associates”. Mais comme toute information publique sur des personnages tels que Brennan, Olson ou Allen, considérez ces révélations comme la partie émergée d’un grand iceberg sordide, avec une énorme masse de duplicité, de corruption et de criminalité que l’État américain et ses cohortes sont devenus notoires, sous-jacente.

          Le Washington Post de Jeff Bezos a présenté les poursuites engagées contre Olson – et l’enquête Allen qui s’y rapporte – comme des efforts fédéraux pour “faire le ménage” au sein du département d’État, en mettant l’accent sur le régime précédent. Mais la corruption au sein du département d’État s’étend bien au-delà, sur de nombreux régimes présidentiels. Il est vrai que les mauvais acteurs du département d’État d’antan ont (pour la plupart) dispersé leurs cendres et ne peuvent être poursuivis, à une ou deux exceptions près, comme Henry Kissinger.

          Quoi qu’il en soit, les dagues partisanes sont de sortie et battent leur plein, et ont particulièrement visé Trump et ses cohortes – probablement à l’instigation de la dynastie Clinton, qui dirige toujours les (anciens) États-Unis par procuration démente. Les rumeurs concernant Trump portent sur la possession présumée de documents allant d’une folle théorie de conspiration sur une “invasion d’OVNI” à la détention d’informations véridiques sur l’implication de la CIA dans l’assassinat de JFK – toujours une ligne rouge pour l’Empire, mais il n’est pas confirmé que c’est ce que le FBI recherchait. Jusqu’à présent, le FBI n’a pas indiqué précisément ce qu’il recherchait en ce qui concerne le raid de Maralago.

          Indépendamment de ce que l’on pense de Trump, l’utilisation du FBI et de l’État de sécurité voyou pour poursuivre et intimider les opposants politiques est non seulement anticonstitutionnelle, mais définit le régime totalitaire voyou actuel à Washington. Aujourd’hui, les États-Unis arment les criminels de Kiev par le biais de plusieurs milliards en armement et en prêts, ce qui devrait entraîner une pléthore de nouvelles poursuites en cours de route, si jamais les États-Unis retrouvent une notion de réalité pragmatique ou de sens, et rendra cette affaire Olson très triviale en comparaison.

          *Mclean… ! …où d’autre ?

          Steve Brown

          Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

        1. Je ne l’ai pas signalé au-dessus mais Mansfield de son côté a notamment été un des enseignants de Francis Fukuyama.

    2. C’est l’entre-soi. Il faut le voir de près pour y croire. Une sorte de théâtre absurde on d’auto-congratule et on se sert intramuros.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :