Ionic engines or thrusters will not break the current stagnation in outer space exploration.Ion thrusters use electrostatics as ions are accelerated by the Coulomb force along an electric field.

Les opinions, contributions et analyses exprimées dans la présente publication électronique sont celles des auteurs. Elles ne reflètent pas forcément les opinions ou les vues de Straregika51 Intelligence, de ses affiliations ou de ses membres.

23 thoughts on “La guerre en Ukraine: jusqu’où ? (Pascal Boniface)

  1. Mr boniface n’est q’un marionette de fausse information quand l’otan se bat a l’ukraine contres la russie mais la russie seul a capture le territoire ukrainnien en presence des generaux de l’otan qui sont partie en seveli avec l’uniformes ukrainnien maintenant l’otan commence a utiliser de reservistes donc ils ont ete frapper par l’armee russe. Le renseignement americain ne fonctione pas par le passer ils critiquer les armes russe en syrie aujourd’Hui ils veut nous mentir sur le munitions russe qu’il connais meme pas en regardant les choses ses sont l’otan qui est epuiser en armement depuis qu’ils onts commencer la guerre au monde ils n’ont jamais parles le nombres des soldats qui on peris dans le combat. Le renseignement brittanique et usa ses sont des grand menteur et le medias occidentaux. L’otan a combatus en libye pendant six mois et demie un pays d’afrique, Jens stolberg le sais. La russie va gagner cette operation special.

  2. Wikipedia (extrait fiche P.B.) : “D’abord rattaché (de 1979 à 1982) au CEREDE (Centre d’étude et de recherche sur le désarmement) puis à l’INED (Institut national de défense) de 1982 à 19865, au cours duquel il bénéficie du programme Young Leader de la French-American Foundation”… Tout devient plus clair…
    On remarquera également que ce personnage avec liens a bénéficié de la table ouverte à l’Université et dans l’Edition. L’Empire sait propulser les soutiens, particulièrement les soutiens médiatico-politiques. Encore une cerise : P.B. a dirigé, un think-tank français pour infléchir la politique française tjs vers les USA et l’OTAN…

  3. Que du bla-bla.

    J’ai arrêté d’écouter qand j’ai entendu : “Il semblerait que la Russie ait beucoup plus souffert que l’Ukraine vu le nombre de morts russes par rapport aux Ukrainiens.

    Je l’ai laissé rentrer dans la caverne d’où il aurait jamais dû sortir. LoL..

    Comme on dit : Que veux-tu que la Bonne y fasse ?”…

    Suce b.. un jour, suce b.., toujours. MdR.

  4. Les séparatistes pro-russes n’avaient pas la possibilité de conquérir plus que ce qu’ils avaient (30 %) des oblasts de Louhansk et de Donetz avec un appui russes restant sous le seuill niable. L’armée ukrainienne de 2022 n’a plus rien à voir avec celle de 2014 et la reconquête des zones séparatistes du Donbass étaient au moins en réflexion. Par contre, pour la Crimée, on peut raisonnablement considérer qu’elle restera russe.

    1. Pù ce Monsieur Boniface puise donc ses sources ? Ses informations sont fausses ou biaisées ( situation du conflit, rapport de force, supériorité des armes, pertes humaines, enjeux et objectifs des belligérants, jusqu’à la qualification même de guerre qui est impropre, du moins concernant le camps russe et c’est bien comme agresseur que Monsieur Boniface présente ce camp)
      Soit cet homme est incompétent, soit, ce qui est plus manifeste, mais les deux peuvent bien sûr se conjuguer, Monsieur Boniface est se range au nombre de cette fourmilière de prétendus journalistes ou experts qui suivent docilement la ligne de leur rédaction laquelle suit la ligne des bailleurs de fonds, etc.
      Vu à quel point ce Monsieur d’abstrait de toute référence à ses sources et vu son vocabulaire, lequel coïncide parfaitement aux outils de langage sélectionnés par la propagande ukro-atlantiste, à la fois pour dénaturer les faits et ainsi corrompre les esprits, mais aussi comme signes de reconnaissance et d’allégeance, pour ma part, j’ai peu de doute.
      Il faut dire que le Monde n’est évidemment pas exactement ce qu’on pourrait appeler, un média alternatif. Et dire tout ces journaux, il n’y a pas si longtemps faisaient des gorges chaudes quand il s’agissait de parler de la Pravda.
      Ils ont largement dépasser le « diable » et ne semblent pas vouloir s’arrêter en si bon chemin.
      Jusqu’où va nous emmener le train ?

    2. On ne peut rien consideré raisonablement , nous en sommes a peine aux echauffements avant le match

  5. pour le moment pas d’offensive, elle est en cours de préparation.
    il faudra prendre rapidement siversk pour allez à mykolaivka.
    pour faire sauté les verrou sur la rivière.

    pour l’offensive sur Pokrovsk tant que adviika ne tombe pas impossible.
    d’avancer de toute manière, l’artillerie va devoir frapper les villes de hrodvika
    à ukrainsk pour gagné du temps et affaiblir les ukrotan.

    quant à barvinkove le temps perdu au début, complique les choses.
    sa chute, ouvrira la voie à oleksandrivka, et bloquera, la voie à slaviansk.

    la tentative d’assaut sur energodar à échoué, mais reste audacieuse.
    les russes aurez pu faire la même chose de l’autre coté .

    ils peuvent le faire toujours mais pas en surface mais avec des mini-sous-marins.
    personne ne va les attendre sous l’eau.
    faut faire comme les léopard, et puis comme ont dit en Russie et en Pologne tout même à Korana.

  6. Que de Blabla vide de sens ! Wow. Analyse bidon d’un chien de garde des croyances otanesques. La Russie n’investit que le minimum nécessaire pour mener une guerre d’attrition très efficace sur pourquoi pas, plusieurs années, le temps de réduire à néant la capacité de riposte ukrainienne (démilitarisation). Voilà qui débouchera sur la chute annoncée de la junte kiévienne (dénazification). La Russie n’est pas pressée du tout. Le soutien de la population est total et les perspectives économiques sont bonnes, grâce aux sanctions. Les référendums prochains, s’ils débouchent sur l’adhésion des régions de la Novorossia permettra le déploiement légal des conscrits dans ces régions, ce qui devrait changer considérablement les paramètres militaires. Ce Boniface est un captieux, comme beaucoup d’autres sur les chaînes des vautours. Ce qu’il prétend ne vaut pas un pet de mouche.

    1. Je me disais que l’auteur avait l’air sérieux…
      En fait, il accumule les contre-vérités, pour ne pas dire les mensonges. “les russes ont plus de morts que les ukrainiens”. Les ukrainiens ont, au bas mot, cent morts/jour. Les chiffres des morts russes mesurés par un organisme anglais – peu suspect de soutenir la propagande russe – seraient d’une dizaine de mille, surtout faits en début de conflit.
      “la Russie est sur la défensive dans le Donbass”. Narratif de l’Occident. En fait, à regarder, on constate indubitablement que la Russie avance chaque jour un peu plus. L’Ukraine est sur la défensive, sinon la débandade comme à Energodar et à Kherson.
      “on ne voit plus très ce qui pourrait constituer une victoire (Russe)”…Ah bon, ils ont repris quasiment tout le Donbass et son clairement en route pour Odessa, ce qui annexera un tiers du territoire ukrainien à la Russie, avec en bonus toutes les richesses immenses de cette région. A la clé la démilitarisation, dénazification, et l’OTAN repoussé. C’est pas une victoire programmée, mais une grande victoire promise.
      “le rêve de Kiev”… L’auteur ignore sans doute que les troupes russes se installées un moment au bord de la capitale, et ne se sont tournées, de leur plein gré, vers le Donbass que parce que l’objectif initial était là. Kiev n’est rien, une ville avec un fou à l’intérieur, totalement invalide, dépendante des USA,protégée par une armée décimée sans plus de munitions, avec des troupes qui désertent en masse.
      Je pourrais continuer à dérouler cette propagande occidentale pauvre et resucée. Je préfère dégager définitivement P. Boniface de mes bookmarks.

  7. Pascal Boniface minimise la capacité de la Turquie à exercer une médiation; cela confine au mépris… La France, l’Allemagne, l UE devraient modestement se ranger derrière cette médiation débutée en mars, et réussie sur le point de l’exportation des céréales et oléagineux des 2 belligérants.

    1. la France et la Teutonie réunifiée sont signataires des accords de Minsk mais ont laissé les Ukrainiens les violer dès le lendemain …les Russes ne doivent plus guère leur accorder qu’un mépris poli.

      Quand au régime ukronazi, il a assassiné le chef de sa propre délégation dans les jours suivant son retour de Turquie … les Russes ne doivent là encore guère se bercer d’illusion.

    2. Médiation de la Turquie ? Mais la Turquie ne fait pas partie de l’OTAN ? C’est l’histoire du chien qui passe en jugement pour vol de saucisses .Le Juge: Vous avez volé ces saucisses? Le chien :Non messieurs le juge et j’ai même un témoin qui peut confirmer qu’a l’heur du vol j’étais avec lui. Le Juge: Et quel est votre témoin ? Le chien: Il est derrière Mr le juge! Effectivement derrière le chien la queue faisait un mouvement d’essuie glace comme pour dire non.On ne pend pas un chien pour une histoire de confiance ,quand ce chien vend des drones a votre ennemi !

      1. votre bavardage est sans utilité ni pertinence: la Turquie a aussi acheté des SS400 et surtout elle contrôle les sorties de la Mer Noire, elle fut la première à inviter les 2 parties et a continué.. Je remarque aussi que ce 2/9 sur FR Culture Matins un autre cadre de l’IRIS a, lui ancien ambassadeur à Moscou, valorisé la médiation turque. En privé je l’avais entendu me dire qu’au Quai d’Orsay au temps de Le Drian et avant, c’était “encéphalogramme plat”, aucune créativité…conformisme des rédacteurs qui cherchent surtout à anticiper ce que voudrait lire leur hiérarchie (autre confidence d’une diplomate très qualifiée, multilingue, russe, arabe, anglais, qui avait préféré démissionner). C’était aussi la critique voilée des diplomates, émise ces jours-ci par E. Macron,devant l’ensemble des ambassadeurs…En regardant attentivement le récent documentaire sur les entretiens du président français avec MM POutine, Zelensky, Scholtz etc, on a pu constater des erreurs de la cellule diplomatique qui a trop vite oublié les conditions mises par Poutine à un entretien direct entre Biden et Poutine, proposé avec insistance par Macron, que la cellule diplomatique aurait voulu annoncer publiquement sans tenir compte des conditions préalables pourtant clairement énoncées.

        1. Cette médiation turque sera peut-être valide, à terme, mais les actions de la Turquie aussi bien en Syrie/Iraq, vis-à-vis de l’Iran, en Libye, au sein de l’OTAN, vis-à-vis de la Grèce, etc… , laissent la place à l’interprétation dans tous sens. Par ailleurs le statut du pouvoir en Ukraine est fragile, tant dans sa dimension actuelle particulièrement liée aux stratégies de l’OTAN, que dans les perspectives court terme, où l’on parle de plus en plus d’une reprise en main par l’armée.
          Les discussions/controverses propres à l’IRIS sont peut-être tout autant du bavardage si le but caché des atermoiements diplomatiques est de gagner du temps par rapport à d’autres objectifs plus vastes. Monsieur Macron est à ce titre un grand expert dans le chaud/froid délibéré et dans la capacité à faire le tampon politique au local et à l’international. Le premier degré d’analyse est intéressant, par contre il se peut très bien qu’il soit déjà complètement dépassé par des stratégies de communication plus subtiles.
          Je note enfin la présence sur ce site (articles et commentaires) de plus en plus de professionnels politologues et penseurs, certains sortant d’institutions officielles, parfois membres des mêmes maisons d’édition (ce qui a du sens ponctuellement), parfois proches du soufisme (dont l’implication politique peut à l’occasion être masquée) ou autre. Je vais pour ma part être attentif. Surtout j’espère que leur présence n’intimidera pas les commentateurs assidus du site dont les messages, quels qu’ils soient dans la forme et le fond, sont toujours intéressants et tout aussi instructifs que ceux des plus éloquents.

  8. Il raconte n’importe quoi. La Russie pourrait avancer si elle le voulait et même l’OTAN serait incapable de l’en empêcher. Et dernière chose, ce n’est pas Zelensky qui prend les décisions, il exécute les ordres, c’est tout.

  9. Non je ne suis pas solidaire avec l’Ukraine cher monsieur, et merci a Zelensky qui j’espère va permettre de faire tomber la tour de BABEL Européene?

  10. Je ne sais pas ce que tu lui trouve à cet homme mon cher Stratégika ; Pascal Boniface a toujours été un médiocre et couard ; un seul de ses livre mérite la lecture – celui sur les intellectuels manipulateurs ; là c’est le naufrage ; on en reparle d’ici un mois ou deux

      1. Merci beaucoup Olive ; je l’avais découvert hier ; formidable et gratuit pour l’instant ; en même temps comme je verse régulièrement des petites participations à ce média depuis des années ça ne changera rien pour moi

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :