All current weapons systems are overrated and unfit for post modern warfare.

« Comment étrangler l’Irak »


« Bombarder l’Irak n’est pas suffisant »


 » Les bombes américaines rendent l’Irak plus fort »


« Bombardez la Corée du Nord avant qu’il ne soit trop tard »


 » Bombardez la Syrie même si c’est illégal « 


« Pour arrêter la bombe iranienne, bombardez l’Iran »


Ces quelques titres d’éditoriaux ou de contributions publiés par le New York Times durant les trente dernières années sont édifiantes.

En plus du mensonge permanent, notre époque régressive est celle du culte de la bombe et de la mort. Tout le reste n’est qu’une longue série de diversions et de manipulations relevant d’une guerre hybride permanente visant à anéantir l’esprit critique et corrompre les populations et les transformer en bétail humain sacrifiable.

24 thoughts on “Le culte de la bombe

  1. Le peuple américain a toutes les caractéristiques d’un peuple d’untermensch, la majorité des hommes sont atteint par une dégénérescence mentale avancée et les femmes la bas sont toutes des salopes sans foi ni loi !

    1. Et pas que le peuple americain !
      Tous les veaux qui suivent le dictat des monotheistes sont ainsi.

      1. Les adorateurs du veau d’or be sont oas monotheistes,se sont des satanustes.
        Les monotheistes sont des hommes et femmes qui aiment faire du bien comme poutine et kadyrov.

        1. Qui aiment se mettre bien, avec le pillage, le meurtre, l’esclavage des populations, l’eradication de tout ce qui ne leur plait pas, etc.
          Oui effectivement, les monotheistes sont ainsi.

  2. Il y a des des gens qui osent défendre lavBRI et insinuer qu’elle règle des problèmes et non pas imposer la main mise de ses actionnaires non étatiques,une oligarchie de parasite qui détiennent le pouvoir colossale de coter des monnaies et décider sur des critères réels et non déclarés officiellement la monnaie qui monte et la monnaie qui chute.

    Une institution financière dont les niveaux de réunions sont inimaginable et personne n’a droit de connaître et les présent du premier niveau de la première réunion que personne ne connaît la majeur partie des présent qui sont tous privés non publiques.

    Et on osent prétendre que x c’est institution de règlement international par des personne privée tous des representant de la secte des parasites usuriers juifs sionistes khazares.

    L’or physique disparu,estimé à des dizaines ou centaines de milliers de tonnes est caché dans les tunnels dans les montagnes suisses et d’autres refuges de la secte des parasites.
    Cet or a disparu des différents coffres des banques centrales des différents États par un mic lac de transactions de vente d’or en papier.

    Or papier???????
    Leurs banques vous vendent de l’or papier ??
    Et eux achètent de l’or physique qui est très réglementé pour le commun des mortels.

    Et il y a encore des hypocrites qui défendent la BRI.

    1. La vrai cause de la guerre déclaré et non déclaré entre la Russie et la Chine contre les usa et la grande bretagne et tout les occidentaux est de sortir des tentacules de système financier de la secte des khazares dit internationale et ses règles dont la triple tête est la city de londre et les banques New yorkaises et les banques suisses,le tout coordonnés par la BRI .

    2. Je ne défends pas la BRI, je note qu’il existe une autre version factuelle qui explique son rôle dans le cadre de la gestion de l’or. D’ailleurs l’extrait que j’ai donné montre comment, bien au delà de la seule BRI, la gestion de l’or a été une forme de scandale international. J’ai d’ailleurs déjà ici dénoncé les vols d’or américain du Venezuela, d’Irak, de Syrie et la vente d’une partie de l’or national français sous Sarkozy.
      Comme déjà dit, quitte à fuir un piège autant éviter de tomber dans un autre.
      Il faut voir les choses avec objectivité et sans passion.

      1. La mafia aussi à un rôle important de gérer les conflits dans une cité,ça n’empêche pas qu’elle reste une mafia qu’il faut exterminer.
        Maintenant,où est la passion où le piège sans en parler.

        En dernier,je croyait que vous me parlez plus pour avoir refuser de faire des études et de la recherche sur la secte de parasites de juifs sataniques khazares.

  3. Une autre version sur la BRI et les stocks d’or :

    « Au coeur de la crise systémique de 2008, au G20 de novembre à Washington, plusieurs dirigeants des nations représentées demandent un changement du système monétaire international. Cela est clairement formulé par la Chine, dans un document (toujours en ligne sur le site de la BRI) qui réclame l’abandon du dollar et déplore que le système proposé par Keynes en 1944, le Bancor, n’ait pas encore été expérimenté.

    Quoiqu’il en soit, à partir de 2009, la politique des banques centrales prend un virage à 180°. Au lieu de louer ou de vendre leur or, toutes les banques centrales se mettent à en acheter, d’une part, et à chercher à récupérer l’or national, qui a été loué aux bullion banks. Mais ces leasings ont été faits avec des contrats à long terme et les bullion banks ont joué cet or sur les marchés ; il a donc été vendu à plusieurs reprises.

    Pour accentuer cet imbroglio, à partir d’août 2009, la Chine encourage ses citoyens à investir dans l’or et l’argent et devient un très gros acheteur d’or physique sur le marché de Londres. Pékin prend livraison du métal, avant de le faire refondre en lingots d’un kilo en Suisse, puis de l’expédier vers la Chine. Les lingots numérotés en provenance des différents Trésors nationaux ont ainsi perdu leur identité d’origine et sont devenus irrécupérables par les différentes nations, qui les avaient imprudemment loués aux bullion banks.

    Quand en 2013, l’Allemagne souhaite rapatrier 300 tonnes d’or confiées à la Fed de New York, la banque demande un délais de 7 ans pour les ré-expédier. À réception de l’or, les lingots ne correspondent pas à la liste initiale confiée à la Fed et il faut les raffiner à nouveau afin d’obtenir de l’or pur répondant aux normes internationales.

    À la même date, les Pays-Bas demandent le rapatriement de 120 tonnes de leur or national, suivis par l’Autriche et quelques banques centrales de premier plan.

    Un indémêlable Mic-Mac
    C’est la BRI qui a eu la charge de démêler l’inextricable écheveau des contrats de location et des hypothèques successives sur les mêmes lingots générés initialement par les banques centrales, puis par les bullion banks, que ce soit à Londres ou à New York. Pour avoir une idée de l’ampleur de ce travail, voilà les contrats que la BRI a dû dénouer, rien qu’aux cours des mois de mars successifs depuis 2010 :

    Mars 2010 : 346 tonnes
    Mars 2011 : 409 tonnes
    Mars 2012 : 355 tonnes
    Mars 2013 : 404 tonnes
    Mars 2014 : 236 tonnes
    Mars 2015 : 47 tonnes
    Mars 2016 : 0 tonnes
    Mars 2017 : 438 tonnes
    Mars 2018 : 361 tonnes
    Mars 2019 : 175 tonnes
    Mars 2020 : 326 tonnes
    Mars 2021 : 490 tonnes
    Mars 2022 : 358 tonnes

    Chaque mois, année après année, la BRI a dénoué des « swaps » portant sur des centaines de tonnes d’or.

    En juillet 2022, ces chiffres sont tombés à 56 tonnes, puis 75 tonnes en août et 57 tonnes en septembre.

    En octobre 2022, seulement 7 tonnes d’or !

    Il semble que la BRI a presque terminé de dénouer les swaps d’or. »

    Source https://or.fr/actualites/vers-reevaluation-or-physique-partie1-2925

  4. Ce qui est très intéressant en ce moment, c’est le rapport de la chambre des représentants sur l’attaque du Capitole il y a 2 ans. On hésite sur le classement des grands malades entre Trump, Eastman, Giulani, etc…

  5. En 2013, des reportages rapidement enterrés et censurés aux États-Unis, mais pas en Europe, ont couvert la demande de l’Allemagne de rapatrier ses avoirs en or à la Réserve fédérale américaine. Le gouvernement fédéral avait environ la moitié de ses réserves d’or stockées dans des coffres de la Fed à New York. La banque centrale allemande a décidé de rapatrier tout son or, mais la Fed a rejeté la demande, affirmant qu’une telle décision était impossible et qu’elle prendrait jusqu’en 2020 pour achever le transfert. Le gouvernement allemand a alors demandé une visite aux coffres de la Fed pour inventorier l’or et déterminer son existence réelle, mais la Fed a refusé d’autoriser l’Allemagne à examiner son propre or. Les raisons invoquées étaient « la sécurité » et « pas d’espace pour les visiteurs ». Après avoir insisté sur cette étrange tournure des événements, l’Allemagne a finalement envoyé du personnel à la FED qui n’a été autorisé qu’à entrer dans l’antichambre du coffre-fort, où on leur a montré 5 ou 6 lingots d’or « représentatifs de leurs avoirs » mais ils n’ont rien pu voir d’autre. Les responsables allemands sont revenus une deuxième fois avec une détermination encore plus grande, et à ce moment-là, la Fed n’a apparemment ouvert qu’un des neuf coffres-forts, permettant aux Allemands de voir le tas d’or à une distance considérable, mais ils n’étaient pas autorisés à entrer ou à toucher il. Après des pressions répétées, l’Allemagne a récupéré une petite partie de ses avoirs en or, mais elle a été renvoyée par la banque centrale française, qui appartient aux mêmes propriétaires que la Fed. finalement, il a envoyé du personnel à la Fed qui n’a été autorisé à entrer que dans l’antichambre du coffre-fort où on leur a montré 5 ou 6 lingots d’or « représentatifs de ses avoirs » mais ils n’ont rien pu voir d’autre. Les responsables allemands sont revenus une deuxième fois avec une détermination encore plus grande, et à ce moment-là, la Fed n’a apparemment ouvert qu’un des neuf coffres-forts, permettant aux Allemands de voir le tas d’or à une distance considérable, mais ils n’étaient pas autorisés à entrer ou à toucher il. Après des pressions répétées, l’Allemagne a récupéré une petite partie de ses avoirs en or, mais elle a été renvoyée par la banque centrale française, qui appartient aux mêmes propriétaires que la Fed. finalement, il a envoyé du personnel à la Fed qui n’a été autorisé à entrer que dans l’antichambre du coffre-fort où on leur a montré 5 ou 6 lingots d’or « représentatifs de ses avoirs » mais ils n’ont rien pu voir d’autre. Les responsables allemands sont revenus une deuxième fois avec une détermination encore plus grande, et à ce moment-là, la Fed n’a apparemment ouvert qu’un des neuf coffres-forts, permettant aux Allemands de voir le tas d’or à une distance considérable, mais ils n’étaient pas autorisés à entrer ou à toucher il. Après des pressions répétées, l’Allemagne a récupéré une petite partie de ses avoirs en or, mais elle a été renvoyée par la banque centrale française, qui appartient aux mêmes propriétaires que la Fed. mais ils ne pouvaient rien voir d’autre. Les responsables allemands sont revenus une deuxième fois avec une détermination encore plus grande, et à ce moment-là, la Fed n’a apparemment ouvert qu’un des neuf coffres-forts, permettant aux Allemands de voir le tas d’or à une distance considérable, mais ils n’étaient pas autorisés à entrer ou à toucher il. Après des pressions répétées, l’Allemagne a récupéré une petite partie de ses avoirs en or, mais elle a été renvoyée par la banque centrale française, qui appartient aux mêmes propriétaires que la Fed. mais ils ne pouvaient rien voir d’autre. Les responsables allemands sont revenus une deuxième fois avec une détermination encore plus grande, et à ce moment-là, la Fed n’a apparemment ouvert qu’un des neuf coffres-forts, permettant aux Allemands de voir le tas d’or à une distance considérable, mais ils n’étaient pas autorisés à entrer ou à toucher il. Après des pressions répétées, l’Allemagne a récupéré une petite partie de ses avoirs en or, mais elle a été renvoyée par la banque centrale française, qui appartient aux mêmes propriétaires que la Fed.

    1. Pendant de nombreuses années, il y a eu des spéculations selon lesquelles la Fed ne possède pas beaucoup ou pas d’or, qu’elle l’a vendu, prêté ou utilisé comme garantie pour des prêts. Aujourd’hui, nous continuons d’entendre des affirmations selon lesquelles l’or prétendument stocké au nom de nombreuses nations n’existe même pas. Personne d’autre que le personnel de la FED n’a été autorisé à entrer dans les coffres pour voir ou inventorier l’or, et il n’y a aucune preuve que l’or existe réellement.

      Pire encore, la situation est la même avec le prétendu gisement d’or de Fort Knox, le dépositaire de la totalité des avoirs en or présumés du Trésor américain. La plupart des gens croient que Ft. Knox est un coffre-fort fédéral, mais bien qu’il soit construit sur des terres fédérales, il est géré par la Fed et tout son contenu appartient à la Fed, et non au Trésor américain. Il est vrai que depuis la création du Federal Reserve System en 1913, le contenu de Fort Knox appartient à la FED mais est gardé par l’armée américaine. Et personne ne sait ce qu’il y a là-bas.

      Le dernier examen et visite publique remonte à 1953, peu de temps après l’entrée en fonction d’Eisenhower. Aucun expert extérieur n’a été admis à cet examen et l’équipe d’examen n’a testé qu’environ 5 % de l’or présent. Il n’y a même pas eu d’inventaire, et encore moins d’audit complet, de Fort Knox en 70 ans. En 1974, six membres du Congrès, un sénateur et la presse ont été autorisés à se rendre à Fort Knox pour voir par eux-mêmes si l’or était là ou non. La visite a montré que quelque chose à propos de Fort Knox ressemblait à de l’or, mais cela a suscité encore plus de controverse. Seule une petite partie de l’or a été mise à la disposition des visiteurs et un membre du Congrès a publié un rapport indiquant que les lingots d’or stockés au fort étaient plus légers que prévu.

      Étant donné la certitude factuelle que la Fed et le Trésor américain ont peu d’or, il y a eu beaucoup de spéculations sur l’état des réserves mondiales d’or, qui existeraient sur papier à la Fed mais pas dans la réalité. Je ne sais pas où se trouve l’or, mais si je devais deviner, je dirais qu’il se trouve au fond des montagnes suisses, dans les centaines de tunnels creusés dans la roche sous le nouveau siège de la BRI – la Banque des règlements internationaux. qui à son tour appartient au même Rothschild qui possède la FED et diverses autres banques centrales européennes.

        1. Je constate avec grand plaisir que tu te plies à mes exigences et que maintenant tu site tes sources.
          Ca fait moins plagiat, c’est bien !

          Meme si quelques efforts restent encore a faire, parce que la maitrise des copier / coller, c’est par encore ca hein !

          Reste encore netflix et autres merdes que l’on trouve sur internet a arreter, pour ensuite passer à la lecture de vrais livres d’histoire et tu sera sur la bonne voie.

  6. Quelqu’un de ce qui me reste de famille (dont je suis définitivement éloigné), qui m’aime bien (enfin, sans véritablement me connaitre) mais qui est très mainstream et stupide (triple vaccinée et fière de l’être, pro-ukraine alors qu’elle n’y connait RIEN en géopolitique) avait l’autre jour posté sur face de bouc une photo de Marioupol bombardée pour montrer à ses amis FB tous plus beaufs les uns que les autres comment qu’il est méchant l’affreux Poutine. Si j’avais eu à lui répondre, mais je me refuse à discuter encore avec des gens pareils, je lui aurais envoyé les photos des très nombreuses villes bombardées par les USA (et ses alliés) depuis disons… aout 1945.

    Je trouve le com récent de Sclavus une fois de plus très bien senti. Je suis un occidental et il est vrai que j’ai bien des réticences à embrasser les lignes politiques/religieuses de la Russie, Chine ou Iran mais je suis absolument dégoûté par les agissements des occidentaux (inclus bien sûr ma détestable et ultracorrompue UE) et je suis entièrement d’accord sur le fait qu’il serait équitable qu’ils morflent un bon coup.

  7. Tous les titres qui sont donnés sur la vignette concernent la rubrique opinions, donc différente de la partie rédaction. Ce sont traditionnellement des intervenants extérieurs qui viennent s’exprimer en proposant un article d' »opinion ». Exemples :
    « Bombing Iraq is not enough » signé William Kristol et Robert Kagan – Kagan est chef de file des néoconservateurs et fondateur avec Kristol du think tank Project for the new american century, il a participé au Bilderberg, au WEF, etc…
    « American bombs make Iraq stronger » signé Ronald Steel – Steel est surtout connu pour sa biographie de Walter Lippmann, un des grands « penseurs » du XXème siècle (et aussi membre du Tavistok institute et de la Round Table…);
    « To stop Iran bomb, bomb Iran » signé John R Bolton. Bolton a été un des conseiller de GW Bush puis de D Trump lors de leurs présidence. Néo-conservateur de droite.
    « Bomb North Korea before it’s too late », signé Jeremi Suri. Suri est un historien américain.
    Ca ne signifie pas que le journal soit indépendant par ailleurs, mais il a dans le passé reconnu ses erreurs éditoriales et l’influence de la CIA en son sein. C’est un journal partisan dans le choix de ses rédacteurs et sous diverses influences, mais là en l’occurrence ce sont des avis extérieurs au journal, que celui-ci a choisi de publier dans la partie opinion.

      1. Tout un environnement de guerre. En parlant d’information, Panamza vient de publier une suite d’infos concernant un des aspects de l’affaire « Charlie Hebdo », la mort suspecte de l’enquêteur Fredou : https://www.panamza.com/08012023-charliehebdo-fredou/
        Par principe, je ne suis pas d’accord avec les conclusions trop systématiques de Hicham Hamza qui renvoie toujours la responsabilité sur les seuls juifs, sans nuances, par contre il a toujours fait un vrai travail d’enquête.

  8. Notre cher Strategika retrouve sa pêche d’antan qui le caractérise si bien ; je serais le dernier à m’en plaindre ; NYT, si ma mémoire est bonne est une boutique Hazara ; corrigez-moi si je me goure ; et le ton, le style, la couleur… bref le fumet et très caractéristique de ce genre d’épiceries : Delicatessen!!!
    Il y a une bonne vingtaine d’années, un auteur mexicaine dont j’ai oublié le nom a si bien analysé leur façon de faire ; il appelait ça la globalisation par oxymorons ou qqchose du genre ; un poète de chez moi aussi – son poème où il s’adresse tour à tour à tous les envahisseurs depuis une dizaines de siècles en décrivant leur façons de faire: Sultan ottoman, François Josèphe d’Autriche, Adolph Hitler – en leur demandant le pardon pour le ressentiment à leur encontre ; car dit-il en les comparant tous à ce qui vient de l’autre côté d’Atlantique depuis 1989, il serait juste que ces gens restent dans l’histoire comme de grands bienfaiteur de l’humanité ; car ils venaient pour envahir, soumettre et dominer un espace géopolitique ; ils l’annonçaient clairement et le payaient parfois de leur vie ; alors que depuis 1989, c’est par pur humanisme, altruisme, générosité et désir d’aider ces pauvres sauvages incultes que les bombes à fragmentation, uranium, napalm et autres engins droitdelhomistes sont largués sur des peuples qui se trouvent en travers de l’agenda mondialiste. Ils font ça par une infinie générosité et altruisme ; l’uranium appauvri est devenu enfin un grand produit miraculeux destiné à rendre heureux les peuples arriérés que leur nature rustre et dégénérée empêche d’atteindre le degré critique de civilisation à partir duquel ils beigneraient dans un bonheur de prospérité absolue.
    curieusement ces braves Hazaras et autres Anglo-Franco-Germano-Saxons oublient, à chaque fois que l’une de leur entreprises humanitaires à coup de bombes à fragmentation, napalm et uranium appauvri parvient à atteindre les buts recherchés, de nous dire par quel miracle les banques centrales des pays visés se retrouvent vidées de leur or physique et l’économie nationale devient propriété des multinationales occidentales ; comme ils oublient aussi à nous expliquer par quel autre miracle leur réserves en or dans les trésors de la BRI à Bale s’évaporent ; il y a de ces miracles modernes qui dépassent notre capacités de raisonnement.

      1. Avec plaisir car je te dois beaucoup plus que ça ; je commencerais par le poème cité – si j’arrive à le traduire demain ; et puis après par petit morceau, d’autres car il en a des géniaux ; je le considère comme plus grand poète du monde en ce moment ; pas par une quelconque connivence ethnoculturelle mais en toute objectivité ; j’ai toujours aimé la poésie et me considère comme un solide ou grand connaisseur.

    1. À propos de pêche, je ne l’ai jamais perdu. Trop lucide pour oublier la nature criminelle des cliques au pouvoir (aussi bien caché que visible)…

Leave a Comment/Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :