Afrique occidentale Afrique subsaharienne Nord Mali options otages algériens au Mali Sahel Terrorisme

Mali: La libération de trois otages algériens confirmée

Comme nous l’avons annoncé ici en employant le conditionnel, l’affaire des otages algériens au Nord Mali semble connaître de nouveaux développements. Contrairement à ce que la quasi totalité de la presse algérienne avait rapporté, seuls trois otages sur les sept détenus par le MUJAO (Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest) ont été effectivement libérés.

le ministre algérien des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a confirmé hier à Alger en marge d’un point de presse avec son homologue français, M. Laurent Fabius, que trois otages algériens sur les 7 détenus au Nord-Mali depuis le 05 avril 2012.

Selon le ministre algérien, les trois hommes se trouvent actuellement en territoire algérien après leur rapatriement à bord d’un avion militaire de type CASA C-295.

Un CASA C-295 des forces aériennes algériennes. Ces avions ont l’habitude de survoler le Mali pour des missions VIP, comme pour le transport du président malien de Bamako à Kidal en 2008.

Il convient de préciser que parmi les sept personnes ayant été prises en otage par le groupe terroriste lors de l’assaut du consulat d’Algérie à Gao, se trouve le consul d’Algérie et cinq de ses collaborateurs. La septième personne est un petit restaurateur algérien originaire de Kabylie vivant à Gao depuis des années. Ce dernier s’est réfugié au consulat au moment où les groupes armés investissaient la ville. D’autres agents consulaires comme le comptable ont pu se sauver grâce au concours des populations de la ville.

Contrairement à ce qu’elle laisse entendre jusqu’au moment où s’écrivent ces lignes, l’Algérie n’a jamais écarté l’option militaire pour la libération de ses otages et encore moins pour éliminer les groupes terroristes radicaux écumant le Nord-Mali, plus particulèrement depuis que ces derniers purent évincer le MNLA (Mouvement National de Libération de l’Azawad) et les arabes du Mali du jeu. Le renoncement du MNLA à l’indépendance de l’Azawad et sa très probable entente avec Bamako isolera les groupes terroristes et ouvrira la voie à d’autres moyens d’actions appropriés selon un officiel algérien ayant requis l’anonymat.

Publicités



');

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.