Alep Arabie saoudite Aviation Chaos Conflits Géopolitique du gaz Géostratégie Guerre asymétrique USA

Dernières nouvelles d’Alep

Les dernières informations en provenance d’Alep, Syrie:

Les rebelles syriens et étrangers sont en possession de chars de combat, de missiles anti-aériens et de lance-roquettes multitubes. Les légions salafistes éliminent à l’arme blanche des civils refusant de cautionner la rébellion.

Des informations font état de la présence de l’élite de l’élite des forces spéciales américaines aux côtés des rebelles. Il s’agit des bérets verts de la CIA. Des éléments des SAS britanniques et du COS français sont signalés au sud de la Turquie.

Le commandement syrien a ordonné à ses bombardiers d’éliminer les blindés et les armes lourdes en possession des rebelles. Cependant, loin de toute exagération, l’armée syrienne n’a utilisé qu’un seul avion de combat durant toute la durée de la contestation.

Dans la bataille d’Alep, le royaume d’Arabie Saoudite conduit sa guerre la plus âpre qu’il n’a jamais eu à entreprendre. A Ryad, c’est la guerre à mort contre ce que les propagandistes saoudiens qualifient de croissant ou de menace chiite, en référence à l’alliance stratégique entre l’Iran, la Syrie et le Hezbollah libanais.

Le Qatar utilise des fonds d’investissement pour garantir aux rebelles un financement sans limites. On le dira jamais assez, le printemps arabe a fait le bonheur des fabricants d’armes légères européens.

150 rebelles armés ont été éliminé ce matin par l’armée syrienne.

Bachar al-Assad a exhorté aujourd’hui l’ensemble des unités de l’armée syrienne à écraser la rébellion pour assurer l’avenir de la Syrie et de son destin. Les unités militaires syriennes bombardent certains quartiers de la ville d’Alep  mais ne parviennent pas à avancer à cause de la configuration des ruelles et par peur des dommages collatéraux au sein de la population civile que les rebelles détiennent en otage et utilisent comme bouclier humain.

“Le sort passé, présent et à venir de notre peuple et de notre nation dépend de cette bataille”, affirme Bachar al-Assad dans un message publié par une revue militaire à l’occasion du 67e anniversaire de l’armée syrienne, qui a combattu à cinq reprises contre Israël en 1948, 1967, 1973, 1982 et en 2006 en soutenant le Hezbollah libanais et les autres branches de la résistance libanaise à contrer avec succès un assaut généralisé israélien contre le Liban.

Certains  observateurs ont souligné que le président Al-Assad  ne s’était pas exprimé en public depuis l’attentat du 18 juillet à Damas, qui a tué quatre de ses proches dont le ministre de la Défense.

Publicités

One Reply to “Dernières nouvelles d’Alep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.