Actualités ASL Conflits crise syrienne Géopolitique Géostratégie rebelles stratégie

La nouvelle stratégie de l’Otan en Syrie

Officiellement, les dirigeants des pays de l’Otan impliqués dans le conflit syrien affirment qu’il n’est aucunement question d’une quelconque intervention de l’Otan en Syrie. Sur le terrain, L’Otan a adopté une nouvelle stratégie consistant à isoler les unités militaires syriennes dans le Nord du pays et les réduire de proche en proche en utilisant les technologies de gestion des systèmes d’information géographique et la reconnaissance spatiale.
LA Turquie dont les forces armées constituent la deuxième armée de l’Otan joue un rôle de premier plan dans cette nouvelle stratégie.
Les militaires syriens redoutent cette nouvelle stratégie visant à anéantir leur réseau de logistique et d’isoler ainsi les unités positionnées près des frontières turques. Cette nouvelle approche contraint le commandement syrien à user de son aviation d’une manière intensive pour détruire les regroupements rebelles au sol qui disposent du meilleur renseignement de l’Otan sur le champ de bataille. C’est les américains et les allemands qui choisissent en priorité les cibles à attaquer par l’armée libre syrienne (ASL) en se basant sur les données fournies par leurs satellites, des drones de reconnaissance et des navires d’écoute. Les britanniques et les français se sont spécialisés dans l’accompagnement tactique des rebelles et plus particulièrement les groupuscules se réclamant du courant religieux radical.

Le récent massacre de soldats de l’armée régulière syrienne, capturé par des éléments de l’ASL après la prise de leur position ainsi que la multiplication des attaques rebelles contre les bases aériennes sont l’une des conséquences de cette nouvelle stratégie.

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.