Analysis

Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique

Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique 24

Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique 25

Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique 26

Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique 27

La progression des forces syriennes combinées vers la localité d’Abou Kamal sur l’Euphrate et près des frontières irakiennes (province d’Al-Anbar) se poursuit malgré un brouillage électromagnétique intense déclenché par les forces de la coalition US et le CAS des convois exfiltrants des membres étrangers de l’organisation terroriste “État Islamique”(IS ou د.ا).

Des bombardiers strategiques Tupolev Tu-22 des forces aérospatiales de la fédération de Russie ont mené une série de raids à long rayon d’action visant la suppression des verrous défensifs ennemis au moyens de bombes thermobariques de forte puissance. 

Au sol, des unités des forces de la mobilisation populaire (Hachd Al-Cha’abi قوات الحشد الشعبي) venant d’Irak ont renforcé l’offensive des unités du Hezbollah (artillerie de campagne et renseignement militaire) et des unités militaires syriennes, ce qui irrite au plus haut point les États-Unis. 

Un accord négocié par les Americains avec des chefs tribaux sunnites irakiens a abouti à l’exfiltration de mercenaires de diverses nationalités (Arabie Saoudite, Chine, France, Irak, Pakistan, Tunisie, Turquie) vers Al-Anbar. 

Les convois emportant ces éléments opérationnels étrangers de Daech ont été protégés par les avions de combat de la coalition US. 

Un autre accord visant la remise de la ville à un groupe armé kurde soutenu par Washington n’a pu aboutir vu l’évolution de la situation militaire. 

Une remise de la ville aux milices kurdes pro-US aurait permis à Washington de garder les deux rives de l’Euphrate et contrôler les confins syro-irakiens. 

La bataille pour le contrôle de ces confins n’oppose pas uniquement les forces syriennes et alliées à Daech. C’est également l’occasion d’une des plus grandes confrontations dans le domaine de la guerre électronique entre Américains et Russes puisque la coalition US s’est mise à brouiller les communications de l’Armée syrienne et du Hezbollah libanais dès les premiers combats avec Daech. 

Nonobstant quelques difficultés logistiques, la recapture de ce verrou stratégique par Damas et ses alliés semble certaine. 

Avec les troupes de Damas au bord de l’Euphrate, la Syrie semble avoir regagné l’ensemble du territoire. Reste l’épineuse question des forces kurdes au delà de la rive septentrionale du fleuve. C’est sur ce point que les intérêts immédiats d’Ankara et de Damas se croisent. 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
8 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
PaxmanBenjmanrocjosephhokayemcosworth57200 Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
Paxman
Guest
Paxman

Assad est synomyme de torture systématique. Au moins depuis Hafez.

josephhokayem
Guest
josephhokayem

A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

cosworth57200
Guest
cosworth57200

Je ne suis pas convaincu que les bombes thermo-bariques de grande puissance soient complètement sans conséquences IEM, auquel cas ce serait plus simple d’imputer les conséquences de ses propres armes sur un participant “ennemi”

trackback
Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique | Réseau International
Toto Toto
Guest
Toto Toto

Je suis sur que les Russes ne sont pas dupent et savaient que les USA faute de pouvoir bombarder les troupes Syriennes et leurs alliés vont se rabattre sur ce qui reste comme coup tordu et roublardise afin de semer d’embûche l’avancée inéluctable des troupes de Damas et Baghdad vers la frontiere commune ,franchement perso j interprete ca comme un autre signe patent d echec du plan US et de la defaite militaire américaine en syrak car il n y a pas longtemps les avions de l Otan en toute impunité et en totale illégalité faisaient du bombardement sur hachd chabi l armée syrienne les alliés …….etc et voila qu elle est reduite a faire de la guerre électronique et une fois de plus collusion les egorgeurs en transmettant les positions des armées a leurs trousses , Moscou evite la surenchère ils laissent faire car au sol ils ont la certitude qu a la fin ils auront l’avantage pour le prochain ronde de negociation a Astana

Anonyme
Guest
Anonyme

Le brouillage est un élément important, à la fois offensif et défensif, de la guerre électronique.
Il consiste à empêcher ou perturber les émissions électromagnétiques ennemies.
Il existe quasiment depuis les débuts de l’utilisation humaine des ondes.
Il vise les radars, des systèmes de navigation et de guidage, ainsi que les communications radio et la télédiffusion.
Depuis le début de l’agression des coalisés occidentaux et arabes néandertale du Moyenne orient contre .
Ces derniers ont utilises contre a Syrie toutes la panoplies en leurs possession d’émissions de brouillage contre la coalition musulmane ((chites)).
J’ai mis chites entre parenthèses car en réalité il n’y a aucune différence entre musulmans chites et sunnites.
C’est un autre sujet. ….
Revenons en à nos moutons.
Ça n’a pas empêché la coalition musulmane ((chite)) de gagner toutes les batailles et guerre incessamment sous peu.
Si les yankees avaient foie aveugles à leurs brouillage électronique électromagnétiques ils se dirait le ciel la terrain la mer est à nous ils nous restent qu’à foncé sereinement vrrs la conquête vers la victoire.
Mais il y a en face des hommes et femmes capables de riposter à ce genres d’offensivités et contre carré par des mesures qui compense les perte de sources d’informations importantes.
Les moyens en sont multiples. ………
Les brouilleur peut être détecté au moyen d’écoutes.
il n’y a pas d’absolue garantie qu’un brouillage assure une protection complète, même avec des moyens très supérieurs à l’adversaire.
L’exemple du F-117 abattu par les Serbes pendant la guerre du Kosovo en est un exemple frappant.
L’ennemi s’adapte, même avec des faibles moyens : il change de fréquence d’écoute, il émet moins longtemps, il met en oeuvre lui aussi des actions de contre-information………
La destruction (au moyen de missiles, de LASER…) est un autre moyen d’interdire l’utilisation du spectre électromagnétique à l’ennemi.
Une remise de la ville aux milices kurdes pro-US serait à double tranchant pour les kurdes.
Damas a et aura un nouveau prétexte de se débarrasser des autonomistes kurdes syrien pour conspirations et intelligencesavec l’ennemi.
Ce qu’ils leurs sera reprocher par Damas à ces kurdes collaborateurs , le cas ou il y aurait des intentions venant de ces kurdes syriens à faire valoir une reconnaissance d’un futur territoire kurdes en Syrie pour sacrifices rendus à la Syrie contre un ennemi commun occidentale.
Ces kurdes ne pense pas plus loin que leur nez.
Les pendules seront remis à l’heure le moment venu.
Le président Bachar el-Assad ne sera pas amnésique et le peuple syrien non plus .

trackback
Syrie : les forces alliées de Damas progressent à Abou Kamal et subissent une intense guerre électronique | Yandex

[…] Strategika51 […]

roc
Guest
roc

visiblement les USA n’ont pas renoncer a sauver leurs troupes mercenaire !