Analysis

Washington annonce encore la création d’une nouvelle force terroriste en Syrie

Après l’échec de plus de 47 plans US en Syrie, Washington rend public son programme de création d’une force armée kurde dans le Nord-est de la Syrie, la seule région de ce pays où il était possible d’intervenir en raison de la proximité de l’Irak et de la Turquie.

Ce programme n’a rien de nouveau: Il fait suite à ceux ayant servi à créer des dizaines de forces armées terroristes en Syrie, incluant l’Armée Syrienne Libre (ASL), Daech (l’État Islamique), le Front Ennosra, Les Forces Démocratiques Syriennes, L’Instance de Libération du Levant, L’Armée des Conquérants, l’Armée de l’Islam, les Lions Turkmènes, Les Soldats du Caucase, la Nouvelle Armée de Syrie, la Légion du Levant, les Forces révolutionnaires, les Unités de Protection Populaires (YPG), l’Armée libre d’Idlib, les Brigades de l’Euphrate, l’Épée de Dieu, etc. Et la liste est encore loin d’être exhaustive.

Ce qui est nouveau par contre est la réaction apparente de la Turquie. Le président Erdögan aurait promis de “détruire” cette force kurde pro-américaine qu’il a qualifié de terroriste.

Cette force de près de 19000 hommes, encadrée par 2800 conseillers militaires US (en plus de 1100 militaires d’autres pays de l’Otan) compte renforcer ses effectifs jusqu’à compter 30 000 hommes (déclarations publiques et officielles) même si officiellement, elle ne compterait au 14 janvier 2018 que 230 hommes en cours de formation. En réalité, cette nouvelle force armée à dominante kurde et bénéficiant du soutien logistique et aérien des États-Unis et de ses alliés  le Kurdistan irakien compris) vise à constituer l’armature d’un nouvel État kurde à cheval entre le Nord-est de la Syrie, le Nord-Ouest de l’Irak et le Sud de la Turquie.

Ankara est beaucoup moins outragée par la création d’une entité kurde pro-US que par l’armement des kurdes sur son flanc méridional. La Turquie entretient des visées expansionnistes en Syrie septentrionales et les plans du grand allié US entravent la politique turque dans la région.

Pour Damas, la présence militaire turque ou US à l’extrême Nord de la Syrie est une agression et la continuation de la guerre imposée à la Syrie par ses ennemis depuis le 15 mars 2011.

Publicités

59 Replies to “Washington annonce encore la création d’une nouvelle force terroriste en Syrie

    1. christelle néant : c’est une fille qui fait partie d’un mouvement sectaire qui s’est récemment installé dans le Dombas !
      benjaminfulford, Corey Goode il ne manque plus que david icke et ont a la totale .
      benjaminfulford, Corey Goode c’est pas les types qui annonce l’arrestation de la reine d’Angleterre deux fois par an !
      ce sont des manipulateur né, il en vive en vendant des bouquin !
      stopmensonges : c’est le site qui a réaliser diffuser une dizaine d’interview du commandant d’un vaisseau extraterrestre avant de s’apercevoir que ce type ( qui entre nous répondait avec le plus grand sérieux aux question des auditeur ) était un type qui sortait d’un hôpital psy et était toujours suivis par sont psy ! ! ! !
      STOOOOOP N4EN JETEZ PLUS LA COUPE EST PLEINE,
      c’est un site sérieux ici !

      1. Oui je sais! La fiction est souvent plus proche de la réalité! C’est difficile pour l’ego de faire abstraction de ses propres croyances, d’aller au-delà, c’est plus facile de nier en bloc, de renverser la table, de pointer du doigt partout, de juger ce qui est différent de soi, ça le rassure, pauvre petite bête, et c’est le propre de l’ego, de tous les egos, quels qu’ils soient, et ça les conforte aussi, toujours, dans ses points de vues, toujours étroits et figés, ses illusions, son ignorance, qu’il ne veut pas voir, et ne peut pas voir, en prenant ses désirs et ses croyances pour la seule vérité possible; en dehors de MOI point de salut! Suivez-moi et vous irez au ciel!

        La responsabilité de chacun est la responsabilité de chacun, personne ne peut intervenir dans le libre-arbitre de d’autres! Que chacun s’occupe de ses fesses et tout ira bien!

        Chacun à ses limites, que veux-tu que j’y fasse!

        C’est pas ma faute! C’est même pas la tienne!

        Avant de dire que tout ceux qui ne voient les choses comme toi, sont des idiots, regarde-toi d’abord, c’est peut-être toi le seul anormal dans l’affaire, dans ce jeu qui n’est qu’un jeu!

        Je vois par ton commentaire, tous le respect que tu as pour les autres, et je vois que tu te prend trop au sérieux justement!

        Tu ne vois pas que ce monde est une vraie farce! Rien n’est vrai!

        Alors, si possible, moins de sérieux, et plus de transparence!

        Et continue à prendre que ce qui fait ton affaire, sans t’occuper des affaires des autres; tu n’es pas un curé, ni un gourou; enfin j’espère!

        Je t’ai pas envoyé chier là! Parce que c’est pas ta faute!

        Amicalement

        1. sauf que personne ne parle sans raison !
          il est a mon avis important de bien préciser qui parle, ces personne ne sorte pas de nul part elles on du vécu derrière elles .
          tous les avis, toutes les paroles, toutes les dénonciations et analyse ne se valent pas !
          mettre la parole de néant au me^me niveau que celle d’un stragégika51(par exemple) relève de plus que de la légèreté !

  1. Les Etats-Unis ont facilité la fuite des terroristes de «Daech» vers l’Irak via la frontière syrienne – Sergueï Lavrov

    Lavrov : La Coalition de Washington ne combat pas les terroristes du Front Nosra en Syrie

    Publié le 20/01/2018 par danyinfos

    New York / Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, a affirmé que la « Coalition internationale », conduite par les États-Unis, ne combat pas le réseau terroriste du « Front Nosra » en Syrie bien qu’il soit classé sur la liste internationale des réseaux terroristes avec « Daech ».

    Dans une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui au siège de l’ONU à New York, Lavrov a indiqué que la quête des États-Unis de créer une milice au nord de la Syrie se contredit complètement avec leurs engagements précédents, notamment au Conseil de sécurité, sur l’unité des territoires syriens, disant : « Nous examinerons les moyens d’interdire à Washington de porter atteinte à l’unité des territoires syriens ».

    « Les États-Unis ont facilité la fuite des terroristes de « Daech » vers l’Irak via la frontière syrienne », a-t-il fait noter.

    Il a indiqué que tous les efforts et toutes les conférences sur la Syrie sont complémentaires pour parvenir à un règlement politique que ce soit à Astana, Genève ou à Sotchi, faisant allusion à l’invitation de plus de 1500 personnes à Sotchi en vue de représenter les différentes catégories syriennes.

    Et Lavrov de conclure : « La Russie compte sur le fait que l’ « opposition » ne mettra pas de conditions préalables lors des pourparlers de Vienne la semaine prochaine et espère que ce qui s’était passé au round précédent de Genève ne se répètera pas lorsqu’elle avait mis des conditions préalables avant de se mettre à la table de pourparlers ».

    A.Chatta

    sana.sy

    source : https://infosdanyfr.wordpress.com/2018/01/20/lavrov-la-coalition-de-washington-ne-combat-pas-les-terroristes-du-front-nosra-en-syrie/

  2. USA. Trump proclame janvier 2018 Mois National de la Prévention de l’Esclavage et de la Traite des Personnes !

    Cette déclaration contre l’Esclavage et la Traite d’Êtres Humains n’est pas nouvelle, mais celle qu’Obama a proclamée en 2017 est assez générale avec des vœux pieux, alors que celle de Donald Trump pour janvier 2018, s’accompagne de mesures concrètes qu’il a déjà mis en action en particulier contre la pédophilie et la corruption [1] ! Il annonce qu’il va encore redoubler d’effort pour ce mois de janvier, avec en arrière plan le démantèlement de la Cabale et ses sacrifices d’enfants que l’on peut pas officiellement décrire car la population n’est pas prête à croire des choses si horribles ! Souhaitons que le Président Donald Trump puisse terminer son travail d’assainissement du marais et des forces de l’Ombre qui sèment le chaos et la misère sur la Planète depuis des siècles !

    Le président Donald J. Trump déclare :

    Au cours du Mois national de l’esclavage et de la prévention de la traite des êtres humains, nous nous engageons à nouveau à éradiquer le mal de l’esclavage.

    La traite des êtres humains est une forme moderne du type d’exploitation le plus ancien et le plus barbare.

    Il n’ a pas sa place dans notre monde.

    Ce mois-ci, nous ne nous contentons pas de réfléchir à cette effroyable réalité.

    Nous nous engageons également à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre fin à l’horrible pratique de la traite des personnes qui frappe des victimes innocentes dans le monde entier.

    La traite des êtres humains est un crime écœurant, en contradiction avec notre humanité même.

    On estime que 25 millions de personnes sont actuellement victimes de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle et de travail.

    Les trafiquants d’êtres humains s’attaquent à leurs victimes en leur promettant une vie pleine d’espoir et de possibilités, tout en ne leur offrant que l’esclavage.

    Au lieu de permettre aux gens d’avoir une vie meilleure, les trafiquants profitent injustement du travail et du labeur de leurs victimes, qu’ils forcent – par la violence et l’intimidation – à travailler dans des bordels et des usines, sur des fermes et des bateaux de pêche, dans des maisons privées et dans d’innombrables industries.

    Mon gouvernement continue de travailler pour chasser les ténèbres que les trafiquants d’êtres humains jettent sur notre monde.

    En février, j’ai signé un décret visant à démanteler les organisations criminelles transnationales, y compris celles qui perpétuent le crime de traite des personnes.

    Mon Équipe spéciale inter-institutions de surveillance et de lutte contre la traite des personnes a renforcé sa collaboration avec d’autres pays, des entreprises, des organisations de la société civile et des survivants de la traite des personnes.

    Le ministère de la Santé et des Services sociaux a mis sur pied un nouveau centre national de formation et d’assistance technique pour renforcer la lutte contre la traite des personnes dans le secteur de la santé.

    Le Département d’État a versé 25 millions de dollars au Fonds Mondial pour mettre fin à l’esclavage moderne, en raison de la nécessité critique d’une action concertée entre pays pour lutter contre la traite des êtres humains.

    Le Département du travail a publié une application mobile innovante et axée sur les entreprises qui soutient les efforts du secteur privé pour éliminer le travail forcé des chaînes d’approvisionnement mondiales.

    Et ce mois-ci, je signerai l’article 1536 de la loi, la Loi sur la lutte contre la traite des personnes dans les véhicules commerciaux et l’article 1532, la Loi interdisant la traite des personnes sur nos routes.

    Ces projets de loi empêcheront les trafiquants d’utiliser des véhicules utilitaires, amélioreront la coordination de la lutte contre la traite des personnes au sein des organismes fédéraux et des gouvernements des États et des administrations locales, et amélioreront les efforts visant à reconnaître, prévenir et signaler la traite des personnes.

    En plus de ces actions gouvernementales, les Américains doivent apprendre à identifier et combattre le mal de l’esclavage.

    Cela est particulièrement important pour ceux qui sont le plus susceptibles de rencontrer les auteurs d’esclavage et leurs victimes, notamment les prestataires de soins de santé, les éducateurs, les responsables de l’application de la loi et les professionnels des services sociaux.

    Grâce à la Campagne bleue du Département de la sécurité intérieure, tous les Américains peuvent apprendre à reconnaître les signes de la traite des êtres humains et à signaler les cas suspects.

    En prenant des mesures pour se familiariser avec les signes révélateurs des trafiquants ou les signaux de leurs victimes, les Américains peuvent sauver des vies innocentes.

    Notre nation est et sera toujours un endroit qui valorise et protège la vie et la dignité humaines.

    Ce mois-ci, redoublons d’efforts pour faire en sorte que l’esclavage des temps modernes arrive à sa fin tant attendue.

    En conséquence, je soussigné, M. Donald J. Trump, Président des États-Unis d’Amérique, en vertu de l’autorité que me confèrent la Constitution et les lois des États-Unis, déclare par la présente que janvier 2018 est le Mois National de la prévention de l’esclavage et de la traite des personnes, qui culminera avec la célébration annuelle de la Journée Nationale de la Liberté, le 1er février 2018.

    J’invite les associations, les organismes d’application de la loi, les entreprises privées, les organisations confessionnelles et autres de la société civile, les écoles, les familles et tous les Américains à reconnaître notre rôle vital dans la fin de toutes les formes d’esclavage moderne et à observer ce mois-ci avec des programmes et des activités appropriés visant à mettre fin et à prévenir toutes les formes de traite des personnes.

    En Foi de quoi, j’ai apposé ma signature en ce vingt-neuvième jour de décembre 2017, en l’année de notre Seigneur deux mille dix-sept, et en cette 242ème année de l’Indépendance des États-Unis d’Amérique.

    Donald J. Trump

    Le 29 décembre 2017

    ====

    Commentaire de Corey Goode sur cette proclamation :

    Voilà la “TEMPÊTE MONDIALE” !

    L’Alliance mettra fin à la traite des êtres humains et à l’esclavage!

    De Grandes Choses se passent en ce moment.

    L’épine dorsale de l’industrie mondiale de la traite des êtres humains est brisée par les opérations en cours de l’Alliance qui ont entraîné la mort et l’arrestation de dizaines de milliers d’auteurs dans le monde entier et qui ont sauvé des dizaines d’autres de leurs victimes.

    Beaucoup de gens dans les médias en sont conscients.

    Un black-out d’information a été ordonné par l’État Profond pour leur faire gagner du temps et aussi par l’Alliance pour la sécurité opérationnelle.

    On m’a dit que quelques membres des médias, y compris un présentateur de Fox News, ont été amenés quelque part, et qu’on leur a présenté des éléments de preuve et qu’ils ont ensuite été mis au courant de ce qui se passe.

    Si c’est vrai, alors il devrait y avoir quelques articles de fond et des infos sur l’opération visant à faire tomber la traite des êtres humains en 2018.

    2018 devrait être une année très intéressante !”

    Source : http://stopmensonges.com/

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2018/01/le-president-donald-j-trump-proclame.html

    =========
    Préambule: USA = le pays le plus corrompu du Monde

    Depuis le 11 septembre 2001, le gouvernement des États-Unis a «perdu» 58.000 $ à CHAQUE SECONDE

    Lorsque le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, a révélé que, au Pentagone, il manquait (c’est-à-dire que personne ne sait où sont-ils passés : vol, corruption, etc.) 2,3 billions (mille milliards) de dollars le 10 septembre 2001, cela semblait énorme. Les Américains ne savaient pas que les événements qui se produiraient le lendemain effaceraient l’argent manquant des manchettes des journaux et des télés, et au cours des 16 prochaines années, le montant d’argent « manquant » (c’est-à-dire volé) au gouvernement américain augmenterait à un taux supérieur à 58.000 $ par seconde.

    Alors que 2,3 billions de dollars peuvent sembler beaucoup, un autre organisme gouvernemental a reconnu avoir perdu le triple du montant en 2009, lorsque l’ancien inspecteur général Elizabeth Coleman a admis que la Réserve fédérale ne pouvait pas retrouver la trace de 9 billions de dollars.

    Le Pentagone n’a fait que perdre des milliards de dollars depuis le 11 septembre et un rapport récent analysant les budgets du Département de la Défense (DoD) et du Département du Logement et du Développement Urbain (HUD) montre que le total est maintenant supérieur à 21 billions de dollars (21 mille milliards).

    En combinant les 21 billions de dollars perdus par le DoD et le HUD avec les 9 billions (9000 milliards) de dollars perdus par la Réserve fédérale, le total général s’élève à plus de 30 milliards de dollars perdus par le gouvernement américain depuis le 11 septembre.

    En multipliant 60 secondes par minute, par 60 minutes par heure, par 24 heures par jour, par les 5.947 jours qui se sont écoulés depuis le 11 septembre 2001, le résultat est d’environ 513.820.800 secondes.

    Si le gouvernement américain a perdu 30.000 milliards de dollars en 513.820.800 secondes depuis le 11 septembre, il a perdu 58.386 dollars par seconde.

    Source: Rachel Blevins @ Free Thought Project

    ======

    En effet, le président Trump a publié le 21 décembre, un ordre exécutif déclarant une grave situation d’urgence nationale, et dont les mots exacts sont:

    Par l’autorité qui m’a été conférée en tant que Président par la Constitution et les lois des États-Unis d’Amérique, y compris la Loi sur les pouvoirs économiques internationaux d’urgence (50 USC 1701 et suivants) (IEEPA) , la loi sur les urgences nationales (50 USC 1601 et suivants) (NEA), la loi Global Broaditsky sur la responsabilité des droits humains (loi publique 114-328) (la “loi”), l’article 212 (f) de la loi sur l’immigration et la nationalité 1952 (8 USC 1182 (f)) (INA), et l’article 301 du titre 3, United States Code,

    “Moi, Donald J. Trump, Président des États-Unis d’Amérique, je constate que la fréquence et la gravité des violations des droits de l’homme et de la corruption qui proviennent, en tout ou en partie, des États-Unis, telles que celles commises ou dirigées par des personnes citées dans l’Annexe, a atteint une telle ampleur et une telle gravité que cela menace la stabilité des systèmes politiques et économiques internationaux.

    Les violations des droits de l’homme et la corruption sapent les valeurs qui constituent le fondement essentiel de sociétés stables, sûres et fonctionnelles; elles ont des effets dévastateurs sur les individus; elles affaiblissent les institutions démocratiques; elles dégradent la primauté du droit; elles perpétuent les conflits violents; elles facilitent les activités des personnes dangereuses et minent les marchés économiques.

    Les États-Unis cherchent à imposer des conséquences tangibles et significatives à ceux qui commettent de graves violations des droits de l’homme ou se livrent à la corruption, et à protéger le système financier des États-Unis contre les abus de ces mêmes personnes.

    Je détermine donc que les violations graves des droits de l’homme et la corruption dans le monde constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis, et je déclare une urgence nationale pour faire face à cette menace. VOIR LA SUITE EN ANNEXE CI-DESSOUS.

    La capacité du président Trump à utiliser les forces militaires américaines au cours de cette urgence nationale déclarée, est contenue dans ce qu’on appelle la Loi sur les pouvoirs de guerre américaine. Cependant, le présent conflit devant se dérouler dans le secret, le président Trump a ajouté « Par conséquent, pour que ces mesures soient efficaces face à l’urgence nationale déclarée dans la présente ordonnance, il ne doit pas y avoir de notification préalable d’une inscription ou d’une décision prise en vertu de la présente ordonnance. ». Sans aucun doute, Trump sera aidé par les opérations de renseignement qu’il a construites autour de lui-même pour lutter contre ses ennemis du “Deep State”.

    La signification historique de ce que le président Trump a fait avec sa déclaration nationale d’urgence, est qu’il semble avoir saisi entre ses mains un ensemble d’accords internationaux, tout particulièrement les opérations internationales de blanchiment d’argent par des organisations se faisant passer pour humanitaires, telles que la Fondation Clinton et la Fondation George Soros, pour lesquelles des milliards de dollars ont été immédiatement saisis lors de la promulgation de ce décret.

    Sa déclaration nationale d’urgence, Le président Trump ne faisait pas de secret des personnes visées et tous ceux qui leur sont associés, en les énumérant en annexe du décret exécutif, et cela comprend:

    Angel Rondon Rijo, un responsable du gouvernement de la République Dominicaine impliqué dans un scandale de corruption impliquant la société de construction brésilienne Odebrecht, qui a rapporté des millions, sinon des milliards de dollars, à la Fondation Clinton.

    Dan Gertler

    Dan Gertler – un homme d’affaires international israélien dont les affaires criminelles ont été supervisées par le fugitif mondial Marc Rich ; auquel le président Bill Clinton a pardonné honteusement pour ses crimes lors de son dernier jour de mandat et continue de «payer gros» pour lui et sa femme Hillary.

    L’épouse de Dan Gertler a donné 450.000$ à la bibliothèque de la Fondation Clinton, en compensation de ce “pardon”.

    Sergey Kusiuk – le commandant d’une unité de police d’élite ukrainienne qui a orchestré le coup d’État du régime Obama-Clinton contre l’Ukraine, y compris l’embauche de mercenaires géorgiens qui ont reçu l’ordre de tirer sur la police et les manifestants.

    Goulnora Islamovna Karimova – la fille du dictateur ouzbek qui a fait bouillir vivants ses opposants politiques et qui a fourni des dizaines de millions de dollars à la Fondation Clinton pour obtenir des faveurs accordées à sa nation par la secrétaire d’État Hillary Clinton.

    En ciblant ces criminels mondialistes qui ont blanchi l’argent avec les Clinton pendant des décennies, le président Trump n’a pas manqué d’utiliser l’ironie en citant la loi sur la recevabilité des droits de l’homme de Global Magnitsky comme l’une des armes qu’il utilisait contre eux – mais c’était la loi que l’État profond avait adoptée contre la Russie – mais qui voit maintenant Trump l’utiliser contre eux.

    La colère du président Trump envers Hillary Clinton et ses alliés du «Deep State» l’amenant à déclarer une urgence nationale pour les détruire, explique le rapport, implique une société de recherche commerciale et d’intelligence stratégique liée au Parti démocrate basée à Washington, nommée Fusion GPS- et dont les propriétaires, Glenn Simpson, et son épouse Mary Jacoby, le 17 avril 2007, ont coécrit pour le Wall Street Journal un article intitulé “Comment les lobbyistes aident les ex-soviétiques à Washington”, affirmant que les républicains, y compris le candidat présidentiel républicain de 1996 Robert Dole, a ouvert des portes dans la capitale américaine pour les oligarques affiliés au Kremlin et d’autres amis du président Poutine.

    Le 14 mai 2008, lors de la campagne présidentielle américaine de 2008 où Obama a débuté, les propriétaires de GPS Fusion Glenn Simpson et son épouse Mary Jacoby ont coécrit un autre article pour The Wall Street Journal intitulé “McCain Consultant est lié au travail”. pour le parti ukrainien “- et dans lequel ils allèguent que le sénateur républicain John McCain était “en collusion avec la Russie “pour avoir embauché comme l’un de ses conseillers l’homme de longue date réputé du Parti républicain Paul Manafort.

    On constate donc que Fusion GPS a fait au Sénateur McCain (lors de la campagne présidentielle de 2008 en le reliant à la Russie) est exactement identique à ce qu’elle fait maintenant (près de dix ans plus tard) au président Trump.

    En effet, lorsque la victoire de Trump approchait, les propriétaires de GPS Fusion, Glenn Simpson et sa femme Mary Jacoby, ont dépoussiéré leur livre de diffamation de 2008 contre McCain et ont commencé à tendre la main à tous ceux qui voulaient payer pour le réutiliser contre Trump. .

    La première à sauter sur cette occasion fut, naturellement, Hillary Clinton, pour créer et propager le fake news du RussiaGate.

    Et, dans la plus grande parodie de justice dans l’histoire américaine, elle a été rejointe dans cet effort criminel de diffamation par le département de la Justice du régime Obama et par le FBI. Ce qui a conduit le très influent magazine en ligne judéo-américain, The Tablet , à avertir sévèrement:

    “Si un président en exercice utilisait les instruments de l’État, y compris la communauté du renseignement, pour espionner la campagne de l’autre parti, pour ensuite délégitimer les résultats d’une élection une fois que le candidat de l’autre parti a gagné, nous voyons là un scandale qui éclipse celui du Watergate.”

    Parmi les révélations choquantes découvertes par les enquêteurs de The Tablet sur la manière dont Obama, Clinton, le Département de la Justice et le FBI ont transformé le “Dossier McCain Russie” en “Dossier Russie Trump” en 2016, est le fait que Fusion GPS a embauché un ancien agent britannique du MI6, Christopher Steele, afin d’aider à créer des mensonges contre Trump car il était l’ancien chef du bureau russe du MI6. Mais quand la société Fusion GPS a découvert que Steele ne savait ni parler ni écrire le russe, elle a fait appel à une experte américano-russe nommée Nellie Ohr, dont le mari, Bruce Ohr, était un haut fonctionnaire du département de la Justice d’Obama. Or, Bruce Ohr avait rencontré secrètement Glenn Simpson, le propriétaire du GPS Fusion, alors que la victoire de Trump approchait, et que les détails de ce coup d’État devaient être peaufinés.

    La raison la plus probable pour laquelle les médias de propagande ne disent pas au peuple américain que le président Trump a déclaré cette Urgence Nationale est due au fait que beaucoup de leurs meilleurs journalistes et cadres médiatiques sont aussi dans le collimateur de cette Urgence Nationale. Lorsque Trump a dit qu’il allait “drainer le marais”, il le pensait vraiment.

    Une source du Pentagone a résumé la situation ainsi :

    “Après Hanoukka, Trump a déclaré l’état d’urgence et signé un décret le 20 décembre, ce dernier gelant les avoirs des personnes accusées d’atteintes aux droits de l’homme et de corruption, un fourre-tout pour mettre en faillite les Bush, Clinton, Soros, Obama, la Cabale et la mafia Juive mondiale”.

    La situation d’urgence nationale permet à Trump de saisir des biens et de libérer les forces armées pour procéder à des arrestations massives et de statuer par l’intermédiaire de tribunaux militaires, imposant ainsi la loi martiale “, poursuit la source.

    Sur ce front, des sources du Pentagone affirment que George Soros n’a pas été tué comme cela a été rapporté par certains, mais qu’il est en détention et interrogé depuis plusieurs mois.

    Récemment, il a été ” extrait d’Atlanta vers la base navale Camp David, alors que la Cabale s’effondre “, selon les sources. De nombreux autres oligarques de gros calibre sont également maintenus en détention et au secret depuis un certain temps, ajoute une source de la CIA.

    Le 21 décembre, au solstice d’hiver, le Secrétaire Général de la Défense des États-Unis James Mattis a rendu visite à Gitmo [Base Navale de Guantanamo Bay] afin de préparer un “endroit très spécial” pour Soros et la Cabale et pourraient s’y faire baptiser», poursuivent les sources du Pentagone.

    Une autre personne qui doit être reçue pour un “baptême” est “le milliardaire Israélien des diamants de guerre et agent du Mossad, Dan Gertler, qui a été reconnu pour ses liens avec Marc Rich [siège social à Zoug, Suisse] et la Fondation Clinton”, disent les sources du Pentagone.

    Cela pourrait s’étendre à d’autres oligarques Juifs, alors que le président de Google, Eric Schmidt, démissionne “, notent-ils.

    L’isolement des oligarques de la mafia Khazariane (qui vénèrent Satan et ne sont donc pas Juifs même s’ils prétendent l’être), a été très clair dans la déroute diplomatique 184-9 d’Israël de la semaine dernière à l’ONU (comptant ceux qui ne votent pas et les abstentions).

    Les seuls pays qui ont voté avec Israël, contre une résolution condamnant le plan des États-Unis de déplacer unilatéralement leur ambassade à Jérusalem, sont le Guatemala, le Honduras, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, les Palaos, le Togo et les États-Unis.

    Cela pourrait préparer le terrain pour que les États-Unis abandonnent Israël et laissent la Russie, la Chine, l’UE et les Nations Unies être des intermédiaires honnêtes pour la paix “, affirment les sources du Pentagone.

    Ce vote contre Israël ne concernait pas Jérusalem, mais signifiait plutôt aux Israéliens du monde entier qu’ils ne pouvaient reconstruire leur temple et avoir la paix que s’ils négociaient de bonne foi avec leurs voisins.

    Le monde en a marre de tous les combats incessants et des mensonges des fanatiques religieux qui pensent qu’ils ont une sorte de droit divin de gouverner le monde depuis Jérusalem.

    Comme les vrais Juifs religieux le soulignent à juste titre, Dieu fait l’œuvre de Dieu, et non pas des fanatiques qui se prennent pour Dieu.

    Le monde veut la paix, et c’est ce que nous pouvons faire en 2018, maintenant que les familles de lignée sanguine sont enfin arrivées à la table des négociations.

    https://benjaminfulford.net/register

    CONCLUSION

    Seul Trump peut détruire l’état profond

    Le président Trump est l’homme idéal pour le travail qui s’est présenté au moment parfait.

    Résultat de recherche d’images pour “Trump boulet de démolition

    “Aimez-le ou détestez-le, Donald Trump était probablement le seul en Amérique qui pourrait commencer le processus de renverser le Deep State.

    Trump est un « boulet de démolition ».

    Il n’y a pas d’autre époque dans l’histoire américaine où un boulet de démolition était plus nécessaire qu’en 2016 … 2017 … et 2018. Et, personne d’autre n’aurait pu remplir cette fonction comme Le Donald.

    De même, le marais à l’intérieur du Beltway devait être drainé aujourd’hui comme hier!

    Bien sûr, beaucoup détestent encore intensément Trump à cause de son style «boulet de démolition». Ils ne se rendent pas compte que le système avait désespérément besoin d’un tel outil de destruction, en particulier pour détruire le Deep State.

    L’establishment politique est si profondément enraciné que seul un bulldozer comme Trump pourrait faire le boulot nécessaire.

    Le point saillant ici est qu’un boulet de démolition en action n’est pas un très joli spectacle. C’est très bruyant et tumultueux et peut balancer de plusieurs façons à tout moment.

    C’est précisément pourquoi le mouvement Trump a été formé; ses supporters étaient ravis de sa capacité à prendre toute la place. Les Trumpsters savaient qu’il était assez expérimenté pour démolir les vieux bâtiments avant de pouvoir construire les nouvelles tours.

    Avec cette compréhension cruciale, le lecteur devrait appréhender qu’un plus grand ego était nécessaire pour détruire tous les autres ego mineurs dans le marécage de Washington, D.C.

    Quel meilleur homme pour le boulot qu’un franc-parler, un tweet à New-Yorkais qui ne se soucie pas d’être politiquement correct .

    Maintenant, il y a un inconvénient, et c’est sa politique étrangère qui est chaotique. À cet égard, il est important de comprendre que l’on doit prendre l’amer avec le doux.

    Bien sûr, Trump a également exposé le FBI pour être un racket de protection financé par les contribuables, la CIA pour être une organisation terroriste à budget noir, le Parti démocrate pour être coupable d’une multitude de crimes qu’ils mettent sur le dos d’autres, le Parti républicain pour être plein de traîtres, l’administration Obama pour être coupable de trahison et de sédition, les Clinton pour avoir dirigé un syndicat du crime international, la NFL pour être un paradis pour les flocons de neige hypocrites, etc. etc.
    Hannibal GENSERIC

    http://numidia-liberum.blogspot.ca/2017/12/usa-trump-declare-letat-durgence-contre.html

  3. il semblerait bien que Hawaï était une opération pour terroriser la population

    Can someone explain why @NBCNews was granted access to a secure bunker just hours before the botched #Hawaii #missilealert #message was sent out?
    
    — Shepard Ambellas (@ShepardAmbellas) January 17, 2018
    

    Featured Image: Håkan Dahlström/Flickr
    les journalistes de NBC était prévenu et sur place :

    1. Voici ce qu’un amateur de sports a capté à Hawaii le 13 janvier dernier

      http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2018/01/voici-ce-quun-amateur-de-sports-capte.html

      Le Japon, ce matin, a envoyé à son tour une “fausse” alerte concernant une attaque imminente de missiles nord-coréens

      J’ai écouté un expert du militaire en entrevue dans une radio américaine et il a indiqué que le premier observateur à donner et sonner l’alarme d’une attaque imminente d’un pays étranger est l’État major, soit les plus hauts gradés de l’Armée du pays, qui ensuite communiquent avec une chaîne de commandement qui orchestrent les mesures d’urgence (Pentagone, FEMA, etc.). Il explique qu’il est impossible que les alertes d’attaque imminente récemment envoyées à la population d’Hawaï et du Japon soient des “erreurs humaines” puisque ces systèmes d’alerte comportent deux options qui doivent être confirmées à deux reprises avant d’être diffusées parmi la population:

      1- essai du système d’urgence, qui exhorte la population à se mettre à l’abri, qui spécifie clairement que c’est un test;

      2- envoi concerté et confirmé du système d’urgence, qui exhorte la population à se mettre à l’abri, qui indique clairement que ce n’est pas un test.

      Cet expert ne croit pas à l’erreur humaine concernant ces récentes alertes, il croit plutôt que ce sont des essais délibérément envoyés pour observer la réaction de la population, pour mesurer la fonctionnalité du système et de la chaîne de gestion des mesures d’urgence. Il a ajouté que ces “erreurs de test” sont plutôt préoccupants…

      Le radiodiffuseur public japonais a envoyé par erreur une alerte mardi aux citoyens d’un lancement de missiles nord-coréens et les a exhortés à chercher un abri immédiat, puis l’a corrigé quelques minutes plus tard, quelques jours après une erreur similaire à Hawaï.

      La télévision de la NHK a diffusé le message sur ses sites d’information sur Internet et sur mobile, ainsi que sur Twitter, indiquant que la Corée du Nord semblait avoir tiré un missile sur le Japon. Le message indiquait que le gouvernement disait aux gens d’évacuer et de se mettre à l’abri.

      “La Corée du Nord semble avoir tiré un missile”, a déclaré la NHK, ajoutant qu’un avertissement du gouvernement avait été émis. “Le gouvernement: Cherchez un abri à l’intérieur des bâtiments et des sous-sols.”

      La fausse alerte est survenue quelques jours après que l’Agence de gestion des urgences d’Hawaï ait envoyé un avertissement erroné d’une attaque de missiles nord-coréens aux téléphones mobiles à travers l’état, déclenchant la panique.

      NHK a déclaré que l’erreur était le résultat d’une erreur d’un membre du personnel qui exploitait le système d’alerte pour les nouvelles en ligne, mais n’a pas élaboré. NHK a supprimé l’avertissement de tweet et de texte après plusieurs minutes, a émis une correction et s’est excusé plusieurs fois.

      “Le flash était une erreur”, a déclaré NHK. “Nous sommes vraiment désolés.”

      La tension a augmenté au Japon au cours des essais de missiles nord-coréens, car ils se sont rapprochés des côtes japonaises. La NHK et d’autres médias japonais alertent généralement lors de chaque essai de missile et le gouvernement a émis des avis d’urgence lorsque les missiles ont survolé le Japon.

      Le Japon intensifie également ses capacités d’interception de missiles et conduit des exercices de missiles à travers le pays dans lesquels les résidents, y compris les écoliers et les personnes âgées, se précipitent vers les centres communautaires, se couvrent la tête et se penchent sur le sol. Un exercice majeur est prévu au centre-ville de Tokyo la semaine prochaine.

      Contrairement à l’avertissement erroné d’Hawaii, l’alerte NHK ne contenait pas la déclaration, “Ce n’est pas un exercice.” La NHK a été capable de corriger son erreur en quelques minutes, bien plus vite que les 40 minutes qui se sont écoulées avant que l’alerte d’Hawaï ne soit retirée.

      L’agence d’Hawaii a maintenant modifié ses protocoles pour exiger que deux personnes envoient une alerte et facilitent l’annulation d’une fausse alerte.

      Source:

      http://abcnews.go.com/International/wireStory/japan-public-tv-sends-mistaken-north-korean-missile-52376673

      http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2018/01/le-japon-ce-matin-envoye-son-tour-une.html

      Une fausse alerte au missile sème la panique à Hawaï

      Une alerte a été envoyée par erreur samedi aux habitants d’Hawaï pour les prévenir de l’arrivée d’un missile balistique. Les autorités de l’archipel ont immédiatement démenti.

      Une fausse alerte a été envoyée samedi aux habitants de Hawaï pour les prévenir de l’arrivée imminente d’un missile balistique et leur demander de se mettre à l’abri.

      “Menace de missile balistique sur Hawaï. Mettez-vous immédiatement à l’abri. Ceci n’est pas un exercice”, ont reçu les habitants de l’archipel sur leur smartphone samedi aux environs de 8h locales.

      L’alerte a été prise au sérieux par de nombreux habitants. “Voilà mon téléphone quand je l’ai allumé en me levant”, écrit cette journaliste. “Ma famille est dans le nord de l’île, ils ont trouvé refuge dans le garage. Ma mère et ma sœur étaient en pleurs. C’était une fausse alerte mais je pense que de nombreuses personnes ont tremblé”.

      La menace a immédiatement été démentie par les autorités de l’archipel.

      Dans des tweets séparés, le gouverneur de Hawaï David Ige et l’agence locale de gestion des événements d’urgence ont chacun assuré que cet État américain situé dans l’océan Pacifique n’était pas menacé par un missile balistique. L’alerte a été envoyée dans un contexte géopolitique très tendu marqué par les menaces d’attaque nucléaire du régime nord-coréen.

      “Une erreur humaine”

      Finalement, un message rectificatif a été renvoyé pour prévenir les habitants qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

      Toujours sur Twitter, le sénateur démocrate de Hawaï Brian Schatz écrit que l’incident était dû à “une erreur humaine”, sans plus de précision. “Ce qui est arrivé aujourd’hui est absolument inexcusable. L’État tout entier était terrifié”, ajoute-t-il.

      Source:
      http://www.bfmtv.com/international/une-alerte-generale-au-missile-seme-la-panique-a-hawaii-1349133.html

      http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2018/01/une-fausse-alerte-au-missile-seme-la.html

  4. Trump 2016

    LE PRÉSIDENT DONALD JOHN TRUMP. SUPERBE DISCOURS D’UN SAUVEUR !

    Publié le 13 janvier 2018 par Sundance

    Sur vol370

    Au cours de la première semaine de mars 2016, un groupe exclusif de cadres dirigeants, de milliardaires, de donateurs et d’agents d’influence se sont réunis lors d’une réunion secrète avec des dirigeants clés du système de Washington connu généralement sous le nom de «The Swamp» (le Marais). La réunion s’est déroulée sur une enclave réservée de Sea Island en Géorgie*. Le groupe Sea Island ne pouvait se définir comme un parti politique, ce qui les réunit est le pouvoir et l’influence. Le but de la réunion de 2016 était d’élaborer un plan pour détruire la candidature de Donald John Trump.

    *Peut-être en souvenir de la réunion de Jekyll Island, également en Géorgie, qui a présidé à la création de la Réserve Fédérale. (NdT)

    Le candidat Donald Trump représentait une menace vitale pour la structure de pouvoir et d’influence dont l’élaboration avait pris plusieurs décennies. Il y avait des milliers de milliards de dollars en jeu. Un des instruments utilisés par ceux qui occupent des postes de pouvoir et d’influence est «d’actionner des leviers».

    Pensez-vous vraiment que ceux qui contrôlent le FBI et le Département de la Justice n’ont commencé à utiliser et répandre des informations recueillies au cours des recherches sur les bases de données FISA702 de la NSA pour la première fois qu’en 2016 contre Donald Trump ?

    Divulgation inappropriée d’informations brutes par des prestataires privés ayant eu accès à des bases de données confidentielles du FBI.
    (Avis du Tribunal FISA – Page 84)

    Pensez-vous vraiment que l’entreprise consistant à réunir, analyser et transformer en armes psychologiques les informations recueillies auprès du gouvernement, ait commencé avec la candidature de Donald Trump ? Croyez-vous vraiment que 2016 était la seule et unique fois où ceux qui détiennent le pouvoir au sein du gouvernement aient conspiré avec et rémunéré des intérêts privés extérieurs pour se protéger, eux-mêmes et leur système ?

    Devrions-nous croire que Donald Trump était la première et la seule cible de cette machination ?

    Non.

    Ce qui va probablement être révélé, allant bien plus loin que les suites de conclusions auxquelles Devin Nunes est parvenu aujourd’hui, est un système de gens puissants utilisant l’accès à ces informations comme un outil pour exercer un effet de levier historique contre toute entité menaçant leurs intérêts.

    Peut-être, ce n’est qu’une hypothèse, au-delà de l’horizon actuellement envisageable, que se profile une histoire bien plus énorme que ce dont nous sommes au courant. Une histoire de la manière dont la corruption, le pouvoir, l’influence et le recours à des leviers, ont servi à contrôler les actes des représentants officiels du pouvoir depuis une longue période … En arrière-plan de FISA-702 se trouve une Boîte de Pandore.

    Le 13 octobre 2016, en réaction aux attaques institutionnelles coordonnées contre sa campagne, le candidat à la présidence Donald Trump a fait un discours qui a été son moment décisif dans l’histoire de notre nation.

    Le candidat Donald Trump a écrit l’essentiel de ce discours. Des extraits en ont été enregistrés en vidéo. La totalité de la transcription du discours figure sur le lien ci-dessous.

    Faites bien attention à la prescience de son contenu. … C’est surprenant :
    The Clinton are ciminals. Remember that – Trump 2016 –

    Traduction plus bas*

    #TrumpTheEstablishment

    Publiée le 20 oct. 2016

    Traduction*

    […] Notre mouvement consiste à remplacer un système de pouvoirs politiques avorté et corrompu, par un nouveau gouvernement contrôlé par vous, le Peuple Américain. Les pouvoirs politiques en place ne vont reculer devant aucun acte, ou mensonge, pour s’accrocher à leur prestige et leur pouvoir à vos dépens.

    Les pouvoirs établis de Washington, et les conglomérats financiers et médiatiques qui les financent, n’existent que pour une seule raison : pour se protéger et s’enrichir.

    Le pouvoir en place se trouve devant un enjeu de plusieurs milliers de milliards de dollars dans cette élection. Par exemple, un seul accord commercial qu’ils aimeraient faire passer, représente des milliers de milliards de dollars contrôlés par de nombreux pays, entreprises et lobbyistes.

    Ceci n’est pas simplement une autre élection pour un mandat de 4 ans. C’est la croisée des chemins dans l’histoire de notre civilisation qui va déterminer si oui ou non, Nous le Peuple, allons regagner le contrôle de notre gouvernement.

    Le pouvoir politique en place qui a tout essayé pour nous arrêter, est le même groupe responsable de nos traités commerciaux désastreux, de l’immigration massive illégale et des politiques économique et étrangère qui ont rendu exsangue notre pays.

    Le pouvoir politique en place a conduit à la destruction de nos usines et de nos emplois, qui sont partis au Mexique, en Chine et dans d’autres pays du monde entier. Nos chiffres de l’emploi qui viennent d’être publiés sont anémiques, et la croissance de notre produit intérieur brut ou PIB dépasse péniblement un pourcent. Les travailleurs des États-Unis gagnent moins qu’il y a 20 ans – et pourtant ils travaillent plus dur.

    Il y a une structure de pouvoir mondiale qui est responsable des décisions économiques qui ont spolié notre classe laborieuse, dépouillé notre pays de ses richesses et mis cet argent dans les poches d’une poignée de grandes multinationales et d’entités politiques.

    Regardez ce que ce pouvoir corrompu a infligé à nos cités comme Detroit et Flint, dans le Michigan – et aux villes rurales de Pennsylvanie, de l’Ohio, de la Caroline du Nord et du pays tout entier. Ils ont entièrement dépouillé toutes ces villes en empochant les richesses à leur profit et en les privant de leurs emplois.

    La Machine Clinton* est au centre de cette structure de pouvoir. Nous l’avons appris de première main par les documents de WikiLeaks qui montrent que Hillary Clinton a rencontré en secret les banques internationales pour comploter à la destruction de la souveraineté des États-Unis afin d’enrichir ces pouvoirs financiers mondiaux.

    *Il convient de rappeler qu’Hillary Clinton est la fille de David Rockefeller et que le véritable père de Bill Clinton est également un Rockefeller. (NdT)

    Et, de même, les courriels révèlent que la Machine Clinton est si étroitement et irrévocablement liée aux organisations médiatiques qu’on lui fournit les questions et les réponses à l’avance lors des débats télévisés. Clinton a également le soutien et possède le pouvoir de veto sur les citations qui sont faites d’elle dans le New York Times. Et les courriels montrent que les journalistes collaborent et conspirent directement avec la Campagne de Clinton pour l’aider à remporter l’élection.

    Avec pour enjeu le contrôle de notre gouvernement, et des milliers de milliards de dollars, la Machine Clinton est déterminée à entreprendre la destruction de notre campagne, qui est maintenant devenue un mouvement tel que notre pays n’en a jamais connu auparavant – et nous ne lui permettrons pas de le faire.

    L’arme la plus puissante déployée par les Clinton est celle des médias privés. Soyons clairs sur une chose : les entreprises médiatiques de notre pays ne s’occupent plus de journalisme. Ce sont des intérêts politiques particuliers, en rien différents de n’importe quel lobbyiste ou entité financière ayant son propre projet. Et leur projet est d’élire les Clinton à tout prix, quoiqu’il en coûte, peu importe combien de vies ils détruiront.

    Pour eux, il s’agit d’une guerre – et pour eux, il n’y a pas de limites.

    Il s’agit d’une lutte pour la survie de notre nation. Cette élection va déterminer si nous sommes une nation libre, ou si nous n’avons que l’illusion d’une Démocratie mais sommes en fait sous le contrôle d’une poignée d’intérêts particuliers mondiaux qui pervertissent le système.

    Ce n’est pas juste une conspiration, mais la réalité, vous le savez et je le sais.

    Le pouvoir en place et ses contrôleurs médiatiques exercent le contrôle sur cette nation par des moyens qui sont bien connus. Quiconque défie leur contrôle est qualifié de sexiste, de raciste, de xénophobe et de moralement pervers. Ils vont vous agresser, vous calomnier et chercher à détruire votre carrière et votre réputation. Et ils vont mentir, mentir et mentir de plus en plus.

    Les Clinton sont des criminels. Les preuves abondent à ce sujet et le pouvoir établi qui les protège a entrepris une dissimulation massive de leurs activités criminelles étendues au Département d’État et à la Fondation Clinton afin de les maintenir au pouvoir. Jamais dans l’histoire, nous n’avons assisté à une dissimulation de cette ampleur, qui a impliqué la destruction de 33.000 courriels, de 13 téléphones, d’ordinateurs, de caisses entières de preuves incriminantes et ainsi de suite.

    Les gens qui sont capables de tels crimes contre notre nation sont capables de tout.

    […] Mais j’encaisse tous ces coups de fronde et ces flèches pour vous. Je les encaisse pour notre mouvement, afin que nous puissions récupérer notre pays. Notre grande civilisation, ici en Amérique et dans tout le monde civilisé, en est arrivée à un moment décisif.
    Nous l’avons vu au Royaume Uni, où ils ont voté pour se libérer eux-mêmes du gouvernement mondial, des traités de commerce mondiaux et des accords d’immigration généralisée qui ont détruit leur souveraineté.

    Mais le centre de leur pouvoir politique est ici en Amérique, et c’est notre establishment politique corrompu qui est le pouvoir le plus important à promouvoir les tentatives de mondialisation radicale et la dépossession des gens qui travaillent.

    Leurs ressources financières sont illimitées. Leurs ressources politiques sont illimitées. Leurs ressources médiatiques sont illimitées. Et, le plus important, c’est que les tréfonds de leur immoralité sont illimités.

    Notre pouvoir politique en place n’a pas d’âme. Je savais que ces attaques sans fondement allaient se produire. Je savais que ce jour arriverait. Et je savais que le peuple Américain s’élèverait au-dessus de cela et voterait pour l’avenir qu’il mérite.

    La seule chose qui peut arrêter la Machine Clinton corrompue, c’est vous.

    La seule force qui soit capable de sauver ce pays, c’est vous.

    Le seul peuple qui soit assez courageux pour évincer par le vote ce pouvoir corrompu c’est vous, le Peuple Américain.

    Ils contrôlent le Département de la Justice, et ils rencontrent même en secret le Procureur Général des États-Unis – à l’arrière de son avion qui est sur la piste d’envol – pendant 39 minutes – pour probablement discuter de sa réaffectation dans une Administration Clinton juste avant que le Procureur Général ne prenne la décision de poursuivre ou non Hillary Clinton.

    De même, ils ont corrompu le Directeur du FBI au point que des rumeurs circulent déjà pour dire que les hommes et les femmes de valeur qui travaillent pour le FBI sont gênés et honteux de ce qu’il a infligé à une de nos grandes institutions.
    Hillary Clinton est coupable de toutes les choses que le Directeur Comey a énoncées lors de sa conférence de presse et des auditions au Congrès, et de beaucoup d’autres choses – et pourtant il l’a détachée de l’hameçon, alors que d’autres vies sont sacrifiées pour bien moins que cela.

    C’est une conspiration contre vous, les Américains.

    Ceci est l’heure de notre jugement, en tant que société et en tant que civilisation.

    Je n’étais pas obligé de faire cela. J’ai bâti une superbe entreprise, et j’avais une vie magnifique. J’aurais pu continuer à profiter d’années de réussite en affaire pour moi et ma famille, au lieu de me lancer dans cet horrible parcours médiatisé de mensonges, de tromperies et de coups bas. Je le fais parce que ce pays m’a tant donné, et je ressens la nécessité de le lui rendre à mon tour.

    Certains m’ont prévenu que cette campagne serait une descente aux enfers. Mais ils ont tort, ce sera une montée au paradis parce que nous allons aider tant de gens.

    Dans ma vie précédente, j’étais un initié comme un autre – et je sais ce que c’est d’être un initié. A présent, je suis puni pour avoir quitté leur club privé et vous avoir révélé leur grande arnaque. Parce que je faisais partie du club, je suis le seul qui peut régler le problème. Je le fais pour les gens, et ce mouvement est parfait pour cela – et nous allons récupérer ce pays pour vous et Rendre sa Grandeur à l’Amérique.

    Les pouvoirs corrompus en place savent que nous sommes une menace vitale pour leur entreprise criminelle. Ils savent que si nous gagnons, le pouvoir va leur échapper et vous être rendu. Les nuages qui menacent notre gouvernement peuvent être dissipés, et remplacés par un avenir radieux – mais tout est de savoir si nous laissons le New York Times décider de notre avenir, ou si nous laissons le peuple Américain décider de notre avenir.

    S’il est permis à cette Campagne de Destruction de Clinton de réussir, alors aucune autre personne qui a connu la réussite – ce dont notre pays a besoin – ne va jamais plus être candidat à ce poste.

    Je ne vais pas vous mentir. Ces attaques mensongères sont blessantes. Être l’objet de mensonges, être calomnié, être diffamé publiquement et devant votre famille, est douloureux.

    Ce que la Machine Clinton m’inflige, à moi et à ma famille, est insigne et indescriptible. C’est répréhensible au-delà de toute description.

    Mais je sais aussi, qu’il ne s’agit pas de moi – il s’agit de vous tous. Il s’agit de nous tous, ensemble, en tant que pays.

    Cela concerne les Vétérans qui ont besoin de soins médicaux, les mères qui ont perdu des enfants à cause du terrorisme et de la criminalité, cela concerne le cœur des villes et les banlieues qui ont désespérément besoin de notre aide, cela concerne des millions d’Américains au chômage. Cette élection concerne les gens qui ont été écrasés par l’Obamacare, et cela concerne le fait de vaincre l’État Islamique et de nommer des Juges de la Cour Suprême qui vont défendre notre Constitution.

    Cette élection concerne les communautés Afro-Américaine et Hispanique qui ont été plongées dans le crime, la pauvreté et des écoles démissionnaires par les politiques de Hillary Clinton. Ils ont privé ces citoyens de leur avenir, et je vais leur redonner de l’espoir, des emplois et des opportunités. Je m’y engage.

    Cette élection concerne chaque homme, femme et enfant dans notre pays qui mérite de vivre dans la sécurité, la prospérité et la paix.

    •Nous allons surmonter les mensonges, les calomnies et les diffamations ridicules de la part de journaliste lamentables.

    •Nous allons voter pour le pays que nous voulons.

    •Nous allons voter pour l’avenir que nous voulons.

    •Nous allons voter pour la politique que nous voulons.

    •Nous allons voter pour mettre ce cartel de gouvernement corrompu au chômage.

    •Nous allons éliminer de notre politique les intérêts particuliers qui ont trahi nos ouvriers, nos frontières et nos libertés, et nos droits souverains en tant que nation.

    •Nous allons mettre fin à la politique du profit, nous allons mettre fin au règne des intérêts particuliers, nous allons mettre un terme au pillage de notre pays – et à la dépossession de notre peuple.

    Notre Jour de l’Indépendance est à portée de main, et il arrive, finalement le 8 novembre.

    Rejoignez-moi pour récupérer notre pays, et créer une nouvelle aube radieuse et glorieuse pour notre peuple.

    ~ Donald Trump

    https://theconservativetreehouse.com/2018/01/13/pandoras-moab-president-donald-john-trump/

    Envois et traduction de Patrick T.

    Autres liens avec le sujet :

    Transparent Timing – NBC: FBI Counterintelligence Warned Candidate Trump July 2016…In “Big Government”

    President Elect Donald Trump Invites Sea Island Attendees, Tech Executives, To Meeting at Tower…In “Desperately Seeking Hillary”

    The Challenge To Trump’s Executive Order Limiting Visas is Motivated by “The Money”…In “A New America”

  5. le grand clash c’est maintenant .
    les démocrates veulent voter contre l’augmentation du niveau de la dette et pour la fermeture du gouvernement US

    1. les démocrates veulent une amnistie pour les immigrants illégaux en échange de leur vote !
      Trump refuse de céder !
      les démocrates ont votés la fermeture mais avec la possibilité par un artifice de procédure de revenir sur leurs vote après le résultat .

    2. Ce moment historique, où les démocrates ont fait fermer le gouvernement à l’anniversaire exact de l’investiture du président Trump, clôt une incroyable année de hauts et de bas et de démocrates de gauche furieux. Il reste à voir combien de temps durera cette fermeture, mais une chose est très claire: les démocrates se trouvent dans une position politique affreuse au début d’une année où ils étaient sur la voie d’un élan politique dans les élections de mi-mandat. Grâce à l’intransigeance du Parti démocrate-en particulier le chef de la minorité sénatoriale Chuck Schumer et la chef de la minorité de la Chambre, Nancy Pelosi, tous les membres de leur parti, à l’exception des six démocrates et des cinq démocrates du Sénat. le gouvernement US a fermé ses portes.

Leave a Comment/Laisser un commentaire