US Warship To Carry Deadly Laser In Less Than 24 Months

https://sputniknews.com/military/201803031062173934-us-warship-deadly-laser-months/

US Warship To Carry Deadly Laser In Less Than 24 Months
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

5 commentaires sur “US Warship To Carry Deadly Laser In Less Than 24 Months

  1. Les laser, çà marche pas sous la pluie ou le brouillard, un peu comme le f35 , c’est à dire trop souvent, faudrait pas négliger les bons vieux missiles et canon qui fonctionnent tout temps.
    la place des laser militaire est dans l’espace

  2. Ton post tombe à point nommé. Je m’apprétais à poster sur le sujet du laser.
    En réalité il s’avère que les cannons laser sont entrain de devenir l’autre “big” arnaque du siècle.
    Dailleurs quand vous entendez où vous voyez ce genre de phrase
    We’re crossing out of science and technology …” signé par un scientifique de chez Lockheed Martin ça sent l’arnaque rien que l’origine. Puis plus loin observez bien la phrase :
    …lasers …needed to defend against [unmanned aerial vehicles], small boat threats and possible some weapons (e.g. incoming missiles) over short ranges
    “… possible some weapons”. Avec cette phrase vous comprennez immediatement qu’il y a anguille sous roche. En réalité du fait des limitations des laser, aujourd’hui ils ne peuvent se concevoir que pour une utilisation contre des drones lents, et relativement gros, par beau temps, et surtout à des distances relativement courtes. Ainsi l’effet est garanti pour enthousiasmer les auto proclamés ‘journalistes’ en charge d’ ‘éduquer’ la population.
    Voyons un peu tout ça!
    https://pbs.twimg.com/media/DXXBAxKWkAEzCNY.jpg
    Déja pour commencer les faisceau s’elargit en fonction de la distance, à 1000 metres il passe à 250 mm
    5.000 metres 1250 mm
    10.000 metres 2.500 mm
    Ce qui de fait relativise son utilité. Extrait du document pris ici chez l’US Navy.
    http://www.navsea.navy.mil/Portals/103/Documents/NSWC_Dahlgren/Laser/mil-hdbk_828B.pdf
    Comme vous pouvez lire.
    5.3.2. Laser Beam Divergence. Beam divergence is the spread of the laser beam over distance. Laser spot size is a function of beam divergence and the distance from the laser system to the target. If a designator has a beam spread or divergence of 0.25 milliradian, its spot would have a diameter of approximately 0.25 meters at a distance of 1,000 meters in front of the designator. At 5,000 meters, the beam would spread to 1.25 meters; at 10,000 meters, the beam would spread to 2.5 meters (see FIGURE 7).

    Autre élément non moins interresssant

    Le laboratoire de recherche de l’US Navy a publié ce document, puis devant le tollé ils l’ont tout de suite retiré, on comprendra pourquoi.
    https://www.nrl.navy.mil/research/nrl-review/2004/featured-research/sprangle/

    https://pbs.twimg.com/media/DXXA3NeWkAA-SgL.jpg

    A number of physical processes affect and limit the amount of laser energy that can be delivered to a target. These effects are interrelated and include thermal blooming, turbulence, and molecular/aerosol absorption and scattering. These processes affect the laser intensity profile by modifying the refractive index of the air, which causes the laser beam wavefront to distort. Wavefront distortion results in enhanced transverse laser beam spreading, and can severely limit the amount of energy that can be propagated. The maritime environment is particularly challenging for high energy-laser (HEL) propagation because of its relatively high water vapor and aerosol content. In the infrared regime, water molecules and aerosols constitute the dominant source of absorption and scattering of laser energy, and represent a limitation for HELs propagating in a maritime atmosphere.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c7/Lens_and_wavefronts.gif

    Autrement dit, l’addition des conditions athmospherique la composition de l’air, en plus d’elements physiques tel que la temperature, la cinématique de la cible limitent de façon substentielle la puissance du faisceau.
    En conséquence, pour pouvoir fanfaronner il est instament demandé à l’Iran, où la Corée du Nord d’attaquer que par beau temps, avec des missiles trés lents offrant un maximum de surfaces -surtout pas reflechissantes-, il faut que les conditions soient idéales pour les lasers Yankee.
    Un peu comme ce drone lourd, lent et peu manoeuvrable, et par beau temps bien sur.

    Ainsi les américains pourront fanfaronner.

    A ce stade il est important de comprendre que les lasers ne sont en rien une arme miracle, parce que tout simplement nous n’avons pas encore la technologie. Tout au plus ils peuvent se concevoir pour aveugler des satelittes, et des pilotes, comme les britaniques l’avaient fait pendant la guerre des Malouines.

  3. Il suffira de mettre un miroir ou un materiaux réfléchissant et le tour et joué. Bon peut être c est une idée.

  4. traduction :
    Navire de guerre américain pour transporter laser mortel en moins de 24 mois
    Renseignement militaire
    00:03 03.03.2018 Obtenir une
    La marine américaine va armer un navire de guerre avec une arme laser puissamment mortelle dans les deux prochaines années, selon un nouveau rapport.

    En 2014, l’US Navy a armé l’USS Ponce d’un laser pour le déploiement et les essais dans le golfe Persique. Le laser a abattu de petits drones et a pu percer les peaux de métal des petits navires. Le nouveau laser, construit par Lockheed Martin, sera au moins deux à cinq fois plus puissant que le laser Ponce.

    Le nouveau laser HELIOS produit un faisceau de 60 à 150 kilowatts, bien que Lockheed Martin n’ait pas divulgué la sortie spécifique, note Breaking Defense. Le LaWS de Ponce (Laser Weapon System), en revanche, avait une puissance de sortie de 30 kilowatts.

    “Je travaille sur des lasers depuis des décennies et pour moi, le contrat HELIOS est vraiment un moment décisif”, a déclaré Rob Afzal, un scientifique de Lockheed Martin, jeudi à la presse. “Nous sommes en train de sortir de la science et de la technologie et de renforcer les capacités réelles de la Marine.”
    Le navire exact où l’arme sera déployée n’a pas été révélé. Contrairement à l’installation de LaWS sur un simple vaisseau de support, HELIOS sera attaché à un destroyer de classe Arleigh-Burke et intégré au système de combat Aegis du vaisseau, selon Afzal.

    Un laser dans la gamme de 100 à 150 kilowatts est utile contre les drones, les petits bateaux et certaines armes entrantes. Par exemple, le service explore des moyens de faire exploser des munitions hostiles avec le laser avant même qu’ils soient tirés, selon Breaking Defense.

    “Nous parlons de lasers qui ont maintenant la puissance et la qualité de faisceau nécessaires pour se défendre contre les [véhicules aériens sans pilote], les menaces de petits bateaux et certaines armes (par exemple les missiles) sur de courtes distances.” Mark Gunzinger m’a dit.

    Cela prouve également la volonté de la marine américaine d’évoluer vers des armes non cinétiques qui ne nécessitent pas de stocks physiques de munitions mais plutôt une quantité suffisante d’énergie électrique, a ajouté l’analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.