Analysis

La migration artificielle est un outil d’ingénierie du chaos

L’ingénierie des flux migratoires, réels ou stimulés, est devenu un outil du champ géopolitique plus performant que l’ingénierie sociale des révolutions colorées. 

Au delà des grilles de lecture conventionnelles, l’explication économique des nouveaux flux migratoires artificiellement induits, ne suffit nullement à décrire avec exactitude les raisons sous-jacentes de ce phénomène ni son ampleur inégalée depuis le début du haut Moyen-âge.  

Tandis que les chancelleries occidentales ont depuis longtemps définitivement verrouillé les voies à l’immigration légale, d’autres à l’instar de la France ou le Royaume-Uni,  appliquent une politique d’octroi de visas très favorable à certaines catégories comme les islamistes et les salafistes ou encore les individus délinquants et excluent systématiquement toute autre catégorie, les politiques interventionnistes en Libye et au Levant ont provoqué le plus grand flux migratoire de l’histoire contemporaine. 

Depuis 2011, des millions d’individus ont été invités à pénétrer illégalement la forteresse Europe comme des réfugiés, souvent avec l’aide des moyens logistiques de l’OTAN. 

Les statistiques concernant cette nouvelle grande migration mais un pays comme l’Allemagne compte officiellement déjà près de deux millions de nouveaux refugies venus exclusivement des zones kurdes syrienne, irakienne et iranienne ou d’Afghanistan et de Somalie. Les rivages grecs et italiens sont soumis depuis des années à l’arrivée massive de réfugiés et de migrants africains et asiatiques. 

En Italie, pays ayant subi seul sans l’aide d’aucun autre pays de l’Union européenne, l’énorme fardeau, les autorités ont tenté toutes les mesures possibles, la crise s’est aggravée. 

Cette vague migratoire est en train de modifier les rapports de force politiques en Europe :  la question migratoire a pesé sur le référendum ayant avalisé le Brexit britannique et constitue une motivation pour la sécession de certaines régions des États-Nation dont elles sont partie.  La Corse a utilisé l’affaire de l’Acquarius, fort mal gérée par le gouvernement français, pour marquer l’autonomie totale de ses décisions par rapport à Paris ;  en Allemagne, la Bavière n’exclut plus une autonomie plus étendue face à cette crise “voulue” par l’Europe ;  l’Écosse ne veut plus rester dans le Royaume-Uni, la Catalogne veut son indépendance totale et la résurgence de cette  tendance contraste avec la propension intégrationniste des grands ensembles géopolitiques. 

Il n’y aura pas de grand remolacement, lequel demeure un argument électoral porteur mais il y a fort à constater que l’ensemble européen n’est plus viable et ne le sera jamais. 

Lorsque l’UE n’était qu’un simple outil d’asservissement et de contrôle, Washington et Londres y étaient favorables. Cependant, quand cette union erratique commença à chavirer et à vouloir une certaine autonomie, elle fut engloutie par de nouvelles invasions barbares telles que celles des 4e et 5e siècles de notre ère. 
 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
16 Comment threads
10 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
BartlebyViolanteKremlinsergioCandide Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
Bartleby
Guest
Bartleby

Prédiction pour le match qui oppose en ce moment même la Belgique au Japon sans tenir compte d’aucune donnée objective : victoire de la Belgique. Raison : relisez l’article, vous la trouverez.

Kremlin
Guest
Kremlin

Strategika, vous nous en avez parlé il y a 3-4 mois: l’infiltrations des groupuscules d’esstreme droite et d’esstreme gauche par les services de renseignement, l’État de fait.

la Comedia Dell’Arte: alain bauer qui a l’outrecuidance de parler de ces groupuscules sur france5 alors que les services de l’État, pour lesquels il tapine, s’amusent à infiltrer ces groupuscules naifs et inoffensifs pour l’ordre établi!

bien entendu, la télégraphiste de mediapart (marine turchi) dont l’intérêt est de faire le rapprochement des groupuscules avec l’épouvantail du Système, la bouée de sauvetage de l’oligarchie: le pen..

sergio
Guest
sergio

*”les choses derrière les choses …”

Strategika51 écrit : « … Au delà des grilles de lecture conventionnelles, l’explication économique des nouveaux flux migratoires artificiellement induits, ne suffit nullement à décrire avec exactitude les raisons sous-jacentes de ce phénomène ni son ampleur inégalée depuis le début du haut Moyen-âge. … »
ainsi que : « …Depuis 2011, des millions d’individus ont été invités à pénétrer illégalement la forteresse Europe comme des réfugiés, souvent avec l’aide des moyens logistiques de l’OTAN. … »
et encore : « … En Italie, pays ayant subi seul sans l’aide d’aucun autre pays de l’Union européenne, l’énorme fardeau, les autorités ont tenté toutes les mesures possibles, la crise s’est aggravée. … »
et pour finir : « … Il n’y aura pas de grand remplacement, lequel demeure un argument électoral porteur mais il y a fort à constater que l’ensemble européen n’est plus viable et ne le sera jamais. … »

O ka, mais sans retour en arrière (en déplaçant le curseur temps en arrière), pas d’analyse historique !, et sans analyse historique, ça restera limité…
1) les accords de Bretton Wood (à la fin de la seconde guerre mondiale, 1944), imposant au reste du monde le nouvel impérialisme étasunien, et ma suprématie de l’économie américaine (le dollar indexé sur l’or, etc.)
2) en 1971, fin des accords de Bretton Wood, le dollar n’est plus indexé sur l’or et devient LA monnaie de référence mondiale, grâce à une manip, le petro-dollar…
3) première guerre en Irak dite « guerre du golf », basée sur un big mensonge… (il y en aura deux en Irak…, toutes deux perdues par les U-S-A), puis en Libye (la guerre de Sarkosy-Levy (BHL), l’un pour des raisons personnels, (et contrairement à ce qu’il a pu raconter ici ou là), et dans la continuation de ses nombreux mandats électifs, qui lui permirent entre-autre de s’en mettre plein les poches et de favoriser les membres de son clan !, et le second faisant accroire qu’il s’agissait « d’une guerre au nom du peuple juif » alors qu’il s’agissait uniquement de défendre sa propagande ultra-sioniste, cela fut démontré par plusieurs articles sur ce sujet, et il n’y avait rien concernant « le peuple juif » dans cette guerre… sinon, que défendre les intérêts géostratégiques américains, et arranger les affaires perso de deux individus ragoûtants, l’un sioniste patenté, l’autre chef maffieux ! (concernant BHL, il a fait parti de ces anciens “gauchistes”, dont Cohn Bendit était le parfait exemple, de ces individus qui s’acharnèrent à défendre en catimini « l’ordre établi », (le pouvoir en place, qu’elle que soit sa “couleur” politique), etc., c-à-d, le néolibéralisme financier, la mondialisation financière ou la globalisation politico-financière, etc.,
4) l’Italie et la Grèce en ont vraiment marre de se coltiner quasiment seules, la marée de migrants (économiques ou pas…), ça coûte meumeu d’héberger et de nourrir tout ce joli monde !, et en Europe, ce fut « le chacun pour soi, collectif… » par exemple, lorsque la saucisse hambourgeoise, Merkel, et notre reine républicaine, Macron, font allusion à leur exemplarité, exemplarité qui aurait pour objectif de forcer la main des eurosceptiques (de plus en plus nombreux et de moins en moins convaincus par les arguties de l’UE), et qu’elles s’efforcent de médiatiser à tout va, touts médias importants confondus, (c’est dans des moments pareils que l’on peut analyser et constater le fonctionnement de « la machine de guerre médiatique » et surtout propagandiste, et le rôle opérationnel de ses nombreuses officines !…)
5) Ces deux protagonistes, Merkel et Macron, n’abordent jamais le montant du budget qu’il faudrait prévoir: pour héberger, nourrir, soigner, et lorsqu’il y a regroupement familial, les allocs, etc., pour tout ce beau monde, et pour cause… « c’est nous qu’on paie ! » (comme disait Coluche) donc motus et bouche cousue !…
6) Ces deux là (sans oublier l’Angleterre, qui prêche pour le renversement immédiat des “régimes” en place…, “régimes” qu’ils insultent copieusement !), oublient soigneusement de révéler au grand public qu’ils vendent toutes sortes d’armes, et à profusion, aux pétromonarchies rétrogrades, armes que ces monarchies s’empressent de redistribuer à leurs terroristes préférés, ce faisant, ces deux «états-nations», («états-nations», qu’elles s’évertuent, dans le dos de leurs propres peuples, de démolir par toutes sortes de procédés: anti-souverain, anti-populaire, anti-social, anti-économique (vente des biens de l’Etat au privé, etc.,), et en accélérant les problèmes sociétaux pour mieux atomiser l’individu…), participent directement (via des commandos spéciaux en Opex) ou indirectement, en finançant, instruisant et informant la nébuleuse terroriste, au dépend de pays souverains… et le plus souvent basés sur des mensonges, érigés en vérité absolue !
7) J’ai beaucoup du mal à imaginer que l’on puisse faire des commentaires sur « des communiqués de guerre » (c’est 3% de ce que l’on sait vraiment d’une guerre, n’est-ce pas ?) tout droit sortis des QG, et comme dit pour les petites phrases de général de Gaulle, « on nous cache tout, on nous dit rien ! », alors comment et pourquoi commenter le baratin habituel ?
8) D’autre part, un pays comme le Liban se coltine plus d’un million de réfugiés syriens, et il n’a évidemment pas la même capacité économique que l’Allemagne ou la France, et pourtant… !, et on n’a vu ce que ça donnait lorsqu’un pays comme la Turquie, faisant chanter l’U-E, qui souhaitait obtenir la fermeture des points de passage des migrants, en échange de quelques milliards d’euros de plus…

Et il manque surtout dans le sujet exposé plus haut, 1) une analyse politico-économique et 2) une analyse socio-économique, une analyse géostratégique, et en un mot… un peu de dialectique ; mais ce sera pour une autre fois, car pour le moment: 1) ce serait trop long à développer, 2) j’ai du travail en retard, désolé !

*c’est l’une de ses “petites” phrases choc, qu’aimait balancer le général de Gaulle, lors de ses très nombreuses interview… qui signifiait qu’en soulevant légèrement le rideau, on pouvait apercevoir le dessous des choses…, les nombreux « non-dits », ceux réservés aux seuls dirigeants bien entendu, et que « le grand public» devait se satisfaire des menteries qu’amplifiaient les médias !

PS : ce post-scriptum s’adresse directement à celui ou celle ? (son avatar est équivoque) qui c’est crut intelligent en allant fourrer son gros pif dans un très long post concernant le TAO, (avec moult recherches), et qui ne le concernait absolument pas (… ça ose tout ! etc.,), et mon très cher Sensei (pour ta gouverne, j’appartenais à l’école Soto, dirigée par Taisen Deshimaru, et tant pis si tu ne comprends toujours rien !), qui avait le privilège d’enseigner l’art du combat réel, à différents “services spéciaux” (que je ne nommerai pas), 1) pour neutraliser et surtout pour tuer, 2) et le BUDO, pas le temps de t’expliquer… t’es vraiment trop con !

Candide
Guest
Candide

Il paraît que Marx nous avait prévenu : l’immigration est l’armée de réserve du capitalisme