Analysis

Libye : Tripoli accuse l’OTAN d’avoir transformé la Libye en dépotoir de déchets nucléaires

Et si toutes ces guerres sans réel casus belli déclenchées contre des pays ayant eu un régime hostile ou rétif au système financier international ou encore une attitude de défiance à l’égard d’Israël comme l’Irak, la Libye ou la Syrie n’étaient qu’un prétexte commode pour se débarrasser de centaines de tonnes de déchets et autres ferrailles radioactifs ou contaminés en les utilisant comme munitions?

C’est ce que suggére le libyen Nouri Drouki, un responsable de l’autorité chargée de l’environnement et de l’énergie atomique dans le gouvernement libyen (version de Tripoli) après l’analyse de débris et des ruines d’une cinquantaine de bâtiments ciblés par des frappes de l’OTAN lors de la guerre de 2011.

L’ancien complexe ayant abrité le ministère libyen de la défense et l’état-major à Tripoli, détruit en avril 2011 par des missiles lancés par des avions de combat danois, hollandais, français et britanniques, demeure contaminé et les niveaux de radiations mesurés sur site sont très élevés.

Des munitions à uranium appauvri et des fragments de bombes contenant des traces de plutonium ont été retrouvés dans l’une des résidences fortifiées détruites du colonel Gaddafi. Les bunkers de l’ancien homme fort de la Libye ont été détruit entre avril et juillet 2011 par des missiles antibunker à très haut taux de pénétration, forçant le guide a adopter la tactique risquée du QG mobile avant son repli final à Syrte, sa ville natale.

Des obus à uranium appauvri ont été utilisés par la marine royale britannique lors du pilonnage naval de Syrte et de Benghazi.

D’autres types de munitions à uranium appauvri ont été utilisés par l’US Air Force et d’autres pays de l’OTAN contre des véhicules et des installations libyennes.

En parallèle, des médias libyens ont pour la premiere fois évoqué les rejets délibérés par des navires étrangers de déchets radioactifs et de produits chimiques hautement toxiques dans les eaux territoriales libyennes en exploitant le chaos régnant dans ce pays d’Afrique du Nord connu pour ses plages et son littoral relativement vierge avant la guerre menée par l’OTAN.

Des officiels libyens comptent saisir l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique pour l’établissement d’une commission d’enquête à ce sujet.

Derrière la médiatisation des flux migratoires partant de la Libye, une des conséquences de l’intervention de l’OTAN dans ce pays, se cache une sombre histoire d’un crime commis contre l’environnement local : des dizaines de multinationales utilisent des sous-traitants pour se débarrasser des déchets nucléaires et autres produits chimiques hautement toxiques dans les eaux territoriales libyennes ou à l’intérieur du territoire.

Les décrivant comme des “vautours” cherchant le moindre recoin de terre où il n’y a plus de gouvernement de la loi, un officiel libyen fustige les milices armées ayant accepté de telles pratiques en échange de subsides financiers.

En ce qui concerne les munitions à uranium appauvri, les libyens cherchent obtenir une aide technique pour identifier les sites contaminés.

Cependant, la Libye n’est pas le pays le plus contaminé par les munitions à uranium appauvri : le sud de l’Irak et le Koweït sont à l’heure actuelle, les deux régions souffrant le plus des conséquences de l’usage massif de ce type de munition (effets teratogènes, apparition de nouveaux types de cancers, disparition de la flore, contamination du sol, etc.)

L’Afghanistan, l’enclave palestinienne de Gaza, la Serbie, la Syrie et le Yémen ont également subi un usage plus ou moins massif de munitions à uranium appauvri.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
7 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Libye : Tripoli accuse l’OTAN d’avoir transformé la Libye en dépotoir de déchets nuclé aires | RaimanetjosephhokayemDKSCPLHDDT 佐罗Bartleby Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
trackback
Libye : Tripoli accuse l’OTAN d’avoir transformé la Libye en dépotoir de déchets nuclé aires | Raimanet
josephhokayem
Guest
josephhokayem

A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

LHDDT 佐罗
Guest
LHDDT 佐罗

Hier : l’OTAN a utilisé de l’uranium appauvri sur la Libye.

Foxhound
Guest
Foxhound

Et si toutes ces guerres … déclenchées contre des pays ayant eu un régime hostile ou rétif au système financier international … n’étaient qu’un prétexte commode pour se débarrasser de centaines de tonnes de déchets et autres ferrailles radioactifs ou contaminés

Pour commencer qui a dit que l’armée US, ou précisement le régime nord américain de Washington étaient des enfants de Choeurs ?
Ils sont la seule et unique puissance à avoir usiter l’arme nucléaire contre des civiles désarmés, et un pays à genoux en 1945.

Ils étaient à deux doigts d’utiliser l’arme nucléaire contre la Chine et la Corée en 1951. Dissuadé du fait de l’arme nucléaire sovietique.
Ils étaient sur le point de l’utiliser contre le Nord Vietnam dans les années 60, mais dissuadés par les armes nucléaires sovietiques et chinoises.

Le haut commandement US voulait encore utiliser l’arme nucléaire en 1973 contre l’Egypte et la Syrie, parce que les choses allaient trés mal. Dissuader par la menace tout aussi ferme des soviétiques.
En 1991 ils voulaient l’utilser contre l’Irak. Je veux dire le regime nord américain est l’un des + barbares et des + criminels de l’histoire contemporaine. Meme un gamin de 8 ans sait ça. Ces prétendus ‘medias’ et hauts responsables libyens ont ils decouvert quelque chose ?

Bartleby
Guest
Bartleby

Cet article me laisse sans voix. Que dire devant une telle ignominie ? Et dire que ces gangsters sans foi ni loi sont allés en Libye pour sauver des civils !

DKSCP
Guest
DKSCP

Le terme d’uranium appauvri est une escroquerie.

https://depleteduranium.org/2017/08/27/un-ancien-pilote-de-char-confirme-tout-sur-les-nano-doses-de-fission-nucleaire-former-tank-driver-confirms-everything-on-nano-levels-of-nuclear-fission/
La recette (prérequis nécessaire : de bonnes centrifugeuses, des explosifs très puissants, le canon ou le missile qui va avec, et des réacteurs nucléaires):

Un peu d’uranium très enrichi, trois grammes par exemple (facile : on a plein de vieilles bombes en stock de la Guerre Froide à recycler), un peu plus si l’UA à disposition est très très appauvri
Une source alpha, gamma ou tritium (se produit en réacteur)
Du béryllium en combinaison avec la source alpha ou gamma pour produire des neutrons, à l’impact
Du plastique riche en hydrogène !

…….

De l’uranium TRES appauvri (avec une part d’U235 inférieure à 0,2%, par exemple 0.14% comme on le trouve dans les obus testés pour le rapport parlementaire français de 2001, voire même moins)

Néanmoins, ce dernier point n’est pas indispensable du tout, il sert à empoisonner les sols et les populations et à dissiper les traces de l’usage d’uranium hautement enrichi. Il rend ces munitions hautement tératogènes, mutagènes, cancérigènes. C’est l’objet de la campagne de ce site.

Mohamed-Lakhdar-Bahlouli
Guest
Mohamed-Lakhdar-Bahlouli

A reblogué ceci sur .