Analysis

Iran: hors des missiles, point de salut

Le dévoilement récent par la République Islamique d’Iran d’un avion de combat supposé avoir été conçu localement et  ressemblant fort à un vieux F-5 F a non seulement porté un certain préjudice aux capacités de dissuasion de Téhéran mais encouragé ses ennemis dont Israël à des provocations plus audacieuses.

Selon certaines informations, l’avion de combat présenté aux médias iraniens, baptisé Kawsar, n’est qu’une autre copie améliorée au niveau de la propulsion et de l’avionique du F-5 F US en service au sein de l’Armée de l’Air iranienne. Plus encore, ces mêmes informations soulignent que le prototype Kawsar n’a été retenu que parce que l’appareil qui devait être initialement présenté n’était pas au point et souffrait de délais.

Traditionnellement très attachée à leurs forces armées ou aux nouveautés techniques de des industries de défense, l’opinion iranienne demeure très partagée et une grande partie de celle-ci estime qu’en dehors de la force de frappe balistique ou les missiles de croisière, l’Iran ne dispose pas d’une force aérienne viable.

Extra Missilia nulla salus!

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
5 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
BartlebySerguei SkripalConglomerasergiojosephhokayem Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
josephhokayem
Guest
josephhokayem

A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

sergio
Guest
sergio

Strategika51 écrit : « …Traditionnellement très attachée à leurs forces armées ou aux nouveautés techniques de des industries de défense, l’opinion iranienne demeure très partagée et une grande partie de celle-ci estime qu’en dehors de la force de frappe balistique ou les missiles de croisière, l’Iran ne dispose pas d’une force aérienne viable. … »

L’Iran ne dispose pas d’une force aérienne viable, certes, mais… :
Leur force de frappe balistique est parfaitement au point au Yémen (l’éternel oublié ?) et en… Afghanistan, c’est déjà dans les cartons !…

Les *Iraniens ne sont évidemment pas les seuls à s’intéresser à leur turbulent voisin Afghan, l’Armée de la République populaire de **Chine et son Président Xi, ont apparemment passé des accords stratégiques avec les Talibans (le gouvernement afghan actuel est bien trop englué et compromis jusqu’à l’os avec ses complices de la CIA et du personnel politique étasunien (plus une kyrielle d’officines maffieuses) dans LE trafique d’héroïne mondial … et les milliards de bénéfice qu’il génère, corrompant tout et tous sur son passage ! (en Afghanistan bien sûr, mais aussi et surtout aux USA !, “America First” n’est-ce pas !), donc le projet chinois, “une route, une soie”, dispositif d’infrastructures lourdes en Afghanistan (réseaux ferrés et autres, l’extraction de métaux rares…, etc.) avec l’accord tacite et intéressé des “vrais maîtres” de l’Afghanistan, c-à-d, les Talibans !, à la (leur) frontière commune entre la République populaire de Chine, marxiste et communiste (frontière courte, il est vrai), mais pas que… puisque le Président chinois aurait (aussi) convenu d’un accord secret avec les représentants (militaires et civils) des États-Unis d’Amérique du nord ?!
Et pour en revenir à cet éternel oublié, le Yémen, la coalition “arabo-persique” (et leur mentor-redevables occidentaux), celui-ci accumule les victoires stratégiques sur le théâtre d’opération (voir plus bas), grâce… aux missiles iraniens justement ! (la RPDC, c-à-d, les Nord-Coréens ne sont pas loin, bien sûr !)
exemple du jour : « … L’unité de drones d’Ansarallah a lancé le 6 septembre (2018) des opérations précises sur les lignes défensives des agresseurs saoudiens dans le nord-ouest du Yémen et le sud d’Arabie.
Le nord-ouest du Yémen est toujours témoin des opérations à grande échelle des forces de l’armée et des combattants d’Ansarallah destinées à reconquérir le point de passage d’al-Tawal dans le nord de la province de Hajjah et les frontières communes avec l’Arabie saoudite. … » etc., etc., etc.

*lors du sommet tripartite à Téhéran regroupant en outre les dirigeants russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, le Président iranien, Hassan Rohani, déclara sans ambages que : « L’état hébreu doit quitter sans délai les territoires syriens ! », c-à-d, que cet état devait se retirer sans tarder des territoires syriens occupés, à savoir le Golan… (il semblerait que le sort des agents israéliens (spécialistes du sabotage et autres “conseillers spéciaux” infiltrés sur le territoire syrien) sera traité dans un “paquet très spécial” à part!)

**(à ce sujet, saviez-vous que le président Xi Jinping à rappeler au monde entier, l’imperturbable fidélité de la République populaire de Chine au marxisme et au communisme à la chinoise ? Remember : Quand Deng Xiaoping lança en mars 1961 sa célèbre formule : « Peu importe que le chat soit noir ou blanc pourvu qu’il attrape les souris !», c’est toujours d’actualité, camarades !)

conclusion provisoire: L’avenir appartient « aux avions sans pilotes » et « aux bombes ultra-puissantes miniaturisées »!

Lone Wolf
Guest
Lone Wolf

Tout à fait toto, d’accord avec vous. Je pense juste que cette mise en avant médiatique de leur f5 customisé est une diversion pour l’opinion publique, pour protéger médiatiquement leur immenses progrès en missiles balistiques et anti aérien.
Sinon je viens de faire le plein de fuel pour l’hiver, de bois, et de denrées alimentaires de longue conservation. C’est très chaud en ce moment les amis. Préparez vos abris.
Et mes respects à erdogan, il a fait un grand saut qualitatif, fo dire qu’il a de bonnes fréquentations en ce moment

cosworth57200
Guest
cosworth57200

Même avec une avionique améliorée, le fuselage du F5 ne permet pas de miracles. A titre d’exemple, le radar du F14 fait 91 cm de diamètre et le fuselage du F5 ne doit pas dépasser les 75 cm, au point que je ne suis demandé si le président iranien n’était pas entré dans le cockpit avec un chausse-pieds. L’envergure du F5 ne permet pas une portance énorme et donc la maniabilité en pâtit. Je ne comprends pas que les iraniens qui nous ont habitué à beaucoup mieux en matière de communication se soient ainsi égarés en croyant que la présentation d’une daube antediluvienne allait impressionner.

Toto Toto Toto
Guest
Toto Toto Toto

c est vrai qu a partir du moment ou on recycle des F14 et consort c est pas signe de bonne santé plutot un manque cruel de sang neuf dans les escadrons de l’armée de l air Iranienne n empeche ce qui est bluffant c’est leur capacité a entretenir des appareils sans avoir recours a ses fournisseurs américains ce qui est une preuve de l expertise et la compétence des techniciens et des ingénieurs locaux et dieu sait que c est tres complexe de fabriquer les pièces aéronautique , a mon humble avis l iran aura l embarra de choix avec des avions Russes ou chinois reputé pour un cout d exploitation reduit le jour ou ils décideront d acquérir des aéronefs militaire