Analysis

De quelques considérations sur l’illusion de gagner un conflit en y superposant un autre conflit

Considérer la guerre en Syrie comme une guerre civile tout en y maintenant des forces et refusant une défaite perçue dans le cadre d’un conflit superposé imaginaire relève de la pathologie psychiatrique de masse et c’est à la lumière de cet état pathologique patent que l’on pourrait comprendre les motivations réelles des “promoteurs” et des “seconds couteaux” d’une guerre qui n’aurait du les concerner ni de près ni de loin. 
Le conflit en Syrie nous est présenté comme étant une guerre civile par la propagande. Dans ce cas de figure, pourquoi diable des F-15 israéliens arborant les insignes de l’US Air Force décollant d’un aérodrome secret situé quelque part dans le Kurdistan irakien déversent des munitions à phosphore sur un petit village perdu et insignifiant dénommé Hadjin dans la province syrienne de Deir Ezzor ?
Pour quelles raisons, les israéliens affirment, publient, répètent et déclarent avoir mené des centaines de raids aériens et balistiques en Syrie depuis le début du conflit et même avant quand ils ont envoyé leurs avions de combat détruire un centre en recherche en agronomie sis à Deir Ezzor en 2007 sous prétexte que c’était le chantier d’un réacteur nucléaire nord-coréen ? 
Pourquoi des Marines se trouvent dans 23 sites le long de l’Euphrate et à Al-Tanf et pourquoi reçoivent-ils des armes et des munitions de plus en plus létales, voire des munitions chimiques et bactériologiques (oubliez le malheureux chlore réservé à l’usage des bergers locaux, on parle ici de véritables armes chimiques de dernière génération inconnues au public spécialisé) ? 
A ce rythme, et les informations livrées ici sont aussi précises que possible, les unités US en Syrie orientale seront (si elles ne le sont pas déjà) équipées d’armes nucléaires tactiques.

Tout a commencé par une “simple” opération de changement de régime, en l’occurrence celui de la Syrie, sous le label usé d’un banal soulèvement “démocratique” pour en arriver à une histoire surréaliste de généraux phallocrates s’étant mis en tête d’être revenus en pleine guerre mondiale et prêts, ou plutôt crevant d’envie, de s’essayer à un petit échange de bons procédés nucléaires tactiques avec les russes du littoral occidental. Cela ne peut relever ni de la stratégie ni du simple bon sens. On est en face d’une manifestation de la folie humaine dans sa variante meurtrière et nihiliste. 
Freud aurait du se pencher sur les maladies de l’âme forcément depravée  des promoteurs du sionisme international en son temps au lieu d’écrire des absurdités.
Mais restons en Syrie. Le Financial Times et le New York Times, deux grands piliers de la fausse propagande mondiale et labellisés depuis peu comme des sources de “Fake News” s’impatientent et affirment que le président syrien Bashar Al-Assad “aurait donné son aval pour l’usage de l’eau de javel contre la province rebelle d’Idleb”. Du chlore encore et toujours. A vrai dire on ne sait pas vraiment si c’est de l’humour juif, et Dieu sait que ce dernier est haut en couleurs, ou une forme d’auto-prédiction à résultat forcé ou de la débilité post-moderne du même acabit que celle, affligeante, florissant dans les médias sociaux.
En Syrie, les Russes sont à l’ouest et les Américains à l’est ;  Les turcs sont au nord et les iraniens au sud. Si les marines reçoivent des missiles ou des obus non conventionnels jusque là embarqués dans les navires croisant en méditerranée orientale, les russes de Hmeimim feront de même. Vous commencez à voir le fort potentiel ?  Parfait.

Idleb est la dernière carte “officielle” des faiseurs de guerre en Syrie, les camps de l’est ne sont que des expédients.
La chute de cette enclave frontalière avec la Turquie signerait officiellement la fin du conflit syrien et la suppression de tous les prétextes invoqués pour le maintien d’une présence militaire US/Otan le long de l’Euphrate (ces forces  déployées en Syrie orientale n’auront d’autre choix que de rentrer chez elles en Irak).

Un tel cas de figure sera perçu comme une défaite insupportable pour l’empire alors qu’officiellement ce n’est qu’une guerre civile dans un pays du Moyen-Orient toujours troublé. Cherchez l’erreur.

Les véritables concepteurs de la stratégie israélienne ne sont pas rationnels et en dépit du fait que la majorité d’entre-eux soient issus des meilleures écoles mondiales, ils croient par dessus tout au pouvoir de la magie noire, des vieilles superstitions, les anciennes prophéties babyloniennes et nabatéennes, les vieilles vengeances imaginaires  et c’est ces croyances d’un autre âge pour paraphraser Frazer, qui les mènent toujours à la catastrophe.

L’Irak de Saddam Hussein n’avait aucunement les moyens de recréer les conditions favorables à l’émergence d’un nouveau Nabuchodonosor et la Syrie moderne n’a rien à voire à l’Assyrie guerrière ancienne.

Certains lecteurs peuvent trouver irrationnel d’évoquer cette pensée archaïque dans un poste traitant de l’actualité stratégique et pourtant c’est en puisant dans des ouvrages de magie noire ancienne traduit en arabe et hébreu que Roger Bacon avait redécouvert un premier semblant de l’esprit scientifique au 13e siècle et que Isaac Newton avait retrouvé la notion de gravité au 17e siècle.  Pire, les dirigeants israéliens considèrent les livres anciens de magie noire comme relevant de la sécurité nationale et les enferment dans des coffres-forts ultra-sécurisés en attendant de pouvoir restaurer la royauté de David sur terre et de redécouvrir l’exploitation des phénomènes paranormaux  comme au temps mythiques de Solomon.
Ce n’est pas pour rien que chaque char israélien est marqué d’un V.

Notre monde n’est pas en paix. Attiser la guerre n’a jamais mené à la paix. Souvenez vous de la guerre de 1914, ce terrible carnage en partie causé par des propagandes remontant les peuples les uns contre les autres.
Idleb mérite-elle une guerre mondiale comme Dantzig en 1939? 

La guerre en Syrie a mal tourné pour la partie qui l’a initié. Cela peut-il justifier une guerre thermonucléaire globale ? 

Mes interlocuteurs, aveuglés par la gloire militaire ou je ne sais quoi, y répondent par un oui trop enthousiaste pour que ce ne soit pas une sorte de désir suicidaire inconscient.

Inquiétant que tout cela.

  

 

Publicités

43 Replies to “De quelques considérations sur l’illusion de gagner un conflit en y superposant un autre conflit

  1. Encyclopédie du Futur
    Article Totem et Tabou

    Totem et Tabou est un ouvrage qui semble avoir été publié par deux auteurs qualifiés dans ces temps reculés (21 siécle avant notre ère) de complotistes (apparamment parce qu’ils pensaient que 2+2=4, vérité maintenant admise à notre époque mais étrangement refusée alors par diverses hautes autorités appelés par le nom géneriquue de debunker), la recherche historique n’a pu établir les noms de ces deux mauvais sujets, mais nous savons de science certaine, à cause de certain mauvais site, qui s’occupait de stratégie au lieu de chercher à vendre n’importe quoi — notre sagesse nous enseigne en effet que l’important est l’acte de vendre, et non l’article qui est proposé à la vente indépendamment de son utilité — que la lettre B et les chiffres 1, 7 et 8 figuraient dans les noms de ces RBS (Robins des Bois Spéciaux) ; diverses conjectures proposent Bataclan, Balloum, Bibi, Bidule, Bldackwater, … etc. Quoi qu’il en soit, ces deux individus semblent avoir fini leurrs jours dans un centre de réeducation démocratique pour la pensée correcte et pour la prévention contre le crime par la pensée (nos ancêtres étaient maniaques, nous appelons ce genre d’institutions maintenant tout simplement prisons, mais nous emprisonons pour les crimes véritables, nos devanciers emprisonnaient pour le crime contre la pensée). Mais une autre chronique raconte que ces deux complotistes comme les appelaient les menteurs de l’époque — en effet, dans notre langue, le mot primitif de journaliste se traduit par menteur, falsificateur, maspérisateur, … — ont réussi à s’enfuir de la prison de la pensée grâce à leuur mot de passe magique qui aurait été celui-ci : 11/9-BLC-Skripal. Naturellement, nous avons tésté cette espèce de Graal et nous avons constaté qu’il produit un effet certain dans nos réserves salapistes sous kaptagon chimique ou médiatique. Pour finir, nous avons trouvé, sous les décombres d’Idleb, une cité fameuse peuplée par une race disparue aujourd’hui, et que nos auteurs désignent par salapistes :

    Les Temps Modernes ou les Malheurs de la Vérité
    1) Vendée : la révolution au service de l’extermination
    2) La première boucherie mondiale ou l’art et la manière de détruire les empires ou la vie traditionnelle
    3) Les Mensenges de la seconde guerre mondiale et la proclamation de l’état d’Israél
    4) Mai 68 et naissance des révolutions colorées
    5) Le 11/9 et faux-drapeau : vers le mensenge absolu et l’impunité totale
    6) Levant ; Débacle des exceptionnalistes
    7) Comédie chimique et Armageddon
    On pense que le livre comportait encore 666 chapitres (on peut se demander diable de quoi is pouvaient traiter), mais ils ont disparu comme le monde dans lequel nous vivons.

  2. très bon article, je rajoute une phrase de plus :

    Considérer la guerre en Ukraine comme une guerre civile tout en y maintenant des forces et refusant une défaite perçue dans le cadre d’un conflit superposé imaginaire relève de la pathologie psychiatrique de masse…

  3. Enfin une lecture lucide et des allusions pertinentes aux véritables enjeux de ces guerres absurdes ! Ces guerres semblent menées par des humains, il n’en est peut-être rien ; d’où l’intervention tout à fait sérieuse — au milieu de négociations diplomatiques et de préparatifs militaires — de prêtres.

    Que l’on ne voit là aucune suggestion d’une prétendue occuité générale des religions, mais seulement de certains cultes dévoyés et de leurs mages noirs.

  4. A propos de comédie chimique, on ne peut que s’étonner de la maladresse de ces forcenés :

    http://lesakerfrancophone.fr/letrange-horodatage-dans-les-nouvelles-preuves-concernant-laffaire-du-novichok

    A moins qu’ils ne se moquent expressément de notre bon sens en particuler et de la logique en général, je ne sais, cela déppasse l’entendement ; pour BLC, c’est le même non sens qui règne : on t’avertit que tu vas commettre une mascarde au javel, tu vas le faire et on va te punir. L’Ours a appelé à une réunion d’urgence du CS à propos de la dernière rencontre de Téhéran et de la situation à Idleb, lui comprend que l’on se dirige tout droit vers cet Arggamedon thermonucléaire que les kabbalistes appellent à cor et à cri. Ne vaut-il pas mieux une fin dans l’horreur qu’une horreur sans fin ? Je ne suis pas loin de le souhaiter.

    1. Bartleby, vous avez du faire le constat par vous même en discutant avec de la famille, des amis: la triste vérité c’est que les oxydentaux picorent encore à la propagande de guerre des putes médiatiques!
      j’ai encore fait le test ce weekend: ‘hé, tu sais qu’un rapport de l’OIAC affirme qu’il n’y a aucune preuve contre BacharLeChimique pour l’attaque chimique du 7 avril 2018?’

      aucune réponse.. ah si, ‘oui mais toi tu es complotiste!’ 😭

      sinon, il n’y aura pas de guerre thermonucléaire. les bruits de guerre étaient bien pire en septembre-octobre 2016, et dernièrement entre le 7 et le 14 avril 2018.

      y’ aura rien! (espérons..)

      1. Le pire est la réaction des collègues, il s’agit comme dit Strategika d’une pathologie, ils ne veulent pas reconnaître que leur propre gouvernement complote contre eux et c’est effectivement difficile à admettre, ce sont des gens les sympathiques du monde mais ils refusent de regarder en face la réalité et brandissent à tout moment le mot complotisme dès que l’on met à mal les bobards de leurs hypnotyseurs. Pour la famille, j’évite le sujet sauf avec mon épouse qui partage mes mauvaises idées. Pour la guerre, j’espère que vous avez raison, mais lorsque je regarde ce qui se passe, tout me semble possible de la part de ces psycopathes. Donc, pour nous changer les idées, voilà les damascènes qui se rendent en masse à l’exposition internationale de Damas :
        https://www.sana.sy/?p=811455

      2. Les gens acceptent tout. Et cela ne concerne pas que les occidentaux. Essaies de parler de l’invasion et l’occupation de l’Irak avec un irakien. Il vous rétorquera que cela n’a jamais eu lieu, que l’Amérique les avait aidés et qu’ils se sont débarrassés de Daech, ce qui prouve pour lui que l’Irak est la première puissance mondiale…dans la gadoue !

    2. Le saker FR n’a malheureusement pas repris la mise à jour du MoA, qui indique honnêtement s’être trompé : le terminal de débarquement utilisé par Aeroflot comporte cinq tels corridors, rien donc d’étonnant à ce que les deux hommes, voyageant ensemble, en aient pris chacun un en même temps, ni que les deux caméras (dont on voit bien le numéros différents) ne soient pas calées exactement pareil.

      1. Que voulez-vous démonter ? Des chimères ? Des chateaux de fausses cartes chimiques en Syrie ou en Angleterre ? Nous n’avons besoin d’aucun cliché pour savoir de quoi il retourne dans cette risible affaire Skripal ou dans la comédie chimique d’Idleb dont nous attendons les images ce soir. Bon, il est vrai que nous sommes un 11/9, mais rassurez-vous, nous sommes quelques uns sur ce site atteints du virus du complotisme et qu’il ne sert à rien de nous vacciner contre les crimes par la pensée et autres lèse-mensonges, je le regrette mais notre cas est désespéré et néccessite notre transfert dans quelque Guantánamo démocratique.

        1. Seulement que cette preuve de manipulation n’en en pas une. Point. je n’entends rien démontrer sur le reste et ne sauterai pas du coq à l’âne, comme vous le faites, pour rattraper l’irratrapable. Ce qui est très dommageable pour la cause que vous défendez.

        2. Je ne défends aucune cause, mais seulement la vérité que j’essaie de trouver en utilisant mon cerveau et la logique. Donc ces innocents anglais attendent près de six mois pour nous sortir leur grandiose découverte, où deux individus sortent peut-être par deux portiques distincts en même temps à la seconde près et ces deux individus seraient des professionnels ! Mais qui peut croire ue telle histoire à dormir debout ? Si votre serviteur se rend en Angleterre et que six mois plus-tard on publie mon portrait en m’accusant de je ne sais quel crime, cela constitue selon la logique spéciale en vigueur une preuve suffisante de ma culpabilité, parce que je serais russe. Je ne vais pas répéter ce que l’on a déja écrit ici cent fois à propos de cette affaire (aucun mobile, coupe du monde de la balle au pied, élections en Russie, etc), les sourds ne peuvent entendre ni les aveugles voir, mais seulement relever quelques similitudes entre cette affaire et le 11/9 : version officielle impossible matériellement, accusations sans aucune preuve sinon les répétitions ad nauseum par les média des mêmes mensonges intenables (par exemple, de mémoire d’ingénieur, on n’avait jamais vu une tour à structure d’acier s’écrouler de manière symétrique (à la vitesse de la chute libre qui plus est) suite à un incendie de matériaux de bureaux, on l’a observé le 11/9 dans le cas de la tour numéro 7, c’est « lecaractère excessif » d’Edgar Poe dont je parlais hier, de même on n’avait jamais vu l’acier fondre à ces températures, …) et enfin le quid prodest ne désigne pas le coupable officiel mais le compleuteur déguisé en procureur. Du reste, l’Ours vient d’annoncer que les deux individus accusés par Londres ont été identifiés par les autorités russes, qu’ils sont des civils, nous verrons. Pour finir, nous vivons dans un étrange monde : avant, on demandait à l’accusation d’établir la culpabilité des accusés en présentant des preuves matérielles et un mobile sérieux, maintenant, c’est au contraire aux accusés, qui n’ont aucun intérêt à commettre le crime qui leur est reproché, de prover leur innocence ; je dirai même plus, dans les temps obscurs et charlanatesques que nous vivons, accusation équivaut à culpabilité ; les criminels se sentent impunis et complotent et assassinent en permanence, les faibles sont accusés puis lâchement assassinés, sans preuves, sans jugement, sans rien.

          1. Bartleby, le type à qui vous répondez se proclame, se revendique ‘debunker’ (sic)! que signifie ce mot? pire qu’absurde!
            on connait les ingénieurs, les médecins, les professeurs, voilà que vient d’apparaitre celui de ‘debunker’. un peu comme la montée en gammes des journalistes (sic) ‘fact checkers’, alors que vérifier les faits c’est quand même, merdRe!, quand même, la base du métier de télégraphiste, aka les putes médiatiques.

            il n’y a pas de théorie du complot, à part celles des Abbé Barruel et compagnie. ou William Bill Cooper et son Behold a Pale Horse mais là c’est différent! 🙂

            on l’a déjà expliqué à cosworth09.11.2001: Strategika peut sans équivoque être objectivé, d’après le climat médiatico-politique en vigueur aujourd’hui, de ‘complotiste’.
            Strategika n’est pas complotiste, period.

            vous allez perdre votre temps à essayer de discuter avec un anticomplotiste..

        3. Bernardo, vous aves raison, mais il ne faut pas que le lecteur croit que ce démonteur de la C.C (Chimère Chimique) et autres C.C.C.C (Châteaux de Cartes Chimiques au Chlore) à S.S (Salisbury ou Syrie) a réussi à avancer d’un millimètre dans son entreprise de falsification ; tous ces debunkers veulent en fait détruire la simple logique, le naturel bon sens et je voulais signifier à celui-ci en particulier que la caque sent toujours le hareng et qu’il était donc inutile de venir ici exprimer des contre-vérités auquelles lui-même ne semble pas croire. Le monde serait trop à l’envers si nous permettions à ces maspérisateurs de venir tranquilement ici, nous expliquer que que 2+2 font 5, non, ils peuvent y croire,eux, les esclaves du territoire de l’aliénation si cela arrange leur employeur, mais de grâce, laissez-nous tranquilles, 2+2 feront toujours quatre pour nous et vous perdez votre temps avec nous. S’ils sont habités par le démon du démontage comme leur maître Derrida l’était par celui de la déconstruction, qu’ils aillent ailleurs, par exemple sur les sites de l’Immonde, ou de l’Aberration, ou de Médiapâle, ou bien encore du Fou-Garot, de l’Immonde Duplicité …

          1. le 11 septembre 2001 (!), les infâmes ennemis des peuples libres, les télégraphistes de reporters sans frontière, ont lancé un projet de ‘Déclaration sur l’information et la démocratie.’

            L’objectif ? Obtenir un engagement d’Etats (!!), d’entreprises (!!) et de représentants de la société civile, -Bartleby et Bernado1871 se portent candidats! 🙂
            sous la forme d’un “Pacte international sur l’information et la démocratie”.
            La Déclaration sur l’information et la démocratie devra constituer une référence qui permette de mobiliser tous ceux qui sont attachés à préserver un espace public libre et pluraliste (!!), condition de la démocratie = démocrassie.
            L’action de la Commission s’inscrit dans un contexte où “la crise de confiance dans les démocraties et la montée en puissance de régimes despotiques représentent un risque pour les libertés, la concorde civile et la paix.”

            blablabla blablabla. George Orwell, premier producteur de pétrole à force de faire des vrilles dans sa tombe! 😉

            des collabos.

            plus d’informations (sic) là: https://twitter.com/RSF_inter/status/1039411659259949058

        4. Addenda, je n’ai pas lu Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme de Barruel, en revanche j’ai lu La conjuration antichrétienne de Delassus, complotiste précurseur, ouvrage qui m’a semblé très intéressant.

        5. Merci Bernardo pour votre post qui m’a fait rire dix minutes d’afillée, quant à : « Bartleby et Bernado1871 se portent candidats ! 🙂 », n’y songez pas, ça serait signer notre transfert certain dans quelque camp FEMA. Bon, les menteurs croient qu’ils pourront raconter leurs sornettes éternellement et ne se rendent pas compte que les temps ont changé. Ils viennent tranquilement demander que les censeurs régentent la liberté d’expression. Rideau. Le temps de ces menteurs est fini et le compte à rebours de leur chute honteuse a déjà commencé.

      2. Du reste, je prie les lecteurs de me permettre de faire remarquer aux ânes (pardon à ces paisibles et beaux animaux) que dans ce genre d’affaires, il suffit d’appliquer le is fecit cui prodest ; et que, si ces mêmes lecteurs patients veulent approfondir la chose, eh bien, voici mon très humble avis, lequel est bon marché et à la portée du premier écolier venu. Il consiste en la lecture de la nouvelle intitulée Le double assassinat de la tue Morgue d’Edgar Allan Poe. J’avoue que j’aime beaucoup Edgar né dans cette USA, terre anti-poétique par excellence, bon, salut cher Albatros exilé sur la terre des anglosionnistes, et pardonne-moi de te citer, cher poète :
        « Il me semble que le mystère est considéré comme insoluble, par la raison même qui devrait le faire regarder comme facile à résoudre – je veux parler du caractère excessif sous lequel il apparaît (…) Dans des investigations du genre de celle qui nous occupe, il ne faut pas tant se demander comment les choses se sont passé (11/9 ! ndr), qu’étudier en quoi elles se distinguent de tout ce qui est arrivé jusqu’à présent. » (Pléiade, page 25 et suivantes).

        1. ils ne devaient pas être nombreux à ne pas avoir cru de façon instantanée, dès le 11 septembre 2001, à la narrative ‘alqaeda did it’, déployée par les media dits dominants dès l’après midi du 11/09.

          il fallait être déjà au 10 septembre 2001 un sacré conspiracy nuts pour ne pas croire à l’évidente, naturelle responsabilité de ‘database’.

          un dénommé Dave McGowan a nié l’existence de toute responsabilité d’alqaeda dès le 12 septembre 2001 (c’est ce qui est indiqué..), battant à plate couture notre champion Thierry Meyssan!

          http://centerforaninformedamerica.com/september11-prologue-i/

          ou alors William Bill Cooper, qui prévient d’une attaque terroriste sous faux drapeau qui sera attribuée à ossama ben laden dans son émission radio le 28 juin 2001 !!

          en 2018, avant de s’intéresser à la question du 11 septembre, connaitre d’abord l’histoire du Gladio c’est un bon début afin ‘d’étudier en quoi le 11 septembre ne se distingue pas de tout ce qui est arrivé jusqu’à présent.’ 😉

        2. @ Cher Bernardo,
          merci pour vos liens instructifs. Le 11/9 se distingue de tout ce qui est advenu auparavant par plusieurs choses, :
          1) Il a été prophétisé d’avance, y compris par des films et des documents officiels,
          2) Invraissenblance totale de la version officielle,
          3) But évident et flagrant des comploteurs.
          La conjonction de ces trois facteurs n’est jamais advenue auparavant. Quant au Gladio, le livre (lourd et ennuyeux) de Ganser est largement suffisant. Le complot du 11/9 est vraiment d’un type nouveau, relevant du spectaculaire intégré comme dirait Debord.

          1. Le 11/09/01 est surtout le premier attentat au standard cinématographique le tout bouclé en moins de 3h du premier impact au dénouement final l’écroulement.
            C’était un vrai scénario à la Hollywood, ce jour-là il manquait juste le pop-corn si cela n’avait pas impliqué des vie humaines.

          2. sauf qu’il y en a toujours un qui regarde de biais la situation, ses enjeux, toussa toussa.. dedefensa! 😉

            c’est un papier du 4 juillet 2018 http://www.dedefensa.org/article/trump-degainera-t-il-son-911

            La question n’était pas (en 2016), et elle n’est toujours pas, d’arriver à la vérité (puisque la vérité, c’est la “version officielle 1.0” jusque telle date, puis la “version officielle 2.0” à partir de telle date, et ainsi de suite) ; la question concerne le formidable affrontement interne de “D.C.-la-folle”, et jusqu’où ils iront dans le dévoilement des choses, – des secrets de famille aux cadavres dans le placard, – pour frapper leurs adversaires.

            donc, les antiSystèmes (=les satanés complotistes) sont-ils les idiots semi-utiles d’une faction du Système, qui s’en sert pour faire pression sur d’autres factions?

            le monde entier est un théâtre où tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. William Shakespeare

            c’est évident que jamais la vérité n’éclatera à partir du Système, mais, les acteurs du Système utilisent le 11 septembre 2001 comme moyen de pression.

            c’est le cas de la Russie, qui avait fortuitement placé ses satellites au dessus des états-ounis d’américou afin d’observer les exercices du Norad qui, ô coïncidence, ont eu lieu, entre autres, ce jour du 11 septembre 2001: http://www.historycommons.org/searchResults.jsp?searchtext=Vigilant+Guardian&events=on&entities=on&articles=on&topics=on&timelines=on&projects=on&titles=on&descriptions=on&dosearch=on&search=Go

      3. dans l’entretien qu’ils ont accordé à RT, les 2 suspects affirment être passé l’un après l’autre/ensemble par le même couloir. Donc l’hypothèse qu’ils aient emprunté deux couloirs parallèles en même temps ne tient plus : soit ils mentent soient les autorités UK mentent.

        traduction en FR :

        https://www.youtube.com/embed/A2Xv-eAtOqIie

  5. Superbe article, merci ; relier le passé lointain à notre sombre présent, réstaurer le fil du temps, voilà ce que ne savent pas faire les journalistes et qu’illustre à merveille cet article, sans prégugé ni scientisme prétentieux et stérile. Quant à Freud, je le tiens en partie responsable de l’état psychique actuel de l’Humanté, voulant nous guérire de nos démons, il a effarouché nos anges gardiens et rapproché du … « Diable », sans parler de ses idées pathologiques (un bébé, l’innocence même, serait selon lui un pervers polymorhe …etc). Cela faisait si longtemps que je n’avais entendu parler de Frazer que j’ai feuilleté son monumental Rameau d’Or, et surprise, le chapitre intitulé la crucfiement du christ se trove à la page … 666 ! (Volume 3, Esprits des blés et des bois. Le bouc émissaire, Robert Laffont; bouquins), j’en extrais cette citation (p.671) :
    « Voici donc l’hypothèse que nous voudrions, sous toutes réserves, soumettre au lecteur : il était d’usage, nous pouvons le supposer, chez les Juifs, à Purim, ou, peut-être, à Pâques, de prendre deux prisoniers et de leur faire les rôles respectifs d’Aman et de Mardochée dans le mystère sacré qui constituait un des traits essentiels de la fête. Les deux hommes, pendant un temps assez court, se pavanaient sous des accoutrements royaux ; mais leur était différent. Car, au dénouement, tandis que l’on pendait ou crucifiait celui qui représentait Aman, on donnait la liberté à celui qui personnifiait Mardochée, et qui portait en langue populaire Barabbas. Pilate, reconnaissant la fausseté des accusations portées contre Jésus, tenta de persuader aux Juifs de lui laisser remplir le rôle de Barabbas, ce qui aurait été une façon de lui sauver la vie ; mais sa généreuse tentative échoua , et Jésus périt sur la croix, dans le rôle d’Aman »

  6. à quoi fait référence le ‘V’ sur les chars israéliens?

    ne vous inquiétez pas, en cas de menace de guerre thermonucléaire, les Petits Gris interviendront comme ils l’ont fait à Tchernobyl en 1986! 🙂

    1. C’est un marqueur visuel, un chevron, désignant l’unité ou l’importance du char dans l’unité comme il peut être un identificateur visuel ami/ennemi.
      Avant 1990 il n’y avait que les israéliens qui l’utilisaient. C’est durant la guerre du golfe de janvier 91 que les américains l’adopteront. Certains croient qu’il fait référence à Victory ou victoire. Ça n’a jamais été le cas.
      En réalité chez les israéliens, il faisaient référence a une pratique ésotérique liée à la Kabbalah selon laquelle une déclinaison indirecte du chiffre 5 aurait une vertu protectrice contre le mauvais oeil. C’est la Khamcha/Khamssa oeil du démon mais en chiffre romain. V ou en inversé λ ou encore en >
      Encore une fois un ·> designe une unité A et le . le rôle mais lorsque des Rabbins benissent la Merkava avec du …vinaigre le V devient une sorte de talisman.
      Hé oui ils sont très superstitieux !!

      1. il parait que le nombre ‘6 millions’ revient souvent dans l’eschatologie hébraïque/juive, si c’est vrai, si c’est vrai!, c’est encore une de ces coïncidences qu’utilisent les satanés complotistes -des révisionnistes? non Sire, des négationnistes!

        1. 5 est le chiffre de la conscience de soi.
          6 est le chiffre du martyr.
          7 est le chiffre de la lumière.
          8 est le chiffre de l’octave.
          9 est le chiffre de tous.
          10 est le nombre du maître.

          Il n’y a pas de coïncidences, nous vivons tous dans le même inconscient collectif, miroir de l’histoire de l’Humanité.

      2. …un chevron, désignant l’unité ou l’importance du char dans l’unité…
        Ca me fait rappeller à une celebre marque de voiture française au chevron toujours aussi celebre aujourd’hui :

        Quand j’étais etudiant, on nous disait que la symbole de la marque, les chevrons faisaient ref. à ces celebres engrenages pour leur propriétés mécaniques.
        https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/53/Engrenages_-85.488-.jpg

        J’ai lu un peu plus tard dans un site juif, que ce symbole qui ressemble en effet au V, faisait ref. à l’armée de David durant l’antiquité. Vrai ? Faux ? Je n’en sais rien, mais je remarque qu’il y a peut etre pas une coincidence.

        …mais lorsque des Rabbins benissent la Merkava avec du …vinaigre le V…
        C’est une pratique répandue un peu partout dans le monde. Les pretres orthodoxes benissent eux aussi, leur chars, avions, bombes. Comme si la guerre n’était pas aussez afreuse comme ça, il faut que des religieux en plus viennent apporter leur grain de sel, alors qu’on leur a rien demandé.

        1. Comme si la guerre n’était pas assez affreuse comme ça, il faut que des religieux en plus viennent apporter leur grain de sel, alors qu’on leur a rien demandé.
          Il fait qu’ils le fassent, justement parce qu’elle est si affreuse ; en tout cas j’adhère complètement à la démarche des prêtres orthodoxes car si la Russie ne s’est pas écroulée dans le désastre des années Ieltsine et le gigantesque pillage organisé par l’internationale sioniste, c’est avant tout grâce à ces armes.
          Le prêtre orthodoxe qui le bénit sait parfaitement qu’à travers ce rituel il bénit la lutte de son peuple pour son foyer national ; et sa lutte pour la sauvegarde de son identité.
          Rien de plus légitime.
          Le jour où ce même prêtre bénira le même char sachant qu’il sera utilisé au-delà des océans pour “apporter la démocratie et le respect des droits de l’homme” à un peuple dont il ignore presque tout, je le trouverais et criminel et ignoble.
          Comme j’ai trouvé ignoble et criminelle la sortie médiatique d’évêque d’Amiens au printemps 1999 dans laquelle il prônait la vitrification de la Serbie ; on aurait cru entendre Bernard Kouchner.
          Et il se disait homme de dieu.

  7. Tu fais très bien de mettre le doigt sur le fond du problème qui est la magie noire.

    Beaucoup prennent ces sujets à la rigolade mais les gens d’en haut ne rigole pas avec ça.

    1. « Les signes et les symboles gouvernent le monde, non les mots ni les lois. » Confucius.

      Les signes et les symboles…, n’est-ce pas là, la définition même de la magie…!!!
      La magie, quelle soit blanche ou noire, reconnue ou niée, gouverne incontestablement le monde et cela que les hommes soient ou non sain d’esprit.

  8. L’influence démoniaque de la magie noire est capital dans les actions sionistes. Encore cette semaine, des rabbiyim de l’institut du temple ont annoncé la naissance d’une génisse rouge parfaite. Cette naissance prophétise la fin du monde et est prélude à la venue du sauveur juif. Imagniez ces grands malades faire tout le possible par manipulation génétique et fécondation in vitro pour enfin avoir leur fameuse génisse rouge ! Celà relève de la psychiatrie.

    D’autre part c’est bien la première fois que je lis un article sérieux évoquant cet aspect des choses. L’auteur prend de grands risques ! Je vois déjà les trolls saisir cette perche pour le tourner en ridicule et anéantir sa crédibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.