Analysis

Une attaque franco-israélienne mise en échec à Lattaquié ou quand Paris et Tel-Aviv tentent de déclencher la troisième guerre mondiale

L’attaque franco-israélienne sur Lattaquié a été mise en échec par les defenses anti-aériennes syriennes, lesquelles ont intercepté la plupart des missiles hostiles, mais cela a entraîné la destruction d’un Ilyouchine Il-20 russe avec 17 personnes à bord.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Paris s’est encore embourbé avec Tel-Aviv dans une opération militaire fort incertaine et illégale pour sauver leurs terroristes en Syrie.  

62 ans après la débâcle de Suez, ou la France et la Grande-Bretagne tentaient de défendre les intérêts des grands capitalistes transnationaux, le gouvernement français se lance à nouveau dans des aventures sans queue ni tête pour sauver des djihadistes islamistes qu’il a fait semblant de combattre, quitte à déclencher de faux attentats en plein Paris pour attiser la peur. Le mensonge aura vécu. Désormais Paris et Tel-Aviv s’activent ensemble pour faire perdurer au maximum la guerre en Syrie et y semer le chaos par tous les moyens possibles de Deir Ezzor jusqu’à Idleb. Pour les seuls intérêts stratégiques de trois capitales de la région.  

La dernière attaque sur des dépôts d’armes à la sortie Est de Lattaquié frise l’amateurisme. A Damas, on en est arrivé à se demander si les français et les israéliens, m qui ont bénéficié de la logistique britannique à Chypre, n’ont pas perdu la boule.

Un tandem franco-israélien pour déclencher une guerre mondiale ne pouvait qu’échouer.

Au suivant.   

Publicités

25 Replies to “Une attaque franco-israélienne mise en échec à Lattaquié ou quand Paris et Tel-Aviv tentent de déclencher la troisième guerre mondiale

  1. C’est la faute de personne, seulement les peureux lâches n’osent pas appliquer ce qu’un commandant russe avait annoncé: “Nous abattrons les transporteurs de missiles d’où qu’ils sont”. Malheureusement il se fait rabrouer. Dommage! alors israel et cie se donnent la joie de vous tortiller les testic….

    1. M.A.J. : c’est bien plus complexe si ces est vrai : https://reseauinternational.net/la-delegation-militaire-israelienne-a-moscou-a-ete-jetee-dehors-par-les-russes-au-bout-de-21-minutes-seulement/

      Notez en bas de l’article :

      ” MAJ:

      Les vidéos de l’attaque montrent un missile israélien se diriger vers l’IL-20. Par ailleurs, les systèmes de réception des signaux des S-200 ne montrent pas l’IL-20. Et puis, les experts militaires russes ont affirmé à leurs collègues syriens que les défenses aériennes syriennes n’ont pas touché l’IL-20…

      Un expert avait déclaré hier à la TV syrienne que l’IL-20 ne stocke pas les informations mais les transmet directement au centre de Hmeimim.”

  2. L’argument d’un avion hostile se camouflant derrière ou au-dessus d’un avion neutre ou allié a déjà été utilisé par les russes lors du crash du boeing malaisien au-dessus de l’Ukraine. Les S200 n’ont pas de radar discriminant (ennemi, ami, allié) ?.

    1. Oui, mon chou, surtout que les russes venaient de rendre public le jour même le numéro de série du missile détenu par vos amis néo-nazis qui a abbatu l’avion dont vous parlez, bravo pour votre perspicacité.

      1. Le boeing était à une altitude de plus de 10.000 mètres, le SU25, censé s’être camouflé au-dessus a un plafond opérationnel de 7.000 mètres. Le point de départ du missile, selon les russes, était au sud de la trajectoire du boeing, allant de gauche à droite par rapport audit village et le missile a explosé côté gauche du boeing. Si un véhicule de séplace de gauche à droite devant vous et que vous tirez, c’est le côyé droit qui est atteint, pas le côté gauche.

Leave a Comment/Laisser un commentaire