Analysis

Le nouvel ennemi

On le pressentait un peu, les militaires russes sont furieux et ne souhaitent plus qu’une chose :  remettre les israéliens à leur place.
Des militaires russes patrouillent au Golan de plus en plus près des lignes israeliennes et ne s’encombrent plus d’établir un canal de communication avec ce qu’ils considèrent désormais comme l’ennemi. Raison officielle invoquée pour ces patrouilles au Golan :  la destruction de l’Ilyouchine Il-20 au large des côtes de Lattaquié, au nord de la Syrie.
A Hmeimim, c’est la furie. Tous les officiers généraux russes réclament de Moscou plus de marges de manoeuvres face aux israéliens qui méritent une bonne raclée.
De l’extrême-orient russe jusqu’aux contreforts du Caucase, l’ennemi est désigné par son nom :  Israël ou l’entité sioniste.
Tel-Aviv qui ne compte pratiquement aucun ami dans le monde, vient de gagner un redoutable adversaire :  la Russie.

Publicités

63 Replies to “Le nouvel ennemi

  1. On peut ajouter une hypothèse à la non intervention russe depuis le départ contre les attaques de l’aviation sioniste. Dévoiler les performances réelles de ses complexes de défense aérienne. En gros Poutine a été quasi obligé d’intervenir en Syrie mais tout en profitant d’évaluer du matériel , il sait aussi que les américains seraient enclins à connaitre les capacités militaires modernes russes. L’attaque des missiles de croisière pour punir la pseudo attaque chimique était aussi un test mais pas d’intervention russe, même face au missile furtif nouvelle génération us. Poutine doit-il tenir pour garder l’avantage de la surprise en n’utilisant pas ses s-400 ? Car si les américains s’aperçoivent éventuellement qu’ils sont pas si puissants que ce que pensent leur experts, une attaque massive pourrait un jour prochain être une option, contre le territoire russe pour un pretexte inventé. Mais là attention comme dit par certains experts cette guerre froide 2.0 est plus intense que jamais et les gens ont oublié le danger d’un conflit global.

    1. Perfidie : une minute avant le début de l’agression, l’officier israélient (une femme)qui a informé les russes quue les raids allaient viser le nord de la Syrie et non l’ouest d’icelle comme advenu !

Leave a Comment/Laisser un commentaire