Analysis

De l’art épistolaire toxique…à l’anthrax ou à la ricine

Le retour du courrier contaminé avec des substances plus ou moins douteuses est une pratique singulière et révélatrice de l’imminence d’un nouveau conflit “sans fin”.
Après le 11 septembre 2001, de l’anthrax fut découvert dans des courriers postaux adressés à des officiels du gouvernement des États-Unis et par dessus tout à ceux travaillant au Pentagone. Ce petit rappel de la guerre biologique artisanale avait à l’époque suscité et visait surtout à  maintenir une certaine panique dans le sillage des attaques de New York et de Washington.
Ces plis à la poudre d’anthrax restèrent sans lendemain. Ils firent le buzz nécessaire au maintien de la peur, prélude essentiel de la phase suivante.
Les médias n’en parlaient plus. Aucun résultat d’enquête ni autre forme d’investigation. L’opinion publique était persuadée que du fin fond d’une grotte en Afghanistan, les méchants gars d’Al-Qaïda s’amusaient à envoyer des cartes postales contaminées avec des agents toxiques au Pentagone, au Sénat et à la Maison Blanche. Du Tex Avery n’aurait pas mieux fait.
Le déclenchement de “la guerre sans fin contre la terreur” en octobre 2001 nous fit très vite oublier cette manipulation un peu lourde et gauche. Du jour au lendemain, plus aucun colis suspect n’atterrit sur les bureaux des officiels US.
Plus d’une décennie et demi plus tard et après plus de cinq trillions de dollars US dépensés dans les guerres du Proche et Moyen-Orient afin d’éviter que toute nouvelle missive contaminée n’atterrisse au Pentagone, revoilà les plis toxiques ! 

Depuis quelques jours, d’étranges lettres contaminées avec un produit chimique assimilée à de la ricine ont commencé à atterrir chez des officiels du Pentagone. Cela aurait pu être du cyanure de potassium ou de la strychnine ou encore de l’arsenal mais peu importe le poison, pourvu qu’il y ait la confusion.
Mattis n’est certainement pas un homme à se laisser abattre par un ancien aigri de la marine qui n’a rien trouvé de mieux à faire pour satisfaire un ressentiment personnel que d’envoyer des lettres empoisonnées.  C’est la version quasi officielle de cette soudaine crise épistolaire toxique.

Cet ancien marin aurait pu tout au plus envoyer un colis piégé avec un explosif fabriqué avec du sucre raffiné, une poudre de détergent grand public, du potassium agricole et de l’esprit de sel. Cela aurait figuré dans une obscure case de la longue rubrique des faits divers contemporains et n’aurait eu aucune signification politique.

En réalité, on assiste à un manque d’innovation “publicitaire” en matière de manipulation. Ce n’est pas parce qu’une action de ce type avait réussi en 2001-2002 qu’il faut la renouveler en 2018. Ce manque d’imagination de la part du Mossad israélien que l’on peut également apparenter au chantage qu’exerce ce syndicat du crime à l’origine sur de braves officiels américains ou autres, traduit plus une sorte de conservatisme fonctionnel devenu stérile à force d’abus. Les initiés en sont plus que désabusés et les profanes n’en peuvent plus de toutes ces incohérences flagrantes. Il ne reste plus qu’à lancer des cadavres infectés par la peste sur l’ost d’en face à coup de  catapulte (electromagnétique pour faire moderne) !
Ces plis sont les précurseurs d’une nouvelle aventure guerrière multi-dimensionnelle et tout azimuts.
On est prévenus.

  

 

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Advertisements
avatar
15000
9 Comment threads
16 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
DKSCPBartlebyLone Wolfrocgutknecht Recent comment authors
  Subscribe  
Notify of
DKSCP
Guest
DKSCP

http://www.voltairenet.org/article203317.html

En 1997, Donald Rumsfeld était parvenu à faire homologuer un médicament contre la variole, le Cidofovir, puis à intégrer sa molécule dans les recherches du Pentagone en matière de bioterrorisme, encaissant ainsi de fabuleuses royalties. En 1998, il avait convaincu le président Bill Clinton de bombarder l’usine pharmaceutique concurrente d’Al-Shifa (productrice d’un médicament anti-sida copié sur celui de Gilead Sciences) sous prétexte qu’elle aurait fabriqué des armes chimiques pour Al-Qaïda. En 2001, Donald Rumsfeld étant devenu secrétaire à la Défense, Gilead Sciences fournit des médicaments anti-varioliques au Pentagone, lors des attaques à l’anthrax.

Sacré Donald !

Faut voir l’éthique de sa boite :

24 patients sont morts en décembre 2015, lors des essais conduits par le laboratoire géorgien de la firme états-unienne. Cependant, Gilead Sciences a décidé de poursuivre les tests sans informer ses cobayes des morts précédentes, ce qui a conduit à 49 nouveaux décès.

Vous êtes des vrais paranos complotistes, rhô c’est juste du business !

gutknecht
Guest
gutknecht

Guerre bactériologique
https://fr.sputniknews.com/international/201810041038366133-russie-usa-armes-biologiques/

Le ministère russe de la Défense a mis en garde contre les tests d’armes biologiques américaines en Géorgie. Le ministère a analysé les données fournies par l’ex-ministre géorgien de la Sécurité d’Etat, Igor Guiorgadze, sur les activités du laboratoire Richard G.Lugar en Géorgie.

https://fr.sputniknews.com/international/201810041038366427-georgie-usa-laboratoire-morts/

73 personnes seraient mortes lors des tests d’un médicament du groupe américain Gilead Sciences menés en Géorgie, a déclaré mercredi le commandant des forces russes de protection radiologique, chimique et biologique Igor Kirillov.

Les tests du médicament Sovaldi fabriqué par la compagnie américaine Gilead Sciences ont fait au total 73 morts en Géorgie, a annoncé le commandant des forces russes de protection radiologique, chimique et biologique Igor Kirillov.

pong
Guest
pong

Hors sujet. Mais donne bien le ton des prochains mois

Explosive Report Details Chinese Infiltration Of Apple, Amazon And The CIA

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-04/explosive-report-details-chinese-infiltration-apple-amazon-and-cia

Il y a une semaine, le président Trump s’est levé à une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies et a accusé la Chine de tenter de trafiquer les élections américaines – imitant certaines des mêmes allégations qui avaient d’abord été formulées contre la Russie près de deux ans auparavant. Dans son discours, M. Trump a affirmé que la Chine cherchait à saper les républicains, et même le président lui-même, en avertissant que “ce n’est pas seulement la Russie, c’est la Chine et la Russie”. Alors que les médias ont largement ignoré cette proclamation, car plus de bombes présidentielles ont probablement été inspirées par l’essor du commerce entre les États-Unis et la Chine, l’administration a continué d’insister sur le fait qu’elle adoptait une ligne plus dure contre les efforts chinois visant à subvertir les entreprises américaines pour aider l’appareil de renseignement du Parti communiste, qui s’étalait à perte de vitesse. Comme pour souligner l’argument de Trump, le FBI avait arrêté un ressortissant taïwanais à Chicago la veille du discours de Trump, accusant le suspect de 27 ans d’essayer d’aider la Chine à renverser huit entrepreneurs de la défense qui auraient pu fournir des renseignements cruciaux sur une technologie sensible en matière de défense.

Mais dans un rapport qui a changé la donne, publié jeudi matin, Bloomberg Businessweek a dévoilé une vaste enquête pluriannuelle sur l’infiltration de la Chine dans l’infrastructure de défense et des entreprises américaines. Plus particulièrement, il a confirmé qu’en plus des efforts visant à influencer les élections américaines, la communauté chinoise du renseignement a orchestré une infiltration généralisée des serveurs utilisés pour alimenter tout, des machines IRM aux drones utilisés par la CIA et l’armée. Ils y sont parvenus à l’aide d’une minuscule micropuce de la taille d’un grain de riz.

BBG a publié le rapport quelques heures à peine avant que le vice-président Mike Pence ne soit censé ” enchaîner un récit de l’agression chinoise ” lors d’un discours à l’Institut Hudson à Washington. Selon des extraits publiés dans le New York Times, son discours devait se concentrer sur des exemples de ” mesures agressives de la Chine contre les navires de guerre américains, de comportement prédateur contre leurs voisins et d’une campagne d’influence sophistiquée pour faire pencher la balance à mi-parcours et des élections de 2020 contre le président Trump “. Son discours devrait également porter sur la façon dont la Chine tire parti de la dette et de ses marchés financiers pour forcer les gouvernements étrangers à se soumettre à sa volonté (ce qui s’est produit au Bangladesh et en République tchèque).

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

roc
Guest
roc

le 11/9/2001 me semble encore très présent dans tout les esprit !
cela fait quand même 18 ans que cela a eu lieu !
ce n’est pas la première fois qu’une opération sous faux drapeau a eu lieu !
il me semble que l’internet par son status de médium permettant la mise en relation des individus a étendu la mémoire des masses !
a moins que ce ne soit l’usage de la fusion nucléaire utilisée l’ors de la destruction des tours qui parce qu’elle ne devait absolument pas être révéler, a obligé l’état profond a financer et promouvoir la fausse thèse de la démolition contrôlé par l’usage de la thermite entrainant par là même la préservation de la mémoire des masses de toute ce faux drapeau et de tout les événement qu’il y a eu autour .

Bartleby
Guest
Bartleby

Le Monde Moderne illustré par lui-même :
« On avait aussi dans la meme periode a l apogée de la nebuleuse Alqaida repris l info dans les medias que selon les renseignements US la menace d une bombe sale que possede l imola omar et ses partisans ,on avait aussi en exclusivité pour les credules que des camps d entrainement d Alqaida en Irak avec la bienveillance de Saddam pour charger la mule et sur cette episode on a bien vu dans les guignoles la derision des enveloppes avec de antraxe et bizzarement ils etaient plus proche de la verité que les medias »
Oh, Dieu tout puissant, preservez-moi et mes enfants de ce charabia incompréhensible, plutôt une fin dans l’horreur qu’une horreur sans fin, plutôt l’analphabétisme que ce langage estropié et mutilé, ce sacrilège serait-il la punition des désordres des Modernes ? Qui ne savent ni parler, ni écrire, ni rien ? Ô Malheur, Ô Misère, plus rien n’est vrai, tout est permis.

Lone Wolf
Guest
Lone Wolf

Du grand art, vous êtes l’artiste dans ce bas monde de la géostratégie, excusez mon ton lyrique, mais je viens de rentrer d’une soirée bien arrosée avec des amis d’enfance. Et je tombe sur votre cadeau intellectuel. merci beaucoup. Je passe des heures à essayer de décoder les infos, je pensais ne pas être trop kon, j’avais cette info de lettre empoisonnée, mais je n’ai pas fait votre analyse au combien évidente à posteriori . Je vous en veux de mettre le doigt sur notre médiocre capacité d’analyse , je vous remercie pour votre sagacité . Bien à vous.

Gugusse
Guest
Gugusse

L’anthrax de 2001-2002 s’était révélé être de souche provenance labos militaires américains…

Ça fait partie des détails “gaffeurs” qui trahissent la structure psychique des acteurs et commanditaires des crimes, en compagnie du fameux “on a retrouvé le passeport de Mohammed Atta au pied des tours” qui avait immédiatement mis la puce à l’oreille des gens à qui il restait encore une once de réflexion rationnelle le fameux jour fatidique du déferlement émotionnel programmé planétaire “délit d’initiés multiforme – initiés financiers, initiés militaires, initiés occultes -“.

La structure psychique mentionnée, souvent appelée “psychopathique”, caractérisée par une forme de “trou dans la psyché”, absence de conscience, d’empathie, de faculté d’introspection, a de nombreux corrollaires et caractéristiques typiques très utiles à connaître.

L’un des plus “drôles” (même si le fond du sujet n’est pas amusant mais tragique) est l’incompétence. Des “gaffes” presque incroyables.

“Ils sont incompétents, même s’ils passent souvent pour des génies.” Andrzej Łobaczewski.

Relire “Ponérologie Politique” de Andrzej Łobaczewski, une somme d’informations utiles indispensables sur ces prédateurs de l’humanité depuis la nuit des temps.

Pour neutraliser l’ennemi, il faut le connaître ; cet ennemi avance toujours masqué, sous couvert de n’importe quelle idéologie dans n’importe quel pays, “Le Masque de la Santé Mentale” (Hervey Milton Cleckley), il ne peut agir que masqué, le déceler c’est le neutraliser.

Bartleby
Guest
Bartleby

Avant, nous avions dans l’art épistolaire le sous-genre constitué des lettres d’insultes ; Debord écrit quelque part que la difficulté dans l’écriture de ce genre de lettres ne peut pas être d’ordre stylistique, mais les Modernes, qui ignorent ce qu’est le style (« Le style, c’est l’homme », dit Buffon) et dont le vocabulaire se réduit à quelues trois douzaines de mots, dont une bonne moitié constituée de néologismes renouvelés chaque trimestre , préfèrent, je suppose, envoyer quelque missive empoisonnée en guise de lettre d’insultes. Le Génie des Modernes, dans leur manie du progrès indéfini vers le néant et afin de préparer ce qui reste d’esprit chez les esclaves qui se croient libres aux sombres complots qu’ils trament, adorent ce genre d’expédient technique. Bref, « Avant on avait la torture, maintenant on a la presse » (Oscar Wilde cité de mémoire).

Toto Toto Toto
Guest
Toto Toto Toto

On avait aussi dans la meme periode a l apogée de la nebuleuse Alqaida repris l info dans les medias que selon les renseignements US la menace d une bombe sale que possede l imola omar et ses partisans ,on avait aussi en exclusivité pour les credules que des camps d entrainement d Alqaida en Irak avec la bienveillance de Saddam pour charger la mule et sur cette episode on a bien vu dans les guignoles la derision des enveloppes avec de antraxe et bizzarement ils etaient plus proche de la verité que les medias

https://www.dailymotion.com/video/x7lc2h