Analysis

Le réchauffement climatique est une escroquerie, personne ne parle de la pollution radiologique et électromagnétique

Il y a fort longtemps, un petit groupe d’usuriers, las de recourir à des scélérats de passage pour recouvrir l’argent et les intérêts accumulés de pauvres gens endettés jusqu’au cou et qui ne pouvaient plus payer, imaginèrent un expédient commode pour collecter plus de profit en dehors de leur bourg :  taxer l’air que les étrangers de passage devaient respirer.
Après tout, l’eau, la substance la plus abondante sur terre se vend, pourquoi pas l’air ? 

Cette idée fut réduite à néant par le premier étranger de passage, un chef de horde de chevaliers teutonniques, fort irascible et au nombre de neurones limités. Outré de payer pour l’air qu’il inhalait, il laissa sa bourse mais promis de revenir faire jouir ses hommes des bienfaits de l’air de ce village perdu entre la Lettonie et la Pologne. A deux pièces d’or par tête, cet air devait bien avoir des propriétés miraculeuses.

Notre chef de bande revint avec ses hommes, armés jusqu’aux dents, et donnant licence à sa horde, entreprit de massacrer les fins matois qui ont osé lui faire payer l’air qu’il respire. Les bandits mercenaires qui étaient chargés de faire régner la terreur sur les paysans locaux ayant été empalés, les usuriers firent face à la colère et aux fourches des gens du terroir. Deux ou trois usuriers y laissèrent leur peau mais les plus riches achèterent un sauf-conduit au royaume voisin et relatèrent leur mésaventure aux grands usuriers tenant le roi et ses grands barons. Le roi fut contraint malgré lui à guerroyer contre les chevaliers errants, les forçant à s’unir mais là est une autre histoire.

Cette petite histoire issu d’un folklore perdu illustre à merveille la nouvelle escroquerie qu’est l’idée saugrenue mais lucrative de la taxe Carbone ou du réchauffement climatique.

Certains sont même allés à proposer de taxer les émissions carbone des vaches. Et celles des 7.5 milliards d’humains ?  (Faites vos calculs)

La plupart des villes sont pollués mais pas qu’au carbone.

Pis, personne ne parle de la pollution radiologique et electromagnetique, dont les effets sont bien plus dangereux sur la santé que le souffre ou le plomb des pots d’échappement des automobiles ou le cadmium et l’arsenic des produits électroniques. 

On peut sans peine se balader dans une belle clairière verte ou le long d’une rivière aux eaux limpides et ingurgiter assez de radiations pour vous envoyer ad patres en première classe après quelques années.

Et les effets néfastes des ondes électromagnétiques ?  Des pathologies aux troubles psychiques ? 

Et l’effet des perturbateurs endocriniens ?  Des faux médicaments (70 %  de la totalité des médicaments vendus dans le monde) ?  Rien. Pas de taxe. Ça viendra.

La planète est polluée mais le cycle du carbone obéit à des lois qui échappe partiellement à nos théories actuelles. La volonté de certains gouvernements de taxer les émissions carbone répondent d’abord et avant tout à un besoin de trouver de nouveaux fonds de commerce, accessoirement à cacher les grands pollueurs radiologiques et électromagnétiques.

Une grosse escroquerie.

Pour le réchauffement climatique, on en reparlera quand on entamera la nouvelle ère glaciaire qui s’annonce.    

Publicités

Catégories :Analysis

35 réponses »

  1. en ce qui concerne l’épandage des chemtrails c’est un cauchemar absolu et ils sont partout meme dans la zone océan indien depuis plus de 15 ans maintenant et après cela on constate des pathologie type chikungunia ou zika ou dengue et autre vague de chaleur et froid et aussi des phénomène cyclonique de très grand ampleur et ect… , du jamais vu avant cela et la aussi il y a la masse de gens ignorants et d’autres qui savent le danger que cela représente .
    mais il y a une chose de terrible , croyez le ou non , ce n’est pas grave : la nasa ont des clichés de cela , mais le cache , en haut dans l’atmosphère , il y a comme des créatures très maléfique comme des reptiles et qui se nourrissent de justement par ces substance composé d’aluminium et autres substance combiné avec les bactéries que larguent ces aéronefs et qui ont l’autorisation de survol de tel espace aérien , donc en très haut sommet ils ont reçu les ordres d’épandages .
    et quand on pose des question a ces pseudo , ars et armée et météo , ce n’est que du bla bla habituel et mensonge et pourtant il y a des preuves a l’appui , en video , témoignages de ceux qui les voient , des films et photo et aussi des aéronefs et qui volent a des vitesse très rapide , d’est à l’ouest , d’ouest à l’est , du nord au sud , du sud au nord et autre trajet aussi de jour comme de nuit .
    et quand on approche de la vérité , ils disent que c’est pour combattre le rechaufement climatique , quel mensonge criminel .
    ou sont leurs base d’ou ils décollent et aussi ou ils aterissent pour recharger leurs cargaison de la mort pour les humains , faunes et flores et de survie pour d’autres .
    est ce mac murdo ? ou diego garcia ? ou ailleurs ?.

    • Dis donc le troll tu nous prend pour quoi ?
      La géo-ingiénérie est crée par US/OTAN pas par des « créatures  » de cartoon pour débiles de ton genre.

      • oui et il y aussi ce terrible et atroce fait relatés dans les médias papier et perdure de nos jours.
        la mutilation des pauvres animaux dans le monde , vidé de leurs sang , organe prélevé et ect…
        et cela n’est pas du troll , mais bien documentés .

    • @ : Anonyme sur 7 décembre 2018 à 1903

      Moi je te crois.
      Je sais que ceux qui nous gouvernent en très haut lieu sont capables de pire que ce que tu nous rapporte.
      Ceux qui ni cela ont peur de connaitre de quelle manière demain ils seront manger.
      Ils s’enfuient la tête fans le sable.
      Mes gilets jaunes sont plus courageux qu’eux.

  2. Agiter le peuple avant de s’en servir,

    Talleyrand s’en vante : les révolutions ne sont faites, ni par ni pour le peuple. Pas à son profit, à ses dépens.

    Et Jean de La Fontaine : tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. L’erreur appelle, l’erreur répond.

    Essayons le jaune. Si l’erreur est permise, c’est que pour la reconnaître,

  3. @ Roc
    Merci pour tes liens qui nous ont permis de découvrir l’imposteur de Christophe chalençon
    Il faudrait envoyés ces vidéo sur les réseaux sociaux les plus connus Facebook Tweeter entre autres.
    Mois personnellement je n’ai jamais eu aucun compte sociaux.
    Nous devons faire mourir dans l’oeuf tout ces projets en le dénonçant comme tu l’as fait sur strategika51.
    Je vais le dénoncer de mon côté en m’infiltrant sur des blogs fréquentés par des musulmans modérés en postant là vidéo.
    Il sera grillé par cette communauté et par les gilets jaunes également .
    Des salaut comme ça doivent être empêcher de nuire au peuple français et sa diversités communautaire , de manière intelligente comme tu l’as si bien fait avec les vidéos.
    Merci à toi.

  4. le grand capital peut dormir tranquille :
    les chose se mettent en place .

    1°) structurer le mouvement des gilets jaune
    pour cela une bonne manipulation feras l’affaire plus c’est gros plus ça marche :
    https://www.lesinrocks.com/2018/12/04/actualite/gilets-jaunes-maxime-nicolle-alias-fly-rider-raconte-avoir-vu-des-documents-qui-declencheraient-une-guerre-mondiale-en-meme-pas-une-heure-111149121/
    et la même ici

    2°) après ça ne pas oublier de s’assurer d’avoir en temps opportun de quoi pouvoir discréditer le mouvement :

    3°) se préparer a sortir le mulet en temps utile :
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/12/04/ruquier-cire-d-un-coeur-leger-les-bottes-du-general-de-villiers/

  5. Le rideau de l’éphémère pièce de théâtre marcronien va tomber

    Le gouvernement français est fragilisé par le mouvement des Gilets jaunes.
    bourgeoisement salué, aujourd’hui populairement conspué, demain révolutionnairement destitué.» Le prochain acte s’annonce dramatique pour la France de la finance. Tragique pour son financier de président. Le troisième acte avait déjà enflammé la scène élyséenne. Embrasé les artères cossues bourgeoises. Consumé les boutiques luxueuses parisiennes.

    Le grand argentier de la banque de Rothschild, propulsé accidentellement à la tête du conseil d’administration étatique du capital français, s’apprête à ranger sa vaisselle politique de pacotille, sa porcelaine économique largement ébréchée, les bijoux sociaux publics destinés à ses frères de la classe bourgeoise dans ses cartons de la République en mauvaise marche, à la funeste démarche.

    Toutes ces affaires, devenant corollairement propriété politique du peuple, l’ont réveillé enfin de sa torpeur combative. Dorénavant, il va falloir compter avec ce peuple de France précarisé et prolétarisé, outragé, brisé, martyrisé, mais désormais déterminé à se libérer.

    Le peuple, longtemps relégué au rôle de spectateur, s’est enfin résolu à s’arracher à sa léthargique existence sociale pour prendre d’assaut la scène de la vie politique depuis toujours tenue par des marionnettes manipulées par le capital mondialisé, apatride.

    Le peuple a décidé d’être le metteur en scène de sa vie. L’auteur exclusif de son destin politique. L’acteur principal de son existence économique. Le bénéficiaire essentiel des recettes de la production de son existence laborieuse. Le joyeux représentant de son combat politique mené en qualité d’honorable auteur, de virtuose et vertueux acteur. Les scénarios habituels, traditionnellement jouées par les potiches politiques costumées et cravatées, vont passer à la trappe. De même, les mises en scène, tramées dans les coulisses par les décideurs financiers, vont être remisées au musée de l’histoire.

    Désormais, l’heure est à l’élaboration d’un scénario de vie écrit et joué par le peuple, pour le peuple, mais contre les nantis, ces parasites suceurs de sang ouvrier.

    Depuis que le peuple a foulé le pavé parisien de ses héroïques pieds insurrectionnels, le palais élyséen tremble de terreur. Depuis qu’il arbore fièrement son gilet pare-politicien jaune, le pouvoir voit rouge. Depuis qu’il clame haut et fort son droit à vivre dans la dignité, les murs du gouvernement bruissent de sourdes inquiétudes. Depuis qu’il menace de prendre d’assaut le palais de l’Elysée, la tranquillité des puissants suinte de sueurs froides. Depuis qu’il s’est résolu à réaliser son rêve de justice sociale, les classes dominantes sont saisies de cauchemars. Depuis que les femmes du peuple se sont impliquées majoritairement dans le mouvement de lutte, le féminisme a dévoilé dans toute sa nudité et nullité sa nature bourgeoise. Depuis qu’il paralyse l’économie par ses blocages, les patrons ont compris le pouvoir de nuisance et de puissance du peuple. Depuis qu’il occupe socialement la rue, les permanences institutionnelles politiques bourgeoises (Présidence, Parlement, syndicats, partis politiques) ont prouvé leur insignifiance, leur futilité, leur platitude, leur petitesse ; elles ont dévoilé leur scélératesse, leur traîtrise, leur compromission, leur bassesse.

    Le peuple en action va signifier la fin de la pièce théâtrale marconienne. Il a décidé de ne plus participer à la comédie politique bourgeoise, à la bouffonnerie électorale, à la pantalonnade syndicale mafieuse, à la tartuferie démocratique, aux délibérations byzantines, aux pourparlers dans le secret, en un mot à la «société du spectacle».

    Dès maintenant, le peuple s’est invité sur la scène politique de la lutte. Avec la perspective de la politique de la faim du contrôle total de sa vie. De la fin de la politique bourgeoise repue, corrompue, rompue de la réalité populaire. Il veut inscrire désormais son action dans une dynamique de la politique de la mort de sa funèbre existence sociale réduite à la survie. De l’enterrement de la classe politique parasitaire responsable de sa misère. De l’inhumation des programmes antisociaux, des démantèlements des services sociaux, des politiques économiques du capital. De l’ensevelissement définitif de la société marchande. Dans une dynamique de la politique de l’instauration d’une société humaine universelle débarrassée du capitalisme exploiteur, affameur, criminel, terroriste, belliqueux, semeur de guerres.

    L’exemplaire lutte du peuple français a déjà fait tache d’huile. D’autres pays européens s’embrasent à leur tour. Des initiatives du type Gilets jaunes commencent à apparaître en Belgique, en Italie, en Bulgarie, en Hollande, et même dans la riche Allemagne.

    «On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré»

  6. « Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion. »  Aristote – Faut pas trop lui en demander bien qu’à sa place, à celui-là tiqué sophiste

    Dans le film « SUNSHINE », il y a consensus..

    « De la transition écologique. Changeons ensemble.
    Avant vous n’étiez pas assez nombreux pour y apporter une réponse.
    On l’entend le gouvernement, ils évoquent la fin du monde mais nous on parle de la fin du mois.
    C’est que nous allons traiter les deux. Nous devons traiter les deux.
    Payer la transition écologique, sans en bénéficier : cette crainte, je ne peux que la comprendre ; que la partager.
    Transformer les colères en solutions.
    Je ne céderai rien à ceux qui veulent la destruction et le désordre.
    La république, c’est à la fois l’ordre publique et la libre expression des opinions.
    Ils disent (ceux qui roulent beaucoup en voiture) : au fond, c’est toujours les mêmes qui font des efforts. Et ils on raison.
    Les riches, ont pu se préparer à la transition écologique et paierons moins de taxe et impôt, tandis que les pauvres.. » Monarc contre – Qui s’accorde du temps pour en finir avec la rébellion.
    Soit, ce qui est fait n’est plus à faire, il n’y a jamais eu qu’un seul sens de circulation manifestement.

    « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » De la suite dans les idées.
    Allons ensemble jusqu’au bout de l’argumentation ; laissons lui cette chance ; voyons si c’est une « bonne idée » ; ce qu’on y trouve au bout, pour juger définitivement de son efficacité.

    Parce que, on sert toujours et forcément à quelque chose, marionnette ou serviteur.

    Wait & See

    I.Fboici

    PS « Humanum fuit errare, diabolicum est per animositatem in errore manere »
    Saint Augustin

Leave a Comment/Laisser un commentaire