Analysis

Où Haley se casse la gueule pour une broutille qui pourrait lui coûter cher…

Nikki Haley a mal, très mal fini :  elle a échoué à faire condamner le mouvement palestinien Hamas qui contrôle l’enclave de Gaza, par l’Assemblée générale aux Nations Unis.

C’en est fait pour elle.

Les lobbies pro-israéliens ne tarderont pas à lui faire la peau.

Les pays de l’Union européenne, en bons vassaux, ont voté pour.

58 pays ont voté contre et 32 se sont abstenus.

Les résolutions de l’Assemblée générale du machin comptent pour des prunes. Ce vote est donc purement symbolique. La question du Hamas, de Gaza ou de son conflit avec l’Autorité palestinienne et le gouvernement israélien importent très peu.

Ce qui importe est le naufrage d’une Nikki Haley démissionnaire. 

Publicités

Catégories :Analysis

22 réponses »

Leave a Comment/Laisser un commentaire