Apparament, les objets hostiles non identifiés sont encore réapparus sur l’ensemble des radars du dispositif de la défense aérienne syrienne avant de disparaître aussi mystérieusement qu’ils sont apparus.

D’ailleurs, leur existence est remise en question dans le monde réel par les meilleurs experts en la matière.

Cette fois-ci, les objets hostiles détectés sur les radars syriens sont subitement apparus au dessus de l’aéroport international de Damas, déclenchant des tirs de canons AA de systèmes Pantsir S-1.

Les militaires syriens n’ont pas tardé à savoir qu’il n’y avait aucune cible dans le ciel de Damas.

Sur les radars les plus performants de la défense syrienne, les choses étaient un peu plus compliquées :  une attaque aérienne en règle était en cours ! 

L’Armée syrienne a émis un communiqué vers le début de soirée confirmant l’interception d’objets volants ennemis avant de se rétracter. Même son de cloche du côté de l’Agence syrienne.

Hologrammes de génération X ?  De nouveaux leurres électromagnétiques avancés ?  Des drones furtifs ?  Nul ne le sait.

Le nouveau phénomène intéresse les russes au plus haut point.

Il s’agirait selon une source anonyme de la base aérienne de Hmeimim d’une nouvelle approche dans les tentatives de piratage des systèmes d’information fermés, sans d’autres précisions.

Que c’est-il réellement passé il y a peine deux heures au dessus de l’aéroport de Damas ?  Une fausse alerte positive puisque il y a eu des depart de feu, essentiellement des S1 et quelques pièces de 23 mm. Contre qui ?  Des cibles fictives ayant induit en erreur les radars de la defense aérienne.

C’est la seconde fois consécutive en moins d’un mois qu’un tel incident survient. Le hasard est désormais exclu. On est en face d’une surprise de type T (technologique) en développement.

Quand on arrive pas à neutraliser les missiles Sol-Air, soit on aveugle ou on leurre les radars de la grille pour les neutraliser. 

Cela prouve que la peur inspirée par le déploiement de systèmes S-300 en Syrie a conduit le camp d’en face à élaborer des contres-mesures d’un nouveau type.

L’intelligence artificielle sera l’ultime arbitre dans le prochain duel direct entre le F-35 et le S-300. 

Syrie : Retour des objets hostiles non identifiés au dessus de l’aéroport de Damas
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

95 commentaires sur “Syrie : Retour des objets hostiles non identifiés au dessus de l’aéroport de Damas

  1. Retrait US de Syrie : «Le département d’État a été écarté du processus décisionnel»

  2. Des arrestations ont eu lieu à Tel Aviv lors de manifestations en gilets jaunes contre le coût élevé de la vie

    Des centaines de résidents de Tel Aviv ont revêtu le désormais symbolique gilet jaune et ont bloqué les rues du centre-ville pour protester contre l’augmentation du coût de la vie, vendredi. Les résidents sont confrontés à une augmentation des coûts de l’eau, des taxes, de l’électricité et de la nourriture, entre autres.

    La police a surveillé les manifestants et en a arrêté plusieurs. Les arrestations ont eu lieu pour violations présumées de l’ordre public et pour agression présumée d’agents de police, selon les médias locaux.

    Les manifestants se sont inspiré des manifestants Gilets Jaunes en France, qui se sont rassemblés à travers le pays au cours des dernières semaines.

    » Le gilet jaune, c’est un grand symbole parce qu’il symbolise l’existence d’un réseau mondial de citoyens qui utilisent la démocratie pour préserver leur droit de vivre dans des conditions équitables « , a déclaré un manifestant.

    Source : https://www.almasdarnews.com/article/israel-arrests-made-as-yellow-vested-protesters-condemn-high-living-costs/

  3. L’armée française accuse Macron de « trahison »

    Un groupe de hauts généraux militaires français a accusé Emmanuel Macron d’avoir commis une « trahison » en signant le pacte migratoire de l’ONU.

    Le pacte, qui a été signé par 164 nations lundi, dont la France, autorise une migration illimitée et qualifie la critique des migrations de masse de « discours de haine ».
    Une lettre écrite par le général Antoine Martinez et signée par dix autres généraux, un amiral et un colonel, ainsi que l’ancien ministre français de la Défense Charles Millon, avertit Macron que cette décision prive la France de plus de souveraineté et fournit une raison supplémentaire pour « un peuple déjà meurtri » de « se révolter ».

    La lettre accuse Macron d’être « coupable d’un déni de démocratie ou d’une trahison contre la nation » pour avoir signé le pacte sans le soumettre au peuple.
    « L’Etat français prend du retard dans la prise de conscience de l’impossibilité d’intégrer trop de personnes, outre des cultures totalement différentes, qui se sont regroupées au cours des quarante dernières années dans des zones qui ne sont plus soumises aux lois de la République « , affirme la lettre, ajoutant que l’immigration massive efface les » repères de civilisation » de la France.

    Selon l’eurodéputée britannique Janice Atkinson, le pacte de l’ONU conduirait à inonder l’Europe de 59 millions de nouveaux migrants au cours des six prochaines années.

    Mettant en garde contre le fait que le plan conduirait les pays européens à voir leur « culture et leur identité écrasées », M. Atkinson a également souligné que le pacte pourrait conduire à des lois sur le discours de haine qui rendent illégal l’utilisation du terme « migrants illégaux », en le remplaçant par « migrants irréguliers ».

    « Il sera illégal de ne pas utiliser le langage qui leur est prescrit », a averti M. Atkinson, ajoutant que les citoyens européens pourraient « dire adieu à leur démocratie et à leur mode de vie » si le pacte est mis en œuvre.

    Le taux d’approbation du président Macron a chuté à 18 % au milieu d’une vague d’émeutes de protestation contre un certain nombre de questions, notamment les taxes sur les carburants et l’immigration massive.

    Lisez la lettre complète des généraux français ci-dessous.

    Monsieur le Président,

    Vous êtes sur le point de signer les 10 et 11 décembre le « Global Compact on Safe, Orderly and Regular Migration », qui établit un véritable droit à la migration. Elle peut s’imposer à notre législation nationale par le biais de traités préexistants ou du principe de responsabilité commune énoncé dans ce pacte.

    Il nous semble que la seule souveraineté qui restera à la France consistera à fixer librement la manière dont les objectifs du pacte devront être réalisés. On ne peut renoncer à cette nouvelle partie de la souveraineté nationale sans un débat public alors que 80% de la population française considère qu’il est nécessaire d’arrêter ou de réguler drastiquement l’immigration. En décidant seul de signer ce pacte, vous ajouteriez une raison supplémentaire de révolte à la colère d’un peuple déjà meurtri. Vous seriez coupable de déni de démocratie ou de trahison contre la nation.

    De plus, les finances de notre pays sont asséchées et notre dette augmente. Vous ne pouvez pas prendre le risque d’un appel coûteux à la migration aérienne sans d’abord démontrer que vous n’aurez pas à recourir à des taxes supplémentaires pour atteindre les objectifs du pacte. D’autre part, vous devez pouvoir, en termes de sécurité, limiter les conséquences liées à l’arrivée de populations extra-européennes. Enfin, vous ne pouvez ignorer que l’essence même de la politique est d’assurer la sécurité à l’extérieur et l’harmonie à l’intérieur. Cependant, cette concordance ne peut être obtenue que si elle maintient une certaine cohérence interne de la société seule capable de permettre de vouloir faire ensemble, ce qui devient de plus en plus problématique aujourd’hui.

    En effet, l’Etat français prend du retard dans la prise de conscience de l’impossibilité d’intégrer trop de personnes, outre des cultures totalement différentes, qui se sont regroupées au cours des quarante dernières années dans des domaines qui ne sont plus soumis aux lois de la République.

    Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et de nous priver de notre patrie charnelle.

    Nous vous demandons donc de différer la signature de ce pacte et d’appeler par référendum les Français à voter sur ce document. Vous êtes responsable de vos actes devant les Français. Votre élection n’est pas un blanc-seing.

    Nous soutenons l’initiative du Général MARTINEZ contre la signature de ce pacte qui doit être adopté par les Etats membres de l’ONU lors de la Conférence intergouvernementale de Marrakech.

    Général Antoine MARTINEZ

    Charles MILLON – Ancien Ministre de la Défense

    Général Marc BERTUCCHI

    Général Philippe CHATENOUD

    Général André COUSTOU

    Général Roland DUBOIS

    Général Daniel GROSMAIRE

    Général Christian HOUDET

    Général Michel ISSAVERDENS

    L’amiral Patrick MARTIN

    Général Christian PIQUEMAL

    Général Daniel SCHAEFFER

    Général Didier TAUZIN

    Colonel Jean Louis CHANAS

    Traduit par Dr.Mo7oG
    Source : NEWSPUNCH

    http://echelledejacob.blogspot.com/2018/12/larmee-francaise-accuse-macron-de.html

    1. Decidément, l’Armée française n’a pas changé depuis 1958 : toujours prête au putschs et aux coups d’État, voire passer à l’ennemi à la moindre occasion.

      Le pacte des migrations ne vaut rien. La France est une forteresse et les seuls migrants qui y entrent sont les boat people. Ils n’y restent d’ailleurs pas, ils visent tous l’Angleterre.
      La France ne délivre plus de visas depuis longtemps.

      Pour les noms des généraux, que des fils de migrants !

      L’humain ne changera jamais.

      L’égoïsme finit toujours par un certain conservatisme.

      1. L’Humain a déjà changé! L’Esprit a repris le Pouvoir en nous tous! Du moins, il est en processus de le reprendre définitivement chez tous! C’est d’un basculement naturel dont il s’agit ici! C’est notre propre coup d’état intérieur! C’est ça la véritable Gloire au Pouvoir: la résurrection de notre Gloire! Et ce Feu repousse et repoussera toujours tout ce qui n’est pas ce Feu! À l’intérieur comme à l’extérieur! Non seulement il le repoussera, mais il le transmutera, l’effacera…complètement!

        C’est ce Feu qui est Souverain, et l’Homme Est ce Feu; son ego ne fût qu’une période transitoire d’ignorance qui passera; mais ce qu’il Est Réellement, ce Feu, ne passera jamais!

        Confiance et patience, rien ne résiste à ce Feu, surtout pas notre égocentricité, ni l’égocentricité de nos imposteurs au pouvoir en France!

      2. Je ne sais plus où mais j’ai lu un post d’une personne qui s’adressait à mac ron, au sujet des clauses du pacte et qui parlait d’immigration aérienne et de son coût pour les finances française… Donc, si c’est pas par la mer, ils affréteront des avions??? avec notre pognon!!

        1. Aucune chance. Le gouvernement français n’a jamais payé le moindre charter. Tout ce qui a été écrit à ce sujet est faux.

          Le pacte des migrations n’engage à rien. C’est du bla bla à la Hillary Clinton sur de soit disant valeurs humanistes pour des besoins de propagande.

      3. L’image qui m’est venu, c’est comme un vieux meuble, qui est recouvert d’une couche, de couches, plus ou moins épaisses de peintures, de vernis, qui donne à l’égo sa suffisance, sa prestance, son importance, son paraître, son personnage, sa personnalité…et l’Esprit, c’est en quelque sorte le décapant!

        Les premiers seront les derniers

        Autrement dit, plus l’égo est “épais” dans ses mémoires d’âme, plus il y a de couches à enlever, plus le processus de transmutation sera long, et plus le français, ou plus l’Homme, est des plus “minces”, plus il est simple, humble, transparent, plus le processus sera court!

        Mais ultimement, tous seront transmutés, ce n’est qu’une question de temps!

        Mais la finalité est inexorable!

      4. Mon cher Stratégika, y aurait-il encore on troll qui posterait en votre nom « à l’insu de votre plein gré », selon une expression désormais consacrée ? À moins que vous ne soyez vous même une taupe ? Idée qui, je dois l’avouer, m’a plusieurs fois traversé l’esprit.
        Pour 1958, vous faites évidemment référence aux généraux putshistes proches de l’OAS qui n’était pas représentatifs de l’Armée française ; preuve en est de leur sort. Et depuis, quid de putsh ou de passage à l’ennemi dans l’Armée française ?
        Quant à la France « forteresse », là il suffit de prendre le métro à Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse – pour ne citer que les ceux que j’ai emprunté récemment – pour partir d’un grand éclat de rire !
        Notre ami Bartleby me fera immanquablement remarquer que, les races n’existant pas,
        eh bien si je vois des « gens de couleur », ou au teint fortement basané ou encore aux yeux bridés, cela doit être dû à des problèmes de vision – ou pire, d’ordre psychiatrique – et que je devrais consulter au plus vite un spécialiste de l’art…
        Pour se qui est des visas, effectivement Citroën en a arrêté la production, mais j’ai pu voir il y a peu que la préfecture en délivrait encore.
        Pour finir, dans les noms des généraux cités par l’ami Pierre, j’observe que la plupart ont des noms tout à fait français et je ne verrais au demeurant aucun problème à ce qu’ils soient des fils de migrants ! Et en quoi sont-ils des traîtres ?

        M. Bartleby, pour répondre à un de vos messages récent ; non, je n’ai pas enfilé mon gilet jaune pour ce cinquième acte car j’avais bu par erreur les cocktails Molotov au frigo et il ne me restai plus que les bouteilles de vodka. Alors j’ai acheté des citrons verts et jaunes pour ce soir. Et je compte bien fêter dignement je ne sais trop quelle victoire.
        Vous avez tout à fait raison au sujet de mon admiration de Don Quichotte et je vous remercie de l’avoir remarqué ici.
        À ce propos, je ne saurais trop vous conseiller de ne point lutter contre les moulins à vent qui commentent ici comme des gorets :
        insultes à un respectable historien qualifié de « révisionniste » par le système et décédé dernièrement, sous prétexte d’une obscure stratégie à la mord-moi-le-nœud.
        C’est aujourd’hui le règne des quasi-mongoliens qui se croient universellement qualifiés pour gloser sur tout. Mais, comme vous l’avez déjà cité, Guy Debord disait : « l’ignorance a toujours tort de faire connaître son avis ».
        Salutations et fraternité !

        1. Mon cher M. Cravan, la diversité humaine que vous voyez en empruntant le métro est le résultat des politiques des gouvernements français successifs depuis les trente glorieuses.
          Il faut en demander des comptes aux gouvernements socialistes et même de droite.

          La France ne délivre plus de visas depuis quelques années. Les seuls étrangers qui continuent à déferler en France viennent de Libye (clandestins en mer), de la Grèce-Turquie, et des pays de l’Est.

          Les kurdes d’Irak, de Syrie, de Turquie et d’Iran, les afghans, les Yazidis, des ouest-africains, des somaliens, des égyptiens arrivent en masse.

          Il y a aussi l’attrait de la France pour certaines populations sud-américaines et plus particulièrement les plus pauvres. Le flux est incessant.

          Pour le Maghreb et l’ancienne Afrique noire française on ne peut pas parler d’émigration. Ces populations ont été françaises et certains de ces pays sont unis à la France dans le cadre de pactes secrets après un simulacre d’indépendance très limitée. Les Algériens, à titre d’exemple, ont été français bien avant les Savoyards et les niçois.

          Depuis la chute de la Libye c’est l’invasion la vraie, incontrôlée et sans limites. C’est la faute de Sarkozy. Il s’en réjouit et s’en fout. Des populations perdues venues du fin fond des montagnes d’Asie envahissent le paysage urbain et péri-urbain, c’est grâce a la delivrance de visas par les consulats de France ? Allons donc !

  4. Gilets jaunes en France: La hausse de la taxe sur les carburants mène à la pauvreté en finançant la guerre et le remboursement de la dette publique

    Les médias occidentaux soutiennent en chœur le président Macron contre le mouvement des gilets jaunes en France, qu’ils qualifient de « négationnistes du changement climatique ».

    Le New York Times décrit tout bonnement la hausse de la taxe sur les carburants de politique économique formulée avec soin pour combattre le changement climatique mondial.

    C’est un mensonge.

    La hausse des taxes sur les carburants qui s’applique partout dans le monde dans plus de 120 pays fait partie d’un ensemble de réformes macro-économiques meurtrières qui servent à appauvrir des pans entiers de la population mondiale.

    La hausse des prix de l’essence fait monter le prix des aliments, du transport et des biens et services essentiels. Elle nuit à la structure de production. Elle entraîne un effondrement du niveau de vie.

    Le mouvement de protestation des Gilets jaunes en France contre la hausse de la taxe sur les carburants est décrit dans les médias comme « le plus gros obstacle observé jusqu’ici à l’encontre des tentatives d’encourager la conservation par la consommation d’énergie renouvelable ». Toute une affirmation!

    La taxation du carburant est présentée comme un moyen « d’atténuer les effets du changement climatique pour le bien-être de l’humanité ». (NYT, 6 décembre 2018).

    C’est un non-sens!

    SUITE…

    https://www.mondialisation.ca/gilets-jaunes-en-france-la-hausse-de-la-taxe-sur-les-carburants-mene-a-la-pauvrete-en-financant-la-guerre-et-le-remboursement-de-la-dette-publique/5629415

    1. Le sens premier et dernier des gilets-jaunes

      Lorsqu’on observe ce qui est constamment relayé par les médias « officiels » au service de la cause ultra libérale et donc du Pouvoir en place, c’est un discours de mépris, de mensonge manipulatoire, de diabolisation, d’alarmisme, de critiques négatives, une volonté de dévaloriser l’initiative spontanée des citoyens. Les Gilets-jaunes sont des « populistes » « manipulés par l’ultra droite ou l’ultra gauche », des « naïfs et des ignares », « les incultes, les illettrés », ces gens qui « ne sont rien », les « fainéants et les chômeurs qui n’auraient qu’à traverser la rue pour trouver du travail», les « sans diplômes et les sans-dents », bref : les emmerdeurs qui viennent gâcher la fête des nantis, des puissants, des classes aisées, celles des profiteurs d’en haut… Le Pouvoir de la « macronie » se retrouve tout à fait dans ces paroles et cette vision du mépris…

      Après les accords de la Jamaïque en 1976, nous avons vu les réductions d’impôts massives pour les riches, l’écrasement des syndicats, la déréglementation, les privatisations, l’externalisation, la concurrence dans les services publics. Grâce au FMI, à la Banque mondiale, au traité de Maastricht et à l’Organisation mondiale du commerce, les politiques néo ou ultra-libérales ont été imposées systématiquement sans le consentement démocratique des populations dans tout le monde occidental et en particulier dans l’Union Européenne.

      Il peut sembler étrange qu’une doctrine glorifiant le choix individuel et la liberté ait été promue avec le slogan « il n’y a pas d’alternative ». Mais, comme Hayek l’avait fait remarquer lors d’une visite au Chili de Pinochet – l’une des premières nations où le programme néo-libéral a été complétement appliqué – «ma préférence personnelle penche vers une dictature libérale plutôt que vers un gouvernement démocratique dénué de libéralisme». La liberté que l’ultra-libéralisme offre et qui semble si séduisante lorsqu’elle est exprimée en termes généraux, signifie la liberté pour le brochet, et non pour les vairons, le renard dans le poulailler ou les loups dans la bergerie (la liberté pour le prédateur, pas pour les proies).

      La liberté syndicale et la négociation collective signifie la liberté d’amputer les salaires. La liberté de la réglementation signifie la liberté d’empoisonner les rivières, de mettre en danger les travailleurs, d’imposer des tarifs iniques d’intérêt et de concevoir des instruments financiers exotiques. La liberté de l’impôt signifie la liberté de s’extraire de la redistribution des richesses qui permet de sortir des gens de la pauvreté.

      Dans la mesure où le domaine de l’État se réduisait, notre capacité à changer le cours de nos vies par le vote se réduisait également. A la place, la théorie néo-libérale affirme que les gens peuvent exercer leur liberté de choix en orientant leurs dépenses. Mais certains ont plus à dépenser que d’autres : dans la grande démocratie du consommateur ou de l’actionnaire, un vote n’équivaut pas à un autre vote. Le résultat allait fatalement devenir une déresponsabilisation des pauvres et de la classe moyenne. Comme les partis de droite et de l’ex-gauche ont adopté des politiques néo-libérales similaires, la déresponsabilisation allait tourner à la privation effective des droits. Un grand nombre de personnes ont été ainsi exclues de fait du débat politique et c’est pourquoi nous voyons les gilets-jaunes aujourd’hui dans la rue!

      Le principe du « besoin » s’oppose à celui de « l’avoir pour l’avoir ». Le bonheur, le plaisir, la jouissance de la vie sont liés au « besoin ». La marchandisation issue de la logique ultra libérale n’a que faire des besoins réels de l’homme : elle écoute la seule règle du profit, de la consommation, de la « croissance », en manipulant le « pouvoir d’achat » des masses de telle sorte que la frustration sera perpétuelle pour les peuples pendant que la sur-jouissance égocentrique du petit nombre éclatera dans un délire d’indécence, faisant saliver la plus grande partie de l’humanité, incarcérée derrière les barreaux de l’enfer social, rêvant du paradis de ce petit nombre qui a reçu l’étrange privilège de jouir en regardant les autres souffrir! Cela pouvait-il être concevable et tolérable pour le grand nombre ? Évidemment que non : la révolte des gilets-jaunes était inévitable un jour ou l’autre et ce jour est arrivé…

      Une autre politique est pourtant possible, en réalité, à condition de comprendre l’importance de la complémentarité, le rejet des idéologies, une ouverture de l’esprit sur la complexité du réel, une pratique de la citoyenneté participative, la démocratie réelle et donc l’abolition de ce qui court-circuite sans cesse le principe démocratique.

      Robert Cooper – haut fonctionnaire du Secrétariat Général de l’UE, ancien conseiller de Solana devenu celui de Lady Ashton, muse politique de Tony Blair et l’un des théoriciens connus du néo-colonialisme – parlait le 1er juillet 2010 à Bruxelles, assisté de Nicole Gnesoto, devant une assistance attentive.

      Son intervention traitait des valeurs de notre système et de la valeur de notre système (ultra libéral). Cooper, fit une brillante apologie de l’excellence du schéma ultra libéral et néo conservateur, néo colonialiste. Rien que du bien à en dire, avec humour et sourires satisfaits! Mais, lors du temps des questions posées par l’assistance, le ton de ses réponses et celui de ses conclusions fut bien différent: cassant, intolérant, intransigeant, sans répartie possible, appuyé sur une certitude tenant de l’absolutisme de la raison. C’était bien connu: « il n’y avait rien qui puisse surpasser le système ultra libéral et néo-colonialiste, comme de toute façon, rien d’autre n’était possible »! On aurait pu y voir un argument du désespoir de Cooper pour imposer sa certitude ne souffrant pas la contestation.

      Lorsque des participants à la conférence lui montraient les catastrophes et les crises qui s’accumulaient, les menaces de guerre et les désastres qui frappaient le monde à cause de la nature même de ce système, Cooper ne répondait que par un silence fracassant, puisque rien de ces faits ne pouvait être contesté!

      Au moment où un diplomate chinois, lui annonçait que ce système occidental allait avoir prochainement « des surprises… lorsqu’il verrait l’évolution de son pays avec celle de sa sphère d’influence », il faudrait bien qu’il abandonne ses certitudes! La seule réponse de Cooper fut le silence absolu!

      L’Occident croit être la civilisation de référence et en même temps l’avenir du monde. Il s’imagine que sa puissance peut défendre cette certitude pour longtemps! Ce sont des gens intelligents et « brillants » comme un Emmanuel Macron qui pensent ainsi et se font les gardiens fanatiques du système et de son dogme totalitaire. Rien ne peut faire changer d’avis ni un Cooper ni un Macron qui campent dans leurs certitudes, accompagnés de la cohorte des chiens de gardes de ce camp d’internement occidental. Lorsque la réalité contraire s’impose à ce camp, c’est, pour toute réponse, le silence qui règne!

      « Qu’est-ce que la vérité ? » Pour les élites de l’UE, comme pour la macronie, c’est une certitude acquise une fois pour toute et qui se base exclusivement sur une « croyance » : celle qui affirme qu’ils ont absolument et définitivement raison contre tous et contre tout ce qui démontre le contraire! Dans cette étrange façon de concevoir la « logique », les effets désastreux ne peuvent être rattachés à leur cause!

      L’exemple des certitudes de monsieur Cooper, illustre à merveille celles de milliers de personnes, constituant les élites dirigeantes de l’UE et celles de la macronie au pouvoir en France. Ces gens-là n’hésiteront pas à protéger, sauver le système et prouver qu’ils ont raison, qu’ils « détiennent la vérité » en imposant le fracas retentissant de la puissance des dominants pour faire taire toute dissidence, toute hérésie « populiste », toute opposition et toute contestation de l’idéologie qui est certitude indiscutable!

      Tout ce petit monde des « élites », est « un club très fermé où l’on mange du gilet-jaune à tous les repas… », écrit Michel Onfray dans un article du 9 décembre 2018. Pour ceux qui ont dérobé le pouvoir sur le peuple et contre le peuple, ce dernier n’a aucune compétence pour la politique, car la politique est une chose sérieuse qui ne peut être confiée qu’à des experts qui se chargeront de le représenter. Abusé en long, en large et en travers, le peuple ne veut plus de cette supercherie de la « représentation », il veut désormais la démocratie directe, participative, le droit de révocation des élus qui n’auront pas démontré qu’ils sont là pour servir la volonté du peuple!

      La Constitution de l’UE, ou «Traité de Lisbonne», avait été refusée, en tant que telle par le referendum du peuple Français le 29 mai 2005. Le « non » des Français était considéré ensuite comme un « oui » des Français! Cette mascarade ayant été conçue et approuvée par Nicolas Sarkozy et les principaux dirigeants de l’UMP, par François Hollande et les principaux dirigeants du PS, par le MODEM et EELV, ceux-ci firent ainsi ratifier ce Traité de Lisbonne contre la volonté des Français. Macron ne s’est retrouvé à son tour à l’Élysée que pour enfoncer le clou (du cercueil de la France libre)!

      La révision de la Constitution française, rendue nécessaire par la ratification de ce traité, fut effectuée par la voie du Congrès, réuni à Versailles, le 4 février 2008. La ratification du traité lui-même fut ensuite adoptée « légalement » par la voie parlementaire le 8 février 2008. Le Pouvoir montrait à quel point le peuple n’était pas souverain et à quel point son avis lui importait peu! Cette Assemblée « représentative », ne représentant plus rien de la volonté du peuple, devait d’urgence devenir une Assemblée participative… Voilà pourquoi le peuple est aujourd’hui dans la rue…

      L’oligarchie au pouvoir depuis la Jamaïque en 1976, s’est attelée consciencieusement au détricotage minutieux de toutes les règles qui avaient été établies, suite aux guerres et aux luttes sociales, pour garantir la paix et les droits acquis par le sang des combats humains pour la liberté et le respect de la dignité de tous… Sarkozy avait déclaré avant même de devenir Président: « il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme économique et social du Conseil National de la Résistance. » (Sarkozy cité par Denis Kessler dans Médiapart du 11 décembre 2011).

      Les gilets-jaunes sont dans la rue, parce que l’Assemblée Nationale et le Sénat ne les représentent pas, ni sociologiquement ni politiquement. Tout est à revoir : Le système représentatif doit devenir participatif; la réforme des règles du scrutin doit introduire la proportionnelle et d’autres valeurs de calcul…

      Avec les gilets-jaunes dans la rue, la macronie se trouve mise à mal et menacée. La caste au pouvoir disposant de tous les pouvoirs mobilisés contre le peuple révolté insoumis, fait face à cette manifestation de la démocratie directe, avec violence, haine même du peuple accusé de tous les mots : « complice du terrorisme », « casseur récidiviste », « groupes d’ultra gauche ou d’ultra droite », « peste brune »… Le Pouvoir en place est terrifié et pourrait bien être tenté de remettre la souveraineté de la France entre les mains de Bruxelles. Le coup d’Etat Institutionnel nous pend au nez.

      Les cahiers de doléances sont revenus dans les mairies. Les Gilets-jaunes en ont formulé plusieurs dont 8, résumés en un tract de la rue présenté par Michel Onfray dans son article du 9 décembre.

      « Nous rentrerons chez nous quand ces mesures seront appliquées. »

      «1. Nous voulons de la démocratie directe à tous les niveaux. Nous voulons un gouvernement d’union nationale avec une régence d’exception pour éviter que les partis politiques, qui sont disqualifiés, n’instrumentalisent notre détresse et notre colère.

      Nous voulons une baisse de 20% de toutes les taxes et les charges touchant la classe moyenne, les travailleurs pauvres et les entrepreneurs. Baisser ces taxes, c’est monter nos salaires. Nous voulons une action immédiate pour taxer ce qui vaut la peine d’être taxé: les GAFA et les transactions financières.
      Nous voulons que la France arrête de vivre au-dessus de ses moyens et arrête d’accueillir la misère du monde parce qu’elle est déjà dans la misère avec ses millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Nous voulons une immigration choisie, qui ne nous détruise pas culturellement. Nous demandons ainsi un retrait du pacte de l’immigration de l’ONU.
      Nous voulons une relocalisation de toutes les décisions dans les régions, les villes et les communes. L’Etat et ses fonctionnaires à Paris ne sont pas qualifiés pour décider de l’avenir de nos communes.
      Nous voulons une sortie de la PAC qui corrompt nos agriculteurs en n’allouant ses aides qu’aux productivistes et aux empoisonneurs répandant le cancer en France. Nos impôts ne doivent en aucun cas servir à financer Bayer-Monsanto.
      Nous voulons la création de barrières commerciales pour empêcher l’Allemagne de nous vendre des produits fabriqués en Roumanie, sous le label « Deutsche Qualität » et d’ainsi détruire nos emplois.
      Nous voulons le retrait de toutes les aides à la presse pour une vraie séparation des pouvoirs médiatiques et politiques.
      Nous voulons une action immédiate pour arrêter l’intégration dans l’Europe car elle ne se construit que sur la ruine des petites gens. »

      Bien de ces revendications ne sont pas tolérables pour les « élites » en place qui ne comprennent pas la réalité de la détresse exprimée. La réponse donnée par le Pouvoir est donc une réponse massive de mépris et de rejet de ces « doléances » jugées « populistes ».

      Le sens premier et dernier des gilets-jaunes est dans sa volonté d’une subversion du capitalisme sauvage en le plaçant sous le contrôle rigoureux d’un Etat agissant exclusivement avec le souci des intérêts du bien commun de la Nation, grâce à la création de la démocratie directe, participative, impliquant la possibilité de la révocation des élus qui s’écarteraient de leur mandat électoral, grâce à une justice sociale réhabilitée, grâce à une répartition des richesses acceptable et équitable… Tout un programme politique récusé sans nuance par les tenants de l’ultra libéralisme qui ne veulent pas de la liberté pour le peuple mais pour ceux qui pourront allègrement exploiter le peuple!

      Jean-Yves Jezequel

      https://www.mondialisation.ca/le-sens-premier-et-dernier-des-gilets-jaunes/5629368

    2. « Les populistes de droite sont terrorisés par la nouvelle politique insensée de l’élite en matière d’immigration et par la destruction des vestiges de l’identité française. Les populistes de gauche sont scandalisés par la politique économique désastreuse des libéraux, qui ne défendent que les intérêts des grandes entreprises »: Douguine et les gilets jaunes.

      Par Alexandre Dugin – Les manifestations en France, symbolisées par des gilets jaunes, couvrent une partie de plus en plus importante de la société. Les experts politiques ont déjà qualifié ce mouvement de «nouvelle révolution». L’ampleur du mouvement du « gilet jaune » est déjà tellement grave qu’il est absolument nécessaire d’analyser ce phénomène de manière détaillée.

      Nous avons affaire à une manifestation vivante du populisme européen moderne. La signification du populisme en tant que phénomène découlant de la structure politique des sociétés formées à la suite de la Grande Révolution française et basée sur la confrontation entre la droite et la gauche change radicalement.

      Les mouvements populistes rejettent ce schéma classique gauche / droite et ne suivent aucune attitude idéologique stricte, ni de droite ni de gauche . C’est la force et le succès du populisme: il ne joue pas selon les règles préétablies. Néanmoins, le populisme a sa propre logique: malgré toute sa spontanéité, il est tout à fait possible de tracer une certaine logique et même les prémices d’une idéologie populiste qui se dessine sous nos yeux.

      Tout d’abord, le fait que les mouvements populistes soient dirigés contre l’ensemble de l’élite politique, sans distinction, qu’elle soit de droite ou de gauche, est frappant. C’est le « soulèvement de la périphérie de la société contre son centre ». Dans son célèbre ouvrage, le sociologue américain Christopher Lasch (1932-1994) a qualifié la forme de gouvernement qui prévaut dans la société occidentale moderne de « révolution de l’élite ».

      Au début du XXe siècle, il était d’usage de suivre le discours de José Ortega y Gasset sur la «révolte des masses», dont l’influence croissante sur la politique menaçait, semble-t-il, de détruire la culture occidentale – le Logos européen.

      Mais Christopher Lasch a noté une nouvelle tendance politique: ce sont les élites qui détruisent la culture et le logos européen aujourd’hui. Ces nouvelles élites occidentales, qui n’ont atteint le sommet du pouvoir que par leur ingéniosité et leur immense volonté de prendre le pouvoir, sont bien pires et plus destructrices que les masses.

      Une personne ordinaire conserve encore certaines traditions culturelles; il est presque impossible de trouver un «prolétaire pur». Mais les élites capitalistes modernes, qui n’ont pas d’aristocratisme, sont avides de pouvoir, de position et de confort. Dans le même temps, de plus en plus de types marginaux ont commencé à pénétrer dans la «nouvelle élite», les personnes non issues de groupes périphériques, mais appartenant à des groupes minoritaires – ethniques, culturels, religieux (souvent sectaires) et sexuels – sont devenus dominants parmi eux. Selon Christopher Lasch, c’est cette cohue perverse qui constitue la base de l’élite mondialiste moderne, qui détruit les fondements de la civilisation.

      En conséquence, le populisme – y compris celui des « gilets jaunes » – peut être considéré comme un soulèvement de représailles du peuple contre les élites, qui ont complètement perdu leur lien avec la société. Les élites ont construit leur propre monde dans lequel règnent les doubles normes, les normes du politiquement correct et la démagogie libérale.

      Selon ces «nouvelles élites», le peuple et la société, dans leur état actuel, n’ont pas leur place dans ce monde. Par conséquent, la représentante typique de la «nouvelle élite», Hillary Clinton, bouleversée par le succès du populiste de droite Trump, a ouvertement insulté les Américains ordinaires – comme déplorables, ce qui veut dire «honteux». Les «Deplorables» ont choisi Trump – non pas parce qu’ils l’aimaient, mais pour répondre à la « sorcière mondialiste » Clinton.

      https://www.fort-russ.com/2018/12/dugin-uprising-in-france-the-anatomy-of-populism-and-challenging-the-matrix/

    3. Macron est un représentant du même type de «nouvelle élite». Il est curieux qu’à la veille des élections, le journal français « Libération » ait publié le titre « Faites ce que vous voulez, mais votez Macron » (Faites ce que vous voulez, mais votez pour Macron). Ceci est une paraphrase évidente d’Aleister Crowley, qui s’est proclamé au XXe siècle l’Antéchrist et la Bête 666: « Fais ce que tu voudras sera la totalité de la Loi ». En d’autres termes, les foules obéissantes devraient voter pour Macron non pas pour des raisons rationnelles, pas à cause de ses idées et de ses vertus, mais simplement parce qu’il s’agit de la loi impérative de l’élite dirigeante. Et le mépris des élites envers les masses obéissantes et tuées est si ouvert qu’elles ne se donnent même pas la peine de les séduire avec des promesses irréalisables: «Votez pour Macron, car c’est un ordre et ce n’est pas discuté. « Votez et alors vous êtes libre. Sinon vous êtes déplorables. Et c’est tout.

      En Italie, où la moitié de la population a voté pour les populistes de droite de «Lega», et la seconde moitié – pour les populistes de gauche du «Cinque stelli» (Mouvement des 5 étoiles – ed., Flores), et ensemble ces partis. réussi à créer le premier gouvernement populiste de l’histoire européenne.

      Et maintenant en France. Et bien qu’en France, il n’existe pratiquement aucun contact politique entre le populisme de droite du Front national et le populisme de gauche de Mélenchon, il est aujourd’hui uni dans la révolte héroïque des «gilets jaunes». Les «gilets jaunes» sont déplorables, à droite comme à gauche (mais pas de gauche libérale, ni de droite libérale). Les populistes de droite sont terrorisés par la nouvelle politique insensée de l’élite en matière d’immigration et par la destruction des vestiges de l’identité française. Les populistes de gauche sont scandalisés par la politique économique désastreuse des libéraux, qui ne défendent que les intérêts des grandes entreprises: Macron est un protégé des Rothschild et cela montre de quel côté il est…

      Les «gilets jaunes» se sont rebellés contre Macron contre l’élite libérale au pouvoir. Mais aujourd’hui, ce n’est déjà plus un mouvement de droite ou de gauche classique. Macron est laissé pour le soutien de la migration, la protection des minorités, la légalisation de la dégénérescence et le soi-disant «marxisme culturel», mais juste (droite libérale) en termes d’économie, défendant fermement les intérêts des grandes entreprises et de la bureaucratie européenne. Il est un pur mondialiste, ne dédaignant pas une affirmation directe de son appartenance à la franc-maçonnerie (son fameux signe de la main représentant un triangle), même avec des slogans sataniques directs: « Faites ce que vous voulez, votez pour Macron. » gilets ‘est précisément contre cette combinaison de droite libérale et de gauche libérale.

      Si Mélenchon et Marine Le Pen ne peuvent pas être unis politiquement, étant l’un – trop à gauche et l’autre – trop à droite, les «vestes jaunes» le feront à la place des dirigeants politiques cherchant à diriger un mouvement populiste . Les « gilets jaunes » ne sont pas seulement contre la politique économique ou l’immigration – ils sont contre Macron en tant que symbole de l’ensemble du système, contre le globalisme, contre le totalitarisme libéral, contre « l’état actuel des choses ». Le mouvement du « gilet jaune » est une révolution populiste et populaire. Et le mot «peuple» (populus, «le peuple») dans le concept de «populisme» doit être compris littéralement.

      Ce ne sont pas des masses abstraites ni un prolétariat impersonnel – ce sont les derniers peuples vivants qui se sont levés contre le pouvoir mondial de la progéniture mondialiste, les rebelles (comme le croit Lasch) de la culture et de la civilisation, ainsi que sur l’homme en tant que tel, sur les peuples. , sur Dieu. Aujourd’hui, il n’y a plus de droite et de gauche: seul le peuple est contre l’élite. Les «gilets jaunes» créent une nouvelle histoire politique, une nouvelle idéologie. Macron n’est pas un nom personnel, c’est une étiquette de la matrice. Pour obtenir la liberté, il doit être annihilé. C’est ainsi que les «gilets jaunes» se dressent et qu’ils disent la vérité…

      https://nicolasbonnal.wordpress.com/2018/12/11/douguine-et-les-gilets-jaune-straduction-de-langlais/

  5. Un salarié au SMIG
    ( 1188€+100€)×12=15.456€ >
    Rappel : 14.600€ est le seuil non imposable .
    Au delà vous êtes imposables > donc payerez des impôts.
    Résultat les salariés au SMIG qui ne payait pas d’impôts , qui était non imposable.
    Le SERONT TOUS à partir du 1 er janvier 2019.
    Voilà comment ont se fait gentiment enfumer .
    Partager à vos amies.

  6. MACRON GILETS JAUNES Nous n’oublierons jamais les paroles de mépris de ce tout petit président

    1. Voilà Pourquoi La Foule Habituelle N’était Pas Au RDV Le 8 Décembre, ON SE LÈVE !

  7. Nouveau mais simple épisode dans la guerre intense de soft kill qui oppose le bras armé US & vassaux du globalisme finissant contre le reste du monde ( RoW ), à défaut ( et pas en attendant ) de pouvoir vraiment “se foutre sur la g…”.
    Mais il y a cependant une faute d’analyse à éviter de n’en voir d’issue que … technologique. C’est un puissant leurre intellectuel, la recherche éperdue de la “Wunderwaffe” ( arme miracle, pendant technique de victoire décisive ) des faibles en stratégie. La techno n’a jamais modifié la guerre – même pas l’arme nucléaire qui prétendait l’interdire -, simplement elle en modifie le point d’application et éventuellement la forme. En conséquence, en appeler à l’IA, autrement dit à vouloir de fait retirer le facteur humain de la boucle de l’action, est fondamentalement une ineptie qui fait d’ailleurs les choux-gras des industriels. La guerre n’est pas informatiquement modélisable sauf à reproduire l’éternel défaut allemand : tout ce qui est rationalisable est rationalisé et tout ce qui ne l’est pas tourne inéluctablement au désastre.
    Toute techno s’espionne, se détourne et se contourne. Toute avancée technologique n’est qu’épisodique et il est plus que dommageable de ne penser – donc de ne “manœuvrer” – que techniquement. La contre-mesure est par essence tout aussi – sinon d’abord – tactique.
    L’intelligence est par nature serve, surtout si elle est confiée à une algorithmique déterministe. Dès lors qu’elle l ‘est, elle devient par nature trompable. Tout juste faut-il donc connaître à niveau suffisant cet algorithmique.
    D’où ces manœuvres permanentes pour “titiller l’autre” et trouver l’erreur. C’est aussi ça la guerre.

  8. Discrètement, la Russie devrait prendre le devant des choses car sa notoriété est en jeu.
    Elle devrait dépêché ses spécialistes avec quelques équipements dont l’AAS ne dispose pas afin d’analyser les contours de tels événements…

  9. ca revele une chose c est le fait que le F35 ne sert a rien face au s300 sinon comment on explique le fait d avoir recours a ce nouveau moyen inconnu pour intimider la dca syrienne

    1. Ce n’est certainement pas pour intimider la DCA Syrienne comme vous dites, c’est un moyen de tester l’ensemble du réseau DCA (son organisation, ses points faibles et sa réactivité) et en prime de détecter les positions des batteries. La salve des 59 missiles de croisière sur la base aérienne d’Al-Chaayrate ne servait à rien d’autre. Là ils testent le système russe avec des ingénieurs de la technologie militaire
      Et derrière tout cela, il y a comme à chaque fois Israël.

  10. Manifestation des gilets jaunes ce 8 décembre à Grenoble

    Mais d’abord, le mouvement des “gilets jaunes”,…4e acte…
    On dénombrait ce samedi 8 décembre dans nos départements alpins une trentaine d’actions dont une manifestation itinérante à Grenoble…
    Grenoble où environ 500 personnes se sont retrouvées…
    Un matinée marquée par l’arrestation de Julien Terrrier,…le porte-parole des gilets jaunes en Isère Jean-Christophe Pain, Franck Ceroni et Vincent Habran

  11. Samedi noir pour les gilets jaunes qui voient rouge –
    Manifestation 08/12/18 à Bruxelles

  12. Manifestation des Gilets jaunes à Brest ce samedi 8 décembre

    A Brest, forte mobilisation des Gilets jaunes ce samedi 8 décembre mais avec deux défilés distincts. Celui des gilets jaunes exclusivement, rassemblement le plus massif. L’autre, étant formé par des syndicats et des gilets jaunes.
    Les uns et les autres se sont frôlés, mais ne se sont pas unis…
    De toute évidence, une grande partie des Gilets Jaunes entendent garder leur indépendance.

  13. La technologie se teste et s’éprouve entre elle.. rien de plus normal !
    C’est presque déjà le cas ; bientôt les guerres se résoudrons à travers de simples simulations via algorithmes entre intelligence(s) artificielle(s).
    J’ai presque honte d’être un homme et de m’inquiéter de la condition humaine.

    1. RT France accusée de Fake news pour l’acte 3 des Gilets jaunes : «Toujours pas… Désolé !»

        1. ils sont ignobles !
          francetvinfo.fr ” Mais “à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès”. Une autopsie doit être pratiquée lundi 3 décembre “

    1. Le Général Piquemal soutient les Gilets Jaunes et propose un référendum d’initiative populaire.

      1. Et le général Tauzin aussi…

        Sont-il fiables? Alors pourquoi pas… quand je vois le comportement des mes compatriotes râleurs et défaitistes mais qui ne font rien, ne serait ce qu’à leur niveau, alors j’envie les russes pour leur dirigeant. Le confort matériel dans lequel ils se vautrent et se cachent leur enlève toute forme de volonté et de fermeté

          1. “…le général Tauzin est un général de l’OTAN…”

            Oui! Tous les généraux ne sont pas nécessairement avec leur peuple!

          2. Vous êtes sûr pour Tauzin?? je n’ai rien trouvé qui en parle… c’est de villiers qui est aux states non pas tauzin?

          3. Disons qu’il est sur haute surveillance!

            Paroles…paroles….paroles….

            On peut très bien se rendre à Paris en ayant la Paix dans son Cœur!

            Personne ne peut vraiment dicter, ce que le français doit faire ou ne pas faire!

            Il est suffisamment grand et intelligent pour évaluer la chose par lui-même!

            L’ère des “conseilleux de carrière”, des grands culs, des “p’tits Jos connaissant”, je crois qu’il est révolu!

            Hier, il faisait aussi partie du système…., qui s’avère aujourd’hui catastrophique pour la vie des français…

            Qu’il veule aujourd’hui servir…résoudre la situation…!?!? C’est bien! On verra!

            Mais permettez-moi d’en douter!

            Il ne s’agit pas de tout faire pour que le système continue comme avant!

            De conserver la même structure…

            Il s’agit plutôt de l’abolir! Dans un premier temps! Rien n’est à conserver!

            Faites confiance au Peuple de France, il sait d’instinct, ce qui est bon pour lui!

            S’il veut se rendre à Paris, c’est que c’est son cœur qui lui parle!

            À partir du moment où on s’en remet à quelqu’un d’autre, plutôt qu’en son propre Cœur, là vient tous le problème que nous connaissons aujourd’hui!

            L’ego, les egos, les egos des partis politiques, les egos des syndicats, les egos de la justice, les egos des armées, les egos des politiciens, les egos des policiers, les egos des individus…pour survivre…pour perpétuer leur existence…pour se flatter la bedaine…pour se donner raison…chercheront toujours à se placer en avant de la scène….

            Là est la mesure!

            Surtout que là, où ils n’avaient rien vu venir, quelle humiliation…on peut dire qu’ils sont déconfits…dépités…pris de vitesse…et ça va de plus en plus vite…tellement qu’ils ne peuvent plus suivre…autrement dit, le Peuple de France vient de démontrer à la face des Nations qu’en France, que c’est lui, ultimement, qui portait les culottes, et qu’eux, au gouvernement, n’étaient que leurs employés, mandatés par le peuple, et non pas, le peuple mandaté par le gouvernement, et que s’il était maintenant incompétents, ils seraient renvoyés!

            Ceux qui se mêlent aux Gilets Jaunes, qui restent humble, qui ne se prennent pas au sérieux…qui reste simple, souriant, là on peut dire, qu’ils sont avec les Gilets Jaunes, avec le Peuple français!

            Les autres…ceux qui cherchent ou recherchent à récupérer le mouvement, il ne faut pas se le cacher, dans leurs propres intérêts, sont déjà des traîtres, et je crois maintenant que le Peuple de France, les sent venir de très loin!

          4. Merci Roc, pour de villiers je savais ( le c.u.l au chaud aux states) mais pour le général Tauzin, à part wikipédia… D’ailleurs son parcours et ses actions me semblent positifs dans l’ensemble ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Tauzin) mais vous devez mieux connaître le milieu militaire que moi!!

    2. PACTE MONDIAL ONU SUR LES MIGRATIONS (MARRAKECH) [Explication portée juridique et examen du texte]

  14. étrange affaire ! ce qui me trouble c’est l’utilité de tel démonstration de force .
    les israéliens perdraient si c’est exacte le bonus de l’effet de surprise non ?
    les Russes se sont ils laisser leurrer ou laisse t ils volontairement les syriens se faire leurrer pour tromper l’ennemi et lui mettre le doute concernant l’efficacité de sa stratégie car jusque a présent ils n’ont semble t il toujours pas dévoiler les positionnements des S300 !

    1. les satellites et les mesures de reconnaissances optronique vont etre mis a contribution ,cependant la matiere grise russe decouvre un autre defi a mon avis ,il va y avoir du sport pour débusquer un cliché de ses ovnis

  15. Probablement des OVNIS!

    Venus d’une dimension parallèle! La cinquième!

    Ils apparaissent en troisième, font ce qu’ils ont à faire, et disparaissent aussi rapidement qu’ils se sont manifestés d’un claquement de doigts!

    Il faut savoir que nos gouvernements sont actuellement sur observations!

    Spécialement ceux qui possèdent des armes nucléaires ou des vaisseaux anti-gravités!

    Nous ne sommes pas seuls dans l’Univers!

    Les OVNIS sont capables de neutraliser des engins de guerre, des missiles, des avions… et sans que nous le sachions; seules ceux à la source de l’agression demeurent estomaqués et sans réponse devant ce phénomène qui les dépasse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.