Analysis

Égypte : le gouvernement terrifié par les « gilets jaunes »

Le gouvernement égyptien semble terrifié et tétanisé par la crise des gilets jaunes en France au point où il a ordonné des restrictions draconiennes concernant l’importation, la confection, la vente et l’usage de gilets jaunes dans le pays.

Une instruction sécuritaire interdit depuis vendredi dernier la vente ou la distribution de gilets jaunes ou oranges aux civils et des travailleurs du BTP se sont vu interdire d’en porter sous peine d’emprisonnement.

Le port d’un gilet de sécurité est donc passible de prison en Égypte.

L’Égypte est dirigée par une dictature militaire extrême où aucune voix discordante n’a voix au chapitre et où l’économie ruinée dépend fortement de l’aide saoudienne et des touristes étrangers dont un nombre croissant de visiteurs israéliens dans le Sud de la péninsule du Sinaï.

Publicités

Catégories :Analysis

4 réponses »

  1. En prendre un orange. Du moment qu’il est réfléchissant dans la nuit, ça le fait. Ne pas tomber sur un oeuf ayant une variante du daltonisme.

Leave a Comment/Laisser un commentaire