Les représailles chinoises contre les Five Eyes (les cinq yeux) seront subtiles et impitoyables. Beijing sort du politiquement correct et demantèle les réseaux d’espionnage jusque là tolérés. 

La prochaine étape sera spectaculaire. Beijing considère déjà le Canada comme un simple second couteau et s’adressera aux États-Unis en temps opportun.  

Affaire Huawei : une chasse aux sorcière aux motivations purement politiques selon Beijing
Publicités

Vous pourrez aussi aimer

6 commentaires sur “Affaire Huawei : une chasse aux sorcière aux motivations purement politiques selon Beijing

  1. Enfin ces imbéciles d’Anglo-saxons sont allés trop loin. Le Canada est ici tout simplement ridicule. Seul compte les Brit et les Caincains, et ils sont dans un état pitoyable : ça va être le siècle d’humiliation à l’envers et il y aura aussi des victimes colatérales. Préparez vos mouchoirs.

  2. Incompréhensible que le Canada humilie une femme sur ordre des étatsuniens parce que ces derniers sont jaloux des succès de cette dame qui a des bebeles plus sophistiqués que Applle qui passe au 2 e rang mondial après la dame.
    C’est sera très normal aussi que la Chine administre les doubles doses de mêmes remedes qu’a subit cette dame chinoise, c’est à dire 20 millions de cautions à chacun de ces espions à la solde des étatsuniens d’Amériques, sans oublier les bracelets aussi. Si les ricains font des tords à cette dames, ce sera normal aussi que les boss de Appl, Intel, etc. goûtent aussi aux pellules amères qu’ils ont administré à cette dame, en double-dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.