Analysis

Échec des raids israéliens en Syrie : l’agresseur devient victime et accuse sa victime d’agression

Si votre pays subit une attaque aérienne ou de missiles et que votre système de défense anti-aérienne riposte à cette attaque, alors votre pays est considéré comme un agresseur.

Voici un cas de figure que le Droit International devrait inclure.

Moralité : la riposte syrienne a du être solide et assez impressionnante pour que des missiles Sol-Air S-200 ayant pénétré l’espace aérien israélien soient considérés comme des missiles offensifs.

Les missiles israéliens ont été lancés depuis les airs, au dessus du Liban, pays qui ne dispose d’aucune défense aérienne, et ciblaient des objectifs statiques au sol à l’intérieur de la Syrie (Jamraya et Kisswa à l’ouest et au sud-ouest de Damas) et sont donc considérés comme des missiles Air-Sol.

Ces missiles Air-Sol israéliens ont été interceptés par des missiles Sol-Air syriens et pour la première fois, les syriens ont tiré une salve de missiles poursuivant les appareils israéliens filant à plus de Mach 1.7 (1.7 fois la vitesse du son) du Liban vers Israël.

Le système de défense anti-missiles israélien “Dôme de Fer” s’est activé. Sans grand résultat apparament.

Qui est l’agresseur ? 

Celui qui lance des raids ou celui qui riposte à ces raids ? 

Israël s’est habitué à l’impunité totale. C’est une attitude d’un enfant trop gâté qui s’est habitué à ne faire face à aucune limite. Or désormais il apprend à se faire taper sur les doigts. Ce qui lui est insupportable.

La propagande israélienne décrivait la Syrie comme un pays détruit et se moquait publiquement de ses capacités militaires, “réduites à celle d’un groupe armé”. Comment expliquer qu’aucun appareil ou missile israéliens ne puissent pénétrer cette satanée bulle de défense aérienne au dessus de Damas ? 

En inversant les rôles, l’agresseur devient victime. Cette victimisation est une constante et un des fondements  essentiels de la politique étrangère israélienne.

Donc braves gens retenez ceci :  si un assaillant vous saute dessus dans la rue et que vous le repoussez avec succès, c’est vous l’agresseur et votre attaquant déposera plainte contre vous pour …”agression” ! 

Publicités

41 Replies to “Échec des raids israéliens en Syrie : l’agresseur devient victime et accuse sa victime d’agression

  1. Il fût un temps où l’on baptisât « chevalerie du ciel » une caste de nouveaux guerriers à bord d’aéroplanes. Il régnait parmi eux un code de l’honneur. L’héritage des règles de la chevalerie. Aujourd’hui, dans ce petit état usurpateur, c’est le code du déshonneur qui prévôt. De petits pseudo-chevaliers qui s’abritent derrière des avions civils pour commettre leurs forfaits. La signature des ignobles sionistes en somme.
    Cet épisode ubuesque nous permit après les démonstrations de la passoire de fer, d’avoir un aperçu magistral du zob de David. Quant aux Patriots, ils ont déjà fait leurs preuves face aux missiles « faits maison » des va-nu-pieds yéménites.
    Le Hezbollah n’a qu’à bien se tenir les côtes. Le risque de mourir de rire est maximal !

  2. Réouverture de l’ambassade des EAU en Syrie aujourd’hui, l’heure de solder les comptes a sonné, tous les ennemis de la Syrie vont reprendre, honteux et humiliés, le chemin de Damas.

    1. État voyou. L’armée israélienne a utilisé des avions de ligne passagers comme couverture lors de l’attaque sur Damas le jour de Noël

      Israël a lancé une attaque non provoquée le jour de Noël contre la Syrie. Selon des informations citées par le ministère russe de la Défense, six avions de combat F16 israéliens ont violé l’espace aérien libanais voisin et, en passant au-dessus de Sidon. Profitant de vols civils de passagers pour se protéger contre les missiles anti aériens syriens, les avions juifs ont tiré 16 bombes GBU-39 à guidage laser sur des cibles se trouvant à Damas et aux alentours, dont 14 ont été interceptées par les systèmes de défense aérienne syriens.
      Plus d’infos » sur La Cause du Peuple (blog soumis à la censure féroce de Facebook pour atteinte à la réputation d’Israël) donc il faut y accéder par Google.

    2. Mon cher Cravan,
      Je crains fort que vous ne vous fourvoyiez, les murs peuvent vous entendre, mais les modernes, aveugles et sourds à toute vérité, fuiront votre post comme la peste. En effet, ce dernier respire et exhale vérité, sincérité, amour, loyauté, toutes choses inconnues à cette société d’ennuques. Bon, que vous dire ? Le monde est fatigué de nous et nous pareillement de lui. Ou bien, Don Hezbollah, allons-nous nous battre contre vos étranges passoires de fer et autres zob de David ? Voyez-vous, nous creusons des tunnels dans les cerveaux indigents des spectateurs, ceux qui croient à l’histoire invraisemblable de seconde guerre mondiale.
      Merdre, cher Cravan, nous sommes bons pour la guillotine, chouans d’aujourd’hui, amis du chevalier des Touches et autres nobles figures de temps révolus et d’entreprises perdues, comme nous mêmes, vivant en enfants perdus nos aventures incomplètes.

Leave a Comment/Laisser un commentaire